Plus de 350 convives pour le repas des Aînés

aiaiP1060564

Ce mardi 5 juin, avant que chacun ne vaque à ses occupations estivales ou participe à d’autres événements, comme chaque année, la municipalité avait tenu à rassembler les Aînés du village pour une journée placée sous le signe de l’amitié, de la convivialité et de la fête, à l’Odéon.

T_aiaiDSC7687out avait été mis en œuvre pour que le maximum de  personnes participent avec même un transport pour certains qui le nécessitaient. Ils avaient donc répondu très nombreux et motivés pour cette invitation plus de 350 d’abord pour le  traditionnel repas annuel puis pour l’après-midi récréatif qui suivait (Plus de  participants dans deux salles, pour l’occasion) : il s’agissait d’un repas dansant,  après un apéritif chaleureux qui a permis à certains de renouer des liens.

Jacques Adgé et Yolande Puglisi, 1ère Adjointe au Maire de Poussan, ainsi que de nombreux adjoints et conseillers municipaux ont souhaité  à tous un bon repas et une bonne après-midi heureux de voir autant de Poussannais se retrouver dans la bonne humeur et pour la plupart en bonne santé. Ils n’ont pas oublié pour autant ceux et celles qui sont partis en cours d’année. Mais la convivialité a vite prédominé dans une très bonne ambiance.

Après l’entrée, la musique a su entraîner quelques amateurs sur la piste. De la valse au madison, et même pour les slows, les participants étaient bien motivés.

En fin d’après midi, plus en forme que jamais, ces plus de 65 ans,  se sont séparés en promettant de revenir encore plus nombreux, en 2018 et avec quelques nouveaux.

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations