Week-end Sambo à Poussan

JOP20180228_091134_resized

De jeudi à samedi, au dojo de Poussan s’est déroulé la formation au brevet fédéral de sambo niveau 1 avec 17 participants.

Présentation sur l’historique, la législation, la nutrition , le dopage, l’éveil des enfants 3/6ans, les masters, le groupe ados, les grades, l’arbitrage, le règlement. Autant de thèmes autour de séances à présenter par groupe.

Le samedi 12, dans la matinée, animation sambo enfants avec les champions régionaux, dans des ateliers sambo combat et sportif, avec questions et échanges entre les jeunes et les champions.

Cette séance incluait la présentation de la formation « Maria Guedez »: soutien et aide aux enfants défavorisés du Vénuzuela, suivie par une démonstration collective de Zumba combat avec Sonia Zumba de ZMBtt34.

Et l’après midi, sur les bâche du JAP, ce fut le 1er coup de sifflet du 1er open Master sambo sportif, avec 40 athlètes présents venus de France et de l’étranger (Anthony Santonetti: Américain), où les combattants du JAP ont brillé.

Dans un climat de convivialité, de sportivité les combats ont eu lieu devant un bon public.JIPP1050094

Les champions Master du JAP:

Puchol Sonia, Barbe Fabrice, Olivier Cyril et Colin Thierry,

Vice champion : Egéa Christophe,

3ème places : Rigall Jean-bernard, Virole Yanick, Gomez Franck

5ème place : Falcone Jean claude

Tous ont très bien combattu, merci au public, au coach, et au bon esprit Master.

Nous vous rappelons que le 26/27 mai aura lieu le challenge de Thau en judo.

Si vous croisez un chien ou un chat errant, ne détournez pas le regard

CHIENCapture

"Alors la mort dans l’âme, sur les conseils du vétérinaire et en concertation avec la famille d’accueil, nous avons pris la décision d’abréger ses souffrances. Véronique et son fils Ange ont décidé que cette petite misère aurait quand même un nom, Glimm car « glimmer of hope » signifie lueur d'espoir… Alors voilà maintenant Glimm est au paradis des chiens.Mais que de souffrances. Cette petite chienne a été vue errante des semaines auparavant par des habitants du village, elle était à ce moment là sur ses 4 pattes, courant la campagne, mais personne ne s’en est inquiété. Un chien comme elle tout le monde s’en fout. Cela n’émeut et ne touche personne. Ce n’est qu’un chien de chasse. Personne ne lui a donné à boire, ni même de quoi manger. Glimm est morte lentement mais sûrement. Elle est morte de faim, de soif, de fatigue. Glimm est morte de notre indifférence à tous. Enfin presque tous...

» associations