L'école des beaux arts se fait une beauté

 L'école des beaux arts va être restaurée ! En plus du soutien de la Ville, le projet prévoit une vente aux enchères d'œuvres d'artistes passés dans ses murs. L'école des beaux arts est un joyau de l'île singulière tant par son architecture que par son histoire. Très attachée à cette demeure qui constitue l'âme de l'école des beaux-arts, la Ville a décidé de lancer un grand projet de restauration. Un budget d'1,3 million a été voté pour la rénovation complète de l'établissement. Une nouvelle étape était annoncée ce mercredi 16 mai et elle est inédite ! « Faire vivre la culture sétoise dans ce lieu exceptionnel » L'École, avec le soutien de l'association des Amis des beaux arts de Sète (LABAS), a fait appel aux anciens élèves devenus artistes.

De quelle manière ? Il a été proposé aux artistes de mettre à disposition une ou plusieurs de leurs œuvres qui seront vendues lors d'une vente aux enchères fin octobre au Théâtre Molière de Sète. Un pari ambitieux mais déjà réussi. Sur les 160 artistes contactés, plus de 125 ont déjà répondu favorablement parmi lesquels Robert Combas, Georges Autard, Hervé Di Rosa, Jeanne Susplugas, Glen Baxter ou encore Céleste Boursier-Mougenot... Les fonds récoltés seront destinés à assurer « un supplément esthétique » des lieux comme la valorisation du parc.

« Etant donné le succès de cette école qui va d'année en année en grandissant, il était nécessaire de faire ces travaux et nous avons souhaité continuer de faire vivre la culture sétoise dans ce lieu exceptionnel » a justifié François Commeinhes. Une fois débutés, les travaux devraient durer 18 mois et permettront l'isolation, la rénovation et la mise aux normes de l'établissement du sol au plafond. Le parc de 7000 m_ fera aussi l'objet d'un réaménagement afin de favoriser l'enseignement en extérieur.beaux art-1

La prestigieuse maison française Artcurial associée au projet

Un beau projet porté avec enthousiasme par Philippe Saulle. Le directeur de l'établissement a réussi à convaincre la prestigieuse maison française Artcurial d'organiser la vente aux enchères des œuvres des anciens élèves de l'école. « Je ne m'attendais pas à un accueil aussi chaleureux et je ne mesurais à quel point ce projet était séduisant. Une vente aux enchères pour rénover une école d'art, je crois que c'est une première » s'est félicité Philippe Saulle.

Cette opération a aussi pour but de renouer avec les origines de l'école déjà soutenue par des mécénats. Connue et reconnue en France et ailleurs, l'école des beaux-arts de Sète propose la classe préparatoire la plus ancienne et la moins chère de France. C'est aussi une structure publique, à taille humaine, avec une vingtaine de personnes en charge de l'école dont une douzaine de professeurs. Tous artistes avant d'être enseignants. Fort de son succès, l'établissement accueille aujourd'hui 600 usagers à l'année autour de cours, d'initiations et d'ateliers ainsi que la classe préparatoire de 30 élèves.

Cuisine secrète du Languedoc

Cuisine secrète du Languedoc-Roussillon

"Totalement sublime ! Un livre de recette que je recommande rien que pour la poésie des recettes et les commentaires authentiques.

J'y ai trouvé les recettes des bons petits plats que mes grands-mères préparaient si bien. De la rouille à la Sétoise aux escargots à la cévenole vous en aurez l'eau à la bouche !
C'est la vrai cuisine familiale du Languedoc, celle qui se transmet depuis des générations. » Amazon

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations