Sète

Sète : les marchés nocturnes… C’est parti !

 affOuverture_Nocturnes_2018 (4)

Les Vitrines de Sète ont le plaisir de vous inviter pour la 3ème année consécutive aux marchés artisanaux qui se tiendront tous les dimanches et les mardis soir, de 19 h à minuit, sur le Quai Général Durand.

Plus de 30 artisans vous feront découvrir leurs créations.

Bijoux, savons, Bougies végétales, céramiques, et des produits gourmands…

Le coup d’envoi a été donné Dimanche, venez nombreux.

Affiche_Marches_Nocturnes_2018

A VENIR A LA MJC LA PASSERELLE

Mercredi 11 juillet : Retrouvez la projection de films réalisés par des jeunes du département de l'Hérault. Et venez découvrir en avant-première le court-métrage "Et pour vous, c'est quoi la haine ?" suivi d'un débat en plein air le mercredi 11 juillet à l'occasion du Sunsète Festival sur la paillote COTE MER SETE !

 



Émouvant et engagé "Et pour vous, c'est quoi la haine ?" est un court-métrage frappant réalisé par Francoise Decaux Thomelet et Yanis Belhadia avec l'implication des jeunes talents de la MJC, Antoine Cacace, Morad Fellag et de passionnés dans le cadre du dispositif Passeurs d'Images coordonné en Occitanie par Asso La Trame.

Visionnez la bande-annonce ici en attendant le jour j !

Merci au soutien du dispositif Passeurs d'Images, à Charles Bousquet pour la Musique et Antoine Cacace pour les Dessins. Et merci à tous ceux qui ont participé de loin ou de près à ce beau projet !

 
A bientôt !

Pour tout renseignement ou inscription, vous pouvez nous contacter au 04.67.78.60.89, par e-mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. ou venir nous rencontrer les lundi, mardi, vendredi de 14h à 17h ; le mercredi de 10h à 12h et de 14h à 18h ; et le jeudi de 17h à 19h.

Des combats toujours actuels

,  

« L’affaire Dreyfus n’eut lieu que parce Alfred Dreyfus décida de vivre »,  tel était le sujet de la conférence proposée par l’historien Pierre Chalier dans le cadre des 120 ans de la Ligue des Droits de l’Homme au Palace ce lundi soir. Pourquoi décida-t-il de vivre ? Car il aurait pu faire le choix  de mourir. Armé, le suicide fut une solution que le capitaine Dreyfus refusa. Cette affaire qui a bouleversé la société française pendant 12 ans,  la divisant entre dreyfusard et anti dreyfusard a donné naissance à la Ligue des Droits de l’Homme qui a fervemment défendu celui qui fut injustement condamné pour avoir trahie la nation dans les contextes militaires de l’annexion de l’Alsace et de la Moselle et social de nationalisme et d’antisémitisme. Considéré comme le symbole de l’iniquité universelle, l’affaire Dreyfus reste ancrée dans l’histoire contemporaine comme l'atteste par exemple les  noms de certaines rues, celle de Metz , de Strasbourg , ou Alsace Lorraine.

En préambule à la conférence,  un court film a été projeté pour présenter l’association qui est la plus vieille de Sète puisqu’elle est née en 19OO, soit un an après la création nationale et un an avant la loi de 1901 sur les associations. Aujourd’hui, elle s’étend sur l’ensemble du bassin de Thau et ses principales actions au niveau local sont :

-  La défense de la laïcité et de la fraternité notamment en milieu scolaire.

 - La participation à un collectif sétois visant à l’intégration de famille Rom.

 - Agir pour l’accueil et la défense des droits et la dignité des étrangers.

-  La mobilisation contre le projet de loi actuel Asile et Immigration. 

La section de Sète et du bassin de Thau de la LDH,  collabore activement avec les associations Rom et Sète terre d'accueil et se bat plus généralement afin que les valeurs de liberté, d'égalité, et  de fraternité ne soient pas seulement de beaux mots vides de contenus.

 

Sète met en place une gestion intelligente du trafic

Après son adhésion au « disque vert » pour promouvoir la mobilité des véhicules électriques, l’annonce de la création d’un parking place Stalingrad, la Ville continue ses efforts pour améliorer son offre de stationnement avec le « jalonnement dynamique ». Derrière cette expression un peu technique, il s’agit d’éviter aux automobilistes le casse-tête de la recherche d’un parking en les aiguillant vers les emplacements libres.

La première étape a été l’installation de panneaux de signalisation à message variable au niveau des trois entrées fréquentées de Sète : deux existaient déjà route d’Agde et avenue Gilbert Martelli, un autre a été posé route de Balaruc.

La deuxième, qui devrait être finalisée pour le 14 juillet, consiste à installer des capteurs sur les parkings du Mas Coulet et du Midi pour effectuer un comptage des véhicules entrants et sortants. Grâce à ces deux dispositifs, l’automobiliste sera guidé vers le meilleur emplacement. A terme, les parkings du Canal et des Halles seront connectés au dispositif. Ces panneaux sont aussi utilisés pour prévenir des levées de ponts et itinéraires bis.

Toujours dans le but d’alléger le trafic, la municipalité déploie des panneaux girouettes nouvelle génération pourvus d’écrans LED et pilotables à distance. En cours de déploiement, ils servent à aiguiller Sétois et visiteurs vers les événements et manifestations culturelles de l’été. A l’avenir, il est prévu de les utiliser pour informer les usagers sur le stationnement et la circulation. Le Futuroscope et la métropole de Lyon ont également choisi le système « iGirouette ».

Peinture et poésie

Ce vendredi avait lieu le vernissage de la nouvelle exposition peinture et poésie, les peintres vus par les poètes qui se déroulera du 30 juin au 4 novembre. Comme l’a expliqué la conservatrice du musée Maithe  Valles-Bled, il  s’agit de faire dialoguer une œuvre picturale et un poète. 250 peintures mises en regards avec 250 poèmes inédits écrits pour l’occasion par des poètes contemporains français et étrangers. L’exposition a pour but de mettre en lumière les périodes et les mouvements représentés au Musée Paul Valéry ainsi que la forte présence de la ville de Sète dans la création depuis la fin des années 1940.  Cette idée s’origine dans la volonté de constituer un catalogue anthologique de la collection du Musée qui n’en avait pas jusqu’à présent. Comptant près de 550 pages, il réunit de la même manière peinture et poésie : chaque œuvre est accompagnée d’un poème (d’un poète différent pour chacune des œuvres reproduites) écrit spécifiquement pour le catalogue à partir de chaque œuvre et ponctuant d’un regard autre les notices scientifiques et techniques qui accompagnent la publication. Egalement, chaque jour, à 16H, un évènement sera proposé aux visiteurs dans le cadre de la visite de l’exposition. Artistes présents dans les collections, poètes ayant écrits à partir des œuvres, sont invités à venir parler d’une œuvre présentée dans l’exposition.

Le pont Sadi-Carnot va être reconstruit

 Le 28 juin s’est tenue à l’Espace Palace une réunion publique d’information concernant le projet de reconstruction du pont Sadi-Carnot. Animée par la Région Occitanie, cette réunion s’est déroulée en présence des représentants du Département de l’Hérault, de l’Agglomération et des services techniques de la ville de Sète. Le pont Sadi-Carnot de type « SCHERZER » (pont basculant, roulant) est situé à 50 m au sud du pont ferroviaire Maréchal-Foch et assure la continuité de la RD 2 entre le boulevard de Verdun sur la rive Ouest et la route de Balaruc-les-Bains sur la rive Est du canal. Il est interdit d’accès aux camions de plus de 19t depuis 2011.

Ce qui oblige les poids-lourds de jauge supérieure à opérer un contournement par les quais du Pavois d’or, de Bosc, Merle et Dr Scheydt. Aujourd’hui, son état de dégradation est tel que la reconstruction complète de l’ouvrage s’impose. Point fort du trafic routier, ce pont supporte dans les deux sens un trafic de plus de 20 000 véhicules / jour. Il est aussi un point de passage obligé pour les activités maritimes, principalement conchylicoles, et la plaisance. C’est dire que les travaux qui dureront environ 10 mois vont avoir un fort impact sur l’ensemble des usagers. Pour faire face à la problématique de la gestion de la circulation routière en phase travaux, des déviations sont prévues avec la pose d’un pont provisoire implanté en parallèle du pont de la Bordigue. Deux périodes distinctes 1/ la mise en œuvre du pont provisoire

Et c’est la pose du pont provisoire qui va impacter le plus lourdement le trafic. Du 3 août au 3 septembre, la circulation sur le Quai du Pavois d’Or se fera en sens unique dans le sens ville/gare et sur le Quai de Bosc, en sens unique vers le centre-ville, avec pour conséquence un changement de sens pour les rues des Vermoutheries (perpendiculaire au quai de Bosc) et la rue Jules Vallès (perpendiculaire au quai Docteur Scheydt). Certaines lignes de bus seront également impactées. Les déviations seront présentées par la suite par les services de la ville, et pour les lignes de bus, par l’agglomération. L’installation du pont provisoire s’étalera sur les mois de juillet et août. 2/ la suppression du pont Sadi-Carnot

La 1ère phase de travaux le démantèlement du pont en position verticale par découpe des tronçons Commencera en septembre prochain. Les passages du soir qui concernent la circulation maritime seront autorisés. Une 2ème phase plus lourde après installation du tablier sur ses appuis et avant la mise en service des organes de mobilité interdira la navigation maritime pendant 2 mois (Avril/Mai 2019).

L’assemblage du tablier se fera quai Paul Riquet. La dépose du pont provisoire sera effectuée fin juin 2019.

Coût de l’opération : 9M€ financés à part égale entre la Région, le département et Sète Agglopôle Méditerranée. Les questions du public ont principalement porté sur les problèmes de circulation liés aux travaux. Vincent Sabatier, élu municipal à la circulation a expliqué la recrudescence des travaux dans le secteur de la gare par le fait que rien ne pourrait plus se faire pendant environ un an, compte tenu justement du remplacement du pont Sadi-Carnot.

Il s’est montré très disponible au nom de la ville pour répondre ponctuellement aux inquiétudes des riverains et intervenir sur la voierie en cas de besoin. Sachant que les nuisances provoquées par la fermeture du pont Sadi-Carnot aux plus de 19t prendront fin avec la mise en service du nouveau pont.

Un ouvrage au design plus moderne qui sera en outre mis en valeur par un éclairage sophistiqué.

HOMMAGE AUX JOUTEURS DECEDES AU COURS DE LA GRANDE GUERRE

defile joutes seteouçy_y_

Dans la cadre de la commémoration du Centenaire de la fin de la guerre 1914-1918, des jouteurs de SETE , ont organisé , le 1er juillet 2018 , un défilé , en hommage à 14 de leurs sociétaires , tombés au cours du conflit.

 Les associations patriotiques de SETE et de l'Hérault , les associations des ordres nationaux ( Légion d'Honneur , Médaille Militaire , Ordre National du Mérite ) se sont joints au défilé.

 Une gerbe du Monde Combattant a été déposée au monument aux Morts du Parc Simone Veil quasiment au même moment où la marraine de ce parc de SETE entrait au Panthéon !

 Tous , en défilé  , ont rejoint ensuite la Mairie .defile joutes sete 3

 Quelques instants plus tard , après des rafraîchissements bienvenus, de nombreux convives se sont attaqués à la fameuse macaronade de Boule !!!

 Henri SABATIER

Cuisine secrète du Languedoc

Cuisine secrète du Languedoc-Roussillon

"Totalement sublime ! Un livre de recette que je recommande rien que pour la poésie des recettes et les commentaires authentiques.

J'y ai trouvé les recettes des bons petits plats que mes grands-mères préparaient si bien. De la rouille à la Sétoise aux escargots à la cévenole vous en aurez l'eau à la bouche !
C'est la vrai cuisine familiale du Languedoc, celle qui se transmet depuis des générations. » Amazon

Avec l'APAVH, les belles LALIE et DIARRA sont à l'adoption

pepit2229683346_1645563212187152_5084249881548282965_nSi le physique est à prendre en considération , on imagine que ce qui compte le plus ce sont nos caractères... A propos de Lalie, la jolie grisette : "j'ai un caractère calme. J'apprécie passer du temps couchée dans le salon de jardin de ma famille d'accueil. Je suis demandeuse de jeux et de câlins."pepit29571372_1645563708853769_1155069375934100749_nPour Diarra, l'arlequine : "je suis un peu plus speed, j'aime chasser, eh oui suis une chipie , j'embête les petits animaux. Je suis curieuse, j'explore tout ce que je peux, intérieur comme extérieur. J'aime aussi les câlins et parfois même, lorsque je l'ai décidé, je monte sur les genoux"...Nous avons toutes deux impérativement besoin d'un extérieur, nous sommes certes des minettes faites par avoir une vraie vie de famille mais aussi des minettes de la nature. Nous en priver serait très difficile pour nous. Pour nos adoptions, on vous demandera le remboursement de nos frais d'identification et de stérilisation...

» associations