Belle AG pour « Pierres et Chemins de la Moure » (PCM)

C’est sous un soleil accueillant que l’Assemblée générale ordinaire de l’association « Pierres et Chemins de la Moure » (PCM) s’est déroulée, comme c’est désormais la coutume depuis quelques années, à l’ombre des oliviers.

Une vingtaine de personnes a répondu à l’appel du président Philippe Stein.

pcmDSC08547

Le rassemblement a commencé par la découverte des dernières capitelles restaurées par l’association dans le secteur de la Montagnette et de la combe del Moutou (zone du Ball-trap de Poussan).

capoDSC08554

Est venu ensuite le moment de se retrouver sur la propriété de Monsieur et Madame Bernard André à proximité de la « capitelle des abeilles » pour prendre connaissance du rapport moral et du rapport d’activité de l’année 2017, complété par le bilan financier présenté par Gérard Frézou, le trésorier.

Dans la foulée, le bureau était reconduit dans son intégralité pour la nouvelle saison. Philippe Stein a précisé qu’un travail de balisage et de repérage était en cours. Ainsi Poussan pourra figurer dans le guide des Garrigues de l’Hérault dont la sortie vous sera annoncée en temps utiles.

Avis aux amateurs de randonnées ! Un apéritif convivial a clôturé cette réunion.

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations