Poussan

La pièce RTT par la compagnie du Strapontin, honorée

Énorme succès pour les Filles de la Compagnie du Strapontin qui ont joué RTT devant près de 500 personnes avec une salle qui s’est « éclatée »et a applaudi à tout rompre.

La pièce RTT par la compagnie du Strapontin vient de recevoir le Prix du Public du Festival Acte II scène I d’Onet le Château. Bravo les Filles !

Merci au public et aux organisateurs du festival aveyronnais.

Hérault Transport nous informe de la modification des lignes régulières 103 et 312.

L’image contient peut-être : ciel et plein airPoussan
Ligne 103 :
Les arrêts "Avenue de la Gare", "Le Riverain", "Coopérative" ne seront pas desservis. Vous pouvez vous reporter à l'arrêt "Pont de l'Autoroute"
Ligne 312 :
L' arrêt "Riverain" ne sera pas desservi
Vous pouvez vous reporter aux arrêts "Bois de Boulogne", "Cimetière"(provisoire) et "Avenue de la Gare"
Les nouvelles dessertes sont consultables sur le site
https://www.herault-transport.fr/actua…/…/commune-de-poussan
https://www.herault-transport.fr/…/LIGNE-103-TRAVAUX-POUSSA…
https://www.herault-transport.fr/…/LIGNE-312-POUSSAN-TRAVAU…
https://www.herault-transport.fr/…/FH-103_312-TRAVAUX-POUSS…

« Sport pour tous » : plus de 100 participants pour cette journée ludique

   poutP1220575            La quatrième édition de cette manifestation sportive était organisée par la commission sport municipale et les associations sportives ou culturelles de la Commune qui avaient bien voulu participer. Les nuages étaient au rendez-vous mais pas la pluie et avec une légère tendance vent du nord les sportifs avaient des conditions idéales pour dépenser de l’énergie en équipe, tandis qu’à différents niveaux les opérations bien structurées ont permis à cette journée conviviale et sportive de se dérouler au mieux. Une bien belle fête avec 10 équipes de 6 à 10 éléments ainsi que 10 ateliers pour un SPORT qui durant toute la saison attire des enfants ou des adultes de 3 ans à 90 ans, en général.

La proposition était simple mais elle a fait ses preuves depuis plusieurs années:

 "Au complexe sportif des Baux tout le monde pouvait participer à cette journée en constituant une équipe, en famille, avec des amis sachant que le but de cette manifestation était d’encourager la pratique du sport et de proposer un moment de rencontre inter-générationnel ludique et amical. « Tous les Poussannais étaient invités à se mobiliser pour faire de cette journée une belle fête du sport avec au moins un jeune et au moins un plus de 60 ans dans l’équipe, mais l’on pouvait s’adapter au petit règlement, l’essentiel étant de participer…"

Ce samedi durant lequel de très nombreuses animations étaient programmées sur le Bassin de Thau, 100 participants, c’était très bien, mais cela aurait pu être mieux car le sport est synonyme de santé.

Ils étaient donc tout de même nombreux a avoir répondu présent ce samedi 25 mai au matin.  Étaient inscrites : 1 équipe de l’Entente Poussan-Balaruc le Vieux , celle du rugby, une du Handball de Poussan, une de la Boule Poussannaise, 1 du Tennis, une du Foot, une du Tambourin, une du volley et une dernière du Moto Club.  De l’énergie et du plaisir…

Une fois les objectifs rappelés par Jésus Valtierra, Adjoint au Maire délégué aux Sports, il ne restait plus qu’à préciser la nature des épreuves. L’après-midi ce serait repos.poutP1220568

Mais à partir de 9 h 15, il s’agissait pour chacune des formations qui avaient à sa disposition un tableau récapitulatif de suivre un cheminement à travers différentes épreuves.  Dans une bonne ambiance chacun essayait de se dépasser pour le « fun ».

Pour le tambourin il fallait rattraper des balles envoyées par un lanceur. Pas si simple pour de jeunes motards par exemple.  Pour la course aller sur la piste effectuer des relais, pour le rugby effectuer un parcours d’échauffement…Mais chacun s’essayait avec bonne volonté car il s’agissait surtout de découvrir, pratiquer les sports en se faisant plaisir.

Quant au tennis, face au canon à balles, quelques balles étaient nécessaires pour s’adapter. Que l’on soit tout jeune, amateur ou néophyte, en public, rattraper la balle et la renvoyer avec la raquette demandait un minimum de concentration.

Heureusement, en fin de matinée, autour d’un bon repas, en présence des  organisateurs et des sportifs, chacun des participants pouvait faire honneur au « Sport », en reprenant des calories, en se désaltérant ainsi qu’en partageant ses impressions toujours dans la bonne humeur…

Une belle journée, durant laquelle chacun a pu soit découvrir, soit conseiller ses coéquipiers en partageant les mêmes efforts.

Le sport pour le « fun » et pour se relaxer avait été fêté dignement, par certains de ses adeptes et par d’autres qui le découvraient. Après une saison bien remplie qui va se terminer pour de nombreux licenciés dans les associations sportives, c’est certainement ainsi qu’il sera vécu cet été comme pour ceux qui ne débuteront qu’en septembre. Les sports d’été, prendront bientôt le relais, chaleur oblige.

Tom sur le podium au Meeting d’Alès

Ce samedi soir se déroulait le 1er Meeting d’Alès, où Tom Sanfilippo était engagé sur le 800 mètres;

C’était seulement sa deuxième course cette saison sur cette distance, mais déjà une grosse ambition de bien figurer et de se placer dans les meilleurs cadets au niveau national !

Rassuré par la présence de son entraîneur Richard Descoux, Tom a pris la deuxième place mais a surtout fait parler le chrono avec un temps de 1’55″22 !

Cette performance le place à ce jour deuxième cadet au bilan national !

« Beaucoup de progrès mais encore du travail à effectuer avant les grands rendez-vous du mois de Juillet. Prochaine course pour Tom, les championnats de France UNSS, où il défendra les couleurs du Lycée Climatique et sportif de Font Romeu sur le 400 mètres, la longueur et le relais ! »

En Poussan ta porte N°3 : Poussan était « A vendre » aux enchères

walaP1220545

       La 3ème soirée de la saison “En Poussan ta porte” 2018-2019, déjà la 4ème édition, se déroulait ce 24 mai !

Cet événement s’annonçait particulier car il allait se dérouler à partir du centre-ville, chez Aurélie Malbec, une artiste poussannaise qui apprécie les spectacles proposés par la Compagnie Surprise. Une artiste qui est à votre disposition, car elle est illustrateur, dessinatrice. Un temps un peu maussade mais de bonnes températures qui allaient permettre un très bon déroulement du spectacle qui en fait était une déambulation dans Poussan. Pas de pluie, c’était le top

  Comme le précisait Mathilde Feurbach,  toujours en forme et fidèle aux principes de fonctionnement de la Compagnie Surprise c’est toujours un plaisir de recevoir autant de spectateurs, plus de 130 qui vont être surpris… C’est certain.walaP1220511

Toujours dans l’idée de solliciter le public, et amener de nouvelles formes, un spectacle ambulant avec des décors évolutifs pour cette  soirée de la 4ème saison, entre Pont d’Arcole et Hôtel de ville…

On allait y découvrir : « A vendre » interprétée par la La Cie Thé à la Rue ».

Et comme le rajoutait Mathilde : « Ce spectacle est VRAIMENT un coup de cour. Cela fait plusieurs année qu’il tourne, et nous avions TRÈS TRÈS envie de vous le faire découvrir, depuis un moment. La Cie Thé à la Rue à accepté de descendre chez nous pour jouer ce spectacle »

Vidéo dans une autre commune

Fini le temps où la commune était administrée par une municipalité. Désormais, rien ne vaut une gestion privée. mais voilà Walace, une société qui depuis plusieurs années à acheter le village et qui le gère comme une société privée, veut maintenant s’en débarrasser et va donc en fin de circuit vendre la commune aux enchères.

Mais auparavant il faut en découvrir quelques points forts mais aussi tous ses inconvénients :

« Deux agents immobiliers de l’agence Luximmo ont  donc été mandatés pour vendre la commune. Habitats, habitants, entreprises, espaces verts, parc automobile : tout est à vendre. Une visite du bien était l’occasion pour nos experts d’imaginer les stratégies nécessaires pour rentabiliser cet investissement. »walaP1220565

Avec une organisation très correcte tout allait au mieux . Nous allions nous promener autour de la Rue de la Salle avec différentes stations devant différentes maisons mais aussi en rencontrant des pseudo-Poussannais.

De la vie de la commune à la libre expression de ses habitants dans le respect des autres, ce spectacle d’anticipation  interrogeait avec cynisme la gestion de l’espace public en la mettant en parallèle avec le monde des affaires.

Une déambulation où les investisseurs sans scrupule, devez s’immerger au cœur de cette commune mise en vente comme bien d’autres, par la société Luximmo. La première agence immobilière sur le marché international de vente de villes, villages et autres mégapoles accessibles à tous ceux qui désirent se servir de la finance pour s’enrichir. La visite du village mis en vente ce jour était menée par un des vendeurs les plus performants accompagnée par son adjointe qui dans ce monde de rapaces était déjà devenue une proie.

Comme il le précisait, « il a su grâce à la confrontation avec quelques Poussannais typiques et dames plus ou moins décalées, donner toutes les recettes, tous les systèmes pour éliminer du nouveau patrimoine immobilier les parasites assistés et autres délinquants, les retraités, les personnes handicapés risquant de mettre à mal la montée en profit de votre investissement. »

Avec Walace, le grand capital arrive  à éliminer tous ces espaces publics communaux au service de tous les concitoyens mais qui surtout sont improductifs.

Avec ces nouvelles méthodes, plus de fleurs, plus de gaspillages, des projets commerciaux, du bénéfice, du profit. Tout va entrer dans la loi du marché, dans la justice de l’offre libre et non faussée. Les espaces publics tomberont comme Le Mans, ou bien d’autres communes aux mains des investisseurs boursicoteurs.

Attention, comme il nous le répétait « dans l’immobilier si t’investis pas, t’es à la rue ! ».

Un spectacle de plus d’une heure sans repos, comme à la Bourse, durant lequel le public est guidée par une compagnie aguerrie aux jeux dans l’espace public. un impressionnant professionnalisme et une grande maîtrise de la déambulation,pour ces deux acteurs de la troupe avec en plus une adaptation et une gestion du déplacement du public pour que celui-ci puisse en profiter au maximum.

Un humour décalé, des dialogues francs et engagés pour ce spectacle de rue qui ne vous laisse pas insensible. 

. Exceptionnelle interprétation qui fut saluée par de très longs applaudissements, et des félicitations qui ont fait l’unanimité dans le public.

walaP1220556

Poussan, une ville au fort potentiel,  fut acheté devant l’Hôtel de ville, aux enchères par la représentante d’une société pour 2 Milliards 800 Millions d’euros sans les taxes. (Contrat signé…)

Le public ne put boire le champagne car la voiture de service de Walace avait été volée mais l’esprit était tout de même à la fête et à la « convivialité » pour un public qui en avait bien  profité durant plus d’une heure oubliant tout le reste pour partager du plaisir.

Et pour clôturer la soirée : un pique-nique géant « tiré du sac » se mettait rapidement en place devant la Mairie histoire de prolonger la fête.

Détox : les huiles essentielles très utiles pour être en forme avant et durant l’été

BASTIP1220442 Mardi 21 Mai s’organisait une conférence sur les huiles essentielles de Nicolas BASTIDE d’IZARD, invité par la MJC à Poussan, à la salle d’accueil.

Les plantes Détox, tel était le sujet après un hiver et un printemps toujours très long  et l’on allait apprendre avec Nicolas qu’une petite cure de trois semaines pouvait permettre à certains organes qui ont stocké durant la période passée des déchets comment les éliminer, comment assurer un  nettoyage efficace afin d’éviter des effets secondaires qui vont souvent se traduire par des allergies, des rhinites.

Basée à POUSSAN dans l’hérault (34) ODLYS, la boutique de phytodiététique a été créée par ses parents.

Depuis quelques années maintenant, c’est Nicolas qui ai repris cette boutique, en poursuivant  les conseils, l’écoute et l’échange par des conférences, sur les bienfaits que la nature a à nous offrir, toujours avec la même passion transmise par mes parents.

Diplomé de phytothérapie et aromathérapie avec agrément du Haut Comité de la Formation Pharmaceutique Continue (HCFPC), il poursuit avec son père des formations indépendantes sur l’aromathérapie, la mycothérapie et la gemmothérapie.

Dans le cadre de l’exposition « les plantes et leurs usages » le public était venu nombreux écouter les conseils et informations sur les plantes nettoyantes des organes émonctoires.

Pour le foie, nous retiendrons 4 plantes intéressantes comme le Desmodium, véritable hépatoprotecteur et détoxifiant, conseillé traditionnellement pour soutenir l’organisme au Printemps. Les fameux radis noir et artichaut, végétaux par excellence pour la sphère hépatiques,  indiqués dans les troubles hépato-biliaires, et comme cholagogue, cholérétique. Sans oublier le Chardon-marie, riche en silymarine, grand protecteur du foie, conseillé pour les hépatites, en période de chimiothérapie ou encore pour la cirrhose.

Le rein est un organe « déchet » très important pour l’organisme, auquel il faut prêter la meilleure attention pour rester en bonne santé. Des plantes comme le pissenlit, la prêle, la piloselle ou encore l’orthosiphon apportent leur propriété diurétique, indiqué pour la détoxification et pour l’élimination en vue d’une cure minceur.

En aromathérapie, Nicolas nous indique en priorité l’huile essentielle de romarin à verbénone, de Corse,  drainant, protecteur et régénérant du foie. Une attention est à noter concernant les personnes ayant des risques de maladies hormono-dépendantes. L’essence de citron, l’huile essentielle de carotte, de livèche ou encore de ledon du Groenland, font parti de l’arsenal aromathérapique pour drainer le foie, mais aussi les reins (livèche).BASTIDP1220446

Du coté de la gemmothérapie, ou phytembryothérapie, la médecine des bourgeons, on parlera de Cassis, véritable draineur et détoxifiant de l’organisme, il apporte une propriété anti-inflammatoire, cortison-like, soulage les jambes lourdes et l’immunité.

« En tisanes, en gélules, en gouttes, avec les plantes médicinales à chacun sa galénique pour se nettoyer avant d’attaquer un merveilleux été. »

 

Boutique ODLYS

2 rue Pasteur
34560 POUSSAN
tél: 04.330.722.311

« Mémoires choisis » par Louis Esparza

Né à Poussan où il a passé sa jeunesse, Louis Esparza publie ses mémoires dans lesquelles il consacre plus de 80 pages à Poussan et ses environs, Frescaly, Issanka… Ma photo bio Jpeg

Livre en auto-édition, dont il donne les raisons de ce choix : « si vous êtes une personnalité connue, vous pouvez écrire n’importe quoi, vous intéresserez les éditeurs car ils savent que votre bouquin se vendra. Mais si vous n’avez pas de notoriété, vous pouvez avoir écrit ’’Le Petit Prince’’, aucun éditeur ne vous le prendra…d’où l’auto-édition ».

Admirateur de Chateaubriand dont il reprend des citations à plusieurs reprises…il a commencé à écrire pour répondre aux questions des nouvelles générations dans les réunions de famille, et il a continué en réalisant qu’écrire des mémoires devait largement valoir une psychanalyse réussie  : « Et j’en suis sorti avec une vision plus claire sur bien des événements que je n’avais pas bien compris jusque-là…».

Et il ajoute : « sachant qu’aujourd’hui on twitte plus qu’on ne lit, chaque chapitre est assez indépendant du reste pour que les nouvelles générations qui ont une propension à lire en diagonale, puissent avoir une idée de ce que furent et comment vécurent leurs anciens dans le contexte de leur temps ».

Situant sa démarche à l’opposé d’une biographie, il reprend ses souvenirs pour en tirer des réflexions singulières sur le dessous des cartes de pratiquement tous les événements et les sujets qui ont marqué le siècle et l’actualité : la décolonisation, Mai 68, la démographie, le précepte de Colbert, l’écologie, la décroissance… Ancien du nucléaire et féru de politique, il a le sens de la formule : « Anne Lauvergeon étant entrée chez Areva à l’âge où Macron est entré à l’Elysée, espérons qu’il ne laissera pas la France dans l’état où elle a laissé Areva… ». Poussan, un village qui se suffisait à lui-même.

Chapitre de plus de 80 pages qu’il commence par la citation de René Tulet gravée sur la façade de sa maison : « Nous sommes Français c’est vrai, mais avant tout nous plaçons l’amour de notre langue et de notre Poussan ». Montrant ainsi que cette réflexion  «nous éclaire d’emblée sur la spécificité du village et sa vocation à une sorte d’autonomie tant culturelle qu’économique ». Et il développe le contexte économique fondée sur la viticulture…la façon de vivre des gens du village, les festivités dont le fameux carnaval, la jeunesse qui se réunissait dans les cambuses… avec quelques portraits de figures locales dont les musiciens qui animaient les bals de l’après-guerre au Café de la Paix… et Mr Larose qui jouait du hautbois sur une barque de joutes à Sète pour la Saint-Louis : « comme on peut le voir quelques secondes filmé par Claude Sautet dans César et Rosalie (Yves Montand, Romy Schneider…accessible sur Internet, voir vers la 73ième minute du film».

Décrivant son enfance à Frescaly à partir d’une anecdote où se mêlent la mer que l’on aperçoit de la terrasse avec la chanson de Trénet qu’il entend dans un phonographe…

Les pages consacrées à Frescaly étant probablement les plus touchantes… Et il se souvient des fêtes à Issanka pour Pâques et le 15 Août « l’ambiance inimaginable aujourd’hui », comme lors d’un Tour de France quand arrivent deux coureurs avec plus d’un quart d’heure d’avance et qu’on leur fait boire du vin rosé… Pour repartir : « les deux coureurs avaient du mal à se remettre en selle, et on les a aidés, mais en les dirigeant en sens inverse de la course, si bien qu’ils se sont vite retrouvés face aux autres coureurs qui arrivaient, provoquant une pagaille monstre, pendant que les farceurs et les spectateurs se tordaient de rire…».

Les amateurs d’Histoire apprécieront ses réflexions sur Mai 68 et le Gaullisme, ses commentaires sur le problème que pose la forme exponentielle prise par la démographie… et autres analyses sur les sujets essentiels qui nous préoccupent…

Livre qu’il termine avec sagesse, à partir de vers d’Albert Samain qu’il cite pour étayer son commentaire. Une sagesse de terrien pouvant inspirer ses contemporains.

Mémoires choisis, 386 pages. En auto-édition, distribué sur Internet par TheBookEdition, livre papier (18 euros) et numérique (5,29€).

Mémoires couverture simple Jpeg

Mémoires 4e de couverture modif en Jpeg