Escale à Sète : quelques bons chiffres en attendant la suite

 

Les bons chiffres concernant Le festival Escale à Sète 2018 tombaient les uns après les autres lorsque la pluie se mit à retentir sur le toit du chalut Musée Le Nocca  qui accueillait la conférence de presse de ce mercredi 7 novembre.

Avant que ne soit commentées toutes ces données récoltées sur un échantillon significatif de plus de deux milles personnes, un petit film retraçait  quelques moments de l’édition 2018 :

somptueuses embarcations  fendant la  mer, liesse populaire, concerts festifs, nourritures fumantes, parades glorieuses, sur fond de musique épique...

L’encens visuel rependu, il était donc temps d’être plus pragmatique. Et c’est Bruno Bouterin de la chambre de commerce qui s’en chargea en indiquant avant tout la fréquentation ; données issues du dispositif de géolocalisation de  portable « fluxvision Orange » mis en place en partenariat avec l’office du tourisme de Sète : 300 000 personnes  sont venues faire escale .Maintenant sans être exhaustif, regardons plus en détail  les résultats de l’enquête :

- L’âge moyen du visiteur est de 56 ans

- 39 % des visiteurs sont à la retraite et 24% sont des cadres supérieurs

- Les visiteurs viennent majoritairement en famille et en couple

Bruno Bouterin s’est ensuite réjoui- signe d’un renouvellement - de ce que 66% des visiteurs venaient pour la première fois …

Quant à son profil, plus de 1 sur 2 n’est pas de la région, ce qui signifie qu’Escale à Sète n’est pas une manifestation "loco locale" et qu’elle est irriguée sur le plan national…

Quoi d’autre ? L’évènement s’est fait connaître en priorité (31%) par la couverture médiatique (presse, télé, radio)- devant internet 20% et le bouche à oreille 12%.

En ce qui concerne les retombées économiques : 78% des visiteurs ont consommé sur la ville durant leur séjour, ils ont dépensé en moyenne 32 euros , les restaurants  ont été bien notés ainsi que l’ensemble des services, dont la sécurité.

Un point noir, encore et toujours : le stationnement… et l’état des sanitaires publics… Ce qui n’empêche pas 86 % des interrogés de déclarer désirer revenir pour l’édition suivante…

Du côté des commerçant,  41 % d’entre eux ont noté une hausse de la fréquentation…

Le maire de Sète, François  Commeinhes a ensuite pris la parole pour commenter ces chiffres « têtus » qui prouvent le succès d’un festival qui défend le patrimoine culturel, gastronomique, et  musical des gens de la mer.

Il a également souligné le rapprochement de villes telles que Agde ou la grande Motte, ainsi que le poids de partenaires privés indispensables quand l'état est impécunieux .

Pour ce qui est de l’édition 2019 ( elle se déroulera du 7 au 13 avril  )  Wolfgang Idiri, directeur d’Escale à Sète et fondateur de la fête des traditions marines a annoncé la venue de délégations et de navires hollandais,  lesquels seront les invités d’honneur.

Quant à Jérôme Fromageau, président de la société internationale au droit au patrimoine et droit de l’art, il a souligné  que si l'évènement est sous le patronage de L’Unesco c’est notamment pour l’admirable mobilisation des 400 bénévoles qui le font exister… lesquels  ne rentrent pas sur la photo !

 

J.B.S

Cuisine secrète du Languedoc

Cuisine secrète du Languedoc-Roussillon

"Totalement sublime ! Un livre de recette que je recommande rien que pour la poésie des recettes et les commentaires authentiques.

J'y ai trouvé les recettes des bons petits plats que mes grands-mères préparaient si bien. De la rouille à la Sétoise aux escargots à la cévenole vous en aurez l'eau à la bouche !
C'est la vrai cuisine familiale du Languedoc, celle qui se transmet depuis des générations. » Amazon