Des balades éco-touristiques pour découvrir notre territoire

cpie 10 07 17CaptureDes balades éco-touristiques pour découvrir notre territoire La Communauté d'agglomération du Bassin de Thau est désormais impliquée dans le domaine du tourisme, disposant d’un Office du tourisme intercommunal à Mèze et d’un bureau d'accueil à Vic-la-Gardiole.

Elle souhaite valoriser les espaces naturels de son territoire, qui constituent un véritable atout pour développer l'activité touristique.

Elle a donc lié un partenariat avec le CPIE afin de proposer dès cette année un programme d'activités éco-touristiques qui permet au public de découvrir les multiples facettes de son territoire.

Du 17 juillet au 1er septembre, les animateurs vous emmèneront dans les endroits les plus typiques, à la rencontre d’espèces, de milieux et de paysages étonnants : causse, aven, parc éolien, lagune, zone humide.

Ce sera également l’occasion de découvrir des métiers de passions : apiculture, élevage de chèvres et de brebis, ostréiculture, culture des plantes aromatiques…et de déguster les produits du terroir ! Ces sorties (environ 15 par semaine sur le territoire de Thau) se déroulent sur une demi-journée.

Toute la programmation sur http://www.cpiebassindethau.fr/balades-de-lete-2017/

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon