Poussan

Salon Songes d’Automne troisième édition

Le service culturel de la ville vous propose de participer à la troisième édition du Songes d’Automne.
Ce salon accueillera les artistes peintres et /ou sculpteurs amateurs ou semi professionnels.


Du figuratif à l’abstrait, toutes les expressions et toutes les techniques pourront être représentées. Les créateurs intéressés peuvent présenter leur candidature en déposant un dossier à la Mairie à l’attention du service culturel avant le 5 septembre 2018.

 

 

L’image contient peut-être : texte

 

Ce dossier devra être composé des pièces suivantes :
• CV de l’artiste
• Photographies de 4 à 6 œuvres maximum
• Une enveloppe timbrée (pour réponse)
• Un chèque de caution de 50€ à l’ordre du Trésor Public (restitué en fin de salon)
Tous les dossiers reçus incomplets seront automatiquement refusés.
Un comité de sélection se réunira courant septembre pour examiner les candidatures et sélectionner les artistes retenus pour le salon.
Ces derniers seront informés des résultats de la sélection par courrier.

Les Méditerranéens pour poursuivre les festivités

Pour la seconde soirée de  la  fête locale, ce samedi 29 juillet, Poussan recevait l'Orchestre Les Méditerranéens. A l'heure du retour de plage, uniquement les balances et un début d'ambiance musicale. Le ton était donné.

ditoP1100729

ditoP1100777Mais dès 21 h, une belle introduction pour la fête toujours avec le beau temps et sans le traditionnel orage de la fête, que du bonheur pour les amateurs, bien nombreux qui avaient envie de bouger, de se faire plaisir. Tant mieux.

LES MEDITERRANEENS, orchestre dansant allait trouver les bons rythmes avec son répertoire , du TOP 50 aux standards français et internationaux, avec ses musiciens, danseuses, chanteuses et chanteurs  dynamiques,  qui allaient animer ce samedi soir avec énergie et professionnalisme.

 

 Un voyage musical, à travers les plus grands succès avec de très bons jeux de scène alliant spectacles visuel et sonore pour le plaisir d'un auditoire conquis.

Avec son répertoire varié et festif chacun a trouvé de quoi passer une très bonne soirée.

Un véritable show de variété avec un visuel très sophistiqué.

Et pour un samedi soir, si les manèges étaient en forme, les Poussannais et les touristes ou visiteurs aussi. Le café s'était exporté pour l'occasion et l'on pouvait se désaltérer avec la famille ou avec ses amis, avec modération en profitant du concert. Une belle soirée d'été durant laquelle il faisait bon se laisser porter par l'ambiance générale, festive, musicale et conviviale...

Les Mélomanes ont mis Poussan en fête

lunedP1100548

L’Orchestre de Variétés « Les Mélomanes » a ouvert la fête avec brio sur le parking de la Mairie de Poussan ce vendredi 28 juillet avec musiciens et danseuses car il fait partie de la famille des plus grands orchestres de variété régionaux. Des artistes et des chanteurs de talent, des techniciens de bonne qualité, qui ont permis à tous de vivre une bonne soirée  riche en couleurs.

LES MELOMANES ont proposé de la variété française et internationale sachant alterner styles, chanteurs et époques pour satisfaire un public qui a su bouger quelquefois au gré des rythmes et des mélodies.

A 19 h, à l’heure de l’apéritif, après les balances de l’après-midi, quelques morceaux choisis mettaient Poussan en condition durant quelques instants.

lunedP1100516

A l’heure du début de l’éclipse lunaire le ciel était voilé et il fallut attendre jusqu’à 23 h pour la découvrir mais avec des Mélomanes en grande forme ce ne fut que du bonheur.

lunedP1100569

Et c’est surtout le mouvement et la dynamique de scène qui ont plu durant toute la soirée, l’ensemble étant valorisé par une bonne rythmique et par certaines voix que l’auditoire a su apprécier.

La chaîne youtube Ville de Poussan

Nous vous invitons à découvrir ou redécouvrir sur notre nouvelle chaîne YouTube les vidéos :

Voir celle sur l’Exposition sur le Centenaire de la Grande Guerre de 14/18 organisée par le service culturel au Foyer des Campagnes.

 https://www.youtube.com/channel/UCj_hUGomPXEZeuA8-TKW9rg

Voir celle sur Arts et Agapes : https://www.youtube.com/watch?v=L1BvkmhKpF4&t=202s

Pensez à vous abonner pour découvrir les nouvelles vidéos qui seront mis en ligne régulièrement.

 Nous vous rappelons que vous pouvez nous suivre sur la page  Facebook de la Ville de Poussan
 

RD 600 Concertation publique

La RD 600 est une Route Départementale de 7,5 Km de long permettant la liaison entre le secteur de Sète et l’Autoroute A9 à Poussan, desservant le port de commerce Sète-Frontignan, ainsi que la station thermale de Balaruc les Bains.
Elle constitue également une liaison privilégiée entre l’A9 et le littoral et supporte en outre un trafic de convois exceptionnels.

L’image contient peut-être : ciel et plein air

Le projet consiste à aménager à 2x2 voies la RD600 entre l’A9 et la giratoire dit de la Peyrade à Frontignan.

Les objectifs de l'aménagement :
- répondre à l’augmentation attendue du trafic,
- libérer la RD2 du trafic de transit pour la réaménager en voie urbaine
- améliorer la desserte locale et la fonctionnalité des échangeurs - rétablir les dessertes riveraines
- faciliter la desserte du port de Sète-Frontignan et en particulier du port régional pour accompagner son développement
- fluidifier la circulation vers les zones touristiques et littorales

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes souriantes, texte

Vous pouvez participer et retrouver la concertation en ligne :
https://www.registre-dematerialise.fr/756

Plus d'informations sur le site:
http://www.herault.fr/routes-transports/rd600

Ginette et Michèle sur un chemin médiéval

En 2017 ce fut pour Ginette et Michèle, deux grandes marcheuses,  une randonnée toujours assez mystique et chargée d’histoires, Sur les Traces de la Bête  ou prés de  300 km, entre Lozère, Haute-Loire et Ardèche.

Cette fois, en juillet, après avoir fait le Chemin de Compostelle avec départ du Puy en Velay, ce fut le chemin de Compostelle à partir d’Arles.

nigP1000516

« Cette année nous sommes parties de Saint Guilhem le désert et sommes arrivées à Castanet le Haut . »

 « Cette partie est vraiment très agréable pour les paysages  surtout autour de Lunas, mais très sportive et tranquille car c’est un chemin un peu moins fréquenté . Comme toujours nous avons eu un accueil parfait dans les gîtes, avec un excellent souvenir de celui de Mècle. »

 « Nous continuerons en septembre et essayerons d’arriver à Toulouse car il fera surement moins chaud. »

Il faut savoir que l’itinéraire Via Tolosana ou itinéraire d’Arles vers Saint Jacques de Compostelle traverse la Vallée de l’Hérault.hameau de Mècle

Il chemine entre garrigue et forêt, traverse les Gorges de l’Hérault pour atteindre l’Abbaye de Gellone.Dès l’an mil, des pèlerins venant d’orient et d’Italie passent par le port et sanctuaire de Saint-Gilles et traversent les terres du Comte de Toulouse pour gagner les Pyrénées et, de là, s’engager sur le Camino Francès en Espagne. 

En Languedoc, ils peuvent faire halte à l’abbaye de Gellone pour se recueillir devant les reliques de Guilhem, preux chevalier et fondateur de l’abbaye, mort en 812, et devant les fragments de la Vraie Croix offerts par Charlemagne.

Ce pèlerinage, spécifiquement médiéval, honore la mémoire de Saint Jacques, frère de Saint Jean, identifié au travers de la légende comme l’évangélisateur de l’Espagne païenne au 1er siècle et le Saint Patron de l’Espagne.

gevahii

A partir du règne de Charlemagne, il est considéré, dans la péninsule ibérique, comme le « matamore » ou « tueur de Maures », assistant  les armées chrétiennes contre les sarrasins. Pour rendre hommage au Saint, les pèlerins se rendaient à la pointe Nord-Ouest de l’Espagne, au fin fond de la Galice, le bout du monde connu à cette époque …

Aujourd’hui encore, après les étapes de Saint-Gilles du Gard et de Montpellier, les cheminants traversent la vallée de l’Hérault et empruntent le GR 653. Entre garrigue et oliviers, à Montarnaud et à la Boissière, ils rejoignent l’abbaye d’Aniane puis celle de Gellone à Saint-Guilhem-le-Désert, par la traversée du pont du Diable.

Plus loin, ils prolongent en passant par Montpeyroux, Arboras et en traversant Saint Saturnin de Lucian, ils repartent vers Lodève, Castres, Toulouse, Oloron Sainte-Marie…

En 1998, la valeur universelle exceptionnelle des routes de pèlerinage vers Saint-Jacques de Compostelle a été reconnue par l’inscription des “Chemins de St Jacques de Compostelle en France” sur la Liste du patrimoine mondial par l’UNESCO. La route a été un vecteur d’échanges culturels et spirituels. Les édifices qui jalonnent les itinéraires des pèlerins témoignent de l’importance de la foi chrétienne dans la civilisation médiévale. Son influence s’exprime à travers des chefs d’oeuvre d’art et d’architecture comme le pont du Diable et l’ancienne abbaye de Gellone.”

Association des Amis des Chemins de St Jacques en Languedoc-Roussillon:

Carte Chemin de Saint Jacques de Compostelle

www.chemin-arles-en-lr.com

Liste des hébergements sur le chemin d’Arles

www.chemins-compostelle.com/sommaire.html

www.chemindecompostelle.com 

Programme de la 35e édition des journées européennes du patrimoine à Poussan

Programme de la 35e édition des journées européennes du patrimoine, organisées par le service culturel de la ville de Poussan en collaboration avec Fabrice Bertrand, Jean-Claude Agullo, Roger Tognetti, et l’association Pierres et Chemins de la Moure.

Samedi 15 septembre :

14h30 Découverte du centre historique par Fabrice Bertrand

Départ devant les Halles

16h Visite du quartier de la Salle par Fabrice Bertrand

Découverte de l’atelier de vitraux de Jean-Claude Agullo

Départ devant le Point info, bd du Riverain

Dimanche 16 septembre :

10h30 Découverte du cadran solaire par Roger Tognetti

Rendez-vous place de la mairie

15h Découverte des capitelles par « Pierres et Chemins de la Moure »

Départ devant le gymnase des baux

Vous pouvez retrouver le programme des journées européennes du patrimoine 2018 sur le site du Ministère de la Culture :

https://openagenda.com/jep-2018-occitanie?oaq%5Bwhat%5D=poussan

Un nouvel entraîneur pour la « Une » du CAP

Le Club Athlétique Poussan Foot a déjà pris le chemin des stades pour la prochaine rentrée. Reprise des entraînements pour les seniors dès ce lundi 23 juillet avec un nouveau coach de l’équipe Une, Franck Casalis.

casaP1100448

Celui -ci était joueur au CAP après avoir évolué au FC Sète… Il sera aidé par Bruno Larra qui est passé par la Pointe Courte. Ils ont pris en main de nombreux nouveaux joueurs motivés pour la saison à venir, avec une semaine de remise en forme technique et physique avant d’attaquer résistance et endurance, début août.

Le CAP commence tôt mais il faut savoir que le 1er match officiel du CAP aura lieu dès le 26 août en Coupe de France contre Neffies.

Fiest’à Poussan 2018 : funky et mandingue moderne pour rythmer la soirée

   ethP1100209   

La 22ème édition de Fiesta Sète s’annonce comme  son habitude riche en découvertes et surprises avec un festival qui sait associer des artistes de renommée internationale et de nombreuses découvertes, toujours axées autour de la richesse et de la diversité des musiques vivantes.

« musiques vivantes plutôt que musiques du monde tout simplement parce que celles que nous chérissons parlent au présent de notre monde d’aujourd’hui. Nos choix restent ainsi guidés, pour l’essentiel, par une certaine idée de la modernité, du métissage et du mouvement. Rien ne nous enthousiasme autant que les propositions musicales aux saveurs inédites, les mixtures les plus audacieusement relevées, à condition que qualité et plaisir soient au rendez-vous ! »

Fiest’A Sète c’est : 14 jours de festival

  • 30 000 festivaliers, toutes manifestations confondues
  • 25 groupes, plus de 250 artistes issus des 4 coins du monde
  • 14 concerts au Théâtre de la Mer
  • 9 concerts dans les communes autour du Bassin de Thau et à Sète
  • Des séances de cinéma musical
  • Des tchatches musicales
  • Des ateliers enfants et adolescents
  • Des before et after sur la plage
  • Des stands de cuisine du monde sur les lieux des concerts
  • Plus de 400 adhérents à l’association Métisète qui organise le festival
  • 14 jours de festival avec :
  • Des escales musicales autour du Bassin de Thau


    La fête populaire, telle que la font vivre nos villes et villages languedociens, nous semblant parfaitement compatible avec la plus grande exigence musicale, Fiest’A Sète débute avec une semaine de réjouissances musicales gratuites dans les communes qui bordent l’étang de Thau : Balaruc-les-Bains, Marseillan et Poussan. Ces soirées régies par une volonté d’éclectisme, avec des artistes venus d’horizons différents, expriment on ne peut mieux notre désir de rendre accessible la musique au plus grand nombre.

    Un lieu magique : le Théâtre de la Mer

    Le festival ne serait pas ce qu’il est sans son berceau historique : Sète, une ville qui invite au voyage, avec son ambiance portuaire et son tempérament méditerranéen. C’est dans l’un des lieux les plus majestueux et emblématiques de Sète que se tient traditionnellement le temps fort du festival : le bien nommé Théâtre de la Mer. Cet amphithéâtre à ciel ouvert et à flanc de corniche est un ancien fortin côtier qui nous offre la Méditerranée en fond de scène. C’est sur ce belvédère que se succèdent une semaine durant les plus grands artistes internationaux et nouveaux talents, lors de soirées thématiques pleines d’éclat.

    Des rencontres inédites sur scène


    Ce cadre exceptionnel qu’est le Théâtre de la Mer a inspiré de nombreuses rencontres exceptionnelles au fil des ans : un grand moment de complicité entre Taj Mahal et Bassekou Kouyaté, Manu Dibango invitant Hugh Masekela, Lili Boniche et Idir, la nuit Ethiopiques avec Mahmoud Ahmed et Alémayèhu Eshèté, Ibeyi et Yael Naim, Omara Portuondo & Diego el Cigala rejoints par Yilian Cañizares, Oumou Sangare par Fatoumata Diawara & Hindi Zahra ou encore Eliades Ochoa et Roberto Fonseca… et bien d’autres à venir !

      Elle se déroule en 2018 du 21 Juillet jusqu’au 7 Août.  Début du premier acte avec, les concerts autour du Bassin de Thau avant de retourner à Sète. Et ce samedi, c’était à Poussan.

Près de 15 jours de concerts avec pourtant une programmation du plus haut niveau, pour des rencontres exceptionnelles. Il y a de quoi se faire plaisir avec des artistes, de l’Amérique du sud à l’Afrique pour les musiques du monde, mais aussi différents styles jusqu’à des musiques traditionnelles . Du 1er au 7 août, cap sur le Théâtre de la Mer à Sète pour une semaine de concerts. Sans oublier les tchatches musicales, les expositions et les séances de cinéma sans compter toutes les rencontres.

  D’ailleurs pour en savoir plus sur les concerts, une seule adresse : Retrouvez la programmation complète sur www.fiestasete.com
A partir de 20 h 30, ce samedi soir, les choses se sont donc accélérées : José Bel qui s’occupe de l’association Métisète invitait le public à se rapprocher de la scène pour présenter Fiest’A Sète et pour l’inviter à voyager avec les 2 formations qui allaient animer la soirée :
 
 » C’est la 18ème fois que nous sommes reçus à Poussan et que nous pouvons y organiser une soirée de Fiest’A Sète en partenariat avec la Mairie et le comité des Fêtes du Carré d’As. C’est toujours un plaisir et cette année nous allons commencer par des Montpelliérains pour un  voyage musical avec de l’éthio-jazz. »

ethP1100204

ETHIODA et ses  sept musiciens montpelliérains qui payent depuis 2010 leur tribut aux trésors musicaux d’Abyssinie et à leurs lancinantes plaintes cuivrées étaient à l’heure. funky, guitares et synthés analogiques, d’emprunts au reggae, aux musiques électroniques, voire au hip hop, se joignaient régulièrement à la voix du slameur MacSinge.

Mixture singulière, qui ne laissait pas indifférente, voluptueuse et ultra groovy, rehaussée par un sens remarquable de la composition (le pianiste Daniel Moreau) et une impressionnante cohésion du groupe qui a su associer imagination, création et reprise de certains morceaux qui ont fait sa renommée…

Aucun problème pour les spectateurs qui se laissaient entraîner sans retenue dans des rythmes bien particuliers et des mélodies surprenantes.

ethP1100212Sétois, vacanciers, Poussannais,  connaisseurs ou  néophytes, profitaient de cette opportunité pour passer un bon début de soirée. Le public s’approchait peu à peu des 800 spectateurs au meilleur de la soirée (22 h 45). tandis que déjà la pause technique était à l’ordre du jour.

Les spectateurs appréciaient cette douce nuit qui s’annonçait musicale. A l’heure de la Pause, direction les rafraîchissements et les points snacks car même si cela fait longtemps  que Poussan s’associe à Fiesta Sète pour l’organisation d’une soirée, le Carré d’As, de la buvette à l’accueil des groupes, fait son maximum.

 Après plus d’une heure de concert, José  Bel revenait sur Fiest’A Sète et sur les formidables concerts de cet été en précisant qu’il fallait faire vivre avec Fiest’à Sète et adhérer au projet pour que cela perdure.

ethP1100244

Se profilait alors un autre voyage entre France et Mali avec le guitariste Zani Diabaté qui a largement contribué à forger le son de la musique mandingue moderne. A sa mort en 2011, Bamba Dembélé, cofondateur avec lui du Super Djata Band, recrutait quelques fines lames du Super Rail Band et reprenait le flambeau avec Bamba Wassoulou Groove. « Torsades de guitares serpentant autour d’un groove inflexible, cascades de notes cristallines et tourneries hypnotiques s’agrègent en un son compact et caractéristique, qui évoque instantanément le parfum de la terre rouge au cœur de la chaude nuit bamakoise. Là où la danse ne s’arrête jamais. »

ethP1100254L’on y était, une partie du public dansait,  l’on se laissait porter par ces sonorités si particulières qui nous invitaient encore au voyage musical dont Fiest’à Sète a le secret.

Deux  concerts très différents, par deux groupes qui s’appréciaient mais qui se découvraient. Il y avait de la  qualité, et surtout la  joie et du plaisir  avec l’envie de partager outre leur conception de la musique, l’opportunité de se faire connaître.

Objectif  atteint car  une des volontés premières de ce festival est de est de s’affirmer en tant qu’entité culturelle, loin des tendances et des modes.

L’on a pu le vérifier encore.

Et n’hésitez pas à poursuivre car le festival s’attache cette année à mettre encore en lumière la diversité du patrimoine musical mondial, et à partager sans la moindre modération ces immenses richesses, fidèle à ses objectifs.

Pour en savoir plus : www.fiestasete.com/

 

Service civique à Poussan

La ville de Poussan recherche des volontaires en service civique pour des missions concernant l’enfance et le social au sein du pôle enfance jeunesse sous la responsabilité des agents titulaires :

Les missions du service civique permettront un appui de l’équipe d’animation périscolaire et de la banque alimentaire

Vous pouvez retrouver plus d’informations sur le site internet de la ville de Poussan :
http://www.ville-poussan.fr/…/service-civique-a-poussan.html

L’image contient peut-être : 2 personnes, personnes debout, plein air et nature

Pour tout renseignements, vous pouvez contacter
M. Michaël Desquerre, Directeur Général des Services
Mairie de Poussan
Tél. 04 67 78 99 51
Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations