Poussan

Le chocolat était en fête à la MJC

Ce mercredi après-midi, de 14 h 30 à 16 h 30, les jeunes adhérents de la MJC étaient invités à participer à un atelier chocolat animé par Monsieur Jeanson, pâtissier à Poussan. Plus de 20 enfants motivés et concentrés pour découvrir comment l’on doit s’y prendre pour utiliser du chocolat afin de réaliser de petits éléments.

Les volontaires étaient attentifs et écoutaient tout ce que précisait Mr Jeanson sur ce fameux chocolat qui d’après Wikipédia est un terme d’origine mésoaméricaine, un aliment sucré produit à partir de la fève de cacao. Celle-ci est fermentée, torréfiée, broyée jusqu’à former une pâte de cacao liquide dont on extrait la matière grasse appelée beurre de cacao.

Le chocolat est constitué du mélange, dans des proportions variables, de pâte de cacao, de beurre de cacao et de sucre ; on y ajoute éventuellement des épices, comme la vanille, ou des matières grasses végétales.

choco2

Consommé initialement sous forme de xocoatl (boisson épicée) au Mexique et en Amérique centrale, le chocolat se démocratise avec la révolution industrielle.

Screen Shot 03-30-16 at 04.16 PM 001

Au XXIe siècle, il est consommé sous forme solide (chocolat noir ou au lait) ou liquide (chocolat chaud). Le chocolat se retrouve dans de nombreux desserts tels que les confiseries, biscuits, gâteaux, glaces, tartes, boissons. Offrir du chocolat, moulé de différentes manières, est devenu traditionnel lors de certaines festivités : œufs, lapins, poules et cloches à Pâques.

Il faut savoir que Le chocolat noir un stimulant : le cacao contient des substances qui augmentent la sécrétion d’adrénaline, et favorise le fonctionnement du cerveau et la circulation sanguine. Par ailleurs, il contient de la vitamine E, et est aussi riche en magnésium et en fer.

Le chocolat blanc et au lait ne contiennent pas assez de cacao pour apporter des quantités significatives de vitamines et minéraux.

Le chocolat est produit à partir de la fève de l’arbre appelé cacaoyer. On en trouve différentes espèces réparties dans les régions chaudes du monde. Sa culture est assez exigeante et le fruit produit, appelé cabosse, est récolté deux fois par an lorsqu’il est à maturité.

Juste après la récolte, la cabosse est fendue avec une machette et vidée de ses fèves et de sa pulpe, le plus souvent à quelques mètres du lieu de récolte. Les fèves sont égrainées de l’axe central, triées, placées dans des bacs et recouvertes de feuilles de bananier. D’autres plantations laissent les graines en tas ou utilisent des paniers suivant les moyens qu’elles ont. La température varie de 40 °C à 50 °. On les laisse reposer environ une semaine en les brassant régulièrement.

Trois fermentations vont débarrasser les fèves de leur pulpe, réduire le goût amer en acidifiant le milieu, solubiliser la matière grasse formant un film autour de la phase hydrosoluble.  À ce stade, elles contiennent encore 60 % d’humidité qu’il faut réduire à 7 % pour assurer une conservation et un transport optimaux. Les fèves sont alors séchées au soleil (séchage naturel) ou dans des séchoirs pendant 15 jours.

Comme pour le café, les fèves sont torréfiées afin d’augmenter leur arôme. Cette phase se déroule après nettoyage des graines dans un torréfacteur. Les fèves sont cuites à cœur avec leur coque puis elles sont décortiquées.

Elles sont ensuite broyées à l’aide d’une meule et transformées en éclats, que l’on appelle nibs ou grué.

La torréfaction dure en général 40 minutes à 140 °C.

Mais elle diffère suivant les variétés et les arômes que l’on désire obtenir.Les grains de cacao sont broyés grossièrement (étape du décorticage séparant les cotylédons des coques et germes par un système de ventilation et de vibration) puis plus finement à chaud (50 à 60 °C) pour fondre et obtenir une pâte visqueuse malaxée : la masse de cacao (en). Chauffée à 100-110 °C, cette pâte devient liquide : c’est la liqueur de cacao. Le beurre de cacao est séparé de cette liqueur par pression (les résidus solides de ce broyage, les tourteaux, donnent par pulvérisation le cacao en poudre). Cette étape se déroule dans une broyeuse hydraulique constituée de plusieurs cylindres de plus en plus serrés et permettant d’affiner le broyage. Cet affinage permet de réduire la fève en grains très fins (18 μm56) non décelables sur le palais de la bouche.

Cocoa pod on a white background.

Les étapes précédentes ont permis d’obtenir une masse de cacao à laquelle on va ajouter différents ingrédients suivant le chocolat que l’on désire. Le chocolat noir est fabriqué en mélangeant beurre de cacao pour le fondant, cacao solide – également nommé « tourteau » – pour le goût, et sucre. Plus il y aura de sucre, moins le pourcentage de cacao sera élevé. Du lait en poudre est ajouté si on désire du chocolat au lait. Pour obtenir du chocolat noir, on ajoute à la pâte de cacao du sucre et éventuellement du beurre de cacao pour le fondant (ou une autre graisse végétale).
Pour obtenir du chocolat au lait, on ajoute à la pâte de cacao du beurre de cacao (ou une autre graisse végétale), du lait en poudre et du sucre.
    Pour obtenir du chocolat blanc, on ne garde que le beurre de cacao, et on ajoute du lait en poudre et du sucre. Pour tous les chocolats, on ajoute souvent des arômes ou épices : très fréquemment de la vanille, mais aussi d’autres épices.

chocoEt si l’on veut faire fondre du chocolat noir, il faut le porter à 36 °C, mais souvent on le chauffe à une plus haute température pour aller plus vite car c’est un mauvais conducteur de chaleur.

Afin de réaliser des poules, des petits poissons, des œufs, des bonbons au chocolat et même de travailler avec de la pâte d’amande, Monsieur Jeanson montrait comment rendre le chocolat liquide en utilisant une machine qui chauffe et refroidit le chocolat en respectant les courbes de cristallisation, une tempéreuse qui le mélange en permanence et le maintient à la bonne température pendant toute la durée du travail.

Il allait expliquer ensuite comment s’en servir pour de multiples réalisations.

Mais avec le chocolat les spécialistes utilisent aussi différents outils comme des décapeurs thermiques, des petits marteaux ou encore des pistolets à peinture et des spatules de différentes tailles.

Il faut savoir se débrouiller pour innover et être opérationnel à tous les niveaux car pour le week-end de Pâques Mr Jeanson a travaillé plus de 80 kg de chocolat.

Ce mercredi après-midi, l’on restait plus classique. Après un « cours » concernant le travail de la couverture (chocolat) l’atelier a commencé ; Chacun des quinze enfants, après avoir observé le pâtissier, a pu remplir des moules avec une poche adaptée.

Mais ils n’en sont pas restés là puisque chacun a pu comprendre ainsi comment l’on peut réaliser des éléments de toutes sortes, des pralinés, des sucettes, des chocolats de Noël, réaliser des dessins…

L’un des moments magiques fut celui de l’assemblage des 1/2 œufs moulés dans des plaques préalablement remplies.

Avec la dégustation qui s’en suivait tous les sens étaient en éveil pour le plus grand bonheur de tous ces pâtissiers en herbe. Un grand succès.

Recensement citoyen à Poussan

Aucun texte alternatif disponible.
Dans le cadre de la journée d’appel de préparation à la défense,
les jeunes gens nés entre le :
1er Avril 2002 et le 30 Juin 2002
et ayant 16 ans révolus doivent se faire recenser auprès du secrétariat de la mairie munis du livret de famille et
de leur carte nationale d’identité
Horaire d'ouverture du lundi au vendredi :
8 h 30 - 12 h / 13 h 30 - 17 h 30
Le parcours de citoyenneté comporte pour chaque jeune, garçon et fille, trois étapes obligatoires : l'enseignement à la Défense, le Recensement et la Journée Défense et Citoyenneté.
Tous les jeunes Français, garçons et filles, doivent se faire recenser à la mairie. Cette obligation légale est à effectuer dans les 3 mois qui suivent le 16ème anniversaire. La mairie vous remettra alors une attestation de recensement à conserver précieusement.

" RTT" au KAWA THEATRE

rttCaptureDans le cadre de sa tournée mondiale ... dans tout le département,
la compagnie du Strapontin donnera une nouvelle représentation de
sa dernière création : " RTT" au KAWA THEATRE

"RTT"  de Stéphane TITECA
par LA COMPAGNIE DU STRAPONTIN
UNE COMEDIE ACIDE ET HILARANTE !

Le DIMANCHE 8 AVRIL à 17 H à MONTPELLIER
KAWA THEATRE


18 RUE FOUQUES

Cinq femmes qui fréquentent la même salle de sport.
Cinq femmes totalement différentes, avec chacune son histoire.
Cinq femmes en week-end sur la Côte d’Azur.
Pour décompresser…mais surtout pour oublier les hommes! Les hommes … 
Elles vont nous dire tout le mal qu’elles en pensent…   
Une comédie acide et hilarante, sur fond de crème amincissante, d’enfants,
d’adultères, et de ruptures. 
Une comédie qui décrit sans concession les rapports homme / femme.

Aucun des deux sexes n’en sortira indemne !

Réservations en Prévente : 7,50 €uros
https://www.billetweb.fr/rtt

Entrée : 9 €uros

Le stand de tir de Poussan au top

Depuis plus d’une décennie, le stand de tir de Poussan bénéficie d’une renommée internationale et attire plusieurs fois par an des sportifs de haut niveau qui s’accordent à qualifier « d’exceptionnel » un site parfois inconnu des Poussannais :

La colline de la Moure où s’est installé le club de Ball-trap en 1975. Et ces dernières années le nombre de licenciés qui viennent pratiquer le tir ne cesse de croître car tout est fait sur le site pour qu’ils puissent pratiquer leur sport dans des conditions optimales.

Screen Shot 03-22-17 at 07.39 PM

C’est ainsi que le Stand de tir de Poussan s’est hissé sur le podium des trois meilleurs stands français.

Par la qualité et la diversité de ses installations, par sa situation incomparable, il est souvent considéré dans le monde du ball-trap comme un des plus beaux sites de France. Certes, la position du club est favorable à l’activité : plus de 28 hectares entre rocaille et garrigues, une luminosité particulière, une vue sur la mer, et l’absence de construction …Mais c’est le travail réalisé par ses présidents successifs qui a donné au club sa place au niveau international.

Et Noël Dardoise qui le dirige actuellement ne cesse avec son équipe motivée de l’améliorer encore et encore : « Nous avons réalisé de gros efforts pour améliorer la sécurité sur le site. Cela nous permet d’être beaucoup plus précis pour le réglage des lanceurs, dans chaque discipline, tandis que les nuisances sonores possibles sont limitées.« 

Côté esthétique, tout est opérationnel sur le site avec un embellissement général. Un très bon niveau d’équipement qui a permis au Stand de recevoir des stages d’équipes olympiques depuis début 2017 et qui doit lui permettre de recevoir des championnat de France si nécessaire .

Noël Dardoise rajoute : « Nous avons depuis plus d’un an une nouvelle « pooleuse » et les lanceurs sont récents. Associées à une gestion informatisée, ces modifications nous permettent d’être très efficaces dans les meilleures conditions« .

Pour les non spécialistes, cette activité sportive regroupe plusieurs disciplines. Il y a des disciplines non olympiques qui sont gérées par la Fédération Française de Ball Trap (FFBT) comme la Fosse Universelle (FU), le Parcours de Chasse (PC), le Compak Sporting (CS) et la Fosse Euro (DTL), le Sanglier Courant et les Hélices…

Les disciplines olympiques sont quant à elles gérées par la Fédération française de tir (FFT) comme la fosse olympique (FO – 5 installations), le double trap (DT- 3 installations), et le skeet olympique (SO – 5 installations). Les équipements permettent d’organiser les championnats de France, Europe, et Monde. Les disciplines loisirs récemment mises en œuvre s’appelle Snooker, et Skeet Chasse. Ce sont des activités plus ludiques.

L’exercice de ses diverses formes de tir sportif requiert des installations particulières, qui se sont ajoutées progressivement depuis la création du club. C’est ainsi qu’à ce jour, toutes les disciplines de la fédération Française de Ball Trap sont pratiquées à Poussan :

Le club est équipé de plus de 8 installations FU, de 8 installations Compak Sporting, de 4 lignes de parcours de chasse, et 4 DTL, avec une installation Hélices, et une installation sanglier courant. Tous ces équipements sont entièrement automatisés.

Cette diversité a permis au club de Poussan de gagner sa renommée. Le tir, un sport à découvrir sur le site ou à apprécier lors des compétitions.Et ce dimanche de Pâques, ils étaient encore nombreux à s’entraîner ou a disputer de mini challenges pour le plaisir et par passion.

.Pour en savoir plus sur le tir et sur le stand de tir de Poussan : http://www.stand-poussan.com/index-heavy.html#

La chasse aux œufs : un immense succès

       ufP1030402

En ce jour de Pâques, le Carré d’As organisait une chasse aux œufs, avec inscriptions gratuites non pas sur la place de la mairie mais au jardin des Sœurs avec une participation possible de 1€ qui donnait droit à un ticket de tombola.

Il était prévu de reporter cet événement au lundi, si la pluie était venue perturber le calendrier, mais cette fois, un beau soleil était au rendez-vous avec une certaine fraîcheur et parents et enfants sont tout de même arrivés par petits groupes un peu avant 10 h. Même les dauphines de Miss Poussan ont été attirées par cet événement qui fait le plaisir des petits et des grands sur un nouveau site verdoyant qui rappelait certains souvenirs aux plus âgés et que découvraient les nouveaux Poussannais.

A l’heure dite, ils étaient déjà nombreux à attendre devant le portail le top départ. Mais rapidement d'autres chasseurs en herbe sont arrivés motivés et déjà à 11 h leur nombre avait dépassé  150.

ufP1030424

Il faut savoir qu'à l’origine les œufs de Pâques serait liée à la  date de l’instauration du carême. L’église avait alors interdit la consommation d’œufs pendant cette période de quarante jours.

Il s’agissait donc à l’issue du jeûne de consommer les œufs qui s’étaient accumulés pendant le carême, en les mangeant normalement pour les plus récents et en les cuisant puis en les décorant pour les plus vieux.

Comme chez les catholiques, les cloches cessent de sonner à partir de la messe du Jeudi Saint qui précède Pâques, la tradition prétend qu’il en est ainsi car elles sont parties à Rome. Elles reviennent dans la nuit, chargées d’œufs en chocolat qu’elles déversent dans les jardins. Le lendemain, les enfants vont chercher les sucreries qui y sont dissimulées.

   Cette chasse s’annonçait bien animée, ce 1er avril. Tout était prêt et les volontaires accompagnés par leurs parents s’inscrivaient tandis que des membres du Carré d'As leur présentaient le fonctionnement de la chasse :.

Jean-Claude Pagnier précisaient le règlement : 3 œufs pour les maternelle jusqu'à 6 ans, avec des papiers de couleurs différentes et pour les élémentaires, de même, mais sans l'aide d'un adulte et sur une aire de jeu beaucoup plus grande.

Direction les terrains de chasse. Il y en avait donc 2 : pour les plus petits la recherche avait lieu en douceur et ce n'était pas toujours évident de trouver des œufs sous les feuilles, dans de la paille ou entre 2 pierres. L'aide de l'adulte s'avérait nécessaire.

ufP1030408

Pour les grands (élémentaires), munis d'un casier prévu à cet effet, direction la seconde parcelle et sans excitation mais avec énergie,  ils se sont aventurés dans les taillis, les grandes herbes, au milieu des haies... pour trouver 3 œufs en chocolat   bien dissimulés.

Et si l'on ne pouvait passer qu'une fois  ce fut tout de même bien amusant pour tous.

Motivés, essoufflés, concentrés, les enfants ont vite pris leurs marques. Et pour  avoir de plus gros œufs, il suffisait d’attendre le tirage de la tombola.

Un beau succès pour  cette animation toujours appréciée qui s'est terminée quand il n'y a plus eu d’œufs...

 

Soirée Quizz : du jeu, du rire et de la culture à la MJC

quiz

Ce vendredi 30 mars, à 18 h 30, la MJC avait organisé une soirée quizz un peu particulière avec des équipes composées de membres des groupes d’activités de l’association. Ce quizz, dans la salle de spectacle, était réservé aux adhérents de l’association et se jouait avec des équipes intergénérationnelles.

Rapidement la pression montait car il allait débuter mais auparavant, il fallait compléter certains groupes. comme l’année passée en s’arrangeant avec le règlement d’une soirée qui se voulait surtout ludique.

Sur toutes les activités de la Maison des Jeunes, plusieurs d’entre elles s’étaient inscrites pour  participer au jeu. (Mémoire, danse,  Arts, peinture, bibliothèque, piano et guitare, aide au travail scolaire…). Une belle palette de participants pour cette animation qui se voulait aussi culturelle, bon enfant et interactive. Les équipes devaient être formées par des adultes et des enfants.

La MJC donnait des dérogations pour ce point du règlement, les équipes pouvant être complétées si nécessaire et en fin de tournoi associées.

Il suffisait ensuite d’être concentré et de ne pas se faire  éliminer pour parvenir aux 1/2 finales et surtout de se faire aider par le public si nécessaire. Pour motiver les « troupes », des cadeaux étaient  offerts aux 1/2 finalistes et aux finalistes. Il fallait donc rester sérieux, attentif et surtout être réactif pour recevoir des tasses, des livres, des sacs et de nombreux autres lots.

Plusieurs domaines étaient approchés : La région, l’Agglo, les sciences, la culture, l’humour, l’histoire, l’actualité, l’insolite, le sport, le cinéma et la musique …

quiz6666CaptureLes questions étaient de tous les niveaux, certaines provenant du Trivial Pursuit et d’autres jeux à caractère culturel et même local. C’est dire si la culture générale de chacun était sollicitée : abréviations et réponses plus hasardeuses devaient être trouvées après avoir réfléchi 10 secondes, une fois les questions posées par Martine que Marina arbitrait alors que Mustapha comptabilisait les points.

Mais attention aux questions éliminatoires quand les équipes étaient ex æquo. Une soirée culturelle où les spectateurs et les participants ne faisaient qu’un. Éventuellement, le public pouvait être sollicité ou l’on pouvait utiliser le joker.

La culture réunissait en effet toutes ces équipes. Ça bouillonnait et ça chauffait dans les cerveaux en toute convivialité.

" Associer le jeu, la culture et la convivialité, rien de meilleur pour une MJC dont les organisateurs étaient bien motivés et se faisaient plaisir.  » Le groupe peinture " a gagné mais dans l’histoire, petits et grands sont partis heureux d’avoir « engrangé » un maximum de connaissances…

« Espoir pour un enfant »: les bénévoles vous remercient : 3560€

 

Comme chaque année, les membres bénévoles de l’association « Espoir pour un enfant Hérault » organisaient leur braderie de printemps au foyer des Campagnes. La manifestation se déroulait ce vendredi 23 mars et samedi 24 avec son ouverture au public.

Ce fut un très bon résultat pour l’association avec un bénéfice de 3560€. Les bénévoles vous adressent un grand merci.

Avec ferveur et énergie, elles préparent cette braderie car c’est toujours pour  l’association un des meilleurs moyens pour récolter de l’argent. Celui-ci leur permet de mieux s’occuper de l’enfance en détresse, que ce soit en France ou à l’étranger ou bien encore d’assurer d’autres actions caritatives envers les enfants qui en ont besoin.

Toujours à la recherche d’autres bénévoles qui souhaiteraient s’impliquer dans l’association, elles apprécient ces journées qui au-delà de la vente sont faites de rencontres et d’échanges, de convivialité et de gentillesse. A commencer par une bénévole qui durant deux jours œuvre dans l’ombre en réalisant de très bonne crêpes qu’elle propose aux visiteurs. Elle ne s’en lasse toujours pas.

Paule Pastre, responsable sur Poussan, désire se reposer un peu car cela fait plus de 20 ans qu’elle s’en occupe.met toute son énergie pour que ces événements soient au top depuis près de 20 ans. Elle souhaiterait que petit à petit des personnes de bonne volonté viennent la seconder, qu’elles puissent prendre le relais tout en étant aidées par des bénévoles d’autres communes. Et Paule resterait quelques temps pour aider celui ou celle, un Poussannais de préférence qui prendrait sa place.

Pour contacter Paule : 04.67.78.21.36.

bradiP1020511Elle précise aussi qu’il est préférable pour ceux qui désirent déposer et offrir des éléments pour la vente, pour des raisons de logistique, de se rendre à Saint Jean de Védas, les lundis, jeudis et samedis, de 14 h à 16 h 30, 7ter rue Font de l’Hospital, Boutique rue Lou Planas.

C’est aussi un réconfort pour les organisateurs que de se sentir aidées par les services techniques municipaux pour la mise en place ainsi que par des volontaires très nombreux et même par les commerçants du centre de Poussan qui ne manquent pas .d’apporter leur soutien de multiples façons… Dons, fleurs et autres, apéritifs, aide logistique.

Ils viennent à la rescousse en offrant même certains articles à vendre.  

Les dames qui s’occupent de cette braderie vivent durant ces deux jours des moments forts avec des échanges amicaux, de l’amitié et de la convivialité. Un plaisir que de nombreux visiteurs partagent et qui se renouvelle.

MJC : exposition « Passion chocolat »

   Qu’il soit noir, blanc ou au lait, pur ou aromatisé, il est irrésistible et universellement apprécié. Voyage au pays des gourmands.

Passion chocolat

  • Ambiances chocolatées
  • Qu’est-ce que le chocolat ?
  • Tous les chocolats possibles
  • Les grandes spécialités
  • L’histoire du chocolat
  • Les grandes dates et les grands chocolatiers
  • Recettes au chocolat
  • Trucs au chocolat

Avec l'APAVH, Doudou et Loulou sont à l'adoption

bagTrès fusionnels, nous adorons dormir l'un sur l'autre, nous chamailler, nous amuser... la vie à deux est belle et on ne compte pas se séparer, impossible! En d'autres termes, on regarde tous les deux dans la même direction... on ne peut pas prendre des chemins différents..Si l'un ne voit pas l'autre, c'est panique à bord! Donc il nous faut une famille pour nous deux!
"Nous sommes un peu craintifs, même si nous avons fait d'énormes progrès, surtout moi doudou.. j'ai de la réserve.... mais je m'améliore ... mon frère est beaucoup plus téméraire que moi... il n'hésite pas à aller ronronner dans le lit avec les humains! Je vais y venir, mais j'ai encore besoin de temps.
Nous sommes des bébés très très joueurs et trèèèèèès gourmands, tout y passe... jambon, thon, poisson, pâtée, miam miam!!! Une grande terrasse ou un jardin est nécessaire afin que l'on dépense toute l'énergie que l'on à revendre..."

» associations