La Maison de la Zézette à Sète

 
      
 

Dernièrement, dans le nouveau quartier des Salins de Sète, vient de s'ouvrir La Maison de la Zézette, la toute nouvelle boutique consacrée à la "Zézette de Sète".

C'est la seconde boutique du biscuitier Gaston Bentata qui non seulement propose sur place des « zézettes » à ses clients mais aussi un espace de dégustation ainsi qu'un salon de thé.
La « Zézette » de Sète est liée à la famille Bentata, père, fils et fille. La recette était dans la famille depuis plusieurs générations. Elle lui a été transmise par Suzanne sa belle-mère. Au début de forme ronde, Gaston Bentata a allongé le biscuit pour mieux le tenir en main. Mais la recette est restée quasiment identique avec de la farine, du sucre, de l'huile et seul le vin blanc d'origine est devenu du rosé.
C'est toujours un produit naturel sans conservateurs ni conservateurs.

Gaston Bentata démarre la fabrication de ses biscuits en 1978. Il est alors fort attaché à la tradition et il souhaite partager avec les gourmands ces petits biscuits issus de vieilles recettes familiales.
Tout de suite la marque « La Belle Epoque » voit le jour.

La « Zézette » a fait son entrée aux halles de Sète où Gaston Bentata possédait un étal de bonbons et de biscuits puis dans une petite boutique « Ma Qué Cé Bon Chez Gaston », rue du Football toujours à Sète.
Aujourd'hui encore elle est fabriquée de façon artisanale dans les ateliers de Frontignan, pour une production journalière de 800 kg.

De nombreux convives et amis de la famille sont venus assister à cette inauguration et le Député-Maire de Sète, François Commeinhes, est venu en personne féliciter Gaston Bentata pour ce retour sur Sète.
Gaston Bentata prenant la parole, aux côtés de son épouse Aline, n'a pas manqué de souligner la qualité de cette réalisation dans le nouveau quartier des Salins. Il a ensuite demandé à tous les membres de sa famille impliqués de venir le rejoindre. Il a aussi tenu à remercier tous ceux qui ont oeuvré pour la réussite de ce nouvel établissement en rappelant, avec humour, au Maire que si la « zézette » était désormais fabriquée à Frontignan elle avait néanmoins était conçue à la rue du Football dans la Résidence Camille Blanc et dans la cuisine familiale.
« C'est un quartier qui m'est très cher. Mais il fallait que la Zézette revienne dans son berceau et c'est pour ça qu'elle est là aujourd'hui et j'en suis très fier ».

Après tous les remerciements, il a ensuite passé la parole à, François Commeinhes.
« Je crois qu'aujourd'hui toute ta famille est réunie autour de toi et ça je crois que c'est un signe du Bonheur.
Moi je me souviens de ton premier magasin, en haut de la rue du Football. Et en effet je me souviens aussi de t'avoir fait plusieurs fois la remarque que la Zézette de Sète fabriquée à Frontignan ça me gênait un peu et j'aurais aimé qu'elle soit faite au pied de la colline de Sète.
Mais aujourd'hui, cet emplacement, dans un nouveau quartier est un choix particulièrement judicieux, à l'entrée de la ville. Cette installation va participer au dynamisme de ce quartier.
Je crois que tu as su montrer qu'il y avait un avenir dans ce nouveau quartier et je tiens à t'en remercier publiquement ».

Aussitôt après ces remerciements, Gaston Bentata né à Oran de parents israéliens a brisé un verre posé sur le sol. Ce geste rappelle qu'aucune joie, fut elle la plus grande, ne peut être parfaite depuis la destruction du Temple de Jérusalem.

Les convives ont ensuite rejoint le buffet couvert de produits régionaux et la soirée toute en convivialité s'est déroulée fort tard. La « famille » était réunie.

Jean-Marc Roger

Cuisine secrète du Languedoc

Cuisine secrète du Languedoc-Roussillon

"Totalement sublime ! Un livre de recette que je recommande rien que pour la poésie des recettes et les commentaires authentiques.

J'y ai trouvé les recettes des bons petits plats que mes grands-mères préparaient si bien. De la rouille à la Sétoise aux escargots à la cévenole vous en aurez l'eau à la bouche !
C'est la vrai cuisine familiale du Languedoc, celle qui se transmet depuis des générations. » Amazon