Le Trémont dans le giron de l'OPH

Le 19 mai, François Commeinhes, sénateur-maire de Sète et Président de l'agglomération, a signé pour le compte de L'OPH de Thau avec les représentants du RSI LR, actuel propriétaire, l'acte d'achat de la résidence « le Trémont ».

Gérée par Arapavie, cette résidence pour personnes âgées autonomes située boulevard Jean-Mathieu-Grangent jouit d'une position exceptionnelle avec vue sur l'étang de Thau. Anciennement propriété de FDI Habitat dont le bail à construction expirait en mai dernier, c'est le RSI LR (Régime Social des Indépendants), partenaire de l'aménageur social, qui en est devenu propriétaire. Dès novembre 2016, l'institution a proposé à la Ville de Sète d'acquérir ce bien, afin qu'il conserve son statut.

L'OPH de Sète devenu aujourd'hui communautaire a donc acquis le Trémont pour la somme de 3 800 M€, financée par un emprunt auprès de la Caisse des dépôts et consignations et sur les fonds propres de l'OPH. Soit 82 logements sociaux, leurs dépendances (restaurant, salle de sport, parking), et 7000m² de terrain. L'office public s'est engagé avec Arpavie à maintenir le niveau modeste des loyers (à surface équivalente, la moitié de ce que débourse un locataire dans une résidence séniors).
Cette opération répond à la volonté municipale d'offrir une solution d'hébergement abordable aux séniors indépendants. Car le Trémont est occupé en grande majorité par des Sétois.

La cocotte-minute va-t-elle bientôt siffler ?

Depuis des siècles, partout en Europe, les causes profondes des révoltes sont toujours les mêmes : un État avec des caisses vides, un endettement abyssal, une fiscalité écrasante, des inégalités et une insécurité croissantes. Dans un tel contexte c’est le plus souvent la jeunesse, sans perspective d’avenir, qui déclenche le processus insurrectionnel.
Selon l’INSEE, la France compte près de 9 millions de personnes vivant en deçà du seuil de pauvreté. La moitié d’entre elles sont des jeunes de moins de 30 ans, chômeurs, stagiaires, précaires allant de petits boulots en petits boulots. La situation dans le Midi est plus dégradée encore que dans le reste du pays et dans certaines villes de l’Hérault le chômage des jeunes dépasse même les 50%. .Dans ce contexte, un sondage indique que les deux tiers des 18-34 ans sont prêts à un mouvement de révolte de grande ampleur...

» suite de l'édito

Cuisine secrète du Languedoc

Cuisine secrète du Languedoc-Roussillon

"Totalement sublime ! Un livre de recette que je recommande rien que pour la poésie des recettes et les commentaires authentiques.

J'y ai trouvé les recettes des bons petits plats que mes grands-mères préparaient si bien. De la rouille à la Sétoise aux escargots à la cévenole vous en aurez l'eau à la bouche !
C'est la vrai cuisine familiale du Languedoc, celle qui se transmet depuis des générations. » Amazon