agglo bassin de Thau

Des débats au Conseil Communautaire de Sète Agglopôle méditerranée

Sète Agglopôle méditerranée tenait ce jeudi 19 octobre un second conseil communautaire avec des sujets prêtant à discussions. Ci-dessous le résumé des points principaux.

Après avoir répondu à quelques questions sur le choix des producteurs retenus pour participer aux animations de Montmartre à Paris et sur d'autres sujets François Commeinhes, Président de la Communauté d'agglomération proposait de commencer par le point N°12, car une délégation de salariés composait une bonne partie du public pour écouter les débats sur la convention constitutive de groupement de commandes publiques entre la communauté d'agglomération et la ville de Sète pour la réalisation de prestations de collecte et de propreté urbaine avec autorisation de signature.

Cela a été voté après de très longs débats avec 6 voix contre, et 9 abstentions, (ABS, principalement des élus de Frontignan).

aggloDSC_0002 (1)

La ville de Sète et Sète Agglopôle souhaitent confier à un même prestataire un contrat global perfomantiel de collecte de déchets ménagers et de nettoiement sur le périmètre du centre-ville de Sète en imposant des performances élevées de propreté Un autre lot sera aussi intégré dans cette consultation. La ville de Sète et Sète Agglopôle souhaitent donc se regrouper pour l'ensemble des prestations de collecte et de nettoiement.

Plusieurs membres du groupe minoritaire du Conseil ont demandé si cela revenait à un constat d'échec et pourquoi privatiser avant d'essayer d'utiliser d'autres moyens. Pour François Commeinhes c'est une nécessité car depuis 15 ans il ne parvient pas à faire évoluer la propreté du centre-ville et d'autres secteurs dans le bon sens pour différentes raisons.(Comportements de certains autochtones et des visiteurs, concentration, commerces, etc)

Madame Barlet, au nom de la CGT, intervenait durant une interruption de séance  en précisant que cela allait plonger 70 familles dans l'incertitude, avec une dégradation de la sécurité du travail, chacun étant titulaire du poste mais pas du grade, donc colère car François Commeinhes aurait assuré qu'il n'y aurait pas de modifications il y a un an. C'est une sectorisation qui ne va ps dans le bon sens. "Une mesure radicale".

Alors que le groupe minoritaire précisait qu'il ne fallait pas voter cette privatisation, François Commeinhes rajoutait que cela avait été proposé aux autres communes qui pour l'instant n'en ont pas senti le besoin. "Quand les régies fonctionnent bien, je suis même pour, dans ce cas c'est un constat d'échec avec trop de prestations et des difficultés à atteindre des résultats escomptés."

Si Pierre Bouldoire aurait aimé avoir plus de raisons pour voter cette privatisation, si pour d'autres le zonage posait problème, l'on revenait sur le concours de facteurs qui ne permettent pas à Sète d'être aussi propre qu'il faudrait. Les salariés auront le choix, rester dans le public ou intégrer le privé.aggloDSC_0011

Avant de conclure, si pour certains il ne faut pas écouter les sirènes de l'individualisme et ne pas tout privatiser comme le font certaines communautés d'agglomération, si pour d'autres, la population n'a pas demandé ce processus ou s'il y a encore d'autres solutions à envisager, François Commeinhes pour qui il est nécessaire d'obtenir des améliorations dans ce domaine comme certains commencent à être perçus dans le tri sélectif, demandait à l'assemblée de se prononcer.

Adopté, (6 contre, 9 abstentions)

S'en suivait la suite de l'ordre du jour :


Schéma départemental d’enseignement musical (SDEM)

Le Conservatoire à rayonnement Intercommunal (CRI) de Musique et d’Art Dramatique de Sète et du Bassin de Thau s’est engagé dans les objectifs généraux du SDEM répondant au plafonnement des droits d’inscriptions annuels de ses usagers mineurs, ainsi qu’à la mise en oeuvre de projets répondant à au moins 1 des 4 objectifs opérationnels suivants :

- développer un enseignement musical prenant appui sur les préconisations du SOP musique (Schéma national d’orientation pédagogique de l’enseignement initial de la musique) d’avril 2008 ;
- animer le réseau local, voire départemental des acteurs d’enseignement de la pratique musicale (dont les autres structures labellisées SDEM), en concertation avec le Département ;
- poursuivre la mise en oeuvre du réseau des écoles associées sur le territoire intercommunal afin de faciliter l’accès à un enseignement initial de qualité sur l’ensemble du territoire intercommunal, en associant les services concernés du Département, appliquer des droits d’inscriptions annuels inférieurs à 400 € aux étudiants mineurs de l’agglo ;
- communiquer au Département les manifestations artistiques qu’il organisera, et faire mention de la participation du Département sur tout support de communication.

Sète agglopôle méditerranée finance la mise en oeuvre des projets précisés dans le préambule de la convention, pour l’année civile 2017. Le conservatoire de musique poursuit la mise en oeuvre des projets concernés pendant l’année civile 2017. En ce sens, l’agglo et le département ont adopté une convention afin de fixer pour un an, les règles et obligations de chacun concernant les projets d’établissement, le cadre d’emploi et les diplômes requis. aggloDSC_0013

Centre commercial de l’Ile de Thau

Sète agglopôle méditerranée intervient en matière de politique locale du commerce (dans le cadre de sa compétence en matière de développement économique) et intervient également dans le cadre du Contrat de Ville sur le quartier prioritaire de l’Ile de Thau (via sa compétence Politique de la Ville). Pour l’accompagner sur la construction du centre commercial de l’Ile de Thau, l’agglo a fait appel à l’Epareca (Etablissement Public National d’Aménagement et de Restructuration des Espaces commerciaux et Artisanaux).  Ce projet commercial s’inscrit dans une programmation plus globale de rénovation du quartier de l’Ile de Thau, porté par la Ville de Sète. Il sera réalisé sur une période maximale de 3 ans de 2018 à 2020. Le montant total d’investissement s’élève à 2 935 588 € HT : 1 276 749 € (43,4%) d’aides publiques réparties ainsi : ANRU : 901 994 € (30,7%) - Agglo : 213 056€ (7,2%) - FEDER : 161 699 € (5,5%). Et le reste (55,8%) financé par l’EPARECA, soit 1 638 655 €. Autres recettes 20 184 € 0,8%.

 Projet Celimer (Centre du Littoral et de la Mer)

Dans le cadre de sa compétence en matière de développement économique, l’agglo encourage la création et le développement des entreprises sur son territoire, et notamment la valorisation des projets de création ou de développement d’entreprises issus des activités de recherche et d’enseignement supérieur, comme les biosciences marines. Celles-ci devraient se développer particulièrement avec le projet CELIMER, porté par l’IRD, l’Université de Montpellier et l’IFREMER (ce dernier en assurant également la maitrise d’ouvrage).

Falaises de la Corniche à Sète

Les 30 km de façade maritime de Marseillan jusqu’aux Aresquiers sont soumis à l’érosion, ainsi qu’au risque de submersion marine amplifié par la montée des eaux liée au réchauffement climatique. Après les opérations de protection du littoral du lido de Sète à Marseillan et de celui de Frontignan, il convient de procéder au confortement des falaises de la Corniche de Sète qui sont également soumises à l’érosion de la mer. Ce site classé Natura 2000 s’étend de la pointe du Lazaret jusqu’au Théâtre de la Mer. Les travaux répondent à un triple objectif : sécurisation des personnes, protection de certains secteurs face à l’érosion maritime et protection des infrastructures existantes. La mise en oeuvre du projet est prévue sur trois ans, de 2018 à 2020, pour des travaux envisagés en 2020. Les élus communautaires ont voté une enveloppe prévisionnelle de 930 000 € TTC.

 Opération d’aménagement des « Eaux Blanches »

Dans le cadre de sa compétence développement économique, Sète agglopôle méditerranée réalise la création de zones d’activités. Ainsi, dans la zone des Eaux Blanches à Sète, une ancienne friche industrielle de 11 hectares a été acquise par l’agglo, via l’Etablissement Public Foncier régional, en vue de réaliser une opération d’aménagement à vocation économique à travers un permis d’aménager. Cette dernière permettra de réaliser 18 lots d’activités constituant 102 554 m² de foncier cessible. La définition stratégique de l’emplacement du site est liée à sa position géographique particulièrement intéressante, inclus dans la zone industrielle des Eaux Blanches, bénéficiant de la proximité de la desserte routière actuelle et projetée pour sa connexion avec l’agglomération.

La programmation du projet prévoit, dans la stratégie de reconquête des friches industrielles et de développement économique pourvoyeurs d’emplois, dans un territoire particulièrement impacté par un taux de chômage élevé (de l’ordre de 17 %), des terrains de 1700 m² à 6500 m² de surface. Les activités envisagées sont des entreprises tertiaires (à l’exception du commerce de détail) et industrielles, en lien notamment avec le Port de Sète Sud de France, des commerces et des services de proximités.

Pour ce faire, Sète agglopôle méditerranée a confié à la Société Publique Locale du Bassin de Thau, la réalisation de cette opération, à travers un traité de concession publique d’aménagement multi sites. Une enquête publique a permis au public de faire connaître ses observations sur ce projet. Le Commissaire enquêteur a remis son rapport d’enquête le 5 octobre 2017 et conclut à un avis favorable sur l’intérêt général de ce projet. Les élus communautaires ont adopté la Déclaration de Projet de cette opération d’aménagement.

 De nouvelles lignes de bus au Nord du bassin

Avec la fusion des deux agglos, il devient nécessaire de mettre en oeuvre un réseau de transports urbains maillant l’ensemble du territoire de la nouvelle Communauté d’agglomération. Le réseau T.A.T. va être étendu aux communes du nord du bassin de Thau afin d’homogénéiser l’offre de services pour l’ensemble de la population communautaire. Les élus ont approuvé la création de cinq nouvelles lignes de transport public routier de personnes desservant les communes de Bouzigues, Loupian, Mèze, Montbazin, Poussan et Villeveyrac et leur intégration dans la convention de D.S.P. du réseau T.A.T.

Travaux sur réseau d’eaux Pluviales à Vic-la-Gardiole

Les élus communautaires ont voté une subvention d’un montant maximum de 237.329,49€ HT (soit 284.795,39 € TTC) pour procéder à des travaux sur le du réseau d’eaux Pluviales dans le secteur de la Robine sur la commune de Vic la Gardiole.

Projet d’aménagement de l’Entrée Est

Cette opération d’aménagement porte sur une emprise de près de 29 ha à l’entrée Est de la ville de Sète, au Nord du canal de la Peyrade. C’est une opération de renouvellement urbain d’envergure qui prévoit la construction de près de 200 000 m² de surfaces de plancher, pour réaliser 1900 à 2100 logements, la création et le transfert d’espaces d’activités et la création d’équipements publics, sur une période s’échelonnant sur une quinzaine d’années. Il s’agit d’une opération d’aménagement d’ensemble qui sera mise en oeuvre dans le cadre d’une zone d’aménagement concertée et qui est susceptible d'avoir des incidences notables sur l'environnement. Le présent programme a donc fait l’objet d’une étude d’impact soumise à l’avis de l’autorité environnementale. L’agglo met à disposition cette étude d’impact en ligne sur les sites (www.agglopole.fret //amenagement.agglopole.fr) et affichée à l’accueil du siège de Sète agglopôle Méditerranée, ainsi qu’à l’accueil de l’Hôtel de Ville de Sète.

L’ensemble des questions, des avis ou des observations peut être adressé par voix manuscrite (sur le registre mis à disposition à cet effet au secrétariat du pôle développement Territorial ), par voie postale (au service urbanisme opérationnel de Sète agglopôle méditerranée, Pôle développement territorial Immeuble le Président, 4 avenue d’aigues, 34 110 FRONTIGNAN) ou par voie électronique (sur le site internet de Sète agglopôle méditerranée). Les observations et propositions du public doivent parvenir à l’agglo durant la période de mise à disposition du 20 octobre 2017 au 20 novembre 2017.

 

L’archéologie sous-marine aux Aresquiers

Les épaves qui racontent l’histoire de la vigne du bassin de Thau…Partie 1.2.2

Conférence animée par Laurence Serra, docteur en archéologie de l'Université d'Aix-Marseille le vendredi 20 octobre, à 18h, à la médiathèque Montaigne.

Découverte fortuitement en 2007 par le frontignanais Raymond Vallon lors d’une partie de chasse sous-marine, l’épave "Aresquiers 12" se situe à 300 mètres de la plage du même nom.

Une expertise l’a identifiée comme un navire de commerce en bois probablement perdu au milieu du XIXe siècle, face à l’étang de Vic, sur la commune de Villeneuve-lès-Maguelone et ayant conservé son étrave et son étambot. Depuis janvier 2017, Sète agglopôle méditerranée valorise les initiatives de valorisations de l’Archéologie, dont elle a pris la compétence sur son territoire.

Entre étang et golfe du lion, le monde sous-marin est riche de vestiges de l’histoire, qui sont autant de témoignages du passé et de l’histoire de notre bassin de Thau. La fouille « Aresquiers 12 », intimement liée au commerce du vin, en est l’illustration.

Cette conférence présentée par le docteur Laurence Serra, archéologue sous-marin qui dirige ces fouilles depuis 2015, sera l’occasion d’en apprendre toujours plus sur l'histoire de notre territoire.

Entrée libre, tout public.

Renseignements au 04 99 57 85 00 ou par mail à Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. Médiathèque Montaigne, 1 place du Contr'un - 34 110 Frontignan la Peyrade

Ce samedi, la médiathèque Montaigne fête la Science

 Dans le cadre de la « Fête de la Science » organisée au niveau national jusqu’au 15 octobre prochain, des milliers d’animations gratuites sont proposées, partout en France…

La médiathèque Montaigne de Frontignan y participe samedi 14 octobre, de 10h à 17h, en dédiant cette journée aux sciences dans toute leur diversité. Pour l’occasion, l’ensemble de l’équipe vous concoctera une riche et belle sélection d’ouvrages et d’activités. En parallèle, les membres du CPIE Bassin de Thau vous proposeront de nombreuses animations tout au long de la journée.Capture

Musée Villa-Loupian : le retour des ateliers complices

L’image contient peut-être : table, nourriture et intérieurBientôt le retour des ateliers complices pendant les vacances scolaires !

Fabriquez votre bourse de cuir gallo-romaine le mercredi 25 octobre prochain au Musée Villa-Loupian.

Découvrez le jeu de la marelle à l'intérieur et réalisez ensemble vos petits jetons en argile !

Atelier sur inscription au 04.67.18.68.18.

Tarif : 9 € par binôme (1 adulte+1 enfant à partir de 6 ans). Ne tardez pas à réserver! Places limitées.

Organisé par le service Culture et Patrimoine de Sete agglopole Méditerranée

Convient aux enfants

Des conventions agricoles signées par Sète Agglopôle

Ce vendredi 6 Octobre 2017 au Caveau de Mèze des Costières de Pomerols " Hugues de Beauvignac " François Commeinhes, Président de Sète agglopôle Méditerranée, Maire de Sète, Jérôme Despey, Président de la Chambre d’Agriculture de l’Hérault, Denis Carretier, représentant M. Granier, Président de la SAFER Occitanie, membre du conseil d’administration et Président de la Chambre d’agriculture Occitanie et Michel Garcia, Vice Président de Sète agglopôle Méditerranée délégué aux activités agricoles et viticoles étaient réunis pour signer trois conventions agricoles.seteDSC_0042 (4)

Le site retenu pour signer celles-ci se voulait un symbole car "Les Costières de Pomerols" ont été Fondées en 1932, et la Cave de Pomerols n’a cessé de grandir, de prospérer et de se moderniser au fil du temps. Suite à la fusion avec la cave de Castelnau de Guers en 2003 et la cave de Mèze en 2007, le vignoble des Vins de la Famille de Beauvignac s’étend sur 1750 hectares, dont 400 classés en AOP Picpoul de Pinet. L’entreprise regroupe actuellement environ 350 coopérateurs, riches d’un savoir-faire, qui produisent en moyenne 120.000 hectolitres. La récolte de ces dernières années est environ de 57 % de blanc, 21 % de rosé et 22 % de rouge.

"Ces vins sont revendiqués par moitié en IGP OC et 20 % en AOP Picpoul de Pinet. Le restant en IGP Cotes de Thau, principalement rosé. L’encépagement varié se compose de Picpoul, Chardonnay, Viognier, Sauvignon et Terret pour les blancs ; Merlot, Cabernet, Syrah, Grenache, Cinsault et Carignan pour les rouges et rosés. La démarche engagée a permis de rationaliser les nombreux investissements réalisés et d’accompagner le fort développement commercial, tant à l’export que sur le marché français."

Avec plus de 40 références, dont 5 qualités différentes de Picpoul de Pinet, les Costières de Pomérols proposent une belle palette de vins de cépages et d’AOP.

                                                                              ----------------------------------------------------------------

Depuis la fusion de la CABT avec la CCNBT et la désignation d’un Vice Président délégué aux activités agricoles, viticoles et l’agroécologie en la personne de Michel Garcia, Sète agglopôle Méditerranée affiche une nouvelle ambition en matière agricole. seteDSC_0033 (7)

Ainsi, un nouveau partenariat, dans la continuité des actions 2014-2015 que l’agglomération a mené avec la Chambre d’Agriculture, a été signé ce vendredi par la Chambre d’agriculture de l’Hérault et Sète agglopôle Méditerranée, à travers :

• Une convention cadre triennale dont les axes stratégiques sont :

Promouvoir les savoir faire et les produits locaux : Le territoire de Sète agglopôle Méditerranée, labellisé « Vignobles et Découvertes » depuis 2103, est une des destinations remarquables de l'Hérault reconnue pour la richesse de ses patrimoines naturels et culturels, ainsi que pour la renommée de ses productions agricoles, conchylicoles et halieutiques.

L'objectif de cet axe est donc de garantir le développement de produits de qualité sur ce territoire et d’en assurer la promotion. 

Soutenir la compétitivité et la durabilité des entreprises : La diminution des installations sur un territoire impacte tant sur la gestion de l'espace que sur les dynamiques des communes. Sète agglopôle Méditerranée a lancé, sur le territoire du bassin de Thau, le prêt à taux 0% au profit des entreprises agricoles. Ce prêt, en service depuis 2013, confié à Initiative Thau, vient compléter les dispositifs existants, dans le respect de la réglementation de minimis. Il a permis de financer 12 entreprises, en octroyant 164 000 de prêts, générant 1 118 403 € de prêts bancaires associés, et permettant le maintien ou la création de 20 emplois. En 2016, 3 entreprises conchylicoles en reprise ont été accompagnées générant un effet levier de 9,9 auprès des banques, avec un prêt moyen de 12 333 €, et permettant la création ou le maintien de 4 emplois.

Bien que l’activité agricole réalisée soit en deçà des prévisions 2016 (8 dossiers), 14 porteurs ont été accueillis, mais n’ont pu être transformés en projets finançables. Toutefois depuis le début d’année 2017, trois dossiers (reprises de mas conchylicoles et élevage de truites) sont en cours d’instruction.

Il est proposé d’attribuer, au titre de l’exercice 2017, une subvention de 36 000 €, au fonds de prêt agricole.

seteDSC_0024 (11)

La Chambre d'agriculture est membre du comité d'agrément de ce prêt. La Chambre d'agriculture accompagne les différents acteurs sur la viabilité économique des projets. L'objectif commun des deux partenaires est de développer et sécuriser les projets agricoles sur le territoire de Sète agglopôle Méditerranée. 

Réinvestir l'espace agricole et favoriser l'agriculture durable : Assurer le maintien voire le développement de l’agriculture sur le territoire implique d’une part la préservation et l’accès au foncier agricole et, d’autre part, la mise en place d’outils afin d’optimiser le fonctionnement des exploitations agricoles, dans le respect des enjeux environnementaux.

• Qui est déclinée en convention d’application annuelle. Ainsi, pour la période 20172018, 54 331 € seront investis (sur 2014-2015, le montant était seulement de 20 000 €) par les 2 partenaires (CABT : 29 731 € et CA 34 : 24 600 €) sur les actions prioritaires suivantes :

-Promouvoir les savoir faire et les produits locaux  avec définition et conception d’une Boutique du terroir – Boutique de producteurs :

 "La demande des consommateurs pour des produits locaux est forte. Mais leur temps est compté : ils sont à la recherche d'un lieu où faire la majeure partie de leurs achats en circuits courts, sur une plage horaire étendue pour jongler entre temps de travail et temps libre. Les boutiques de producteurs sont dans l'air du temps. Pour les producteurs, intégrer une telle boutique est une opportunité pour toucher une autre clientèle, s'implanter dans un lieu où ils ne commercialisent pas aujourd'hui ou bénéficier de la richesse d'une expérience en groupe."

-Professionnaliser les acteurs du tourisme pour une meilleure valorisation des actions agri et oenotouristiques et des produits agricoles emblématiques du territoire.

-Organiser des formations permettant aux producteurs engagés dans des démarches d'accueil de public de se professionnaliser : Le territoire de la CABT est labellisé Vignobles et découvertes depuis 2013. Cette démarche de réseau a pour objectif de faire des acteurs agricoles des ambassadeurs de la destination, en leur proposant des sessions de professionnalisations autour de 3 thèmes : diversification touristique / Evènementiels / Développement Durable. Qualifier l'offre agritouristique.

  -Soutenir la compétitivité et la durabilité des entreprises : 6 000 €, favoriser les installations, les transmissions et les diversifications. 

-Réinvestir l'espace agricole et favoriser l'agriculture durable avec une aide pour la Diminution des insecticides par un bio contrôle : méthode de la confusion sexuelle :

"le développement des méthodes biotechniques de protection insecticide des cultures, comme la confusion sexuelle pour la vigne…, ont été initiées sur le territoire de la CABT. Elles représentent 320 hectares sur lesquels une poursuite de l’action pourrait être envisagée. Il en va de même pour la détection de nouvelles surfaces à intégrer dans un tel accompagnement."

seteDSC_0046 (3)

_Développement de l’agro-écologie par l’animation de groupes de viticulture durable :

dans le cadre d’une viticulture durable, l’observation au cours de la campagne est la pierre angulaire du raisonnement de la lutte contre les maladies et ravageurs.

Il s’agit là d’accompagner les viticulteurs en situation afin de mettre en pratique les méthodes de l’agroécologie. Diminution des insecticides par l’aménagement de la lutte contre le vecteur de la flavescence : afin d’aménager la lutte contre le vecteur de la flavescence dorée et de réduire voire supprimer le nombre de traitement obligatoire à effectuer, il est nécessaire de réaliser une surveillance régulière qui permet la détection des souches atteintes et le piégeage de la cicadelle vecteur de la maladie.

En deçà de seuils, la commission départementale peut autoriser l’aménagement de la lutte.Il s'agira d'identifier les surfaces à protéger,de sensibiliser les acteurs à la mise en oeuvre du dispositif et évaluer le coût de ce dispositif pour définir un budget).

Accompagnement technique des irrigants de Villeveyrac pour optimiser les apports d’eau : la commune de Villeveyrac bénéficie d’une réserve d’eau brute de 600 000 m3 permettant l’irrigation des cultures. Cette réserve étant limitée, il est impératif de sensibiliser et de former les irrigants aux règles de décision relatives aux apports d’eau ; et ce afin de limiter le recours aux ruptures d’approvisionnement.

Sur la partie foncière, les 2 partenaires ont souhaité s’adjoindre la compétence de la SAFER Occitanie, à travers une convention tripartite 2017-2019, permettant d’avoir une animation foncière du territoire en matière agricole.

C’est donc un engagement financier de 50 700 € (CABT : 35 350 €, CA 34 : 13 950 € et SAFER : 1 400 €) au profit des 2 objectifs suivants : lutter contre la cabanisation et le développement de friches ; et maintenir et développer l’activité agricole sous toutes ses formes.

"En effet, la forte consommation d’espaces à potentiel agricole et l’application de la loi Littoral accroissent les difficultés pour les agriculteurs d’accéder au foncier et de développer leur activité sur le territoire. Ce dernier est confronté à un phénomène important de cabanisation qu’il convient de traiter."

L’objectif partagé par les partenaires est, à partir d’une connaissance de l’agriculture locale - spatiale et socio-économique - de favoriser l’accès au foncier et de faciliter les conditions d’exploitation agricole.

Par ailleurs, la CABT est propriétaire de parcelles agricoles qu’elle souhaite valoriser.

A ce jour, elle détient près de 30 hectares pouvant retrouver une destination agricole. Ces espaces sont répartis sur les communes de Frontignan, Montbazin et Poussan (détail parcellaire en annexe). La CABT s’appuiera sur la Chambre d’agriculture et la SAFER pour parvenir à identifier les zones d’actions prioritaires au regard des potentialités et des contraintes de terrain ainsi que des attentes des acteurs locaux.

Tous les intervenants se sont félicités de pouvoir travailler ensemble pour, comme le précisait Michel Garcia, tenir compte du fait que 10% des emplois dans l'Hérault sont agricoles (Agriculture et Conchyliculture) et qu'il faut donc favoriser d'une part la productivité mais aussi la diversification.

Avec une professionnalisation des acteurs du tourisme sur le Territoire, comme le précisaient François Commeinhes, Jérôme Despey et Denis Carretier, les 3 structures vont dans le même sens pour valoriser et protéger les milieux en facilitant pour certains l'accès à la "Terre".

Et si Sète devrait réunir en 2018, l'ensemble des Chambres d'Agriculture, François Commeinhes avait le mot de la fin en précisant : "Le territoire est ouvert sur la Méditerranée mais la mer ne vit que par la terre."

Station d’épuration des eaux blanches : l’enquête publique démarre

 L'enquête publique concernant le projet de renforcement de la capacité de traitement des eaux usées des Eaux Blanches débutera donc le 16 octobre 2017 et s'achèvera le 16 novembre 2017.

Résultat de recherche d'images pour "station epuration photo google"

Le dossier d'enquête publique ainsi que trois registres sont à la disposition des habitants afin de leur permettre d'y apposer leurs observations au siège de Sète Agglopôle Méditerranée du lundi au vendredi de 9h à 12h et de 14h à 17h, en mairie de Sète du lundi au vendredi de 8h30 à 12h et de 14h à 17h30 et aux services techniques de la ville de Frontignan situés quai Caramus.

Les observations pourront être également portées :

- Soit, sur le site internet des services de l'Etat : http://www.herault.gouv.fr/Publications/Consultation-du-public/Enquêtes-publiques2
- Soit, sur un registre dématérialisé :  http://www.registre-dematerialise.fr/444

Le commissaire enquêteur, Monsieur Léon BRUNENGO, se tiendra à la disposition du public aux dates, heures et lieux suivants :

- Mairie de SETE : mercredi 18 octobre 2017 de 9h à 12h.
- Mairie de FRONTIGNAN : lundi 06 novembre 2017 de 14h à 17h.
- Siège de Sète Agglopôle Méditerranée : jeudi 16 novembre 2017 de 14h à 17h.

Signature de conventions agricoles à la cave Beauvignac à Mèze

  Depuis la fusion de la CABT et la CCNBT et la désignation d’un Vice-Président délégué aux activités agricoles, viticoles et l’agroécologie, en la personne de Michel Garcia, Sète agglopôle Méditerranée affiche une nouvelle ambition en matière agricole.

L’image contient peut-être : texte

Un nouveau partenariat, dans la continuité des actions 2014-2015 que l’agglomération a menées avec la Chambre d’Agriculture, sera signé vendredi 6 octobre, à 10h30, au caveau Beauvignac à Mèze. L’objectif partagé par les partenaires est, à partir d’une connaissance de l’agriculture locale (spatiale et socio-économique) de favoriser l’accès au foncier et de faciliter les conditions d’exploitation agricole.

Sète agglopôle Méditerranée est propriétaire de parcelles agricoles qu’elle souhaite valoriser. A ce jour, elle détient près de 30 hectares pouvant retrouver une destination agricole.

Ces espaces sont répartis sur les communes de Frontignan, Montbazin et Poussan.

La Communauté d’agglomération s’appuiera sur la Chambre d’agriculture et la SAFER pour parvenir à identifier les zones d’actions prioritaires au regard des potentialités et des contraintes de terrain, ainsi que des attentes des acteurs locaux.

L’anguille dans tous ses états

 Samedi 7 octobre (de 10h à 21h), Sète agglopôle Méditerranée organise la 3ème édition de la "Fête de l’anguille" à Marseillan-Ville (Place du 14 juillet). Les anguilles seront cuisinées et consommables sur place ou pourront être achetées crues pour être préparées chez soi (dans les deux cas, réglables directement au producteur).

La vente d’anguilles vivantes se fera à l’intérieur des Halles. Un ticket vendu 5 € (récupérable sur place au stand de l’agglo) vous donnera droit à trois verres « dégustation » de vin. 2€ pour 1 verre unique.

angCapture

 

L’achat d’une consommation vous donnera droit à une promenade en bateau gratuite. Différentes animations rythmeront cette journée gourmande : Marché des produits du terroir (vins, moules, huîtres, tielles, chocolats…).

Animations ludiques pour les enfants autour des métiers de la pêche et de la conchyliculture Sorties en bateau à la découverte de la pêche à l’anguille Balade en calèche jusqu’au bateau Venez nous rejoindre à Marseillan pour cette dernière journée festive de fin d’été organisée par Sète agglopôle Méditerranée…

Le PROGRAMME DES ANIMATIONS

Calèche EQUI VA Lent : départ de la Fête jusqu’au port pour le bateau 1er départ à 10h, puis un départ toutes les 30 minutes.

Dernier départ à 17h. Balade en Bateau « L’étoile de Thau III » : embarquement au port de Marseillan 1er départ à 10h30, puis un départ toutes les 30 minutes. Dernier départ à 18h.

Dégustation gratuite d’anguille fumée

Au stand SILOË, en fonction de la préparation et du temps de fumage, au fur et à mesure de la journée, deux temps de dégustation sont envisagés : 12h30/13h00 et 19h00.

Un Stand Commun CPIE, CEPRALMAR et CRPEM LR Ce stand accueillera, en alternance, le Comité Régional de la Pêche en Méditerranée Languedoc Roussillon (CRPEM LR) pour des informations sur la pêche, les métiers, la ressource et les professionnels, le CPIE avec une animation pour les enfants (jeu de société sur le thème de l’anguille) et le CEPRALMAR avec une animation (jeu de société sur le thème de l’anguille) et une information sur les métiers, le milieu et la ressource.

Soirée du parrainage pour les jeunes diplômés

Un levier vers l’emploi Réseau, solidarité et convivialité entre jeunes diplômés du territoire et cadres d’entreprises !

Jeudi 5 octobre 2017, à 18h, au théâtre Molière, dans le cadre de leur partenariat en faveur de l'égalité des chances et de l'insertion professionnelle, Sète Agglopôle Méditerranée et l'association NQT réunissent les jeunes diplômés et professionnels du territoire pour une soirée placée sous le signe de l'échange, du partage d'expérience et de conseils.

Les deux partenaires ont mis en place depuis le 1er janvier 2017 des actions visant à favoriser l'insertion professionnelle de ces jeunes, âgés de moins de 30 ans, résidant dans les 14 communes de l’agglomération et étant issus de quartiers prioritaires, zones de revitalisation rurale ou de milieux sociaux modestes. Le jeudi 5 octobre, à partir de 17h45, l’association NQT et Sète Agglopôle Méditerranée réunissent des jeunes diplômés en recherche d’emploi et des entreprises du territoire pour une soirée particulière.

Il s’agit ainsi de favoriser le partage de bonnes pratiques entre les jeunes et les professionnels présents, de leur permettre aussi de découvrir le dispositif de parrainage de NQT et les parcours de réussite des filleul(e)s et des parrains/marraines présents pour témoigner de leur expérience. L’objectif est de donner envie aux jeunes qui ne connaissent pas l’association de s'inscrire pour trouver plus rapidement un emploi pérenne et qualifié et d’inciter plus d’entreprises à s’investir dans le parrainage.

Des professionnels d’ores et déjà engagés auprès de NQT seront, à ce titre, présents pour rencontrer les jeunes diplômés et leur permettre de poser toutes leurs questions. Un temps d’échange leur sera spécialement dédié durant la soirée. Nous donnerons la parole aux jeunes autour d’un jeu de questions/réponses sur le thème des « Freins et solutions pour la recherche d’emploi ».

Un moment privilégié avec des cadres en activité, qui leur permettra de mieux comprendre les enjeux du recrutement et de l’emploi en général. Pour NQT : Avec le soutien de ses partenaires privés et publics, NQT propose un accompagnement individualisé basé sur le système du parrainage. Depuis 2006, ce sont plus de 37 460 jeunes diplômés qui ont été suivis, dont 70% ont été recrutés pour un poste à la hauteur de leur qualification. 10 155 marraines et parrains sont mobilisés et 930 partenaires sont associés à cette démarche.

L’association NQT accompagne sur le Languedoc-Roussillon 108 jeunes diplômés Bac +3 et plus depuis le début de l’année ; sur les 26 qui ont quitté le dispositif, 24 d’entre eux ont retrouvé une activité. Pour Sète Agglopôle Méditerranée : les élus ont souhaité initier cette nouvelle action sur le territoire pour faciliter la prise d'emploi des jeunes diplômés issus des quartiers prioritaires ou ceux qui sont issus de milieu modeste.

Cette opération s'inscrit dans le cadre de l’action d'insertion et de cohésion sociale de Sète agglopôle méditerranée, financée en 2017 à hauteur de 11 000€. Le dispositif concerne 48 jeunes diplômés dont 21 jeunes diplômés sont en suivis, 27 sont en attente de validation et 4 ont trouvé un emploi.

Motion du Bureau de l'agglo contre la baisse des APL et des loyers sociaux

Ce jeudi 28 septembre le bureau Communautaire de Sète agglopôle méditerranée a voté à l'unanimité une motion contre la baisse des APL  et des loyers sociaux : 

Sète Agglopôle Méditerranée, nouveau nom, nouveau logo pour la grande agglo du bassin de Thau !


"Dans le projet de loi des finances pour 2018, le gouvernement prévoit de réorienter la politique nationale du logement. Un des axes de la « stratégie logement »  annoncé par le ministre, prévoit notamment la baisse des APL et des loyers sociaux, compensée par une baisse des loyers imposée aux organismes de logements sociaux qui permettrait d’alléger le montant des allocations logements versées par l’Etat à 2,3 millions de locataires. Le modèle économique du logement social français repose sur le principe de financements de long terme -composés à 75 % par des emprunts (auprès de la CDC), de fonds propres des bailleurs sociaux (14 % en moyenne) et le reste relevant de subventions de l’Etat et des collectivités locales- et de fixations de loyers très encadrés."

Sète agglopôle Méditerranée souhaite exprimer ses inquiétudes suite à ces annonces. En effet, les conséquences que nous relevons aujourd’hui sont de natures différentes, mais vont impacter significativement notre bailleur social de rattachement Thau Habitat Sète, qui compte 1871 logements concernés par l’APL sur un total de 3029. En effet, d’ores et déjà nous estimons : la baisse significative des recettes en 2018 à hauteur de 1 126 000€ sur un total prévisionnel de 12 millions d’euros, un assèchement de sa capacité d’investissement qui va impacter la capacité de production, de réhabilitation et d’entretien du parc, le risque d’endettement à terme avec les effets induits pour notre collectivité qui garantit les emprunts des bailleurs sociaux (depuis 2012 nous avons garanti + de 62 Millions €.

"Ces mesures nous amèneront immanquablement à réviser, de concert avec Thau Habitat Sète, sa politique d’investissement, au moment même où l’office s’apprête à engager pour 6 ans sa nouvelle Convention d’utilité sociale avec l’Etat. Cela au détriment du secteur du bâtiment, secteur créateur d’emplois et de dynamisme dans l’investissement, mais aussi au détriment de la qualité du service rendu aux locataires, notamment sur les volets de la gestion de proximité et de l’entretien du parc. Le territoire du Bassin de Thau est classé en zone tendue, 6 communes relèvent de l’art.55 de la loi SRU. La production de logements locatifs sociaux et le rattrapage sont une des priorités du mandat des élus communautaires. Grâce aux moyens financiers, humains et techniques mis en place pour accompagner notre PLH 2012/2017, le taux de production est en moyenne de 180 logements sociaux par an."

Plus de 49 % de la production est réalisée par Thau Habitat Sète qui se mobilise à la fois sur les réhabilitations dans les centres anciens en particulier sur les périmètres de la politique de la ville et du PNRQAD et sur les constructions neuves. Bien souvent au prix de montages techniques et financiers complexes.

"Aussi, face à la remise en cause du modèle social du logement français et afin d’assurer durablement la poursuite de nos missions d’intérêt général, il est impératif de prendre en compte nos réalités et nos spécificités territoriales, particulièrement sur un territoire dont la grande majorité des habitants est éligible au logement social. Les bailleurs sociaux sont des acteurs incontournables des politiques économiques, de l’emploi, de la cohésion sociale et de l’aménagement de nos territoires. Soucieux de ne pas fragiliser notre pacte républicain, les élus de Sète agglopôle Méditerrannée demandent le retrait de ces propositions."