La Gratiff c'est le Kiff

Beaucoup de sétois et pas seulement,  sont entrés pour la première fois dans la nouvelle salle Georges Brassens. Alors ? Pour une salle "éphémère" elle est plutôt pas mal. Mais si la curiosité pour ce lieux dont la construction à tant fait jaser, fut  peut-être un motif supplémentaire , c’est pour la Gratiferia qu’un grand nombre de personnes migrèrent aux portes de la ville. La Gratiferia, pour ceux qui l’ignoreraient encore, c’est quoi ? Eh bien, organisée par le SEL (Système d’échange local de biens et de services sans argent) de Sète et du Bassin de Thau qui mène  des ateliers 11 rue du Moulin à Vent, c’est un grand bazar gratuit. Oui, les gens prennent ce qu’ils désirent. Certains ont donné la veille ou le matin même,  d’autres pas. Certains ont donné et n’ont rien pris. En tout cas, comme lors de la dernière édition qui se déroulait dans la regrettée salle Georges Brassens du centre-ville (celle-ci est vraiment pas mal… !) il y en a eu pour tout le monde, pour tous les goûts:  objets utiles, objets bizarres, livres, guides de cuisine, manuels de bricolage, CD, DVD, , et beaucoup, beaucoup de vêtements pour petits et grands. Quoi d’autres ? De la musique, un bar solidaire où le prix était libre et les gâteaux délicieux, et des représentants souriants de nombreuses associations à l’entrée de la salle comme la coop singulière, Rezo pouce, Roue libre, Sète en transitions etc  Une très sympathique journée où des alternatives à nos modes de consommation apparaissent envisageables. Le "vivre ensemble" au service du "vivre mieux" n’est pas une utopie mais une attitude logique dans un contexte écologique très sensible où la voiture unique - emblème de l’individualisme que ses apôtres ont vendu comme le symbole de la liberté - paraît aujourd’hui dépassée . Partager les transports, partager des savoirs, partager des avoirs. Qui dit partage dit économie, c’est pourquoi aujourd’hui la solidarité semble vitale, et en plus, comme on  a pu le constater hier, elle fait du bien à tout le monde.

J.B.S

Cuisine secrète du Languedoc

Cuisine secrète du Languedoc-Roussillon

"Totalement sublime ! Un livre de recette que je recommande rien que pour la poésie des recettes et les commentaires authentiques.

J'y ai trouvé les recettes des bons petits plats que mes grands-mères préparaient si bien. De la rouille à la Sétoise aux escargots à la cévenole vous en aurez l'eau à la bouche !
C'est la vrai cuisine familiale du Languedoc, celle qui se transmet depuis des générations. » Amazon