Sète : Les jeunes du CLJ aux petits soins pour l’environnement

Le centre de loisirs de la Police nationale (CLJ) mettait en place un chantier éducatif environnemental à destination des adolescents de l’Ile de Thau pendant les vacances de la Toussaint. Les jeunes de 11 à 17 ans ont procédé au nettoyage des berges de l’Ile de Thau et des Salins avant d’embarquer sur bateau pour suivre le trajet des déchets récoltés jusqu’à Port Camargue. Pour récompenser ce travail, le CLJ avait élaboré, en parallèle, tout un programme culturel, ludique et sportif.

berges de Thau 1

Une action portée par Sète Agglopôle Méditerranée, sous le nom de « Vivre son environnement », à laquelle se sont greffées de nombreuses activités avec le soutien de la Ville et des associations sétoises. « L’intérêt était de montrer tout le circuit de recyclage aux jeunes en leur donnant aussi la possibilité de découvrir la navigation » précise Laurent Aspe, directeur du CLJ. Cette partie était assurée par l’association sétoise « Cap au large ».

D’autres activités ont aussi été organisées comme une visite du MIAM, un atelier pour découvrir l’équitation, avec l’association « La matrice de Thau », du soft-volley en partenariat avec l’Arago, ou un atelier confection de gâteaux avec des personnes âgées de la maison de retraite de l’Ile de Thau. Les jeunes ont même eu le privilège de découvrir les décors des séries télévisées « Candice Renoir » et « Demain nous appartient ».

Quand on demande aux adolescents s’ils ont été encouragés par leurs parents à s’inscrire au CLJ, ils s’empressent de préciser qu’ils sont venus de leur propre initiative. « Je préfère venir ici que rester regarder la télé à la maison » ajoute Ilhem, jeune fille de 13 ans habitant l’Ile de Thau. Pour Laurent Aspe, c’est une réussite, le CLJ parvenant à « créer un lien affectif avec les jeunes » et à « ne pas les laisser oisifs ».

La Ville apportait son soutien avec la mise à disposition d’un local d’accueil pour les enfants et le prêt d’un véhicule par le centre social Gabino. La médiathèque et la MJC La Passerelle étaient aussi de la partie. C’est à la Passerelle justement que les jeunes participaient à un « street workout », réalisé avec l’association « Ironbars », mercredi 31 octobre. Un parcours sportif mêlant pompes, tractions et breakdance. Au total, 55 jeunes s’étaient inscrits aux « vacances du CLJ ».

Cuisine secrète du Languedoc

Cuisine secrète du Languedoc-Roussillon

"Totalement sublime ! Un livre de recette que je recommande rien que pour la poésie des recettes et les commentaires authentiques.

J'y ai trouvé les recettes des bons petits plats que mes grands-mères préparaient si bien. De la rouille à la Sétoise aux escargots à la cévenole vous en aurez l'eau à la bouche !
C'est la vrai cuisine familiale du Languedoc, celle qui se transmet depuis des générations. » Amazon