La PMM a reçu son fanion

 Samedi 2 décembre, au Lazaret, l'unité de la Préparation Militaire Marine (PMM) Aspirant Herber a reçu son fanion au cours d'une cérémonie sobre et solennelle qui a mis l'accent sur le lien Armée-Nation et a réuni autorités militaires et civiles ainsi que familles et proches de ces aspirants marins. Dans son allocution d'ouverture, le Capitaine de Vaisseau Richard Valère, de l'État-Major du Commandement de la Marine à Marseille, a rappelé à cette trentaine de jeunes âgés de 16 à 21 ans, placée sous le commandement du Lieutenant de Vaisseau Luc Bénéteau, chef de centre de la PMM de Sète et encadrée par des réservistes et des formateurs, que ce fanion synthétise la devise de la Marine : Honneur, Patrie, Valeur, Discipline. À eux de s'en montrer dignes et d'en être fiers. C'est après la lecture, par deux stagiaires, de la biographie de l'Aspirant Herber que le Capitaine de Vaisseau Richard Valère a fiché la hampe du fanion au bout du canon du FAMAS présenté par une formatrice. Représentant François Commeinhes, Maire de Sète, Patrick André, conseiller à la Défense, accompagné d'Hervé Merz, adjoint à la Défense/Relation avec les armées, a pris la parole en fin de cérémonie et a félicité, pour cet acte fort d'engagement, ces jeunes gens qui sont « notre fierté, notre espoir et notre avenir. »

Cuisine secrète du Languedoc

Cuisine secrète du Languedoc-Roussillon

"Totalement sublime ! Un livre de recette que je recommande rien que pour la poésie des recettes et les commentaires authentiques.

J'y ai trouvé les recettes des bons petits plats que mes grands-mères préparaient si bien. De la rouille à la Sétoise aux escargots à la cévenole vous en aurez l'eau à la bouche !
C'est la vrai cuisine familiale du Languedoc, celle qui se transmet depuis des générations. » Amazon

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations