Poussan

Un Poussannais passionné par la culture du safran

Nous connaissons beaucoup de choses sur le Languedoc Roussillon, ses plages, son terroir, son vin et surtout son soleil... Et sur les cultures que l'on trouve autour du Bassin de Thau aussi. Mais certainement pas tout.

Résidant à Poussan, Jorge Fernandes exerce un métier qui sort de l'ordinaire. Savez-vous qu'il cultive l'épice la plus raffinée et la plus précieuse du monde et la seule épice tirée du pistil d'une fleur ? Niché dans la plaine ensoleillé de Villeveyrac, c'est au sein de son exploitation « le clos de la libellule » qu'il cultive la fleur de safran avec passion et enthousiasme.

Sa safranière en conversion à l'agriculture biologique (bio en Mai 2017) bénéficie d'un cadre d'exception, au cœur d'un espace classé Zone naturelle. Et son choix de vie est né avec une conviction : "l'agriculture doit rester humaine, en symbiose avec la nature. Cela n'empêche pas d'aimer les belles et bonnes choses. Nous avons fait ce choix. Fortement prisée pour de nombreuses spécialités culinaires, le safran est utilisé depuis la nuit des temps."


 


"Il provient du Crocus Sativus Linnaeus, un bulbe originaire du Moyen-Orient.Cultivé en France dès le moyen-âge, puis peu à peu abandonnée, j’ai donc décidé de relancer sa production pour faire redécouvrir les merveilleuses propriétés gustatives de cette fleur si rare."La récolte du « Suprême Safran » certifié ISO 3632 depuis 3 ans est totalement réalisée à la main, contrairement à de nombreux épices importées ou produites en France sans mention particulière.

Car Jorge sait très bien que l'on récolte ce que l'on sème. Il contribue aussi à la protection de l'environnement en prohibant totalement l'utilisation de pesticides de synthèse ou d'insecticides et sa parcelle est cultivée sans engrais chimiques. Son secret pour obtenir de belles fleurs de safran : "du compost, du compost et encore du compost (il allège notre terre argileuse)... de la consoude de Russie séchée qu'il fait aussi pousser et de la cendre de bois pour la potasse." Sans oublier le lombricompost qui reste un des meilleurs compléments minéral, très riche en oligo-éléments. Un métier vraiment particulier qui passionne Jorge. Car après avoir cultivé, il faut récolter et élaborer des produits. Et enfin les commercialiser

Le safran qui est une plante médicinale ancestrale aurait de nombreuses vertus : avant d'être une épice, le safran a d'abord été utilisé de tout temps comme teinture, en parfumerie, dans la magie, dans les enluminures des manuscrits... Mais de tout temps, à travers le monde, les fleurs de crocus sativus ont fasciné les médecins et apothicaires qui leur trouvèrent nombres d'applications thérapeutiques plus ou moins réelles par leurs propriétés décongestionnantes, antispasmodiques, anticonvulsives, antalgiques, expectorantes, sédatives ou encore antidépressives.

Si le cœur vous en dit, Jorge propose ses produits en vente directe à la ferme, sur les marchés et dans des épiceries fines et en ligne. Pour en savoir plus : www.myhomefarmer.com

Vignes : c’est maintenant l’humidité qu’il faut surveiller !

lioP1040092

Dès les premières chaleurs, la vigne s’est mise à pousser très rapidement car, conjuguées à l’humidité ambiante de ces 15 derniers jours, elles ont déclenché le processus qui n’attendait que ça.

Et depuis, malgré des sols gorgés d’eau, les viticulteurs doivent s’adapter et travailler à l’ancienne ou encore, trouver des solutions innovantes, car les tracteurs et certains gros engins ne peuvent pas rentrer dans certaines parcelles.

lioP1040090C’est ainsi que des quads de loisirs ont été reconvertis et se sont adaptés pour assurer certaines opérations.

En effet, labourer, désherber, finir de broyer et surtout traiter contre le mildiou sont actuellement à l’ordre du jour.

A noter que pour les vignes impactées à 100% par le gel, l’an dernier, la sortie est correcte, tandis que pour d’autres, dont le bois mort n’a pas toujours pu être détecté, la sortie est plus irrégulière.

Durant le mois de mai, la vigilance s’imposera donc…

Deux ceintures noires de plus pour le JAP

Le JAP (Judo Athlétic Club) de Poussan vient dernièrement  d’obtenir simultanément deux ceintures noires à Narbonne.

Cazaban Alizé (à peine 17 ans) et Renel Nicolas ont obtenu avec brio les points pour acquérir cette ceinture noire tant convoitée par tous.

??????????

Grâce à leur travail acharné et assidu ainsi qu’ à leurs partenaires d’entraînement ils sont aujourd’hui dans le cercle fermé des ceintures
noires.

Ils montrent la voie à suivre et la motivation à tous jeunes du club.

L’ensemble du  JAP est fier d’eux et les félicite.

L’oursinade : un partage pour un voyage gustatif

   herP1040077  

C’était la Fête de l’oursin à Poussan, ce dimanche jusqu’à 14 h, dans les Halles. José du café Beauséjour avait décidé de mettre à l’honneur ce mets délicat apprécié des fins gourmets. Il s’était associé à Mickaël Hérédia, producteur de coquillages à Loupian, pour proposer une bonne oursinade, comme on les aime, décontractée et permettant à des familles ou à des amis de partager un très bon moment de plaisir. Il faut savoir que  Mickaël, conchyliculteur depuis 2004, a ouvert un magasin au 2 Boulevard Prosper Gervais où il vous propose tous les week-end des coquillages et d’autres produits de la mer ou de l’étang de Thau.

Une chance pour de nombreux Poussannais qui depuis peuvent en profiter sans se déplacer en voiture. Il est à votre disposition, le vendredi de 8 h à 13 h et de 17 h à 20 h, le samedi de 17 h à 20 h et le dimanche aussi de 8 h à 13 h.

Et ce dimanche, même s’il pleuvait,  cette animation particulière permettait d’oublier la  météo, car cet événement fut bien apprécié : une excellente idée que d’organiser cet oursinade qui fut une belle occasion de promouvoir les bons produits de l’étang de Thau et de les partager dans la convivialité.

 Ce dimanche, les oursins, les escargots de mer, les moules et les huîtres étaient plus beaux les uns que les autres.

Car le meilleur dans l’oursin, c’est le corail qui n’est autre que l’appareil reproducteur de cet animal. Il est le plus souvent consommé cru sur du pain, parfois accompagné d’une goutte de jus de citron et d’une tartine de beurre. Il est parfois ajouté en fin de cuisson dans une soupe de poisson, une sauce à la crème ou sur des œufs à la coque, pour en relever le goût.herP1040051

La saveur de ce petit animal d’une grande complexité -, comprenant des nuances sucrées derrière la première sensation iodée ,un goût d’agrumes et de noisette , de miel ( certains y décèlent le gout du sang !), la texture de sa chair, l’impression d’accéder à un met défendu – le gonade plus couramment appelé « corail » désigne les cinq glandes sexuelles comestibles- sont autant de raison pour expliquer l’engouement suscité par ce chouchou .

Et n’oubliez pas, l’oursin, est un lointain cousin !

L’oursin fait partie des échinodermes, dont la peau est couverte de pics, comme le suggère l’étymologie grecque. Parmi eux, on trouve aussi les étoiles et les concombres de mer. Les échinodermes sont des deutérostomiens, ce qui désigne un type de développement embryonnaire qui est également celui de tous des vertébrés. Autrement dit, ces animaux sont finalement nos cousins lointains. Un oursin est plus étroitement apparenté à un homme qu’à n’importe quel invertébré, par exemple une seiche ou un bigorneau, pour citer des exemples dans le milieu aquatique. Les échinodermes sont connus dans les archives fossiles depuis le début du cambrien, soit 540 millions d’années.

Bien que constituées essentiellement d’eau, les oursins sont relativement nutritifs, notamment en matière de protéines et minéraux, mais pauvre en sucre et en graisses. 100 grammes de corail d’oursins apportent environ selon les espèces entre 120 et 150 Kcal pour 13 g de protéines, 3 g de lipides et 3 g de glucides. Ils apportent également de l’iode, du zinc, de la vitamine A et des Oméga-3.


herP1040072Le corail d’oursin contient aussi de petites quantités d’une anandamide cannabinoïde appelée arachidonoylethanolamide (AEA), qui a un effet euphorisant quand il est consommé en quantités suffisantes. Il faut savoir que tous les oursins ne sont pas comestibles : dans certaines espèces on ne trouvera presque rien à manger, d’autres ont un goût amer (comme l’oursin noir, qui ressemble beaucoup à l’oursin violet) et d’autres encore pourraient être toxiques dans certaines régions du monde (mais pas en France métropolitaine).

Comme pour les champignons, il convient donc de bien identifier la nature de la récolte avant toute consommation, mais aussi de s’assurer de sa fraîcheur comme pour tous les fruits de mer.

Les participants en ont profité pour se délecter avec ces  échinodermes en appréciant cette dégustation vente qui a éveillé leurs papilles. D’autres ont accompagné leur apéritif par une assiette d’huîtres ou d’oursins, car associés à un petit rosé ou un vin blanc dégustés avec modération ce pouvait être un vrai régal. Pour de nombreux visiteurs, celui-ci s’est poursuivi chez eux car, bien sûr, ils pouvaient en emporter.Que du bonheur ! José et Mickaël nous donnent déjà rendez-vous pour l’année prochaine.

Screen Shot 04-17-16 at 12.02 PM 001

L’ECP en goguette dans le Var

Cette année l’Entente Cycliste Poussanaise avait décidé d’effectuer un stage de cinq jours au Lavandou dans le Var. Une réussite, avec un nombre de participants qui était de  dix-huit dont quatorze cyclistes.

 « Nous aurions du être encore plus nombreux mais deux membres ont été obligés d’annuler au dernier moment suite à des événements majeurs. »photo groupe ECP-1

« Nous avons roulé sur les routes splendides du littoral et de l’arrière pays varois avec des paysages et une végétation magnifique, sans oublier les vues sur les îles de Porquerolles, du Levant et de Port Cros. »

Même si ce ne sont pas les grands cols des Alpes ou des Pyrénées,  l’ascension de l’incontournable col de Notre Dame des Anges, du col de Canadel avec la route des crêtes bien-sûr , les cols de Babaou ,Caguo ven, des Fourches( parfois dans les deux sens) sans oublier les petites bosses telles que le Pas de la griotte et le Pas du cerf ont éprouvé les organismes.

« Nous sommes sortis tous les jours, en deux groupes, le premier, les forts avec les féminines et le deuxième les très forts. Les distances variaient de 60 à 100km et les dénivelés pouvaient atteindre  1800 m de positif. » précisaient les membres de l’ECP.

 Les sorties se sont souvent finies dans la piscine de la structure d’accueil et certains après-midis ont été très actifs avec des randonnées sur les magnifiques sentiers du littoral varois avec des vues à couper le souffle.

Les soirées étaient animées par les musiciens du groupe Robert et Didier. La soirée de karaoké a permis de  découvrir de belles voix après d’autres voies plus sportives, dans la journée.

Un stage où l’ensemble des participants a été entièrement satisfait et n’a eu qu’un souhait : recommencer bientôt.

Le Souffle Court avec EscapadeS

Pour fêter l’arrivée des beaux jours, EscapadeS vous propose une soirée concert avec le groupe

Le Souffle Court
Le samedi 2 Juin
à Poussan, lieu privé (mystère, mystère!!!)

Pour vous faire une idée vous pouvez suivre ce lien : https://www.youtube.com/watch?v=eWeWKBjNFcg&feature=youtu.be Le Mas d’Aimé sera également présent et proposera ses Assiettes de charcuteries, Assiettes de fromages et son légendaire Tiramisu à la framboise, sans parler de ses vins, bien sûr!

 

L’ouverture des portes se fera à 19h et le concert débutera à 20h30. L’entrée au concert est à 10€, gratuite pour les moins de 15 ans accompagnés. Les Assiettes sont à 8€ et le Tiramisu à 4€. La jauge est limitée, et la réservation indispensable, pour le concert et pour la restauration! Alors si vous êtes intéressés, n’hésitez pas à en informer le plus rapidement possible EscapadeS! (06.15.31.80.55)

 
 

Le Souffle Court est une formation totalement atypique, un petit bijou en forme de trio nous offrant des compositions délicates et ciselées où l’élégance et la malice d’Anaïs à la voix et à la clarinette se marient aux basses cadencées de Gaël au baryton, animés par le groove de Mikaël au Beat-box.

 

 
 

Le Club de l'Avenir fête l'arrivée du printemps

 cheP1040003

Ce samedi 28 avril, au Foyer des Campagnes, les membres du Club de l’Avenir étaient conviés à un repas bien convivial. Rien de tel que de manger ensemble pour fêter l’arrivée des beaux jours.

Ils étaient plus de 90. Plusieurs élus de Poussan avaient tenu à être présents pour cette journée qui se voulait festive avec le groupe Pause Café pour mettre une bonne ambiance et avec, en prime, la participation du sosie de Florent Pagny.

La piste fut très vite envahie par des candidats à la danse toujours aussi toniques… Une bien belle journée toute en douceur pour ces seniors motivés.

cheP1040001

Foot, motricité et détente au menu du stage du CA Poussan

 staIMG_0506Une quinzaine d’enfants du club a participé au stage organisé pendant ces vacances scolaires d’Avril par le CA Poussan Foot.

Au menu, ateliers de conduite de balle, jongle, travail technique sur les terrains du complexe des Baux sous un soleil printanier, mais aussi travail de réactivité sur la balle avec une incursion sur les terrains et sous la conduite du club de Tambourin local voisin…

Sans oublier une après-midi détente en piscine avant de terminer par des ateliers futsal au gymnase voisin…staIMG_0505

Des après-midi bien complètes clôturées par un traditionnel goûter offert par le club. Le tout pour 5 à 7€ par jour.

Les prochains rendez-vous pour l’école de foot seront les détections et entraînements d’essai organisés par les éducateurs des catégories des U6 aux U15 à partir de la deuxième quinzaine de mai, pour les enfants désireux de venir pratiquer le football la saison prochaine.

 Téléphone CA Poussan : 04 67 78 64 11 (avec répondeur en cas d’absence)

Excellente mobilisation pour la collecte de sang

A Poussan, les collectes de sang ont lieu régulièrement, à la salle Jean-Théron du Jardin Public. Le Docteur responsable de la journée de prélèvements de ce lundi 23 avril précisait que si la dernière fois 70 personnes avaient été prélevées cette fois-ci, il y a eu 71 donneurs qui se sont présentés, 71 prélevés dont 12 nouveaux donneurs.

 Excellente collecte ! Précise Laure MALLEN-DROUIN

« Les résultats de la collecte de sang sont encore exceptionnels ! »

capDSC_0002 (10)« Pour vous donner une idée, la moyenne des prélèvements des dernières années  était de 52 poches par collecte. »

Les donneurs sont tous remerciés pour leur don.

  « Les équipes de l’EFS remercient chaleureusement toutes les personnes qui se sont déplacées à la salle Jean Theron. » Précisait Alexandra Luchez, Chargée de Communication Gard – Hérault de l’EFS.

En France, chaque année, plus de trois millions de dons de sang sont nécessaires pour assurer la survie des malades et blessés auxquels il manque un composant sanguin. Cependant,  4 % des Français de 18 à 65 ans en âge de donner leur sang effectuent chaque année ce geste indispensable de santé publique.

Il suffirait d’un don supplémentaire par an et par personne pour répondre à l’augmentation des besoins avec des périodes de tension.

« Les donneurs du groupe O sont particulièrement recherchés mais toute personne reconnue médicalement apte au don par le médecin de prélèvement peut donner. »
N’oubliez pas, avec un petit effort, vous pouvez faire un grand geste pour une bonne cause et sachez que l’Etablissement français du sang collecte tous les types de don de sang : don de sang total, don de plaquettes, don de plasma, et don de sang placentaire. Il participe aussi au prélèvement de moelle osseuse. Le don de sang dit « total » est le don le plus courant. Après le prélèvement, les trois principaux composants sanguins -globules rouges, plaquettes, plasma – sont séparés. Le don de plasma permet par exemple de soigner les grands brûlés mais aussi de préparer des médicaments pour soigner les hémophiles.

Le don de plaquettes permet de traiter les hémorragies chez les malades. Le don de moelle osseuse et le don de sang placentaire sont utilisés pour la thérapie cellulaire. L’EFS prend toutes les précautions pour que le don, qu’il s’agisse de sang total, de plaquettes, de plasma, de moelle osseuse ou de sang placentaire, soit effectué dans des conditions de qualité et de sécurité optimales pour le donneur ainsi que le receveur.

Poussannaises, portraits de Femme, une exposition à tout cœur

Ce jeudi 26 avril, en soirée, le service culturel de la Mairie de Poussan invitait les participantes à l’exposition « Poussannaises, portraits de Femme » ainsi que tous ceux qui avaient apporté leur aide au bon déroulement de l’événement, au Foyer des Campagnes afin de partager un moment convivial et d’échanger sur ce projet.

La salle était bien remplie sachant que 82 participantes ont vu leur portrait exposé sur certaines façades de la commune.

ms

En effet, le 8 mars, à l’occasion de la journée de la Femme,  Jacques Adgé, Maire de POUSSAN,  Florence Sanchez Adjointe à la Culture, Michel Bernabeu, Délégué à la Culture et le Conseil Municipal de Poussan, vous avaient conviés au vernissage de l’exposition « Poussannaises Portraits de femmes » à partir des photographies en noir et blanc de Stéphane Maxence dans les halles de Poussan. L’exposition a été visible en extérieur jusqu’au 31 mars dans le centre-ville de Poussan autour des Halles, vers le Jardin Public et accrochées sur d’autres façades surtout chez des commerçants pour vous interpeler :

En présentant cette exposition, quelques jours après l’accrochage de ces 82 photographies, Florence Sanchez revenait alors sur la journée des Droits de la Femme et sur le choix de cette exposition qui venait rompre les habitudes mais qui devait mettre en valeur de nombreuses Poussannaises. :

« Une  exposition  en  ville,  la  vente  des  portraits étant reversée  au  profit  de  l’association  Etincelle,  c’est   un  début  de  saison  culturelle  particulièrement  engagée  que  nous  vous   proposons. » avait précisé Florence Sanchez.

L’image contient peut-être : 61 personnes, personnes souriantes, selfieCe jeudi 26, les participantes avaient la possibilité d’acheter les bâches originales de l’exposition, et la somme totale récoltée allait être entièrement reversée au profit de l’association Etincelle à Montpellier comme annoncé lors du vernissage.

Après un moment d’échanges bien sympathique, Florence Sanchez tenait à préciser que cette exposition avait été un vrai défi, de part son engagement avec un vernissage le 8 mars pour la journée mondiale des droits de la Femme, de part sa conception avec l’impression de 82 portraits au format 1m x 1m50 et de part son installation pour laquelle elle remerciait encore une fois les services techniques.

« Ce défi ni les élus du service culturel, ni Stéphane Maxence et son professionnalisme n’aurions jamais pu le relever sans vous toutes Mesdames ! En effet, ces 82 portraits sont les vôtres. C’est vous qui avez habillé avec charme et élégance les rues de notre ville, c’est vos sourires, vos regards que nous avons croisés au hasard au coin d’une rue, sur une façade ou sur un balcon… Alors encore une fois je tiens au nom de la municipalité à vous remercier pour votre participation à cette exposition. »

Florence Sanchez remerciait alors les propriétaires et les commerçants qui ont donné l’autorisation pour l’accrochage des toiles et tout ceux qui ont permis cette réalisation ainsi que Jacques Adgé qui a accordé toute sa confiance aux organisateurs sur ce projet un peu fou !

Et enfin elle adressait un grand merci à Stéphane Maxence qui « a travers ses clichés, sans artifices, a su vous rendre hommage, saisir en chacune de vous, toutes ces petites choses qui les unes à côté des autres montrent toute la simplicité mais aussi la complexité qui font ce que nous sommes nous les Femmes. »

En conclusion : « Nous sommes fiers d’avoir travaillé avec Stéphane Maxence et d’avoir soutenu ce projet.

Et nous espérons que vous toutes aussi vous êtes fières de ce que vous avez accompli. »

« Merci d’avoir accepter d’écrire un petit bout d’histoire de Poussan avec nous. »

C’était aussi l’occasion  de découvrir le livre de l’exposition disponible en passant commande puis pour l’association des commerçants de Poussan dont certains ont participé à l’événement d’effectuer une partie du tirage de sa tombola dont l’heureuse gagnante était Josette Bard avec un ticket demandé chez Coupes et Styles Coiffure.

Monsieur le Maire avait rajouté qu’il se félicitait que cette exposition ait connu un tel succès en faisant honneur à tous les acteurs et actrices et en se projetant dans l’avenir avec pourquoi pas des Poussannais photographiés! A suivre…

Tandis que le verre de l’amitié était partagé il était temps de remettre un joli chèque de 1380€, au représentant de l’association Etincelle Languedoc Roussillon,  Thierry Forces, qui se bat pour l’aide aux femmes atteintes d’un cancer, en Languedoc Roussillon.

L’Association ‘’étincelle, rester femme avec un cancer’’ a été créée en 2004 par  Josette Rousselet-Blanc, journaliste et rédactrice en chef de nombreux magazines féminins, qui a elle-même vécu cette maladie à deux reprises. De ce fait, elle a voulu fonder une association réservée aux femmes atteintes de cancer pour qu’elles puissent y trouver ce qui lui avait manqué, à elle, durant sa maladie.

msP1030982

Etincelle est un lieu d’accueil hors hôpital consacré à la qualité de vie pendant et après le traumatisme lié au cancer. En effet, outre la violence des traitements et la douleur physique, la souffrance et l’impact psychologique font également partie du combat contre cette maladie.

Chez Etincelle, l’ensemble des ateliers, que ce soit en individuel ou en groupe (réflexologie plantaire, soins esthétiques, massages bien être, soutien psychologique, conseils diététiques, groupes de paroles thématiques, soutien aux proches, ateliers autour de la reprise du travail, salsa, yoga, Tai chi, conseils en image et style…), proposé aux femmes est entièrement gratuit afin d’être accessible à toutes.

msP1030992L’Association ‘’étincelle, rester femme avec un cancer’’ cherche à la fois à répondre à l’ensemble des enjeux, aussi bien humains que sociétaux afin de lutter contre les  conséquences de la maladie qui en aggravent les difficultés.Ainsi, grâce à une écoute attentive et un accompagnement personnalisé, Etincelle a pour vocation d’aider chaque femme atteinte de cancer à trouver l’énergie nécessaire qui lui permettra de soulager aussi bien les bouleversements physiques que psychologiques engendrés par la maladie.

Un centre existe à Montpellier; cette association est indépendante, sous contrat de licence et liée par une charte de partenariat afin de garantir une culture et une éthique communes.

Une bien belle soirée.  A noter que les bâches sont encore disponibles à la vente pour les participantes qui n’ont pas pu être là, et que la somme sera reversée à Etincelle (30€, contact service culturel Mairie) et que le livre est aussi disponible à la vente (10€ auprès de Stéphane Maxence).

Avec l'APAVH, Joe, la fripouille , est à l'adoption

joeIMG_0437Après avoir alerté les vétérinaires, les dianes de chasse les plus proches, mis des annonces, il a bien fallu se rendre à l’évidence personne ne recherchait notre poilu ! Avec sa bouille de chien abandonné et son air de rien, on l’a tout d’abord appelé « Le Chien Marcel », et puis c’était un peu long alors ce fut « Plumeau » finalement 3 jours plus tard c’est Joe qui s’est imposé ! Et ça lui va super bien. Quand Joe est arrivé en famille d’accueil, il n’en menait pas large…les 8 autres chiens l’ont niflé, reniflé. Il était tout kiki à côté. Joe est typé Bleu de Gascogne, mais plutôt version mini! Le Bleu qui n’a pas grandi. Allez savoir pourquoi, il s’est pris d’affection pour le grand Roch qui fait environ 3 fois son poids ! Seulement les premiers temps Roch appréciait très moyennement ce zébulon qui le suivait partout alors il le lui a fait savoir avec force claquements de mâchoires et grognements…nous avons laissé faire. Encore une fois grogner est un mode de communication, même si nous avions peur que le gros nous le coupe en deux… Roch regardait Joe comme si c’était un insecte, un ouistiti qui l’agaçait...

» associations