Poussan

Trimestre chargé pour le Strapontin

Les représentations de «CHERS Z’OISEAUX»

Vous faites partie des quelques personnes qui n’ont pas encore vu cette pièce, drôle et sombre à la fois?

Ce n’est pas grave … Il vous reste une chance de découvrir cette pièce, puisque sa 20ème et DERNIERE représentation aura lieu le SAMEDI 9 AVRIL à BALARUC LES BAINS à 21 h (Maison du peuple, aux «serpentines»)

Et après «chers zoiseaux» ?
Après, la Compagnie vous proposera une comédie d’Eugène LABICHE, «LE PRIX MARTIN», au mois de Janvier prochain. Mais ne vous inquiétez pas.
 
Screen Shot 02-14-16 at 02.52 PMLa  PROGRAMMATION 2015/2016 A LA SALLE «Paul VILALTE» :
« Je ne peux plus écrire que le public de la salle Paul VILALTE est de plus en plus nombreux … Vu que c’est toujours complet ! Merci à vous, pour votre fidélité, merci à vous, pour vos encouragements ! En ce début d’année, nous avons positionné des pièces très fortes («le repas des fauves», «le paquet») … et au mois de mars, (le samedi 12 mars, pour être précis) on continue dans le même registre avec «VARIATIONS ENIGMATIQUES», pièce écrite par Éric Emmanuel SCHMITT et interprétée magnifiquement par la Cie du TRIANGLE. A ne rater sous aucun prétexte, comme dirait Yvon TRANCHANT. » Précise Jeannot Artières.Screen Shot 02-14-16 at 02.52 PM 001Également en Mars, en partenariat avec la ville de POUSSAN et la Scène Nationale de SETE, le Strapontin accueille un spectacle axé sur le thème du Flamenco : «EL DUENDE». Mais là, attention ! Ce spectacle est HORS PROGRAMMATION et pour les réservations, il faut vous adresser au théâtre Molière.
Toujours à propos de la programmation, en Avril, il y a un changement : le spectacle initialement prévu et annoncé « Sexe et jalousie » a été annulé et remplacé par une pièce crée par la Cie du SIROCCO, de SETE : « DROZ DE SPECTACLE ».
Un bijou ! (Le Samedi 16 Avril, à 21h).
 
Captureja0
Enfin, pour clôturer la saison, le Strapontin vous offre (… enfin, c’est une façon de parler, hein !) « DEBRAYAGE » de Rémi De Vos, par la Cie « Les mots dits », de Béziers. (Le samedi 21 Mai, à 21h).
 
Captureja
LES ATELIERS :

   Atelier Jeunes : la jeune et dynamique animatrice de cet atelier, Amélie,  nous prépare pour le Dimanche 12 JUIN prochain, deux spectacles !
  L’un sera présenté par ses élèves du primaire : « Le château des rêves ». L’autre spectacle, fruit du travail (acharné !) des plus grands (collège) a pour titre : « Il était une autre fois ». Deux jolies titres pour deux jolis spectacles que nous aurons plaisir à venir applaudir !

  Atelier Adultes :
   Marie Anne, quant à elle, prépare un Molière : « Mr de POURCEAUGNAC », qui verra le jour le Samedi 25 JUIN prochain.

LA COMMUNICATION (site internet et adresse mail) :

Depuis Janvier 2015, le site a reçu 17150 Visites !

     compagniedustrapontin.fr 

Également, retrouvez le Strapontin sur les réseaux sociaux, avec sa page Facebook, accessible à tous, avec son actualité et au jour par jour, les évènements …

De belles vacances d’hiver au Centre de loisirs

Capturecoco3

  Cette première semaine de vacances s’est très bien passée au centre de loisirs avec 16 places ouvertes en maternelle et 24 en élémentaire. Le printemps approchant, les enfants ont pu remettre les mains dans la terre avec joie ! Le petit jardin reprend des couleurs.

Capturecoco2

  La sortie au bowling de Montpellier a eu beaucoup de succès. Les grands ont pu également tester (la plupart pour la première fois) une partie de laser-game tandis que les petits se sont défoulés sur les jeux gonflables.

Capturecoco4

   Parmi les activités proposées, les ateliers de cuisine connaissent un grand succès avec crêpes et rochers coco au programme.

Terroirs de la Voie Domitienne : compétences et technologies

Screen Shot 02-23-16 at 11.07 AML’année a bien commencé pour la cave coopérative des Terroirs de la Voie Domitienne. Du sérieux qui depuis quelques années porte ses fruits et assure une bonne stabilité.Pour Jacques Fournier Directeur des Terroirs de la Voie Domitienne, la récolte de 2015 fut correcte mais la vinification fut beaucoup plus délicate que les années précédentes en raison des changements climatologiques qui ont engendré des perturbations dans les maturations. La vigilance a été de mise et toutes les compétences du personnel de la Cave ont été sollicitées.

« C’est l’élément « fort » des Terroirs et pour nous c’est une sécurité car avec des pluies, des arrêts dans les vendanges, ce fut un peu compliqué. Mais nous avons les technologies adaptées et les compétences nécessaires pour faire face à toutes les situations. Tout s’est donc bien passé. » Précise Jacques Fournier.

La qualité était au rendez-vous avec des blancs corrects et des « rouges » qui assurent la régularité et qui minimisent les problèmes.
Screen Shot 02-23-16 at 11.12 AM

Jacques nous précise qu’en quantité (77300 hectolitres), la récolte fut supérieure de 8% à la précédente. Et une fois les vendanges finies, elle était déjà vendue à 80%.

Une belle marge car plusieurs facteurs indiquent que le marché est à surveiller : « La demande de Rosé fléchit et les prix redescendent. Pour le Rouge, les prix se maintiennent bien que les importations des voisins européens soient en hausse (7.000.000 hectos) principalement par l’Espagne. Quant aux Blancs, le marché est stable. »

Il faut donc rester raisonnable sur les prix. Jacques préconise de conserver une bonne moyenne et d’assurer comme autrefois les arrières.

Les viticulteurs coopérateurs sont pour la plupart satisfaits bien que pour la cave et donc pour eux, il soit devenu nécessaire de prendre beaucoup plus de précautions qu’auparavant.

Cela n’empêche pas d’innover, en témoigne cette expérience réalisée à la cave par Messieurs Durand et Sempéré qui ont eu l’idée de mettre du moût en fermentation dans une cuve avec un fond musical à l’intérieur : Les 4 saisons de Vivaldi. L’œnologue et ses 2 adjoints pour la bonne cause ont surveillé de près la fermentation des blancs et l’ont comparée à une autre sans musique. Le résultat obtenu était plus flatteur pour le vin musical. « Ce sera donc une expérience à renouveler mais mieux encadrée scientifiquement » car l’objectif est d’obtenir un vin qui une fois commercialisé pourra grâce à un idéogramme être dégusté en écoutant la musique qui l’accompagne. Un vaste programme.

Et pour les investissements, en 2016, ce sera calme, car l’année dernière les Terroirs se sont dotés de 2 pressoirs pneumatiques qui permettent d’améliorer la vinification des Blancs et d’agir sur des Rosés particuliers.

Screen Shot 02-23-16 at 11.18 AMIl faut les amortir, rester sereins et raisonnables car pour la future récolte, il est trop tôt pour se projeter das l’avenir. Le climat sera le facteur important et déterminant mais la « Vigne » est solide et elle a toujours su s’adapter.

« Donc, pas de problèmes majeurs pour les Terroirs de la Voie Domitienne qui sont en bonne santé. Le vin se vend bien au prix du marché, il suffit pour nous de rester sérieux et lucides. » Conclut Jacques Fournier.

Les Terroirs de la Voie Domitienne
RD5 Chemin des Romains - 34660 COURNONSEC
Tél.: 04 67 68 67 50

Résultats des championnats de France de sambo sportif

  Les résultats des championnats de France de sambo sportif à Rocbaron du 20 février 2016 :

rfrfrfrfrfrfrfrfrfrfrfrfrfrfrf5482868059011_3637757574964217015_n

 

Poussins :
Jabrane Komail:- 25 Kg : 3 ème
Bec Océane – 25 Kg : 1 ère
Torregrosa Manon – 35 Kg : 3 ème
Segarra Noa – 40 Kg : 3 ème
Barbe Jules – 40 Kg : 4 ème
Baccini Thiméo + 45 Kg : 2 ème
Garnerri-Thomas Néo : NC

 

Capturesam22

 Benjamins :
Bec Titouan – 35 Kg : 3ème
Delgado Ambre : 2 ème
Paris Thomas : NC
Quéau Robin : NC
Puchol Gabin : NC

Cadette :
Foncillas Tamara – 55 Kg : 1 ère

Master :
Olivier Cyril – 82 Kg Master AB : 1 er
Virole Yannick – 82 Kg Master AB : 2 ème
Pastre Gilles – 82 Kg Master C : 1 er
Barbe Fabrice – 90 Kg Master AB : 3 ème
Baccini Dominique – 90 Kg Master AB : 5 ème
Serrano Didier – 90 Kg Master CD : 2 ème
Colin Thierry + 100 Kg Master CD : 1 er

 

Capturesam1JPG

  Avec 20 combattants présentés le JAP se distingue une fois encore en ramenant 14 podiums dont 5 champions de France.
Un grand bravo à tous les samboïstes pour ces instants magiques qu’ils offrent.

La région Sambo Languedoc-Roussillon se classe 4ème sur 10 régions représentées

La 15ème édition de la "Ronde des Piochs"

VTT Poussan, le 6 Mars 2016
La 15ème édition de la "Ronde des Piochs"
 
   La randonnée Poussannaise incontournable dans le calendrier cycliste départemental et régional proposera cette année encore des parcours pour tous les niveaux de pratique.
 
 
onde des piochs (2)
 
   Un 14 km (a partir de 10 ans  suivant niveau) avec très peu de dénivelé mais sur un tracé ludique avec de nombreux monotraces, 1 ravito , et ce parcours se fera sur Poussan et Bouzigues. 
 
Un 30 km sur les communes de Poussan , Loupian et Bouzigues avec le Pioch de Madame, le Puech Monier, et le Pioch Rond. Là aussi un ravitaillement et un très joli tracé avec vue sur l'étang.
 
Pour le 50 km, il faudra escalader en plus le Pioch de la Moure, point culminant de nos garrigues avec un passage par le domaine pastoral d'Antonégre ouvert à cette occasion ! La descente se fera par le domaine viticole de Roquemale sur la commune de Villeveyrac, avec de grands espaces à dévorer avant de rejoindre le tracé du 30 km ( 2 ravitaillements).
Le départ groupé des 3 parcours se fera devant la Mairie à 9 h. Les inscriptions sur place se feront à partir de 7 h 45.
 
 
Screen Shot 02-15-16 at 05.50 AM
 
  Engagement de 10 euros pour le 30 et 50 km; et 5 euros pour le 14 km.
Lots et cadeaux pour tous.

Tennis : les 17/18 ans garçons, en finale

Screen Shot 02-13-16 at 03.54 PM 002

 

  BRAVO,  à l’équipe des 17/18 ans garçons qui a gagné ce samedi sa demi finale face au Barrou.

Quel parcours pour JULES MORIN, LAURICK ET YAEL ESPERANCE !

Ils ont gagné par 2/1, victoire de Jules et Laurick. Yaël perd en 2 sets face à un 15/1.

On va les retrouver en finale le 12/03 face au TC Montpellier .

On va les retrouver en finale le 12 mars face au TC Montpellier.Victoire aussi de Poussan en plus de 35 ans par 4/0 contre Villeveyrac.

Mathieu gagne à 15/2 6/4 3/6 6/4.
Steph Lucas gagne à 15/4 6/2 6/1.
Arnaud Tanquerel gagne à 15/5 7/5 6/1 en faisant un super match.

Villeveyrac  donne le double.

Tom et ses camarades seconds aux Championnats Inter-comités

    Belle performance de l’équipe minime de cross du comité de l’Hérault qui se classe à la deuxième place aux Championnats Inter-comités Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées, sur le parcours de Carcassonne.

Screen Shot 02-14-16 at 07.47 PM

     Grâce à une équipe homogène emmenée par Gac Giorgio(2èm), nos jeunes se sont distingués sur une distance de 3.600 mètres.

Tom Sanfilippo, notre Poussannais, qui était accompagné par ses camarades de club Victor Jean( 49ème) et Jmaili Ayman(19ème), finit à une honorable et prometteuse 38ème place sur 120 coureurs.

 Maintenant place à la récupération avant le dernier cross de la saison à Brignon, le 13 mars, course qui clôturera aussi le challenge Pujazon de Gard, où Tom est pour le moment classé 3èm minime.

Félicitations et très bonne continuation.

Le Crédit Agricole honore les Motos de l’Espoir

Capturemoo

  Dernièrement, les Pompiers de Bouzigues et l’association des Motos de l’Espoir qui oeuvrent pour les enfants malades ont été reçus par des représentants du Crédit Agricole à Montpellier et ont reçu respectivement des chèques pour développer leurs aides et leurs actions caritatives.

Capturemo

«Super soirée organisée par le CREDIT AGRICOLE et encore MERCI.» Précisait Roland Kerbiguet.

Paillasse a flambé, la pluie ne l’a pas aidé

Screen Shot 02-10-16 at 07.48 PM

 

  Cette année, Paillasse n’a pas  défilé lors de la cavalcade, c’était déjà une punition pour lui. Et comme l’an dernier, il sera jugé sans avoir joui de ce beau spectacle mais il aura tout de même pu profiter de quelques réjouissances avant son jugement. Depuis l’an dernier que de malheurs sur notre planète et que de maux qui ont fait souffrir les terriens !Screen Shot 02-10-16 at 07.38 PM

 

  Des attentats et des massacres, des noyades, des populations qui souffrent,  toujours la crise, des virus et bien d’autres catastrophes ou événements malheureux nous ont ébranlés et ont noirci notre quotidien.

Même si les Poussannais savaient bien que l’on pouvait rendre Paillasse responsable de bon nombre  d’entre eux et particulièrement de ceux qui ont touché la commune, ils allaient découvrir que ce personnage a un peu « l’esprit tordu ». Screen Shot 02-10-16 at 07.40 PM

   Les problèmes qui ont fait souffrir uniquement ses concitoyens viennent souvent s’y rajouter. Pour lui, une infime chance d’être déclaré non coupable car les Poussannais se sentent toujours mieux s’il est condamné et oublient les erreurs et les fautes de l’année passée.

Il savait donc en se réveillant, ce mercredi des Cendres, qu’il allait mourir sur le bûcher le soir même, car étant un exutoire, il devait être brûlé. Jamais son jugement ne lui avait permis d’échapper à la crémation et ce mercredi, il ne pouvait compter que sur la pluie, elle n’a pas voulu l’épargner et au contraire, une légère tramontane s’était levée à 19 h. Du côté du public l’on était limite en nombre mais d’après le Strapontin, la cour risquait d’avoir des problèmes. Qu’à cela ne tienne, le procès était lancé.A 18 h, comme il était annoncé, les bourreaux l’ont conduit jusqu’aux Halles où la Cour du Strapontin avec un procureur venu de Montpellier, l’a jugé. Suivis par la fanfare de Villeveyrac, précédés par Bernard Leclercq et Pierre Robert, en présence des Miss de Poussan, les membres de la cour après lui avoir permis une dernière sortie, ont pris place face au très nombreux public. Ils le remerciaient.DSC_0340

Le show médiatique pouvait commencer avec en prime, des discours en alexandrins. Le public était surclassé pour que la Cour le mette dans sa poche, tandis que déjà Paillasse, homme de paille était accusé d’être aussi fait de pétards et on ne sait lesquels !

Screen Shot 02-10-16 at 07.41 PM 003

  Après un rapide retour sur les événements d’Air France auxquels il aurait participé en chantant « Tombez la chemise », ce qui aurait causé le déshabillage du DRH, après que le procureur ait émis le souhait que chacun soit poli dans les débats car des enfants étaient présents et de jeunes Papy aussi, comme Michel Bernabeu, l’on ouvrait les débats.

Le procureur rappelait que l’accusé avait conseillé Nadine Morano pour tenir un langage qui aurait-eu comme conclusion, à Poussan, un changement de Curé.

Screen Shot 02-10-16 at 07.41 PM

 Il serait aussi, car un peu « simple », l’ami de djihadistes à qui il aurait proposé de faire la fête pour se faire une « bombe », à qui il aurait donné un baril de poudre en comprenant « Dach » et avec lesquel « entre faire sauter Paris » et s’encoquiner avec Paris …Hilton, il n’aurait pas fait la différence.

Que des idées qui auraient semé le trouble, comme en donnant des chatons à ses amis qui habitaient dans les garrigues, des animaux qui sont devenus de beaux félins ou encore en faisant changer notre Président de surnom : de « Flamby », il serait devenu, à cause de lui, « Danette ».

Et à Poussan, il aurait voulu faire de même : si tout ne lui incombe pas, il serait à l’origine des cartes qui vont bientôt équipées les « poubelles » de la CCNBT pour que le jour « où le côté obscur de la force arrivera » tout soit prêt.

D’ailleurs il serait écouté par tous, y compris ceux qui nous dirigent.

Il semblerait donc que ce soit un semeur de troubles, un révolutionnaire et un homme qui préfère semer la zizanie que le calme, pour la Cour. Il fut condamné sans tambours ni trompettes.

Screen Shot 02-10-16 at 07.42 PM 001

 

 Celle-ci a donc décidé, vu l’actualité brûlante, et avec l’approbation du public qu’il meure par crémation au Jardin Public.

  Dés le début du jugement, le public pariait déjà sur son sort, car Paillasse était accusé de tout. Il fut condamné « rapido presto » alors que son avocat essayait encore de le défendre.

Il fut directement conduit au jardin public, sur le bûcher.

 Screen Shot 02-10-16 at 07.43 PM

   La foule des grands jours s’était déplacée. Partagée entre joie et tristesse elle avait doublé à l’heure fatidique.

Alors que la pena de Villeveyrac, respectant la sentence, accompagnait Paillasse vers les cieux par la marche funèbre, alors que quelques prières étaient dites pour qu’il soit pardonné dans l’au-delà, le public restait silencieux jusqu’à ce que le coupable disparaisse en fumée, son crâne puis son squelette étant réduit en poussière par les flammes et par plus de 2000 pétards.Screen Shot 02-10-16 at 07.45 PM 001

 Paillasse partit rapidement, essayant de rester droit sur un dernier sursaut d’orgueil.

Le public l’oubliait vite, les sourires remplaçaient la tristesse. L’on pouvait tourner la page.

Screen Shot 02-10-16 at 07.46 PM 001

 Pour clôturer le Carnaval 2016 en beauté, l’apéritif  qui réunissait tous les acteurs et les spectateurs, les carnavaliers et les musiciens, avait une saveur particulière. Carnaval était terminé mais chacun sait que les meilleures « choses » ont une fin…Screen Shot 02-10-16 at 07.48 PM

 Tout irait mieux pour quelques temps car Paillasse s’était envolé avec ses maux, en brûlant, pour que nous repartions de plus belle en 2016, sans fautes et sans lui.

Le vent avait soufflé sur Paillasse comme pour éteindre la flamme du 40ème anniversaire du Carnaval de Poussan. Rendez-vous en 2017. Merci à tous les participants.

Un Mardi Gras de tradition

 

Screen Shot 02-09-16 at 10.30 PMCliquez sur les photographies pour les agrandir.

Pour les enfants, en ce Mardi gras, le rendez-vous avait été fixé à 18 h, devant la Mairie. Alors que les jeunes danseurs du Branle de la chemise allaient être soit des petits de la Maternelle soit de l’élémentaire, cette année, 4 groupes étaient présents pour le chevalet, des élèves des CM1 : 4 formations entraînées par Michel Bernabeu. Screen Shot 02-09-16 at 07.20 PM

 

Les beaux chevaux étaient prêts pour la fête, les enfants étaient motivés aussi, mais la pluie et le mauvais temps en ont exceptionnellement décidé autrement…

Les candidats au fameux branle de la chemise, le tube de la soirée, étaient donc peu  nombreux, le public aussi mais tous se sont rassemblés peu après 18 h au Foyer des Campagnes pour cause d’intempéries. La soirée s’annonçait belle tout de même avec des enfants de tous les âges.Screen Shot 02-09-16 at 07.20 PM 001

  La plupart des danseurs du « Branle de la chemise » avaient un peu répété la chorégraphie avec son saut particulier car les parents poussannais les avaient initiés à la danse et si ce n’était pas le cas, une initiation ludique avait eu lieu dans certaines écoles.DSC_0313  En présence de Miss Poussan 2016, et de ses dauphines, aidé par des volontaires et des membres du Carré d’as, Bernard Leclercq, Maître de cérémonie, a lancé les festivités qui ont pu commencer rapidement.

Et la soirée a débuté, pour des raisons pratiques par le fameux « Chevalet »

Des musiciens venus de Mauguio, Jean-Michel et Marie-Josée Lhubac, formés par des Poussannais comme Fabien Martinez, Messieurs Larose et Patissier, eux qui n’oublient jamais ce rendez-vous étaient déjà sur scène. Ils avaient invité des amis et rajoutaient même des paroles à leurs interprétations musicales.

Screen Shot 02-09-16 at 07.21 PM 001D’autres étaient sur la route, car à 21 h, des Cévennes, de l’Ardèche ou de la Montagne noire, de Millau et des Hauts cantons, du bassin de Thau ou du bord de mer, fifres, clarinettes et hautbois, tambours traditionnels et boudègues allaient se se rassembler pour réveiller dans son château, l’esprit de ce seigneur. Poussan devenant ainsi un haut lieu de rendez-vous pour les hautboïstes, ils devaient être 23.

En attendant, un foyer des campagnes convenablement rempli, vu le temps, accueillait avec chaleur et ferveur les danseurs en herbe

Le calme se fit : les groupes d’interprètes du chevalet allaient se succéder pour une danse rituelle qui chaque année fait honneur aux chevaux et à tous les métiers qui s’y rattachent.

Screen Shot 02-09-16 at 07.21 PMC’était parti, l’on prenait du plaisir et l’on appréciait la synchronisation des danseurs qui assureront plus tard le respect de la tradition. De longs applaudissements les remerciaient puis tous défilèrent comme des « pros », heureux d’avoir fait eux aussi honneur à Poussan.

Screen Shot 02-09-16 at 07.23 PMPeu de temps après, sous la houlette de Bernard Leclercq, une belle chenille a pris forme. Pas de bougies, mais des enfants suivant tant bien que mal le rythme imprimé par les musiciens sur l’air du : « Diga-me Jacou, Diga-me Margarita, per de qu’aves mes la camisa poulida? ». Tous sentaient qu’ils vivaient un moment important, au cœur de la tradition poussannaise et prenaient du plaisir, encouragés par des spectateurs qui partageaient sans retenue ces instants uniques.

Screen Shot 02-09-16 at 07.23 PM 001Habillés de blanc, même pour les plus petits, ils n’avaient pas tous la tenue réglementaire. Leurs ancêtres les pardonneront, ils préfèrent que des jeunes soient prêts à prendre le relais.

Screen Shot 02-09-16 at 07.24 PM 002Car si la légende veut qu’il y a des siècles, des Poussannais, lassés par les exigences de leur seigneur, se présentèrent un soir devant le château, affublés d’une chemise de nuit en attestant qu’ils n’avaient plus rien, ils doivent être fiers que Poussan ne les ait pas oubliés.Screen Shot 02-09-16 at 07.24 PM 001   Pas question de se séparer sans quelques rondes et farandoles toujours sur des airs de notre beau Languedoc ou de la Provence toute proche.

DSC_0314

   Avant que les adultes ne se rassemblent vers 20 h 45, il faisait bon partager un dernier repas tiré du sac. Rien de plus convivial. Encore de l’ambiance alors que des musiciens arrivaient encore et encore. La folie du Branle prenait sa source au centre du Riverain.

Screen Shot 02-09-16 at 10.30 PM 001

 Les musiciens mettaient toute leur énergie pour rassembler les volontaires, la famille « chemise blanche » était au complet.

A 21 h, à partir des Halles, puis du café Beauséjour, une théorie de silhouettes blanches s’est formée avec l’accompagnement motivé des musiciens qui s’étaient rassemblés.Screen Shot 02-09-16 at 10.36 PM

   Une fois accrochés les uns aux autres, plus de 90 sauteurs, derrière Michel Bernabeu et Bernard Leclercq, ainsi que derrière les Miss poussannaises, se sont engagés dans les ruelles du centre ancien à la  lueur des flambeaux et des lanternes.

Screen Shot 02-09-16 at 10.38 PM  Ils ont longé les châteaux et l’église, allant narguer le fantôme du Seigneur qui avait fait souffrir leurs ancêtres, ont exploré le centre ancien tout en chantant,  puis sont redescendus vers le foyer en décrivant de joyeuses arabesques sur les Boulevards Prosper Gervais et René Tulet.

DSC_0426

  De plus en plus forte, la musique a alors entraîné les danseurs dans une queue leu-leu se transformant en farandole et en chenille.

DSC_0465

    Un moment inoubliable pour eux comme pour les musiciens heureux de partager leur passion. Le tout s’est terminé par un petit colimaçon bien sympathique.DSC_0461Quelques danses occitanes et provençales ont encore permis au public et à certains danseurs de découvrir une infime partie de ce patrimoine culturel.

DSC_0504

 Mais déjà, l’équipe qui allait interpréter le  chevalet dans les  règles de l’art se présentait : Jérémy Galindo était au cheval, Jérémie Garcia meneur au tambourin, Jonathan Bell , Terry Adgé et Olivier Bernabeu les accompagnant. Ils sont alors apparus très motivés et même avec leur pantalon, pour le plus grand plaisir des spectateurs qui allaient vivre un moment inoubliable.DSC_0519

 

       Leur danse fut  appréciée par le public puisqu’ils revinrent pour rééditer leur prestation avec une motivation sans limites.DSC_0542

 

Il fallait tout de même se séparer après avoir profité des groupes, enfants et adultes, qui ont dansé ce chevalet. Quelques carnavaliers poursuivaient la soirée par des danses traditionnelles qui résonnaient encore beaucoup plus tard dans les cœurs et dans les corps et même dans les rues.

DSC_0479

 Et le groupe du chevalet, toujours aussi motivé, s’exportait au Café Beauséjour pour le plus grand plaisir des initiés. Un moment d’anthologie.https://www.facebook.com/bobby.mix.16/videos/951530341548858/?pnref=story

La soirée « Tradition » avait tenu ses promesses, calmement, mais avec le cœur de ceux qui ont tenu à y participer. Et ils garderont cette joie intérieure jusqu’à ce que Paillasse ne soit jugé ce mercredi.

La nuit magique et envoutante des carnavaliers

Screen Shot 02-08-16 at 11.04 PM 001

Ce lundi soir, après le bal des enfants, à partir de 21 h, les juniors et les adultes avaient l'occasion de s'amuser une bonne partie de la nuit dans un Foyer des Campagnes toujours en forme pour le carnaval de Poussan. Même si pour la plupart des participants il fallait aller travailler le lendemain, un bal masqué ça permet de s'évader durant quelques heures et souvent incognito.

Screen Shot 02-08-16 at 11.05 PM 001

 Les carnavaliers n'étaient pas très nombreux, mais les passionnés étaient au rendez-vous, bien motivés avec l'envie de s'amuser durant la 1ère partie de la nuit.

Certains avaient eu la bonne idée, avant ce regroupement, comme la veille pour le déjeuner, de rester ensemble. Pour ce faire, ils avaient partagé le repas car souvent ils forment des petites équipes homogènes dans les déguisements.

Dés 21 h, les membres du Comité des Fêtes les attendaient au buffet et à la buvette au cas où l'énergie ferait défaut. De son côté, le DJ de Rezone faisait monter la pression.

Screen Shot 02-08-16 at 11.05 PMPetit à petit, ils arrivaient, souvent discrètement, en solo ou en couple et quelquefois plus nombreux.

Screen Shot 02-08-16 at 11.04 PMNon identifiables dans la plupart des cas, même en groupes, l'ambiance était magique. Des danseurs sans nom se laissaient entraîner par une musique qui allait les emporter durant quelques heures entre Techno, disco, psychédélique et rock and roll.

Miss Poussan et ses dauphines se laissaient même tenter...

S'amuser et danser sur des rythmes endiablés, déambuler sans être reconnu, permettait à chacun de prendre un grand plaisir durant cette soirée un peu à part mais primordiale dans un Carnaval.

Screen Shot 02-08-16 at 11.03 PM

  Jérôme s'adaptait aux besoins des lapins, des loups et des humanoïdes venus de la planète rose, les stimulant par toutes sortes de musiques entre "dance" et transe, avec même de belles farandoles  et une queue leu-leu improvisée. Dans cette ambiance débridée, chacun ayant changé d'identité, entre les princesses et les militaires, rodait une sorte de minotaure. Il se joignait aux autres et participait à ce bal pour passer une folle nuit, sur des musiques enivrantes.

Screen Shot 02-08-16 at 11.01 PM

Poursuivre la soirée dans l'intimité du Foyer était pour eux une bien belle aventure... Qu'ils comptaient prolonger.