La forêt des Pierres Blanches de Sète a son application smartphone

riep333CaptureSaviez-vous que la forêt des Pierres Blanches fut sauvée à la faveur d’une lettre envoyée au président de la République Georges Pompidou ? Ou que sa garrigue abrite aujourd’hui plus de 400 espèces végétales ?

Pour mettre en valeur l’histoire et la protection de ce poumon vert historique de Sète, la Ville et l’Office national des forêts (ONF) ont mis au point une application smartphone à télécharger au moment de sa balade. Présentation de cette visite guidée ludique et pédagogique. Un travail commun entre la Ville et l’ONF C’est seulement la 2e application de ce type à voir le jour en Occitanie !

De mars à décembre, la Ville et l’Office national des forêts (ONF) ont travaillé ensemble pour mettre en place une visite guidée des Pierres Blanches. “L’aboutissement d’une réflexion menée depuis plusieurs années pour raconter l’histoire de ce site aux Sétois et visiteurs” explique Laurent Lafont, responsable du service Jardins et Paysages.

Il y a quelques années, son service avait planché sur un audioguide mais c’est finalement une application smartphone disponible sur appareil Android et iOS qui a été retenue. La Ville a choisi les thèmes abordés, les interlocuteurs qui interviennent lors de la visite et fourni une partie de la documentation. De son côté, l’ONF a assuré l’aspect développement et rédaction des contenus. “C’est un outil de valorisation qui vient en complément de ce que fait la Ville sur le site donc le but c’est de donner envie au visiteur de faire la visite sans répéter ce qu’il apprend déjà avec les panneaux” souligne Lucile Vantard, chef de projet paysage et accueil du public à l’ONF.

Un travail en commun qui a aussi pour but d’aider à la protection et à la préservation du site. “On propose un cheminement intellectuel qui a aussi pour intérêt d’apprendre aux visiteurs à respecter le lieu” continue Laurent Lafont. Aujourd’hui, plus de 300 000 visiteurs fréquentent chaque année le site entretenu toute l’année par la Ville et l’ONF. Ce projet s’inscrit dans le cadre d’un partenariat actif engagé depuis 2009 entre l’ONF et la Ville et renouvelé par convention en 2016 pour une durée de 7 ans.

Concrètement, il s’agit d’un programme d’actions destiné à préserver et valoriser la forêt des Pierres-Blanches : entretien, sécurisation, mobilier, création d’un sentier botanique, de panneaux pédagogiques…riep22Capture

Proposer une visite interactive et accessible à tous, c’est le pari réussi de l’application smartphone “Sentier des Pierres Blanches”.

Si cette solution technique n’est pas retenue partout, elle prend tout son sens en haut du mont Saint-Clair. “La forêt des Pierres Blanches s’y prête bien car on s’adresse d’abord à des urbains, le site reçoit la 4G et il est équipé avec du mobilier qui permet de prendre son temps et de profiter des contenus” précise Lucile Vantard de l’ONF. Parmi les principaux avantages : la flexibilité d’usage. Les visiteurs peuvent ainsi arriver sur le site sans n’avoir rien prévu.

 

Le téléchargement gratuit ne prend que quelques secondes et son utilisation ne demande pas de connaissance particulière. Les contenus sont également très variés. Quand un audioguide ne propose que du son, l’application smartphone des Pierres Blanches réunit diaporamas, sons, vidéo et photosphère. Une offre en phase avec les nouveaux usages des mobinautes, toujours plus connectés. Par ailleurs, l’utilisation n’est pas statique comme pourrait l’être un écran interactif et n’oblige pas à rester les yeux rivés sur son smartphone. “C’est un outil numérique qui n’empêche pas de regarder le paysage et qui se doit d’être utile aux gens. On le rappelle d’ailleurs au lancement de la visite” ajoute Lucile Vantard. Et pour ceux qui ne veulent pas associer balade et smartphone, l’application peut aussi être consultée avant ou après la visite pour en savoir plus sur ce joyau sétois.

C’est seulement la 2e création du genre dans la région : Emile Anfosso, 1er adjoint qui représentait le maire de Sète, ainsi que plusieurs élus, dévoilaient, avec l’Office national des forêts (ONF), l’application smartphone des Pierres Blanches ce vendredi 29 novembre en fin de matinée.

Fruit d’un travail en commun mené entre l’ONF et la Ville, elle a pour but de vous faire (re)découvrir cet endroit très fréquenté des promeneurs mais dont l’histoire reste encore méconnue. Comment la forêt a été sauvée en 1969 après l’envoi d’une lettre au président de la République Georges Pompidou ? Comment le site a évolué pour devenir ce poumon vert de la Ville ? Que peut-on apercevoir de singulier depuis le mont Saint-Clair ? Autant de questions qui trouvent réponses avec ce nouvel outil pédagogique.

 

L’application “sentier des Pierres Blanches” est gratuite et téléchargeable depuis un smartphone Apple ou Android. Facile à prendre en main, elle propose une visite guidée interactive avec images animées, vidéo, textes, sons et photosphère. “Cette application permet de se balader de manière éco-responsable et ludique » souligne Emile Anfosso. “On propose un cheminement intellectuel qui a aussi pour intérêt d’apprendre aux visiteurs à respecter le lieu” ajoute Laurent Lafont, responsable du service Jardins et paysages. Aujourd’hui, plus de 300 000 visiteurs fréquentent chaque année le site entretenu toute l’année par la Ville.

On a testé pour vous

La visite est guidée par Martin et Aurélie, deux personnages de l’ONF.

L’application est facile à prendre en main. Une fois la géolocalisation acceptée et la carte téléchargée via l’écran d’accueil, la visite peut commencer. Le parcours se fait sous la forme de balises oranges. Le premier point se situe à la table d’orientation. Où l’on en apprend plus sur le rôle décisif du Syndicat d’initiative dans les années 1970 pour la préservation du site et sur la création de la table d’orientation. Un peu plus loin sur le sentier, le deuxième point intitulé “forêt méditerranéenne” permet d’observer les pins d’Alep, le chêne vert et le ciste de Montpellier. Une image animée permet de visualiser les différents aspects de la flore.riepCapture

La suite se fait au départ de l’allée Pierre Barthas. C’est à partir de là que l’on commence à en savoir plus sur l’histoire de la colline Saint-Clair, longtemps repère des pirates, qui fut colonisée par des petites constructions en pierres sèches baptisées baraquettes au 19e siècle. L’application s’arrête aussi sur une autre période : l’occupation allemande. Elle n’est pas anodine car elle laissera de nombreuses traces dont un réseau de tunnels et de galeries ainsi que de nombreux ouvrages militaires en surface dont des casemates, blockhaus et nids de mitrailleuse.

En plus du texte, des images animées et des sons, le mobinaute peut aussi découvrir en vidéo l’histoire du vignoble de Villeroy visible depuis les Pierres Blanches. Une histoire encore singulière parmi toutes celles racontées lors de cette visite qui n’oublie pas de rappeler que cet espace vert doit être protégé des feux de forêt comme de l’activité humaine.

Cuisine secrète du Languedoc

Cuisine secrète du Languedoc-Roussillon

"Totalement sublime ! Un livre de recette que je recommande rien que pour la poésie des recettes et les commentaires authentiques.

J'y ai trouvé les recettes des bons petits plats que mes grands-mères préparaient si bien. De la rouille à la Sétoise aux escargots à la cévenole vous en aurez l'eau à la bouche !
C'est la vrai cuisine familiale du Languedoc, celle qui se transmet depuis des générations. » Amazon