Coup de balai sur les berges de Thau

 Sous la houlette de Thierry Laurence, responsable du service PCHS, l'Agglo et la ville de Sète ont procédé à l'enlèvement de 22 épaves de bateaux place Bir-Hakeim au Barrou, à la Plagette et au Pont-levis. Commencée mardi 13 février, cette opération a été préparée de longue date par le service Protection civile hygiène et salubrité de Sète (PCHS) puisqu'il aura fallu 2 années pour que la procédure de repérage et de saisine de l'Etat (Affaires Maritimes) aboutisse. 22 bateaux hors d'usage ont été identifiés en tant qu'épaves. Et c'est Sète Agglopole Méditerranée qui a dépêché sur place grue et camion-bennes pour les évacuer L'essentiel de ces épaves étaient situées dans la anse du Barrou. Une affaire suivie de près par Jean-Marie Taillade, adjoint élu aux quartiers, et par l'association de quartier. L'enlèvement se poursuivra mercredi à la Plagette et au Pont-levis.

Cuisine secrète du Languedoc

Cuisine secrète du Languedoc-Roussillon

"Totalement sublime ! Un livre de recette que je recommande rien que pour la poésie des recettes et les commentaires authentiques.

J'y ai trouvé les recettes des bons petits plats que mes grands-mères préparaient si bien. De la rouille à la Sétoise aux escargots à la cévenole vous en aurez l'eau à la bouche !
C'est la vrai cuisine familiale du Languedoc, celle qui se transmet depuis des générations. » Amazon

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations