Premier bilan pour les jardins partagés

 Lundi 10 juillet, les bénéficiaires des parcelles des jardins partagés Rakrouki ont été conviés par le service Jardins et Paysages à venir retirer le « Guide d'accompagnement des bonnes pratiques ». Un fascicule indispensable pour entretenir et faire vivre son petit potager.

Trois mois après les premières plantations, autant dire que le résultat est là. Courgettes, tomates de diverses variétés, melons, salades ou haricots verts poussent en abondance sur ces 29 parcelles. Les jardiniers débutants ou confirmés récoltent avec joie le fruit de leur travail en famille ou entre amis et ce sont les valeurs de partage, d'entraide, d'échange de savoirs qui prévalent dans ce petit Pays de Cocagne. Occupés à arroser leurs plantations, à cueillir leurs légumes ou à arracher les mauvaises herbes, les jardiniers ont reçu la visite de Hervé Merz, adjoint représentant François Commeinhes, Sénateur-Maire de Sète et de Laurent Lafont, responsable du service Jardins et Paysages.

Et c'est à l'ombre de l'imposant figuier que les bénéficiaires des jardins partagées ont découvert ce « Guide d'accompagnement des bonne pratiques » qui liste les sept points clés pour favoriser la production de son potager : gérer la matière organique, maîtriser la consommation d'eau, choisir judicieusement les plantes cultivées ou être attentif au problème des déchets.

Laurent Lafont a pu répondre à d'autres questions que se posent ces jardiniers au sujet de l'entretien de ces parcelles. Car dans ces jardins potagers aucun traitement chimique n'est toléré. Ici tout est bio. Et en plus d'être beaux, ces légumes sont bons.

Cuisine secrète du Languedoc

Cuisine secrète du Languedoc-Roussillon

"Totalement sublime ! Un livre de recette que je recommande rien que pour la poésie des recettes et les commentaires authentiques.

J'y ai trouvé les recettes des bons petits plats que mes grands-mères préparaient si bien. De la rouille à la Sétoise aux escargots à la cévenole vous en aurez l'eau à la bouche !
C'est la vrai cuisine familiale du Languedoc, celle qui se transmet depuis des générations. » Amazon

Avec l'APAVH, Joe, la fripouille , est à l'adoption

joeIMG_0437Après avoir alerté les vétérinaires, les dianes de chasse les plus proches, mis des annonces, il a bien fallu se rendre à l’évidence personne ne recherchait notre poilu ! Avec sa bouille de chien abandonné et son air de rien, on l’a tout d’abord appelé « Le Chien Marcel », et puis c’était un peu long alors ce fut « Plumeau » finalement 3 jours plus tard c’est Joe qui s’est imposé ! Et ça lui va super bien. Quand Joe est arrivé en famille d’accueil, il n’en menait pas large…les 8 autres chiens l’ont niflé, reniflé. Il était tout kiki à côté. Joe est typé Bleu de Gascogne, mais plutôt version mini! Le Bleu qui n’a pas grandi. Allez savoir pourquoi, il s’est pris d’affection pour le grand Roch qui fait environ 3 fois son poids ! Seulement les premiers temps Roch appréciait très moyennement ce zébulon qui le suivait partout alors il le lui a fait savoir avec force claquements de mâchoires et grognements…nous avons laissé faire. Encore une fois grogner est un mode de communication, même si nous avions peur que le gros nous le coupe en deux… Roch regardait Joe comme si c’était un insecte, un ouistiti qui l’agaçait...

» associations