Sète

Un atelier de street art pour les kids

https://www.sete.fr/app/uploads/2019/06/K-Live-kids-DSC_2584.jpg

En préambule à l’ouverture officielle du festival K Live, un atelier découverte pour les enfants à partir de 4 ans s’est déroulé le 6 juin, place Léon-Blum. Organisé par Morgan, un animateur du K Live passionné de street art, les 4 ateliers + un atelier de maquillage ont accueilli sur l’ensemble de l’après-midi près de 120 enfants. En musique et sous la conduite experte d’une quinzaine d’encadrants bénévoles, beaucoup ont joué de la bombe, munis de masques et de protections.

 

L'agenda de François Commeinhes, Maire de Sète

Vendredi 7 juin
 
10h Pose de la 1er pierre, rue Basse à Gigean.
12h Réception du groupe d’élèves Allemands, dans le cadre d’un échange scolaire avec le collège Saint Joseph, Salle des Mariages.
17h Inauguration du 1er pont du MACO du K-Live, sur la passerelle du Salabre à l’Ile de Thau.
18h Chorale Chœur d’enfants des écoles de Sète, au théâtre Molière.
18h30 Inauguration de The Rio.
A partir de 19h ouverture de la fête de la Pointe Courte.
 
Samedi 8 juin
 
Toute la journée : challenge de Soft Volley, à la Halle du Barrou.
10h30 Inauguration du port de Marseillan.
11h30 Arrivée des bateaux CAP RETRO, Cadre Royal
 
Dimanche 9 juin
 
9h Soft Volley, à la Halle du Barrou.
A partir de 10h30 fête de la Pointe Courte.
11h30 Lancement de « 100 artistes dans la Ville » sur le parvis du théâtre Molière.
 
Mardi 11 juin
 
17h Opération Coup de Pouce à l’école la Renaissance.
18h30 Inauguration des « Jardins partagés des Salins ».
 
Mercredi 12 juin
 
De 8h30 à 17h Journée portes ouvertes du CFA Nicolas Albano.
18h30 Soirée de présentation de la saison de la Scène Nationale, au théâtre Molière.
 
Jeudi 13 juin
 
A partir de 14h30 Rencontre Franco/Allemande de l’AFCCRE au Palace.
17h30 Cérémonie de la journée nationale d’hommage aux « Morts pour la France » en Indochine, parc Simone Veil.

Discomaniaks : temple du son à Sète


Ses chemises bariolées et sa blanche tignasse en bataille ne passent pas inaperçus . Quand aux performances avec la compagnie "Cacahaouette" dont il est le grand orchestrateur , elles font parties de l'histoire du spectacle de rue . Ceux qui y ont assisté ne sont pas près de les oublier. C'est évidemment de Pascal Larderet dont il s'agit.

Pascal qui,  outre le goût invétéré de la joyeuse provocation, l'insatiable désir de faire de la rue un terrain de jeu pour toutes les folies, a une passion qui le poursuit depuis des années :  la musique et en particulier les vinyles. Dans son local,  rue de Tunis , il y en a des milliers, des dizaines de milliers , acquis dans les pays du monde entier . Des 33 tours , mais aussi des 45 tours, des CDet même des casettes ( lesquelles reviennent au goût du jour ) sont stockés dans sa grotte à deux pas du fameux Lieu Noir, rue de Tunis .  On y trouve également des livres et des DVD consacrée à  la musique dont les accrocs sont légion  . D'où le nom de ce nouveau lieu , Discomaniaks, qui suscite déjà chez les fanatiques du quatrième art  un enthousiasme débordant. La meilleure chose qui soit arrivée à la ville depuis des années selon certains. Le commentaire peut paraître un chouilla "excessif", mais c'est vrai que dans une ville qui compte deux très bonnes librairies mais aucun disquaire - et cela depuis des années - la nouvelle a de quoi réjouir. Alors,  à quand l'ouverture de cet oasis sonore ? Et bien aujourd'hui, ce jeudi 6 juin à partir de 14H30,  avec en prime l'inauguration de la fresque du duo Amonalis. Près de 50 000 vinyles ( à peu près tous les genres musicaux ), on ne va pas s'écrier " pressez vous, il y en en aura pas pour tous le monde!". Mais ce qui est sur,  c'est que ceux qui comme Pascal sont dévorés par la "collectivite" de " bon son" , - dont le nom scientifique est ...discopochiles -  risquent de se ruer à la Discomaniak . Oui, un détail qui n'en est pas un, il ne s'agit pas d'une bourse aux vinyles comme le même homme en a déjà organisée , mais bien d'un magasin qui vient d'ouvrir ses portes . Les horaires ? Jeudi, vendredi , et samedi après midi. En quelque sorte,  la fête de la musique avant l'heure...

J.B.S

Une Journée de sensibilisation à la santé environnementale

"Vous avez des questions sur l'eau, les perturbateurs endocriniens, les champs électro-magnétiques, la composition des produits chimiques ou des aliments, le moustique tigre ou sur comment réduire le plastique de votre environnement ? Nous vous proposons une Journée de sensibilisation à la santé environnementale le mercredi 19 juin de 9h30 à 12h30 et de 14h à 17 h."

L’image contient peut-être : texte
Hôpital Saint Clair - Salle de Conférence
L'entrée et libre et gratuite pour tous les publics enfants et adultes
Vous pouvez venir à n'importe quel moment et rester le temps que vous souhaitez !

Succès du 1er concours photo pour les jeunes à L’art prend le large

 gwn

 

“C'est papa qui plaçait le téléphone et c'est moi qui choisissais et appuyais pour prendre ce que je voulais en photo  confie Chloé Devos, 7 ans et demi, gagnante du concours photo, catégorie junior, et primée samedi sur le parvis de la station marine. Une initiative à destination des jeunes de la Plagette, dans le cadre des dix ans de L’art prend le large, l’exposition d’artistes sur le quai de la Daurade et dans le bâtiment de l'Université de Montpellier.

Elle avait eu la chance d'être sensibilisée à l'art, "notamment lors d'une journée de visite du musée à ciel ouvert à Sète, accompagnée de sa maman Danielle" témoigne Nathalie Soleilhac, membre active de l’association de la Plagette, qui les avaient guidées.

Pas peu fière, la petite se tient aux côtés d’Albert Sanchis, 77 ans, habitant du quartier, qui a eu l’idée d’offrir spontanément un appareil photo au gagnant. “Je fais de la photo, c’est donc venu naturellement d’offrir un appareil aux vainqueurs, et comme il y avait deux catégories, le comité de l’association a acheté le deuxième”, explique-t-il. 

Pour Lola Gil, 13 ans et demi, qui remporte, quant à elle, la catégorie ado, le concours était aussi une première :

“c'était très amusant de prendre des photoen rafale et de jeter la pierre dans l’eau pour saisir l’éclaboussure”, déclare-t-elle. gwnIMG_2454 

Les images des deux jeunes filles ont ainsi été sélectionnées parmi les 18 photographies affichées dans la salle de conférence du lieu dédié à la recherche scientifique (deux par candidates) pendant L’art prend le large. Grâce aux votes de 48 artistes présents sur la manifestation, elles ont remporté leurs catégories respectives parmi 9 candidates. “Je suis content car j’avais voté, notamment, pour sa photo”, souligne Jean-Jacques François, président du jury. Mais aussi pour celle d’Océane Moreso, 12 ans et demi, "un pêcheur au pont", décrit l'apprentie photographe. Si celle-ci n’obtient pas la première place cette fois-ci, bon esprit, elle semble “contente de l’expérience et des lots donnés” par la Ville, l’association et la station marine. 

“Que des filles, et elles travaillent toutes avec le portable !, remarque Jean-Jacques François. Il poursuit : “C'est très bien d'organiser des évènements comme ça pour les jeunes”. 

Une action lancée par Alain Ricciardi, le vice-président de l’association de quartier de la Plagette. “L’association a toujours eu le souci de faire des choses pour les enfants dans le quartier. Pour la première fois il y avait des photographies exposées à L’art prend le large, nous avons donc décidé d’intégrer les enfants du quartier dans la manifestation avec un concours photo”, rappelle-t-il 

Les photographes en herbe se préparent déjà pour le prochain concours photo organisé pendant la fête de l’été. Et, d’ici là, "elles auront même la chance d’être invitées à une visite du Printemps des photographes", conclut Micheline Repetto, présidente de l'association de la Plagette.

gwnIMG_2458

 

gwnIMG_2428-1

Gwenaelle Gernioux

Concert de Jazz à l'hôpital

Les Hôpitaux du Bassin de Thau et le Club Kiwanis de Sète et du Bassin de Thau proposent une soirée musicale le jeudi 6 juin à 19h30 avec la participation du Lounge Jazz Quartet, du Groupe Jazz Colline et de Robert Harma.
La recette de la soirée permettra d’accompagner le service de pédiatrie de l’hôpital dans la réalisation du projet d’accueil et de prise en charge de la douleur chez l’enfant
Le concert est ouvert à tous et le prix du billet d’entrée est fixé à 10€

Hôpital Saint Clair - Boulevard Camille Blanc à SETE - Salle de conférence

Aucune description de photo disponible.

« Il était une fois…. Sète et le cinéma », la brochure 2019 du Rotary club

La brochure 2019 du Rotary club retrace la longue histoire du cinéma et des cinémas à Sète.

Sur la quarantaine de films, longs ou courts métrages, auxquels l'île singulière offre son décor depuis un siècle, certains ont pris une place dans l'histoire du septième art tels “La Pointe Courte” d'Agnès Varda ou “La Graine et le Mulet” d'Abdelatif Kechiche, d'autres méritaient d'être sortis de l'oubli comme “Les Promesses Dangereuses” de Jean Gourguet ou “Touche pas à mon Copain” de Bernard Bouthier.


Sans prétention encyclopédique, “Il était une fois… Sète et le cinéma” parcourt cette riche filmographie en s'appuyant sur les témoignages de Sétois qui ont participé à leur réalisation devant ou derrière la caméra.

Ce “travelling” permet de voir comment la photogénie de la ville a été utilisée avant qu'elle ne devienne un plateau de tournage permanent pour les besoins des séries télévisées.


Pour en savoir plus sur cette brochure ou simplement vous la procurer bien vouloir adresser un mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..Brochure 2019 page couverture

Sète : le dixième anniversaire de l’art prend le large (2)

 gitteP1220865

Il y a avait du beau monde, hier sur le quai de la Daurade, à la Plagette, pour l’ouverture des dix ans de L’art prend le large, la biennale artistique organisée par l’association de quartier de la Plagette.  

Les habitants sont attachés à L'art prend le large, une exposition emblématique de l'île Singulière”, rappelle Christelle Espinasse, adjointe à la culture de la Ville, représentant le maire François Commeinhes, lors du vernissage de l’exposition, hier sur le quai de la Daurade.  

Une manifestation gratuite, initiée en 2009 par Annie Kirsh, artiste et habitante de la Plagette pour partager un temps d’échanges entre le grand public et les artistes, notamment amateurs”. Depuis deux ans l'évènement est porté par l’association de quartier de la Plagette, présidée par Micheline Repetto, secondée par Alain Ricciardi, son vice-président et les petites mains des habitants du quartier. 

C'est surtout de l'avoir pérennisé qui est important, car l'art fait sortir les gens et leur fait connaître de nouveaux coins, précise Tina Candore Pelizzaadjointe au maire, déléguée aux quartiers et à la vie associative qui apprécie ce “quartier excentré mais où ça remue tout le temps. 

gette20190531_180825

gette20190531_181617

 

 

 

 

 

 

 

 

Sculptures, peintures, objets aux motifs marins, habillent ainsi le traditionnel quai de la Daurade, le temps d’un week-end, pour le plus grand plaisir des visiteurs, déjà nombreux, ce premier soir. Et cette année, nouveauté, la balade artistique se poursuit dans la station marine, prêtée par l’Université.  Pour Eric Servatdirecteur de l'observatoire des sciences de l'univers, auquel est rattaché le lieu de recherche scientifique, “c’est l'occasion d'ouvrir la station au grand public. Cela va dans le sens du projet d'en faire un lieu de culture au sens large”. 

A l’entrée du bâtiment du 19e siècle, les visiteurs sont accueillis par des sculptures de Jean-Jacques François, artiste bien connu des Sétois, parrain de cette 6e édition de L’art prend le large et président du jury du concours photos organisé, à l’occasion de l’exposition, pour les jeunes de la Plagette.  

Mosaïques, sculptures, hippocampes en bois flottés, photos du chantier naval et peintures colorées...un choix varié d’œuvres, toujours sur le thème de la mer, côtoient les animaux aux formols conservés dans la salle de conférence du lieu historique. 

gette20190531_180947 

C’est super ces manifestations de quartier, c’est un mouvement populaire, c'est fabuleux avec près de 60 artistes bien motivés, s’enthousiasme Jean-Jacques François, qui salue notamment la présence de nombreuses artistes féminines. Parmi elles, Aurélie Malbec y participe pour la première fois : J'avais envie d'exposer, c'est aussi gratuit donc c'est intéressant pour faire connaître mon travail”, explique la jeune femme. 

La visite se termine en musique au son des ukulele, petites guitares hawaïennes, du Lalala ukulele club, déambulation musicale et ensoleillée, avant le traditionnel pot de l’amitié, offert par la mairie sur le quai.

gette20190531_181709

 gitteP1220888

 

 

 

 

 

 

 

 

A travers ses œuvres d'arts atypiques, "L'art prend le large" offre une belle occasion de découvrir ou de redécouvrir l'authenticité et la singularité du quartier de la Plagette et de ses habitants, moins connu que son voisin d'en face, la Pointe Courte. 

 

Plus d’infos sur la page fb: https://www.facebook.com/lartprendlelarge/getteP1220860

Gwenaelle Gernioux

Cuisine secrète du Languedoc

Cuisine secrète du Languedoc-Roussillon

"Totalement sublime ! Un livre de recette que je recommande rien que pour la poésie des recettes et les commentaires authentiques.

J'y ai trouvé les recettes des bons petits plats que mes grands-mères préparaient si bien. De la rouille à la Sétoise aux escargots à la cévenole vous en aurez l'eau à la bouche !
C'est la vrai cuisine familiale du Languedoc, celle qui se transmet depuis des générations. » Amazon