Handball : les tigresses ont touché au but

Elles l’ont fait ! #nationale1

 Ce samedi 02 juin sur le parquet du gymnase des Baux à Poussan, nos joueuses du FTHB nous ont fait vibrer !

 

Objectif réussi. Les Tigresses ont validé leur accession en nationale 1 après un match explosif contre les filles du Teil sur un score final de 36 à 26 !

Un moment unique où elles marquent l’histoire du FTHB et rejoignent l’équipe masculine montée en nationale 1 l’année dernière.

C’est donc une nouvelle page qui s’ouvre pour le club la saison prochaine où tout reste à écrire.

Les joueuses remercient les bénévoles, les supporters et les partenaires pour leur soutien tout au long de cette saison riche en émotions !

D’ailleurs, reprenons les propos recueillis de Manuela ILIE, entraineur de nos tigresses, qui nous disait lors de son interview sur le match de samedi « Ils [les supporters] ont toujours été là. Pour nous, sur la majorité de nos victoires qu’on a eu cette saison que ce soit à Frontignan ou à Poussan, ils y ont contribué. Toutes les personnes qui nous ont entourées (dirigeants, supporters, bénévoles…) font partie intégrante de notre groupe. Je suis certaine qu’ils seront là pour la dernière page de cette histoire qu’on a commencée il y a deux ans. ».

 

Bravo les tigresses, votre acharnement et votre travail ont payé !

Par le FTHB

 

Pour terminer, remémorons-nous la montée des filles en N2 il y a 5 ans, avec la vidéo diffusée à la fin du match :

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations