Poussan

Poussan accueillait la Semaine Bleue avec le « Grandes Maïsses’s Band »

   saimP1140805

Dans le cadre de la semaine bleue 2018, les 7 jours annuels qui constituent un moment privilégié pour informer et sensibiliser l’opinion sur la contribution des retraités à la vie économique, sociale et culturelle, sur les préoccupations et difficultés rencontrées par les personnes âgées, sur les réalisations et projets des associations, la plupart des villes de la Communauté d’agglomération accueillent à tour de rôle tous ceux qui se sentent impliqués et qui désirent participer à plus de 10 animations variées.

Les communes du bassin gérontolique de Sète, les clubs du troisième âge, les résidences pour personnages âgées, avec la participation des écoles, CLAE, lycées et collèges proposent un programme varié avec des animations adaptées presque tous les jours (sur 2 semaines) en début d’après-midi…

saimP1140816

 Car la semaine bleue, c’est l’occasion pour les acteurs qui travaillent régulièrement auprès des aînés, d’organiser tout au long de la période des animations qui permettent de créer des liens entre générations en invitant le grand public à prendre conscience de la place et du rôle social que jouent les « vieux » dans notre société.

Partout en France, des manifestations locales sont organisées pour illustrer le thème retenu. Chaque année, un concours prime les meilleures initiatives.

Après un bon début à  Villeveyrac avec une marche de 3 kms, puis avec un Karaoké quizz à Sète et des activités ludiques  et culturelles à Loupian, ce fut Mireval avec du cinéma et du théâtre.

Ce jeudi,  la semaine Bleue faisait une halte à Poussan, au foyer des Campagnes.

Plus de 180 personnes venues de tout le bassin de Thau mais aussi de Séte et de Villeveyrac étaient donc réunies pour partager un bel après-midi musical en chantant.

 saimP1140807Au programme dès 14 h 30  un concert par quatre amateurs issus des Grandes Maîsses, les marcheurs du lundi, formant le « Grandes Maïsses’s Band » avec Jésus, Jeannot, Gilbert et Robert. Tous les quatre à la guitare, deux d’entre-eux (les 2 premiers) chantant en solo ou en duo, les deux derniers assurant les choeurs et accessoirement jouant d’autres instruments.

Un groupe impressionnant de par sa maturité, qui a eu cette idée il y a quelques mois lors d’un repas, qui a joué le jeu en se mettant au travail que ce soit pour les chansons ou pour le côté technique et instrumental, qui a assuré quelques répétitions…

Le résultat est à la hauteur des espérances et même au-delà. Les spectateurs étaient comblés, participaient, chantaient avec les Grandes Maïsses qui étaient d’autant plus motivées.

Entre Berger et Halliday, entre Hugues Aufray et bien d’autres chanteurs français, de Brel à Léonard Cohen… L’auditoire s’est laissé porter par de douces mélodies et de très belles chansons françaises. Que  du plaisir et du partage.saimP1140814

Une fresque réalisée par des enfants du Pôle Enfance Jeunesse apportait un autre regard sur l’événement. Un bel après-midi qui a procuré beaucoup de bonheur à un public conquis qui a ensuite apprécié un autre plaisir, celui de partager un bon goûter offert par le CCAS de la Mairie de Poussan.

Mélanie Labat, Miss international France en route vers Tokyo

Mélanie Labat a été élue  Miss international France le dimanche 23 septembre, et cette très belle jeune femme de 23 ans qui a toutes les qualités requises pour représenter la France au Japon n’en perd pas « la tête » pour autant.

Il faut savoir que Miss International France est le concours de beauté qui sélectionne la représentante française qui participera à Miss international, le 3ème plus important concours Mondial après Miss Univers et Miss Monde, le 9 novembre parmi 70 jeunes-filles représentant chacune un pays.

balajkCapture  

Mélanie Labat, faisait partie de la vingtaine de candidates françaises sélectionnées pour concourir au titre National. Mélanie, native de Poussan a passé cet épisode avec brio.
 
bala2Capture
 Diplômée éducatrice de jeunes enfants, ayant obtenu une licence en sciences de l’Éducation elle a choisi de poursuivre ses études en master à Montpellier dans l’objectif de devenir professeur des écoles.
 
Elle n’oublie pas celles-ci pour l’instant et a pu tout de même trouver des solutions pour étudier durant le mois qui va suivre car il sera intense.
 
Comme elle nous l’avait précisé :
« Son premier concours était celui de Miss Poussan en 2011 pour lequel elle avait été dauphine. Elle a ensuite été élue miss Hérault méditerranée 2012 dans sa Commune. Ce jour là, l’émotion qu’elle a partagé avec sa famille et la fierté qu’elle a vu dans leurs yeux étaient si fortes qu’elle n’a plus jamais cessé de défiler.
 Et cette Finale-là avait lieu en Hauts de France, près de Lille.
 
Photographie : Mathieu Assié
 
Double élection : au terme de cette soirée ont été élues Miss International France et Miss Asia Pacific France.
 Mélanie, Miss international France s’envolera le 19  octobre pour un séjour à Tokyo (Japon) de trois semaines afin de représenter la France à l’occasion de la 58ème édition de Miss International.
 
La jeune femme élue Miss Asia Pacific France, quant à elle, représentera notre pays à miss Asie-Pacific International aux Philippines.
 
Pour Mélanie , ce weekend de septembre parmi 25 jeune filles a été très fairplay bien qu’un entretien avec le jury pour chacune d’entre-elles ait été au programme.balaCapture
Photographie : celbiphoto
 
Avec honnêteté, franchise et décontraction, Mélanie y a participé en révélant sa personnalité. Le jour du concours elle a même pris du plaisir a défiler, à évoluer, sans trop de pression.
 
Et elle précise : « Les 2 ont compté, l’entretien, et les évolutions avec l’allure, l’élégance, la maturité… Le jury m’a remis en plus le prix Artistique. Que du plaisir! »
Si elle a pu profiter de sa famille après l’élection, dès la 1ère soirée elle fut sollicitée par le Comité  « Miss International » et le lendemain il en fut de même avec shooting photos, photos officielles, visite de Lille…
 
Mélanie qui veut rester maître de sa vie est presque prête pour le Japon, une nouvelle aventure, qui pourtant, d’après elle devrait être la dernière à moins que… cette belle expérience puisse se poursuivre, à partir de Tokyo.
Au Japon, le Comité Miss International va préparer dans tous les domaines requis ces 70 jeunes filles tout en les jugeant en permanence. Un beau challenge pour Mélanie qui a bien-sûr le soutien de Miss International France mais, quoi qu’il en soit, elle a confiance en elle et prend ce concours au sérieux…
 
D’ailleurs le comité National dont elle est la représentante 2018-2019 a confié qu’il souhaitait réaliser l’élection de Miss International France 2019, dans le sud de la France, en Languedoc et peut-être dans notre département. (Avis aux candidates et aux collectivités locales).
 
Pour suivre Miss international :

tout d’abord la page Facebook

Avec le Collège Via Domitia, « mets tes basquets et bats la maladie »

« Mets tes basquets et bats la maladie » du 15 au 19 octobre 2018.

DICTEE DE L'ASSOCIATION ELA AVEC LAURENT BLANC
Le collège Via Domitia est inscrit à la 25ème campagne nationale « mets tes basquets et bats la maladie » organisée par l’association européenne contre les leucodystrophies (ELA), parrainée par Zinédine ZIDANE.

ELA, c’est une association de parents et de patients motivés et informés qui se partagent les responsabilités au sein d’ELA et unissent leurs efforts contre les leucodystrophies en établissant et en respectant des objectifs clairs :


Trois actions fortes sont à retenir :

  • • Semaine du 08 au 13 octobre 2018 :
    Présentation de l’association ELA et de ses objectifs
  • Projection d’un DVD

• Lundi 15 octobre 2018 : Dictée ELA pour tous les élèves du collège. Texte « Leucodystrophie »
rédigé par Alice ZENITER – prix Goncourt des lycéens 2017

8h30 : dictée pour les 6èmes
9h30 : dictée pour les 4èmes
9h00 : dictée pour les 5èmes

10h00 : dictée pour les 3èmes

• Vendredi 19 octobre 2018 :
Cross ELA de 8h30 à 12h00 – site stade de Poussan
Collecte des dons

Avec la Clé des Arts, stages : dessin, gravure, manga durant les congés

meditP1140745

Aurélie Malbec qui vit à Poussan a été accompagnée par la peinture et le dessin dès l’enfance et après des études d’Arts-appliqués à l’école Olivier de Serres de Paris, elle a travaillé à Marseille dans un atelier de paysage.

malbDSC_0004 (24)

Mais parallèlement elle a enseigné pendant 4 ans la perspective à des étudiants en communication visuelle. « Ces univers qui abordent la représentation de l’espace m’ont ouverte à des champs vastes et engageants pour ma création. Puis j’ai travaillé ensuite dans différentes structures, centres sociaux culturels, centres de formation, écoles d’art, pour enseigner le dessin, la peinture, la mosaïque et l’histoire de l’Art. Ces expériences m’ont fait aller à la rencontre de publics très divers (adultes, handicapés, enfants, insertion, alphabétisation…). »

En 2008, elle décide de consacrer la majeure partie de son temps à la peinture et au dessin, tout en continuant l’enseignement à mi-temps. Elle monte un premier atelier de cours dans le village de Cadolive (Bouches-du-Rhône) en poursuivant des activités dans le monde des potiers, et elle dessine la fabrication de marionnettes en céramique et le tournage du film de Wael Shawki artiste égyptien en résidence à Aubagne, dans le cadre de Marseille-Provence capitale de la culture 2013.malbDSC_0003 (24)

Elle a ensuite réalisé un livre de croquis aquarelle sur le suivi graphique d’une construction de four à céramique par deux potiers, et poursuivant ce chemin, elle a édité, à Noël 2013, le livre, « Balades à Sète » constitué de croquis pris sur le vif et retraçant mes déambulations au sein de la ville. Elle explorait alors le terrain de l’illustration naturaliste en dessinant des poissons et des mollusques dans le cadre d’un projet pédagogique autour de l’étang de Thau. Cette expérience l’ayant conduite à réaliser un livre sur les gestes du métier de conchyliculteur, qui est sorti en 2015.

Si elle a édité un livre de recettes de cuisines, en abécédaire, elle a aussi d’autres activités car elle anime des stages de BD à Poussan dans son atelier, comme elle a eu l’occasion d’en animer à la MJC de Poussan, ou au MIAM de Sète et même en Belgique…

Un Poussannais passionné par la culture du safran

Nous connaissons beaucoup de choses sur le Languedoc Roussillon, ses plages, son terroir, son vin et surtout son soleil... Et sur les cultures que l'on trouve autour du Bassin de Thau aussi. Mais certainement pas tout.

Résidant à Poussan, Jorge Fernandes exerce un métier qui sort de l'ordinaire. Savez-vous qu'il cultive l'épice la plus raffinée et la plus précieuse du monde et la seule épice tirée du pistil d'une fleur ? Niché dans la plaine ensoleillé de Villeveyrac, c'est au sein de son exploitation « le clos de la libellule » qu'il cultive la fleur de safran avec passion et enthousiasme.

Sa safranière en conversion à l'agriculture biologique (bio en Mai 2017) bénéficie d'un cadre d'exception, au cœur d'un espace classé Zone naturelle. Et son choix de vie est né avec une conviction : "l'agriculture doit rester humaine, en symbiose avec la nature. Cela n'empêche pas d'aimer les belles et bonnes choses. Nous avons fait ce choix. Fortement prisée pour de nombreuses spécialités culinaires, le safran est utilisé depuis la nuit des temps."


 


"Il provient du Crocus Sativus Linnaeus, un bulbe originaire du Moyen-Orient.Cultivé en France dès le moyen-âge, puis peu à peu abandonnée, j’ai donc décidé de relancer sa production pour faire redécouvrir les merveilleuses propriétés gustatives de cette fleur si rare."La récolte du « Suprême Safran » certifié ISO 3632 depuis 4 ans est totalement réalisée à la main, contrairement à de nombreux épices importées ou produites en France sans mention particulière.

Car Jorge sait très bien que l'on récolte ce que l'on sème. Il contribue aussi à la protection de l'environnement en prohibant totalement l'utilisation de pesticides de synthèse ou d'insecticides et sa parcelle est cultivée sans engrais chimiques. Son secret pour obtenir de belles fleurs de safran : "du compost, du compost et encore du compost (il allège notre terre argileuse)... de la consoude de Russie séchée qu'il fait aussi pousser et de la cendre de bois pour la potasse." Sans oublier le lombricompost qui reste un des meilleurs compléments minéral, très riche en oligo-éléments. Un métier vraiment particulier qui passionne Jorge. Car après avoir cultivé, il faut récolter et élaborer des produits. Et enfin les commercialiser

Le safran qui est une plante médicinale ancestrale aurait de nombreuses vertus : avant d'être une épice, le safran a d'abord été utilisé de tout temps comme teinture, en parfumerie, dans la magie, dans les enluminures des manuscrits... Mais de tout temps, à travers le monde, les fleurs de crocus sativus ont fasciné les médecins et apothicaires qui leur trouvèrent nombres d'applications thérapeutiques plus ou moins réelles par leurs propriétés décongestionnantes, antispasmodiques, anticonvulsives, antalgiques, expectorantes, sédatives ou encore antidépressives.

Si le cœur vous en dit, Jorge propose ses produits en vente directe à la ferme, sur les marchés et dans des épiceries fines et en ligne. Pour en savoir plus : www.myhomefarmer.com

La MJC se met à l’heure du goût

Comme depuis plusieurs années, la MJC a décidé d’organiser un atelier spécial goût et saveurs ce mercredi 10 octobre, un après-midi qui a souvent beaucoup de succès, à l’occasion de la semaine Nationale du goût. Mais cette fois, très peu d’enfants pour y participer dans la salle d’accueil de la MJC, entourés par des panneaux relatifs à l’exposition actuelle qui anime la MJC sur les épices.

fruiP1140761

Cathy Pézerat aidée par Simone,  avait donné rendez-vous aux enfants vers 14 h 30 pour cet atelier.

                                                              ————

Dans un premier temps, avec minutie, les jeunes participants décoraient avec des feutres et d’autres outils des Magnets.

fruiP1140760

Ensuite, et pendant que les activités manuelles se poursuivaient, au menu, réalisation d’une compote de pommes à la cannelle.

Après une approche chronologique des différentes étapes, après une lecture de la recette place aux manipulations : laver les pommes, les éplucher…

Voir : https://www.cuisineaz.com/recettes/compote-de-pommes-a-la-cannelle-47494.aspx

Quant aux enfants qui avaient fait beaucoup d’efforts, ils méritaient bien, en fin de séance, un petit goûter partagé avec autant de sérieux que pour les activités.

Permanence des Conseillers Départementaux à Poussan

Permanence des Conseillers Départementaux,

Christophe MORGO et Audrey IMBERT,  Conseillers Départementaux du Canton de MEZE, tiendront une permanence sur la commune de POUSSAN le Lundi 22 Octobre de 10 h à 11 h à la Mairie
Renseignements : 04.67.67.60.73

 

 

Le programme du week-end de l’ASP Rugby

Samedi 13 Octobre

Les cadets et les juniors se déplacent à Saint Clément la Rivière pour jouer contre le Rassemblement Edr Pic St loup/RCJMN à partir de 14 h 00.

Dimanche 14 Octobre
Les seniors se déplacent aussi pour jouer contre l’Union Névian Canet Aude à Névian.

Week-end chargé pour l’As Poussan XV.

On compte sur vous pour venir encourager nos joueurs.

 

L’image contient peut-être : une personne ou plus, texte et plein airL’image contient peut-être : 9 personnes, texte

« Rézo Pouce » pour faciliter l’éco-mobilité

Ce nouveau dispositif de co-voiturage valorise l’autostop sur de courtes distances et renforce l’offre de mobilité.

Il s’agit d’un service gratuit, sur de courtes distances.

Toutes les villes de l’agglomération « Sète agglopôple méditerranée » sont intégrée dans ce réseau

A Poussan, 3 arrêts ont été mis en place :
– Arrêt école Veronique Hebert : Chemin des Frères
– Arrêt Boulevard René Tulet : Centre Ville
– Arrêt Cave Coopérative: Route de Sète

Le Rezo pouce : Comment ça marche ?

* Dès l’âge de 16 ans, muni d’une pièce d’identité, vous pouvez vous inscrire gratuitement via le site internet www.rezopouce.fr ou dans l’une des 14 mairies de Sète agglopôle méditerranée.

rezoCapture

* On vous fera signer une charte Rezo Pouce et vous recevrez rapidement par courrier à votre domicile, une carte Pouce personnalisée avec photo et numéro d’identifiant et un kit mobilité, mode d’emploi complet du dispositif.

* Sur le principe des arrêts d’autobus, vous vous rendrez à « l’Arrêt sur le pouce » le plus proche. Les arrêts sont répertoriés et matérialisés par un logo sur des poteaux.

* Si vous êtes passager, vous présenterez de manière bien visible (et avec le sourire) votre fiche destination qu’on vous aura remise à l’inscription ou que vous pouvez créer en ligne.

* Si vous êtes conducteur, vous aurez collé l’autocollant « Rezo Pouce » sur votre pare-brise et vous n’aurez plus qu’à vous arrêter au bon endroit pour embarquer votre passager.

Côté sécurité, le passager peut, en cas d’inquiétude, envoyer par SMS le n° d’immatriculation du véhicule à la plateforme Rezo Pouce. Une garantie supplémentaire pour les passagers comme pour les conducteurs puisqu’ils peuvent se demander mutuellement leur carte d’identifiant, preuve de leur inscription au réseau.

Une appli Rezo Pouce très facile à utiliser permettra via son mobile de trouver en temps réel les conducteurs ou les passagers les plus proches. L’application sera disponible sur App Store et Play Store. Elle permettra au passager comme au conducteur d’être géolocalisés et pour le passager, de suivre en temps réel l’arrivée de son conducteur. De son côté, le conducteur pourra contacter son passager dès que celui-ci aura enregistré sa destination, après avoir consulté son profil s’il le souhaite directement sur son smartphone. A terme, cette appli permettra d’ici la fin de l’année de donner un rendez-vous ou d’enregistrer une destination pour trouver un covoitureur 24h à l’avance. En cas d’inscription directement sur l’application smartphone, cette dernière n’acceptera votre identifiant que le lendemain.