Pose de la première pierre du nouveau bassin olympique

Avec la création d’un nouveau bassin olympique, le centre balnéaire Raoul Fonquerne de Sète entre dans la cour des grands. Sans renoncer à sa vocation de complexe récréatif et ludique, il s’oriente vers la pratique de sport de haut niveau.

 Ce mercredi 13 juin avait lieu la pose de la première lais du futur centre sportif Raoul Fonquerne.

Cette cérémonie parrainée par Fabien Gilot, ancien capitaine de l’équipe de France de natation, détenteur de 5 médailles d’or mondiales et d’une médaille d’or olympique se déroula en présence de François Commheines, de Magalie Ferrier, Vice-présidente d’agglomération déléguée au sport et des représentants de l’état et de la région. Ce projet décidé par l’agglomération en 2015 a été conçu comme un outil performant pour développer le sport pour tous, scolaire, grand public, associations… Il a été confié au groupement Sogea Sud / Coste Architecture en lien avec le contrat de performance énergétique signé en 2014 entre la ville de Sète et Dalkia.

Ce bassin olympique sera entouré d’une coque fermée et vitrée, en partie basse, conçue contre les vents dominants et offrant des vues traversantes. En partie haute, une très grande ouverture elliptique pourra être fermée et laissera filtrer un maximum de lumière et de chaleur. Un système de toile amovible  déployée automatiquement en quelques minutes, permettra d’obturer en toiture la vaste ouverture ovale à ciel ouvert et d’éviter les perturbations liées aux vents dominants, particulièrement lors des matches de water-polo.

Des gradins de 500 places fixes sont prévus avec la possibilité de rajouter 700 places amovibles lors des grands évènements. Magali Ferrier a souligné que cet équipement sera un outil pour mener à bien les différents axes de la politique sportive et affirmer l’identité et l’attractivité du territoire par son image sportive. La maire de Vic-la Gardiole a aussi tenu à rappeler le caractère fonctionnel de cette piscine adapté tant aux éducateurs, professionnels que pour le grand public. François Commeinhes , fier de poser cette première pierre,  a quant à lui  indiqué que ce nouveau complexe ne sera pas dédié aux seuls sétois et répondra aux besoins de l’ensemble des habitants du territoire communautaire.

La natation scolaire, le sport amateur, le sport associatif, de santé ou simplement de bien –être conserveront une place privilégié a aussi précisé le maire de Sète. Il a également indiqué le coût total de 11, 5 millions d’euros de l’opération qui a bénéficié d’un accompagnement financier de la Direction Nationale des Sports et devrait bénéficier dans  un avenir proche d’autres soutiens territoriaux – ce qui lui été confirmé par André Lubrano.

Les travaux de ce  nouveau bassin olympique de 50m x 25 et  d’une profondeur de 2m et 3m débutés en janvier 2018 devraient durer environ 16 mois.

Cuisine secrète du Languedoc

Cuisine secrète du Languedoc-Roussillon

"Totalement sublime ! Un livre de recette que je recommande rien que pour la poésie des recettes et les commentaires authentiques.

J'y ai trouvé les recettes des bons petits plats que mes grands-mères préparaient si bien. De la rouille à la Sétoise aux escargots à la cévenole vous en aurez l'eau à la bouche !
C'est la vrai cuisine familiale du Languedoc, celle qui se transmet depuis des générations. » Amazon

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations