Poussan

Beau succès pour les Journées européennes du patrimoine à Poussan

      Ce week-end vous pouviez profiter de la 35e édition des journées européennes du patrimoine, organisées par le service culturel de la ville de Poussan en collaboration avec Fabrice Bertrand, Jean-Claude Agullo, Roger Tognetti, et l’association Pierres et Chemins de la Moure. 

bafP1140034

 

Un beau programme et pour chaque événement, entre 20 et 60 personnes, des Poussannais et des visiteurs.

Avec Fabrice Bertrand  une première visite très instructive le samedi.

Pendant près de 1 heure 30, grâce au guide, près de trente personnes, des passionnés ou intéressés, sont partis à la découverte de ce patrimoine exceptionnel poussannais, des Halles, des châteaux de Montlaur et de Malbois, de la chapelle des Pénitents, du prieuré bénédictin et d’un plus modeste patrimoine tout autant intéressant. Avec l’observation de nombreuses façades et maisons, l’on comprenait comment les siècles avaient façonné en fonction des besoins la structure du village.

berDSC_0003

Car jadis deux lieux de culte s’étaient développés : Saint-Vincent et Saint-Cléophas. Poussan est toujours une limite, mais entre deux évêchés, celui d’Agde et de Maguelone.

De St-Cléophas-des-Moulières il ne reste aucune trace. Exploitation agricole devenue hôpital pour permettre aux pèlerins de se reposer, il fut détruit durant la guerre de Cent ans, certainement. En revanche, Saint-Vincent-de-Jonquières, en bordure de la nouvelle voie, était un prieuré dépendant des Bénédictins de la Chaise-Dieu et un noyau d’habitat se serait constitué autour de l’église dont il reste certaines ruines, aujourd’hui.

berDSC_0028Ce commerce avec la Chaise Dieu a permis aux Bénédictins de s’enrichir et de de rassembler autour du territoire un certaine population. D’autres lieux de culte comme celui de Saint-Sulpice-de-Thoron, ou celui de l’Ermitage en allant vers le Puech Gayès montrent avec d’autres sites comme celui du Cous où une nécropole a été mise à jour, que des points de peuplement, bien que très dispersés, étaient nombreux sur la commune. Tous disparaîtront à plus ou moins long terme car certainement à partir de l’ancienne villa Porcianus ou plus précisément sur son territoire vont apparaître l’église Saint-Pierre et le château.

L’église sera mentionnée en 960 certainement construite sur un lieu de culte du IXe siècle.

En 990, elle est associée à un château construit à la place d’une tour qui l’aurait précédé.

Le village ou castrum ne sera clairement cité qu’en 1105 se développant d’abord sur les flancs sud et ouest du plateau où dominent église et château.

La visite a commencé par les Halles puis le groupe s’est dirigé vers la place de l’église petit à petit.

A noter la possibilité pour cette visite de pénétrer dans le château Malbois et dans la Salle Vinas, un joyau patrimonial pour Poussan

 Car si dans une commune de France, l’aula, le lieu de prestige, mesurait 20 m sur 8,40, à Poussan, au château d’en bas, il est de 6m sur 9.  Pour Sophie Clarinval, qui a écrit un livre à ce sujet, l’on peut remarquer la cheminée de cette salle d’apparat qui date du milieu du XVème siècle ainsi que le plafond peint à caissons. Celui de la salle Vinas de Poussan est vraiment remarquable. C’est une référence.

D’ailleurs, Jean Laforgue, sur une proposition de Marc Lugand qui avait écrit avec des Poussanais un bel ouvrage sur Poussan,  avait étudié ce plafond de la salle Vinas. Après avoir remarqué l’immense cheminée gothique fixée dans le mur entourée par un magnifique escalier en colimaçon, il avait exploré le plafond de 54 m², du « château d’en bas » devenu château Malbois au moment de la Révolution Française, plafond qui fut redécouvert en 1998 avec sa décoration. Mis à part un problème d’entretien, il était très bien conservé.

Composé de 6 grands carrés, avec un espace libre pour la cheminée, il est fabriqué avec des poutres réelles et 4 fausses poutres transversales pour régulariser. On trouve ensuite selon des proportions bien définies, des planches et des couvre-joints. Mais entre le plancher supérieur et le plafond on s’aperçut que les concepteurs avaient utilisé de la paille compressée qui évite la déformation des bois.

Outre les moulures classiques, rien n’a été laissé au hasard. Les solives moulurées sont posées perpendiculairement aux poutres à raison de 7 par caisson. d’ailleurs on retrouve le même plafond, mais moins riche, sous cette salle.

C’est le frère jumeau de celui de la maison Jacques Cœur à Montpellier, qui date de 1447, ce qui permet de donner une approximation pour la construction de celui de Poussan, aux alentours de 1454.bafP1140039

 Le château d’en bas, qui pourrait être bâti sur un édifice antérieur, n’a pas fini d’étonner.

Ses caissons peints, font encore l’actualité tout en étant des éléments fondamentaux de l’art européen.

Fabrice Bertrand n’était pas avare de détails et donc les participants avaient l’occasion de plonger dans cette histoire locale qui est une de nos richesses mais aussi d’aller à la rencontre virtuelle des anciens habitants et de ce qu’ils ont bien voulu nous transmettre, avec en plus des renseignements sur l’évolution de ces édifices.

Une visite bien instructive qui a permis d’apprécier le caractère global du centre historique de Poussan

montlaur 030 (2)Et si certains enchaînaient sur la découverte du quartier original autour de la Rue de la Salle c’est que cet espace périphérique en prolongement de la porte Notre Dame avait son importance : la Lauze coulait il y a quelques siècles en permanence et permettait à des moulins à huile de fonctionner, autour du pont d’Arcole, tout près d’un champ de foire côté Police municipale.

Il portait le nom de « Castel-vieil » en référence à une demeure située sur le chemin en direction de Loupian. Il développa son identité en 1850 mais certaines des maisons datent des 16ème et 17ème siècles. Une certaine homogénéité surtout  en partie basse et dans la rue de la Salle avec des maisons vigneronnes qui vont s’y sont développés.

Durant la déambulation, rencontre avec un passionné pour qui les échanges sont importants, Jean-Claude Agullo, un autodidacte de la sculpture sur bois et du vitrail, qui sait que la passion ça se partage. patrimP1140053Jean-Claude est toujours motivé pour réaliser de nombreuses expériences et donc son amour pour le travail bien fait lui permet de s’épanouir dans sa passion.  Depuis près de 24 ans Jean-Claude réalise des objets pour le plaisir et souvent pour offrir à tous ceux qu’il aime. Heureux que d’autres s’intéressent à ce qu’il fait il a toujours envie d’en faire profiter à un maximum de personnes.agu 7 7 17DSC_0275 (23)Jean-Claude qui a son atelier dans le quartier de la rue de la Salle était très heureux d’expliquer sa technique aux adultes.
Entre soudure (plomb soudé à l’étain) et maniement du verre, entre ombre et lumière, chacun a pu apprécier le travail de ce passionné qui c’est certain, n’est pas au bout de ses découvertes bien qu’il se soit déjà lancé dans des grandes dimensions avec des psychés et dans les 3 dimensions.

 Près  la placette des Trompe-l’œil, il en fait profiter un maximum de personnes. N’hésitez pas à le solliciter.

La visite guidée pouvait se poursuivre en remontant la rue de la Salle jusqu’au point culminant qui serait celui du Puech des Sarrasins  car une Bataille y aurait eu lieu du temps des Wisigoths entraînant la mort d’un roi !

patrimoP1140052Et ce dimanche vers 10 h 30, un autre voyage dans le temps, mais dans le présent avec Roger Tognetti, un gnomoniste.

Cette année, depuis le 22 juin puis durant l’été, le vendredi en général, il proposait une animation/démonstration sur le fonctionnement du cadran solaire situé sur la place de la mairie de Poussan car Le solstice d’été se produisait cette année  très exactement le 21 juin 2018 à 10h 07 du matin. .

 Le concepteur du cadran, Roger, animait alors cette présentation et se tenait à votre disposition si vous souhaitiez en savoir plus car il est intarissable à ce sujet…

Et ce dimanche à l’occasion des journées européennes du Patrimoine Roger était bien motivé.

Il s’est fait un plaisir d’expliquer d’abord à des Poussannais sensibilisés à l’usage du Cadran solaire et à d’autres néophytes, la bonne utilisation de ce dernier, puis petit à petit, les visiteurs de passage se sont intéressés au cadran qui c’est le cas de le dire a été remis en lumière.

Il faut savoir aussi, qu’en 2012, le cadran scolaire d’azimut déjà situé sur la place de la Mairie avait eu droit à un beau lifting. Et son concepteur, Roger, s’en était occupé du mieux possible afin de lui redonner son aspect originel.patrimP1140121

Le cadran avait eu alors une restauration et le sol aussi. Et depuis, tous les ans, ceux qui souhaitent obtenir des informations ou comprendre son fonctionnement peuvent s’adresser à lui ou participer à des conférences de sa part.

C’est en effet un des plus précis et des plus perfectionnés de France. Roger est toujours prêt à le démontrer aux visiteurs.

Ce gnomoniste passionné en a créé de toutes sortes mais pour celui-ci, la science exacte a parlé particulièrement. Si voilà plus de 17 ans, avec l’aide des services techniques et des enfants du centre aéré il avait déjà réalisé un cadran sur un mur de la MJC, il souhaitait encore s’approcher de l’idéal avec un cadran horizontal. Il avait donc réalisé les plans, réalisé de savants calculs, puis présenté son projet à la mairie qui permit alors sa réalisation avec l’aide des tailleurs de pierre de Vincent Gascon.

Avec des pierres venues de Bolivie, des Pyrénées ou de Jérusalem des compagnons ont réalisé ce cadran selon les mesures, les plans et les données de Roger.

Avec ce cadran, c’est l’homme lui même qui est le style ou la tige qui grâce à son ombre va indiquer l’heure.

L’ombre projetée indiquera l’heure exacte à laquelle il faudra apporter une correction en fonction de la période précisée sur le tableau devant le cadran. (Équation du temps) (http://fr.wikipedia.org/wiki/%C3%89quation_du_temps), une autre de 3/4 h en fonction de notre position par rapport au méridien de Greenwich (http://fr.wikipedia.org/wiki/Temps_moyen_de_Greenwich) et une dernière selon l’heure d’été ou d’hiver.

  Ça fonctionne très bien et de plus ce cadran ana-lemmatique est utilisable comme une boussole : un chef d’œuvre en quelque sorte auquel l’on doit  un grand respect.

 

Toutefois, Roger précisait aux visiteurs qu’il avait toujours eu un grand intérêt pour ce qui se passait dans le ciel, ce qui l’avait mené en tant qu’amateur à réaliser des cadrans solaires.

C’est un des plus beaux cadrans solaires de France, qui donne l’heure à 1 minute 1/2 près. Il est en cours d’homologation. Il suffit de se placer au bon endroit en fonction de la saison, du mois et de la date, de lire l’heure sur le cadran et d’apporter la correction nécessaire indiquée par le tableau prévu à cet effet (Attention à l’heure d’été et d’hiver).  Sans celui-ci, il faudrait se baser sur plus 45 minutes. Pour être précis, il faudra toujours en fonction du mois, enlever ou rajouter des minutes à ces 45 qui sont une moyenne. »

Et ça fonctionne aussi, Roger en faisait la démonstration. Pour vous faciliter les choses, il a tout prévu et il est possible de scanner le flash code placé sur le panneau à l’aide de votre smartphone. Vous  serez dirigé ver le site cadranpoussan.perso.sfr.fr où vous aurez de nombreuses précisions complémentaires.

 C’est vraiment une belle réalisation de part sa précision, sa taille et par les matériaux qui le composent ». togDSC_0017

Et pour terminer, toujours ce dimanche, pour près de 60 volontaires bien motivés ce fut l’occasion d’effectuer une balade de près de 2 h sur les sentiers des capitelles.

patrimcapoDSC08554 Guidés par les membres de l’association Pierres et Chemins de la Moure à partir du gymnase des Baux tous ont pris plein nord vers des capitelles non loin des sentiers de randonnée.

Pour en savoir plus sur les capitelles :

http://heraultinsolite.blogspot.fr/2012/06/le-circuit-des-capitelles.html

Les Tigresses à Poussan ce 15 septembre : Victoire

           N1FP1140062

Ce samedi 15 septembre,  pour la 1ère fois de la saison, les Tigresses ,  les filles de la Nationale I du FTHB étaient de retour à Poussan, au gymnase des Baux et rencontraient, l’équipe du Handball Clermont Auvergne Métropole. Un match de très haut niveau de Championnat, qui débutait à 20 h devant un public très nombreux assurant une très bonne ambiance.

N1FP1140066

« Entraînées par Manuela ILIE, certaines des filles ont l’habitude de jouer en équipes régionales au plus haut niveau. L’engagement était donc total. »

 Mais ce samedi, la soirée s’annonçait délicate avec des visiteuses favorites pour le Championnat de N1.
 
N1FP1140095
La Nationale 1 Féminines du FTHB comptait bien sur une victoire et dès le début de la rencontre l’on sentait qu’elles allaient tout faire pour y parvenir. Elles prenaient la rencontre à bras le corps, avec un rythme élevé, des chocs et des blessures. Petit à petit, elles l’ont fait !
Hier soir, en premier match du championnat de Nationale 1 pour les Tigresses ont arraché la victoire par 25 à 24 devant un public endiablé !
Bravo les Tigresses
Après match chez José au Café Beau Séjour : l’ambiance était assurée ! 

 Poussan semble bien leur porter chance…

N1FP1140079


Mélanie Labat candidate à Miss International France

Miss International France est le concours de beauté qui sélectionne la représentante française qui participera à Miss international, le 3ème plus important concours Mondial après Miss Univers et Miss Monde.
 
labat22IMG_20171019_131616_457
 
Mélanie Labat, fait partie de la vingtaine de candidates françaises sélectionnées pour concourir au titre : Mélanie a 23 ans, elle est native de Poussan.
 
Elle est diplômée éducatrice de jeunes enfants, ayant obtenu une licence en sciences de l’Éducation et a choisi de poursuivre ses études en master à Montpellier dans
l’objectif de devenir professeur des écoles.
labat332018-08-12-15-40-54-361
 
« Mon premier concours était celui de Miss Poussan en 2011 pour lequel j’avais été dauphine. J’ai ensuite été élue miss Hérault méditerranée 2012 dans notre Commune. Ce jour là, l’émotion que j’ai partagé avec ma famille et la fierté que j’ai vu dans leurs yeux étaient si fortes que je n’ai plus jamais cessé de défiler. Aujourd’hui, cette écharpe « finaliste de Miss International France » est ma 12ème écharpe, et j’en suis particulièrement fière. »
 
Elle se prépare donc à traverser la France le 2 septembre pour la finale qui aura lieu au cabaret Rumours à Hallennes-lez-haubourdin (Hauts de France).
 
L’originalité de ce concours tient au fait qu’il s’agit d’une double élection : au terme de cette soirée seront élues Miss International France et M iss Asia Pacific France.
 
La Miss international France s’envolera fin octobre pour un séjour à Tokyo (Japon) représenter la France à l’occasion de la 58ème édition de Miss International, auprès de 70 autres pays concurrents.
La jeune femme élue Miss Asia Pacific France, quant à elle, représentera notre pays à miss Asie-Pacific International aux Philippines.

CALAMITE AGRICOLE

 

 

«Neige et pluies du 28 février au 1er mars 2018»
Nous vous informons que sur  le bassin de Thau :
Balaruc-les-Bains, Balaruc-le-
Vieux, Bouzigues, Frontignan,
Gigean, Loupian, Mèze,
Mireval, Montbazin, Poussan,
Sète, Vic-la-Gardiole et
Villeveyrac.
ont été classés le 27 juin 2018 en état de calamité agricole pour les dommages subis par les agriculteurs suite à la période de neige et pluies du 28 février au 1er mars 2018.

Contacts et renseignements :
DDTM 34 / SAF, bâtiment
Ozone – 181, place Ernest
Granier – CS 60556 – 34064
MONTPELLIER Cedex 2 ;
04 34 46 60 51 ou 60 68 /
ddtm-telecalam@
herault.gouv.fr

Les demandes d’indemnisations des pertes pour les exploitants sont disponibles en téléchargement :

En Poussan ta porte 2018/2019, c’est parti

Avec « Rêves d’une poule ridicule »

« C’est le moment de réserver pour la première soirée de la 4ème saison « En Poussan ta porte » !

Le vendredi 5 Octobre, avec « Rêves d’une poule ridicule », de la cie Hyppoféroce.

 
De 19 h 30 à 22 h 30

Spectacle musical de marionnettes et masques
Tout public – Langage universel (donc LSF)

L’image contient peut-être : 3 personnes, personnes assises

Durée : 55 min

Trois femmes, travaillent dans une batterie à poulets.

Ce jour-là, elles tombent sur un œuf. La poule chétive et ridicule qui en sort va bouleverser leur chaîne et leurs habitudes. Elles vont, chacune à leur manière, tenter de sauver leurs restes d’humanité en choyant les rêves de cette pauvre poule épuisée.

« Nous avons découvert ce spectacle au festival de « Chalon dans la rue » cet été. Ses trois comédiennes, accompagnées d’un accordéoniste, nous on fait du bien. Nous n’en demandions pas plus. Elles abordent un sujet grave actuel : la malbouffe, et donc la surproductivité, d’une manière douce, esthétique et accessible à tous (enfants, LSF, etc.) en mêlant des disciplines que nous n’avons jamais fait découvrir aux soirée « En Poussan ta porte » (masque, marionnette). » Précisent les membres de la Compagnie Surprise.

Rendez-vous dans un lieu atypique de Poussan, et selon le temps, soit à l’extérieur, soit à l’intérieur.

1er verre offert et un bar sera ouvert après la représentation ! Prenez des plats à partager pour que cette soirée soit une réussite !

Attention : Comme chaque soirée « En Poussan ta porte », la réservation est obligatoire. (Pour recevoir le mail de confirmation, et le mail d’infos de la soirée,  le lieu, le parking, etc…)

PAF :
10€ adulte
5€ enfant
Amenez un repas à partager en plus !

Une capitelle extraordinaire

Elle est cachée depuis des décennies dans les garrigues poussannaises. Protégée par des chênes, entourée d'oliviers, elle n'a certainement pas subi de transformation depuis sa construction.
Il faut dire que ceux qui l'ont bâtie n'ont pas lésiné sur les moyens. Des tonnes de pierres composent ses murs qui ont près de 1m d'épaisseur. Mais vu la taille de cette capitelle qui a un diamètre de plus de 4m, les constructeurs y ont rajouté d'énormes contreforts qui servent aussi à la camoufler.
Avec un porte-à-faux incroyable pour les dalles composant la toiture, il a fallu des spécialistes pour obtenir un résultat aussi parfait et de plus, stable. Si on la trouve au nord du territoire communal, son ouverture est elle située vers le sud.
Utilisée par des bergers ou par des ouvriers agricoles qui s'y protégeaient de la chaleur l'été ou du froid, l'hiver, l'on pouvait y faire du feu et s'y retrouver à plus d'une dizaine.
Pas de lézardes sur les parois de la capitelle dont la disposition des pierres rappelle celle de certaines constructions grecques.
Avec des niches pour ranger les outils, cette capitelle dont la structure a été réfléchie, est une référence dans notre patrimoine local.

J.-M P

« BRINDEZINGUE » : une soirée à la sauce « héritage »

« BRINZEDINGUE » c’était à Poussan ce 15 septembre avec un brin de dingue, une cuillère de méchanceté, beaucoup d’humour et une louche de jalousie.

    brinzP1140113

Le Strapontin  accueillait en effet « BRINZEDINGUE » de Gérald Levoyer joué par LA COMPAGNIE ACCORDAGE à la salle de spectacle de la MJC.

Une pièce qui était joyeusement incorrecte, noire et délirante, en effet liant un mélange de Zola, d’Audiard et d’Ettore Scola, une création 2014 de la Cie  en collaboration artistique de Pierre Gorses pour la mise en scène.
 
brinzP1140116
 
" Timanman vient de mourir, ses enfants se retrouvent à la ferme pour le partage des biens. Commence alors l’empoignade entre Dom, pas bien fini de la tête et ses deux vipères de sœurs."
 
"Très vite, les vrais caractères vont se révéler et les souvenirs surgissent d’un passé glauque, d’un passé violent et sans trop de morale. "
 
La méchanceté des sœurs est omniprésente et vient s’opposer quelquefois ou s’associer à l’innocence de Dom.
 
Ce qui produit un mélange curieux, avec des instants durant lesquels on rit ou l’on sourit et d’autres plus acides pour lesquels l’agressivité à l’état  crue irrite, fait réagir. Le tout voisinant avec des moments d’émotion forte et des scènes truculentes pour les nombreux spectateurs qui étaient happés par ce Brinzedingue, une satyre de notre société qui oublie vite…
 
« Une défunte encore chaude, un maigre héritage, quelques bestioles mal aimées, il n’en faut pas  plus pour que la zizanie s’installe donc, la maman vite enterrée……. L’appât du gain fait tomber les masques et la fraternité n’a plus cours quand la cupidité la remplace. »

 

Les nouveaux Poussannais accueillis en Mairie ce samedi

vienP1130984

Le Maire de Poussan et son conseil municipal avaient invité ce samedi 15 septembre les nouveaux habitants de la ville, à une matinée d’accueil afin de présenter les richesses de la ville tant au niveau de son patrimoine, que de ses traditions, ses points forts et ses contraintes aussi…

Ces nouveaux Poussannais pouvaient découvrir également tout ce que Poussan leur offre tant au niveau des commerçants que des services et des entreprises.

vienP1130997Ils étaient très nombreux, près de 55, avec des enfants, accueillis avec un café et des boissons accompagnés de pâtisseries confectionnées par des spécialistes locaux en la matière, avant de suivre une présentation de toutes les caractéristiques de la Ville, tant culturelles que sportives, festives ou encore traditionnelles que Poussan, une cité qui se développe, peut leur offrir.Jacques Adgé, Maire de Poussan, depuis 17 ans, accompagné par de très nombreux élus, dont ses Adjoints, avait tenu à ouvrir cette présentation en précisant que Poussan de par sa situation avait des avantages :

des espaces naturels au nord, l’autoroute au sud, des grandes villes rejointes entre 10 et 30 mn de temps, en principe, et le péage qui permet une ouverture vers l’extérieur. Une commune de 3000ha au sein d’une communauté d’agglomération, la plus grande dans l’Hérault.

vienP1140007

Sur la commune, 3 écoles (1 primaire, 1élémentaire et 1 maternelle), l’ALSH, le Pôle Enfance Jeunesse, le collège qui permet aux élèves de ne pas avoir besoin de bus, un beau complexe sportif….Un riche patrimoine avec des Édifices témoins de l’histoire. Des châteaux morcelés car habités, des Halles qui vont être rénovées en 2019, un marché le vendredi, une MJC, de très nombreuses associations qui animent la vie de Poussan avec son Carnaval traditionnel et toutes ses fêtes et manifestations culturelles.

Monsieur le Maire abordait les problèmes aussi, avec, la nécessité de développer le nombre de logements sociaux, avec ceux liés au nombre de voitures, à la cabanisation (origines et traitement) et à la sécurité avec la Police Municipale et ses actions.

Il revenait sur les travaux prévus, sur la circulade, sur les sens uniques, les limitations de vitesse, sur les problèmes de parking et bien sûr sur le développement de Poussan, du côté de Marqueval/Sainte Catherine, un nouveau quartier qui devrait voir le jour bientôt.

vienP1130999

En 2030, Poussan (6100 habitants environ actuellement) devrait en compter 8700… Après qu’il ait précisé que tous les élus étaient disponibles si nécessaire, la présentation visuelle se poursuivait. Certains participants posaient des questions et cette information était complétée  par de la documentation qui était distribuée :

le nouveau livret d’accueil, les bulletins municipaux, le livret du comité des fêtes, un dépliant historique et un flyer sur les Journées Européennes du Patrimoine,  le catalogue de la MJC, le nouveau plan de la ville…

Après que Jérôme Liguori pour l’Association des commerçants ait souhaité que les commerces puissent répondre aux attentes de ces nouveaux Poussannais, ils ont pu découvrir la Mairie et son agrandissement.

Ceux qui ont voulu en profiter davantage pouvaient, dès ce samedi après-midi, et tout ce week-end partir à la découverte du patrimoine local grâce aux visites guidées patrimoniales qui étaient proposées.

CER-N-H-18

Reprise pour les cours de ZUMBA de ZMBtt34

Les cours de ZUMBA de ZMBtt34 avec Sonia ont repris le mardi 11 septembre. Salle ancien restaurant, 1 rue des horts au rez de chaussée à gauche.

reprise 002

 

     Venez réaliser un cours d'essai!  

Amenez vos enfants pour s'amuser en dansant.

4/7ans ( 2014 à 2011) mardi 17h45/18h15

8/10ans( 2010 à2008) jeudi 18h/18h45

11/15ans (2007 à 2003) mardi 18h30/19h15

adultes 16 ans et + mardi 19h30/20h15; jeudi 19h/ 19h45

Le mot Zumba en espagnol signifie "bouger vite et s’amuser".

"Elle nous transporte avec ses rythmes latins endiablés et ensoleillés (salsa, merengue, cumbia, calypso, reggaeton, etc.) et nous propose ainsi un excellent exercice cardiovasculaire. Grâce à sa musique dynamique, entraînante et festive, elle est bénéfique pour le moral.

Un premier concours mixte réussi

mixteP1130922

 Effectivement, il manquait dans le calendrier annuel des concours de « La Boule Poussannaise » car il n’y avait jamais de concours mixte en triplette (une femme et deux hommes). Cette lacune vient d’être levée grâce à Max et Sylvie, un couple licencié au club, qui a pris l’initiative de doter personnellement ce concours.

mms_img811305758

 Malgré la concurrence locale, (concours identique à Saint Pargoire et Saint Jean de Védas)  pas moins de 26 équipes se sont engagées le week-end dernier sous un après midi ensoleillé.

 mixteP1130923Le concours a été très plaisant dans une ambiance amicale et du beau jeu a été proposé. Certaines parties ont même été très disputées avec des scores de 13/12 – 13/10 qui ont régalé l’assistance.

 Partageant en finale, c’est la triplette GUIBAL Laurent, VICENS Josiane et HOFFMAN de « La Boule Poussannaise » qui a été déclarée vainqueur par le jury en tant qu’équipe homogène.

 Un grand merci à Sylvie et Max pour leur initiative et nul doute que ce concours sera intégré l’année prochaine dans le calendrier officiel de « La Boule Poussannaise ».