Le collège Via Domitia attentif aux parcours de tous ses élèves

Pour sa 8ème rentrée scolaire au Collège Via Domitia  de Poussan, François RUIZ, le Principal de l’établissement, entouré par une équipe solide et dévouée autour de lui, assume toutes les responsabilités, humaines, financières, matérielles, pédagogiques aussi, mais il se sent toujours bien à Poussan, une ville à laquelle il reste fidèle.

Avec l’aide de, Danielle VARO, Principale-Adjointe, et de deux nouvelles CPE, Madame Gondran Patricia et Madame Lucille Dalibon,  ainsi que de Nathalie VIALA, Gestionnaire, il  fait en sorte que le Collège fonctionne au mieux, le plan Vigipirate étant toujours en place,  pour assurer aux élèves de bonnes conditions de travail afin que ceux-ci puissent tendre vers la réussite dans leurs études.

Depuis début septembre, plusieurs AED ( assistants d’éducation) ont été renouvelés suite à des départs volontaires, quelques enseignants et contractuels ont aussi changé de poste avec maintenant des titulaires et quatre stagiaires. A noter qu’il n’y a pas eu de mesures de restrictions en ce qui concerne tous les postes.

« 750 collégiens à la rentrée,  (une sixième de moins) car plus d’élèves ont déménagé durant l’été et d’autres de 4ème (en 2017-18) ont obtenu une 3ème prépa-pro à Sète. »

Une baisse de 27 élèves par rapport à 2017, mais autant de classes avec une nouvelle répartition : 7 classes de 6ème, 8 de 5ème, 7 de 4ème e t6 de 3ème avec des 6ème à fort effectif (28 ou 29) et les autres classes, entre 26 et 28 collégiens.

C’est dans cet esprit que le Projet d’établissement lancé il y a deux ans  se poursuit  pour 2018/2019, en lien avec le Projet Académique et avec les lignes directrices communiquées par le Rectorat.

collegeDSC_0008 (9)

Celui-ci a pour objectif de définir les axes de travail pour instruire les  750 collégiens

A noter aussi la présence d’une classe ULIS, d’insertion scolaire avec pour celle-ci une enseignante spécialisée aidée par deux AVSH. C’est une classe ouverte. Les élèves sont inscrits dans les autres classes et ont un emploi du temps modulable. « Ils sont bien intégrés .« 

Question sécurité, il est demandé que le minimum d’adultes extérieurs à l’établissement ne circulent dans le collège, et pour y rentrer il faut suivre une procédure tandis qu’un le portail fournisseurs et professeurs évite les mouvements. tous les accès sont sous surveillance vidéo.  Du réalisme et de la prévention avec 3 exercices PPMS (Sécurité) dont un avant les congés d’Automne. (Mise à l’abri, confinement pollution, simulation d’attentat) avec le concours pour le 3ème de la Gendarmerie et de la Police Municipale.

S’il n’y a pas de classe bilingue, si l’on note un regain d’intérêt pour l’italien en 5ème, il y a une option LCE (cultures étrangères)  après la 5ème, associée à une option LCA (Antiquité). Et dès que les moyens le permettront, l’option facultative « Chant choral » se mettra en place.

Monsieur Ruiz précise que pour 2018-2019 le programme « Devoir faits » est renforcé et étendu selon le choix des parents, car non obligatoire, à tous les niveaux.

rajaP1130478

Pour les 6ème : 3 heures par semaine possibles à raison d’une heure par jour en fin de journée (16 h-17h). Pour les autres niveaux : 1 heure par semaine. Si, le retour des questionnaires est attendu ce 13 septembre, ce programme est toutefois tributaire des transports scolaires.

Une fois la rentrée échelonnée passée, l’enseignement a vite repris ses droits : toujours une pédagogie adaptée et différenciée pour ceux qui en ont besoin.

Aide personnalisée dans différents domaines pour tous les élèves, 3 h par semaine en 1/2 classe obligatoires en 6ème, 1 h dans les autres niveaux, gérée en temps avec la dotation de Rectorat et validée par le Conseil d’Administration.

Certains professeurs expérimentent l’aide personnalisée en co-animation (à 2). Les matières sont retenues en CA et ces heures sont inscrites dans l’emploi du temps.

« Chacun des collégiens avance à son rythme avec, des 6èmes en troisième année du cycle 3 du primaire, et une liaison accrue avec les CM2 et leurs Professeurs des écoles. (Binômes, temps de formation, investissement de tous), en relation avec Monsieur l’Inspecteur Départemental de l’Éducation Nationale… ( 3 rencontres professeurs des écoles maîtres de CM2 avec professeurs de 6ème sont prévues), pour une progression spiralaire qui permet un meilleur suivi et qui peut déboucher sur des échanges entre classes. Ces liens se développent afin que les professeurs puissent mieux adapter leur enseignement à chacun des élèves. Les évaluations de 6èmes (2x1h)  informatisées jusqu’à la correction, accessibles aux professeurs, à l’enseignant de l’année précédente, et individuellement aux parents permettent un retour  qui est exploité pour l’accompagnement personnalisé. »

« Quand aux EPI (Enseignements Pratiques Interdisciplinaires), du décloisonnement des disciplines qui assurent un lien transversal il y a eu un fort assouplissement. » Piliers et compétences du Socle Commun sont devenus des domaines avec un nouveau mode d’évaluations qui tient compte du degré d’acquisition des compétences du socle.

Cela permet une attention plus grande pour ceux qui ont des difficultés et pour quitter le Collège il faut en principe valider les compétences dans tous les domaines.

« Les habitudes évoluent peu à peu. Nous aidons particulièrement les enfants qui ont des difficultés et des handicaps ou encore des problèmes de santé grâce à des projets personnalisés (PPS, PAI,…) Certains sont accompagnés par des AVS ( auxiliaires de vie, individuelles), d’autres en relation avec l’ULIS,  le sont par un enseignant coordonnateur avec l’aide d’AVS (Co, collectives) pour le seconder.

DSC_0077 (6)De toute façon, quelque soit le niveau, 26 h sur 4jours 1/2. (Sans les LCA et LCE et Devoir faits). « Cela évolue dans le bon sens car l’accompagnement individualisé se développe pour que chacun des élèves en fonction de ses compétences  et de celles à acquérir ne soit pas en échec, et progresse. »

 Pas de grandes modifications pour cette rentrée même pour l’utilisation du portable qui était déjà interdit au Collège de Poussan par un règlement validé, la loi venant légitimer cette interdiction. Ce nouveau cadre réglementaire sera donc voté et appliqué.

Une année scolaire qui s’inscrit dans la continuité des précédentes avec des évolutions qui pour Monsieur Ruiz vont dans le bon sens, celui de la prise en compte des compétences et du degré d’acquisitions de chacun des élèves, avec une tendance vers un enseignement personnalisé et un meilleur suivi de l’élève.

Question vie du collège, les échanges avec Larciano (culturels) et Quarrata (linguistiques en Italie) ainsi qu’avec Burella (en Espagne) se poursuivent et à partir de début 2019 se matérialiseront, tandis que toutes les actions relatives à la santé, la sécurité, la prévention des accidents et même au respect de l’environnement sont reconduites.