Rue Gambetta:ca repart

 Un coeur de ville toujours plus attractif La seconde tranche de travaux de rénovation de la rue Gambetta -entre la rue Paul Valéry et la rue de Metz- débute à partir du 9 janvier 2018. Un chantier qui s'inscrit dans la continuité de la première tranche (partie piétonne) réalisée de janvier à juin 2017.Cette opération de grande ampleur s'inscrit dans la stratégie globale de dynamisation du centre-ville initiée depuis 2008 par la municipalité et qui porte ses fruits. La ville de Sète a d'ailleurs été distinguée par l'association Centre ville en mouvement pour son coeur de ville attractif. Dans le prolongement de la réhabilitation des halles, de la rue Frédéric Mistral et de la Grand rue Mario Roustan, cet aménagement vise également à renforcer la dynamique d'attractivité du coeur de ville et par voie de conséquence celle de l'activité commerciale. Il s'inscrit dans une action globale initiée en ce sens par la ville : aide à la rénovation des commerces (fonds FISAC), rénovation des voiries, sécurisation et embellissement des pa

rkings, aménagement de zones bleues et gratuité d'heures de parking le samedi, développement des transports en commun… Opération lifting de la rue Gambetta Cap sur l'embellissement et le renforcement de l'activité commerciale de cette artère majeure. Cette deuxième tranche de la requalification de la rue Gambetta concerne la partie comprise entre la rue Paul Valéry et la rue de Metz (30 mètres). L'objectif est d'harmoniser l'esthétique de la rue avec celle du parvis des halles. Le revêtement et la signalisation seront renouvelés. Ce sont les services techniques municipaux qui assureront la maîtrise d'oeuvre du chantier. Le déroulé des travaux Les travaux débutent à partir du 9 janvier 2018 afin de renouveler le mobilier, le revêtement, la collecte des eaux de ruissellement et certains branchements d'eau potable. Un système de contrôle d'accès similaire à celui de la 1ère tranche sera également installé pour le marché  du mercredi. Le tronçon en travaux sera fermé au stationnement et à la circulation des véhicules. Le porche sous la mairie sera interdit d'accès et des déviations seront mises en place. Un barriérage pour cheminement piétons sera installé le long des commerces. Les forains du mercredi situés sur cette emprise seront délocalisés, le temps des travaux, place Léon-Blum. Sont prévus : - la dépose du mobilier urbain et du revêtement existant sauf cheminement piéton devant les commerces, - le décaissement de la chaussée et trottoirs côté mairie, - la reprise des branchements d'eau potable et eaux usées, - le creusement d'une fosse et la pose de fourreaux pour les réseaux secs et pour le contrôle d'accès, suivi de la pose de la borne (pour le marché du mercredi), - la réalisation d'un caniveau de récupération des eaux de ruissellement, - la pose des pavés en commençant par l'espace entre le nouveau caniveau et la façade mairie, - le décapage des anciens pavés restant devant les commerces et la pose des nouveaux, - la pose du mobilier urbain : 16 blocs “calcaires” et 8 potelets rabattables - la réalisation de la signalisation verticale (panneaux de police) et horizontale (marquage au sol). Fin prévisionnelle du chantier : le 23 mars

Déviations mises en place La circulation dans cette portion de la rue Gambetta sera complètement fermée pendant toute la durée des travaux. Les usagers circuleront à double sens rue Alsace-Lorraine et rue du Général de Gaulle (sens prioritaire Les Halles > place Aristide Briand). L'accès à la circulation en double sens rue Alsace-Lorraine sera autorisé aux commerçants et aux livraisons pour les Halles ainsi qu'aux riverains des rues Alsace Lorraine et de Strasbourg.

Pour accéder au parking des Halles, les véhicules devront emprunter l'itinéraire : rue Paul Valéry > rue de la Caraussanne > rue Raymond Lefevre et rue Jean Jaurès. Un pavage en pierre naturelle “made in France” La pierre retenue par la ville de Sète, l'architecte-conseil et l'architecte des Bâtiments de France est un calcaire de type compact gris à gris tirant sur le jaune, identiques aux bancs, provenant de la carrière de Pompignan (Gard à 30km de Montpellier), “Origine France Garanti”. Ces pavés sont résistants au gel et non glissants dans des conditions climatiques normales, même par temps de pluie. Parkings : des tarifs tout doux pour faciliter le shopping Le dispositif - en vigueur du 1er octobre au 31 mai - permet aux clients du centre-ville de bénéficier dans le parking du Canal d'une heure de stationnement gratuite pour faire leurs courses le samedi. Une heure supplémentaire leur sera offerte par les commerces participants, via l'association des commerçants. Autre formule lancée : un tarif préférentiel de nuit, toujours le samedi au parking du Canal, pour favoriser les sorties dans les restaurants du centre-ville. De 20h à 6h du matin, il en coûte à l'usager 0,80€ de l'heure, au lieu de 1,60€.

Cuisine secrète du Languedoc

Cuisine secrète du Languedoc-Roussillon

"Totalement sublime ! Un livre de recette que je recommande rien que pour la poésie des recettes et les commentaires authentiques.

J'y ai trouvé les recettes des bons petits plats que mes grands-mères préparaient si bien. De la rouille à la Sétoise aux escargots à la cévenole vous en aurez l'eau à la bouche !
C'est la vrai cuisine familiale du Languedoc, celle qui se transmet depuis des générations. » Amazon

Avec l'APAVH, Joe, la fripouille , est à l'adoption

joeIMG_0437Après avoir alerté les vétérinaires, les dianes de chasse les plus proches, mis des annonces, il a bien fallu se rendre à l’évidence personne ne recherchait notre poilu ! Avec sa bouille de chien abandonné et son air de rien, on l’a tout d’abord appelé « Le Chien Marcel », et puis c’était un peu long alors ce fut « Plumeau » finalement 3 jours plus tard c’est Joe qui s’est imposé ! Et ça lui va super bien. Quand Joe est arrivé en famille d’accueil, il n’en menait pas large…les 8 autres chiens l’ont niflé, reniflé. Il était tout kiki à côté. Joe est typé Bleu de Gascogne, mais plutôt version mini! Le Bleu qui n’a pas grandi. Allez savoir pourquoi, il s’est pris d’affection pour le grand Roch qui fait environ 3 fois son poids ! Seulement les premiers temps Roch appréciait très moyennement ce zébulon qui le suivait partout alors il le lui a fait savoir avec force claquements de mâchoires et grognements…nous avons laissé faire. Encore une fois grogner est un mode de communication, même si nous avions peur que le gros nous le coupe en deux… Roch regardait Joe comme si c’était un insecte, un ouistiti qui l’agaçait...

» associations