Sète

Souvenir de l’appel du 18 juin

François Commeinhes, Maire de Sète, et les représentants de la Ville ont commémoré ce lundi matin, square Simone-Veil, l’appel du 18 juin. C’est le 78ème anniversaire du discours prononcé depuis Londres sur les ondes de la BBC par le Général de Gaulle en 1940.

 Par ce message, de Gaulle incite à ne pas cesser le combat contre le Troisième Reich et appelle les français à s’unir. L’appel du Général de Gaulle est considéré comme l’acte fondateur de la résistance.

 L’événement, célébré chaque année depuis 1941, est devenu un symbole du refus de la soumission. Depuis, des élus locaux, les représentants d’associations d’anciens combattants commémorent ce discours. Comme chaque année, la cérémonie s’est terminée avec beaucoup d’émotion au son de La Marseillaise.

Good Vibrations

Dans le cadre du Dub light festival , une dernière soirée d’anthologie.

Samedi soir, mieux valait tenir une belle forme pour assister à la soirée qui se déroulait au théâtre de la mer et qui regroupait ces deux légendes que sont Mad Proffessor et Lee scratch Perry.

Le premier est le chef de file de la dub anglaise quant au second, tout à la fois chanteur, danseur, producteur, il est a plus de quatre vingt printemps une  figure  tutélaire du reggae et du ska international et a entre autre enregistré les Wailers .

La soirée qui s’est terminée à deux heures du matin a complétement transporté un théâtre qui, rempli de la fosse aux gradins, s'est balancé  au son des rythmes  hypnotiques de ces musiciens qui savent mêler divinement groove reggae et ambiance psyché.

Un beau voyage.

Culture fédératrice

 

Tomates, pommes de terre, oignons, melons, courges, haricots, blettes, et même de magnifiques tournesols les jardins partagées de l’île de Thau, sont, un an après avoir été attribués par tirage au sort, absolument  resplendissants . Ce vendredi François Commeinhes est venu constater cette belle réussite Après un petit tour dans les vertes et fructueuse allées, les heureux bénéficiaires des parcelles se sont regroupés à l’ombre pour un petit apéritif. Monsieur le maire a évoqué ce que cette notion de partage peut sous-entendre :  le partages des valeurs, des savoir-faire , des tâches physiques et s’est dit convaincu par l’intérêt de multiplier ce gente d’expériences. Enfin,  les jardiniers se sont vu offrir un pot de thym  en récompense de leurs nobles labeurs .

 

Pour Sète, François Commeinhes maintient le cap

 Avant que ne débute la période estivale pour la ville, François Commeinhes, en tant que Maire de Sète a bien voulu recevoir les journalistes de Thau-Infos.fr pour revenir sur des sujets abordés lors de sa conférence de presse en septembre 2017 au sujet des projets concernant la ville.

Nous ne nous attarderons pas sur ceux engagés par Sète Agglopôle ou autour de la ville et sur d'autres qui ont été présentés en détail comme la requalification de la Corniche de Neuburg, les travaux et la rénovation des écoles qui vont se poursuivre, les services à la populations qui devraient continuer à s'améliorer.

Toutefois, en ce qui concerne  l'Ile de Thau, et la réorganisation du quartier relatifs aux aides apportées par l'ANRU, d'après François Commeinhes, il semblerait que ce soit en bonne voie pour pouvoir programmer la réalisation d'une bonne partie du projet.

mcmcCapture

 

 François Commeinhes, par rapport à 2017, la capacité d’autofinancement de la Ville est-elle toujours aussi bonne malgré les incertitudes nationales et qu'en est-il du budget fonctionnement de la ville ?

"Notre capacité d’autofinancement est très satisfaisante. Elle se situe à 10 millions d’euros et a plus que doublé par rapport à 2015 (4,5 millions d’euros). Cette épargne permet à la Ville de disposer d’un bon niveau d’investissement et de limiter le recours à l’emprunt. Elle est le résultat d’une gestion rigoureuse, engagée depuis 4 ans et qui, étape après étape, place la Ville dans une dynamique vertueuse."Le taux d'endettement est de 7,4 années sachant que le seuil de vigilance est de 12 années."

François Commeinhes tenait à rappeler que ce mandat a débuté dans un contexte financier très tendu suite au désengagement de l’Etat car selon lui, entre 2014 et 2017, La Ville a subi une perte cumulée de la DGF de plus de 9 millions d’euros. Pour y faire face, la ville a mis en œuvre un plan d’économies rigoureux : Les dépenses réelles de fonctionnement ont baissé de 8 millions d’euros entre 2014 et 2017, Les économies réalisées en termes de charges de personnel depuis 2014 se montent à 12,8 millions d’euros (déduction des mutualisations et transferts de charge) et la masse salariale a diminué de 10% de 2014 à 2017 alors qu’elle augmente naturellement de 2% par an.

"Grâce à ces efforts de gestion, nos finances sont saines et cette bonne gestion financière nous a permis en avril dernier de baisser la taxe sur le foncier bâti de 4,32%. C’est une prouesse dans le contexte national, sachant que l’Etat a décidé de limiter l’évolution des dépenses de fonctionnement des collectivités." Rajoute-t-il en précisant que cette baisse des taux est un premier pas car  l'objectif de la municipalité est de réduire de 10 points sur 5 ans la fiscalité, soit 20%.

  La commune va-t-elle poursuivre son programme de travaux (Corniche de Neuburg, écoles, espaces verts aux Salins, Ile de Thau …)

"Cette gestion optimisée a permis à la Ville d’accroître son autofinancement et de retrouver des marges de manœuvre pour poursuivre son programme ambitieux et depuis 3 ans, nous avons donné un sérieux coup d’accélérateur aux réalisations pour le bien vivre des Sétois."

-Pour le Maire de Sète, l’attractivité de la Ville se confirme d’année en année : demandes croissantes d’implantation d’entreprises, renouveau du commerce de cœur de Ville, multiplication des tournages, développement des croisières, succès des festivals et ette dynamique qui s’amplifie est pour lui le résultat d’une Action de 15 ans.

"Une politique volontariste conduite en matière de requalification urbaine, d’équipements, de logement, de renouveau du cœur de ville, de création de nouveaux quartiers avec une métamorphose qui se poursuit pour Sète tout en conservant son identité et donc pour 2018, les dépenses d’équipement ont été revues à la hausse avec une enveloppe de 16,1 millions d’euros."

La Corniche de Neuburg est le chaînon manquant de l’aménagement du bord de mer. Il s’inscrit dans le prolongement des opérations réalisées sur la promenade du Maréchal-Leclerc et sur le Lido. Du Casino à la place Roger-Thérond, cette bande de 1,4 km va être complètement être réaménagée dans l’esprit des réalisations précédentes afin d’assurer une continuité urbaine et esthétique. (Voir : http://thau-infos.fr/index.php/commune/sete/34856-amenagement-de-la-corniche-de-neuburg )

Les travaux débuteront au mois de septembre pour se terminer en juin 2019.

François Commeinhes précise que dans les écoles trois restaurants scolaires ont ouvert leurs portes en septembre 2017(écoles Arago-Michelet, Colbert, Condorcet) et que les mois de juillet/août seront consacrés à la réalisation de travaux d’entretien et de rénovation dans les écoles de la Ville : aménagement d’un ascenseur à l’école Arago-Michelet, réaménagement de cours (maternelle Langevin, Hélène Boucher), réfection des façades de l’école Langevin…pour un montant de 400 000 €.

En outre, concernant le quartier des Salins, la physionomie du mail central du quartier des Salins est quasiment terminée.

"Au départ, cette longue voie de 100m de long sur 20m de large n'était pas destinée à être végétalisée. La Ville en a décidé autrement et la bande axiale accueille, sur le même principe que ce qui a été réalisé au quai d'Orient, un mélange de 26 washingtonias, 65 dracaenas indivisas, 65 cycas, 13 dasylirions glaucophyllum et plus de 200 plants d'asparagus sprengeri tandis que parallèlement, l'espace perpendiculaire au mail a été transformé en un verger de plus de 2000m². Orangers amers, cognassiers, kakis, figuiers, amandiers, grenadiers et jujubiers en variété y ont pris place.A terme, pour la mairie, l'idée, c'est de reconduire sur cet espace l'expérience des jardins partagés de l'Île de Thau, le mail devant être achevé à la fin du mois de juin."

En Conseil municipal il a été souligné par le groupe minoritaire l'augmentation  des tarifs aux usagers mais François Commeinhes tient à rappeler que les services à la population sont régulièrement renforcés avec par exemple, la création d’un foyer restaurant au Vallon, un nouvel espace pour les jeunes à l’emplacement de l’ancienne mosquée rue Révolution qui sera géré par la MJC et qui ouvrira début juillet mais aussi avec le Grand projet Ile de Thau.

Pour le maire de Sète, c'est aussi développer l’offre de stationnement

-Afin de faciliter l’accès à la Ville, nous avons lancé un grand programme pour développer l’offre de stationnement en améliorant les conditions d’accueil des parkings existants (Halles et Canal)et en accroissant l’offre de stationnement, notamment aux entrées de ville afin de désengorger le centre.

Aménagement d’un parking souterrain de 300 places, place Stalingrad. Démarrage des travaux mi 2019.
Extension du parking des Halles. Début des travaux janvier 2019.
Construction d’un parking sous la promenade JB Marty. Echéance 2020.

Dans  le même sens les travaux de voirie vont-ils se poursuivre ?

"Depuis septembre 2017, une quinzaine de rues a été rénovée, dont des chantiers d’envergure : la 2e tranche de Gambetta rendue piétonne et la rue Chavasse se termine et un nouveau programme de rénovation débutera en septembre avec l’allée du Grand Pavois, le quai Tassigny…  puis fin 2018/début 2019 la rue des 3 journées, et les rues Alsace Lorraine, Jean Vilar, Révolution avec le lancement du chantier de démolition Caraussane à partir du 9 juillet."

"Pour les Quais, cela concerne la Région et nous nous occupons des jonctions avec "La ville", bientôt le Quai Aspirant Herber."

Qu’en est-il de l’ouverture du pôle culturel et de la réalisation d’un pont à ce niveau ?

François Commeinhes  précise que les travaux du conservatoire ont repris leur rythme de croisière après un temps d'arrêt en raison de problèmes au niveau du gros oeuvre, des défauts qui ont été corrigés L’ouverture est prévue pour septembre 2019.

Parallèlement, La construction du pont au niveau du rond-point de l’avenue Gilbert Martelli débutera fin 2018 pour s’achever en principe avant  l'ouverture du Pôle culturel, mi 2019. Et en 2019, certainement, une entrée pour la nouvelle gare maritime (Région) devrait permettre une circulation moins problématique à certaines heures de la journée.

Vous aviez en 2017, évoqués d'autres projets ?

"Pour la promenade Marty des études sont en cours. Ce projet va demander du temps avec la délocalisation de certains petits commerces. Premiers coups de pioche prévus pour 2020."

 "Pour le site Saint Pierre, l’appel d’offre va être lancé avec un démarrage des travaux prévu au dernier trimestre 2018 pour se terminer au printemps 2019."

 "Pour le jardin au pied du fort Richelieu, le projet d’aménagement a été transmis aux services du ministère de la défense tandis que ’acquisition devrait se concrétiser avant la fin de l’année, pour un aménagement en 2019."

 "Quant au Parc Simone Veil son réaménagement se poursuit avec comme prochaine étape la réfection de l’ensemble des grilles."

 Concernant les infrastructures sportives, les efforts vont-ils se poursuivre ?

Deux stades vont être rénovés :

-Le terrain synthétique du stade Maillol, que la Ville a racheté à l’OPHLM  sera entièrement refait et agrandi pour pouvoir accueillir des matches officiels. 

-Le stade René Llense : totalement repensé, polyvalent, le stade va pouvoir accueillir du rugby et un sport proche du futsal. Deux terrains clôturés sur le côté, aux entrées séparées, pourront héberger des parties de tennis-ballon.

Pour les Courts de tennis, les travaux de rénovation de 6 terrains débutent et 20 places supplémentaires seront installées d’ici mi-juillet dans le cadre de l’extension du port à sec.

.Un point sur les mesures destinées à renforcer la sécurité ? (zone 30, caméras)

"Depuis fin décembre 2017, l’ensemble du centre ville est passé en zone 30 pour modérer la vitesse et protéger piétons et deux roues et parallèlement  pour la sécurité et latranquillité des Sétois nous souhaitons l'extension de la vidéo-protection, 25 caméras supplémentaires depuis septembre 2017 et 25 de plus en 2019. la construction d'un nouveau CSU (Centre superviseur urbain) est envisagé."

François Commeinhes, vous pensez que le bien vivre et bien se déplacer sont les soucis majeurs pour les Sétois. Comment envisagez-vous l'évolution des espaces et des déplacements pour les 20 ans à venir ?

"Nous devons inciter petit à petit les utilisateurs de véhicule à changer leurs habitudes et leur comportement. Nous devons développer les zones de parking en périphérie en dissuadant peu à peu les automobilistes de rentrer en ville en voiture."

"Avec par exemple un système de bornes, avec des durées de stationnement limitées... Nous devrions dissuader les automobilistes  mais, de notre côté, nous devons développer les transports collectifs avec de multiples navettes maritimes intra-muros, et des solutions adaptées sur route, en allant vers des procédés électriques. Il faut jouer avec tous les moyens de transport de différentes tailles, mettre en relation, le maritime et les services routiers, et même harmoniser les prix. C'est un long travail mais dans ce domaine, tous nos efforts vont dans ce sens" . Concluait François  Commeinhes.

Entre2Pots : les 3 ans de l'asso et la der au parc aquatechnique

SAMEDI 23 JUIN trtnkkhCapture

 

L'Entre2pots fait ses cartons, dernière soirée au parc aquatechnique de Sète le 23 juin!
Voilà 3 ans que nous avons ouvert ce lieu et non sans mal, quelle énergie on y a mis pour satisfaire le plus grand nombre, petits et grands, et pour tous les genres !!

Un anniversaire ça se fête, et un départ aussi !

Alors venez soutenir l'Entre2pots, nous avons besoin de vous venez nombreux!!!

PAF 5€ en soutien à l'asso

de 19h30 à 2h

Concerts et Dj's


Dès 19h30 duo (Jack et Vero) à l’extérieur ils ont un set de 1h environs, c'est de la chanson en français, un style un peu guinguette/apero d'été

Ensuite il y aura comme groupes :

The Black mooners (rock, ils sont de Montpellier)

Ptit Copek (Rap, c'est Lorenzo Cianni qui est un sétois, il joue notamment au demi festival)

Venin Carmin pour finir la soirée (New Age Lyon)

-------
Chaque groupe joue environ,1h et entre chaque il y aura des DJ’s !

"Je suis né à SETE" aide les Moissons du cœur

Comme chaque année l'association "Je suis né à SETE"   a collecté des fonds pour une association sètoise qui s'occupe d'enfants malades.
 remise du cheque

Un chèque de 500€ à été remis par  Margaux Marin, Miss Sète 2018, aux Moissons du cœur qui œuvre contre la leucémie infantile.

Ce don à été remis le 16 Juin 2018 lors du tournoi de foot masculin féminin organisé par les Moissons du cœur au stade Barrou.

Un projet pour le pont Sadi Carnot : un belvédère panoramique

PRESERVATION DU PATRIMOINE SETOIS   
Proposition de la SEHSSR pour la sauvegarde du pont Sadi CARNOT

Il faut savoir que Le pont Sadi Carnot à Sète à un jumeau avec le Pont de La-Seyne-sur-Mer.

bru44Capture

 

Le Pont Sadi Carnot est un pont basculant Scherzer qui supporte la route AgdeMontpellier, au-dessus du chenal Etang de Thau-mer. Il mesure 47,5 m de long, avec une chaussée de 7 m et deux trottoirs de 1,40 m. La structure métallique comporte deux poutres à treillis Warren espacées de 8 m, contreventées en haut et en bas. 

Sa construction s’est déroulée de 1923 à 1930.  • Après destruction par l’occupant nazi en 1944, sa structure métallique a été reconstruite avec des pièces de récupération de deux autres ouvrages (dont le pont de Tivoli) et le pont a été remis en service en 1951.

La SEHSSR (Société d'Etudes Historiques de Sète et sa Région) s'est demandée s'il fallait détruire le pont Sadi Carnot ?

Reconstruire le Pont Sadi Carnot à Sète … "Une pomme de discorde entre institutions" Précise-t-elle.


• Les ponts mobiles dans Sète permettent le franchissement du canal maritime par la circulation routière et piétonne. Ils ont été transférés à la Région avec l’ensemble des infrastructures du port de Sète-Frontignan dans un état très dégradé.  La Commission permanente de la Région a dégagé une enveloppe de 11 M€ pour la reconstruction et la réhabilitation du Pont Sadi Carnot. 

• Cette opération fera l’objet d’un cofinancement à parité avec Thau Agglomération et le Département de l’Hérault

Le 1er août prochain en effet, après maintes tergiversations et surtout tours de table pour savoir qui, au final, devra mettre la main à la poche, la réfection complète du pont Sadi Carnot sera engagée. Dix mois de travaux seront nécessaires, pour plus de 10 M€ d’investissement

D'après la SEHSSR " En 2015, des désaccords entre les 4 gestionnaires pour assumer les 10 millions d’Euros des travaux   :  -  pour : la Région et la Ville,  - contre : le Département et Thau agglo - Un changement d’optique intervenu depuis 2016 avec l’arrivée aux commandes de Kléber MESQUIDA (département) et de François Commeihnes (devenu président de Thau Agglo)" ."La décision prise : remplacer le pont par une nouvelle structure à basculement avec le même rayon de courbure  • Estimation du coût des travaux : 10 millions d’Euros • Découpage du pont en morceaux pour la ferraille."

bru22Capture

Pour la SEHSSR un rêve persiste : si le pont Scherzer doit être intégralement démantelé, la SEHSSR souhaiterait que les collectivités lui permettent de renaître en  position verticale que le Sadi-Carnot connaît bien car, à la Seyne-sur-Mer, un pont métallique à la verticale, a été doté d'un panoramique et  d’un ascenseur qui permettent d’accéder à un point de vue sur une baie culminant à 40 m ! Selon Gustave Brugidou plus de 30 000 visiteurs par an, cela cvaut le coût le d'essayer à Sète.

 Elle espère que cette « supplique, pour être érigé sur la gare maritime de Sète » du pont Sadi Carnot sera prise en compte …

 

bruCapture

REHABILITATION DU PONT SADI CARNOT. ENQUETE PUBLIQUE PREALABLE A LA DECLARATION D’INTERET GENERAL
 
http://www.herault.gouv.fr/content/download/1597 5/125370/file/1-Rapport%20Pont%20Sadi%20CarnotSète.pdf

 

 

 

Recensement militaire

 Dans le mois de leur seizième anniversaire, les jeunes doivent se faire recenser à la mairie de Sète, au service Population, munis d’une pièce d’identité, du livret de famille des parents et une copie du document justifiant la nationalité française. 

Cette attestation est à conserver car une copie sera demandée lors d’une inscription à un examen ou à un concours ainsi que pour le permis de conduire.  Le recensement militaire peut s’effectuer également auprès des mairies annexes de l’île de Thau et de La Corniche.

Exposition Ma petite Jeannie Chérie

1-4729182Du lundi 11 Juin au vendredi 29 Juin 2018
Station marine de Sète - 2, rue des chantiers
Du lundi au vendredi de 10h à 18h

Le service des archives municipales de la ville de Sète vous présente son exposition itinérante "Ma petite Jeannie Chérie" située dans la Station Marine de Sète. 

Bernard Collin est biologiste à la station zoologique de Sète quand éclate la première guerre mondiale. Sous-officier au 21ème régiment d'infanterie, il rejoint le front le 7 novembre 1914 près de Béthune dans le Nord Pas-de-Calais. Il est tué au cours de la 3ème bataille d'Artois à l'automne 1915.

Il a 34 ans à peine.  D'août 1914 à sa mort, Bernard Collin et sa femme Magali s'écriront quasiment tous les jours. Leur correspondance témoigne de l'intensité de leurs sentiments mais aussi du conflit sanglant qui ravage l'Europe. Magali Collin évoque leur fille Jeannie née en 1911. Bernard Collin livre à sa femme ses réflexions d'homme cultivé et sensible sur ce qu'il subit au front.

Cet humaniste s'adresse aussi à sa fille à qui il destine esquisses et dessins.   Exposition itinérante   C'est à partir de cette très belle correspondance - plus de 600 lettres conservées par la petite-fille de Bernard et Magali Collin - que le service des archives de Sète a créé l'exposition "Ma petite Jeannie chérie". 

Une exposition itinérante constituée d'un film documentaire et de 23 panneaux présentant de multiples originaux, lettres mais aussi photos, dessins, cartes postales, journaux, documents d'archives... 

Fruit d'un minutieux travail de collecte, ils témoignent d'une époque et d'une histoire d'amour remarquable ressuscitée aujourd'hui. 2-4729185


 

Quand je pense à Fernande, la programmation

Depuis la création du festival Quand je pense à Fernande en 2002, nous n'avons eu de cesse de défendre la chanson française actuelle en présentant dans le cadre enchanteur du Théâtre de la Mer, un large éventail des choix musicaux et des divers styles d'écriture... Tout ceci est bien normal au pays de Georges Brassens.

Quand je pense à Fernande est un festival qui s’adresse à tous, toutes générations confondues.

En 2017 : Catherine Ringer, Mathieu Boogaerts, Benjamin Biolay, Radio Elvis, Arno, Charlelie Couture, La femme, Palatine, Katerine, Les Franglaises...

C'est aussi le tremplin 2018

Le club Georges Brassens, en partenariat avec la ville de Sète et l'Association Cap Brassens organise :"  Un tremplin pour le théâtre de la Mer"

 ouvert à tous les auteurs, compositeurs, interprètes en langue française

pour s' inscrire , il suffit d'adresser un lien vers  3 extraits de votre choix dont au moins un en vidéo, à l'adresse suivante:

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

le jury sélectionnera les cinq finalistes qui se produiront en public le  samedi 30 Juin 2018, place A.Briand à Sète

à l'issue de cette finale, le jury et le public désigneront par vote le lauréat du tremplin qui recevra le trophée Brassens et gagnera son ticket pour se produire le  mercredi 24 juillet au Théâtre de la MER  lors de la soirée lancement de l'édition 2018 de l'événement "22 V'là Georges" 

Date limite d'inscription : 31 Mai 2018 

Contact : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

La programmation : fer1CaptureferCapture

Pour réserver : https://www.festival-fernande.com/billetterie

Cuisine secrète du Languedoc

Cuisine secrète du Languedoc-Roussillon

"Totalement sublime ! Un livre de recette que je recommande rien que pour la poésie des recettes et les commentaires authentiques.

J'y ai trouvé les recettes des bons petits plats que mes grands-mères préparaient si bien. De la rouille à la Sétoise aux escargots à la cévenole vous en aurez l'eau à la bouche !
C'est la vrai cuisine familiale du Languedoc, celle qui se transmet depuis des générations. » Amazon

Avec l'APAVH, Joe, la fripouille , est à l'adoption

joeIMG_0437Après avoir alerté les vétérinaires, les dianes de chasse les plus proches, mis des annonces, il a bien fallu se rendre à l’évidence personne ne recherchait notre poilu ! Avec sa bouille de chien abandonné et son air de rien, on l’a tout d’abord appelé « Le Chien Marcel », et puis c’était un peu long alors ce fut « Plumeau » finalement 3 jours plus tard c’est Joe qui s’est imposé ! Et ça lui va super bien. Quand Joe est arrivé en famille d’accueil, il n’en menait pas large…les 8 autres chiens l’ont niflé, reniflé. Il était tout kiki à côté. Joe est typé Bleu de Gascogne, mais plutôt version mini! Le Bleu qui n’a pas grandi. Allez savoir pourquoi, il s’est pris d’affection pour le grand Roch qui fait environ 3 fois son poids ! Seulement les premiers temps Roch appréciait très moyennement ce zébulon qui le suivait partout alors il le lui a fait savoir avec force claquements de mâchoires et grognements…nous avons laissé faire. Encore une fois grogner est un mode de communication, même si nous avions peur que le gros nous le coupe en deux… Roch regardait Joe comme si c’était un insecte, un ouistiti qui l’agaçait...

» associations