soutien à la navette des plages mireval-vic- frontignan plage

 

L'an passé, à la demande des élus vicois et mirevalais, une navette des plages avait été mise en circulation par le service transport de l'agglomération du bassin de Thau. La société Carpostal, délégataire du service transport de Sète Agglopôle Méditerranée avait toutefois posé les conditions suivantes pour que celle -ci soit reconduite: les recettes devront couvrir à minima 20% des dépenses évaluées à 33 000 euros.
La fréquentation de cette navette n'a probablement pas répondu à ces conditions puisque sur juillet-août 876 passagers ont été dénombrés. Mais il faut savoir que l'an passé, ce service avait été mis en place tardivement avec peu de communication. En outre le circuit  ne desservait pas les centres -villages ni le camping Altéa et le quartier de la roubine, obligeant les personnes éloignées du parking relais à sortir leur voiture pour rejoindre celui-ci....

Le tarif a été également un frein à l'utilisation de ce bus des plages, notamment pour les familles. Le tarif est le même que les autres services de bus de l'agglo, soit 2,20 euros aller/retour en tarif plein, coût supplémentaire non négligeable dans le budget vacances pour une famille. L'utilisation de la carte 10 trajets permet de réduire le coût, encore faut-il connaître son existence et mettre en place des points de vente appropriés (campings, offices de tourismes). Même si nous avons toujours tendance à minimiser le coût de la voiture pourtant non négligeable, pour que l'utilisation d'une navette des plages soit optimisée, il faut que son prix soit attractif.
Malgré les défaillances de l'an passé, bon nombre d'usagers ont utilisé cette navette avec satisfaction, notamment ceux qui se trouvaient près du parking relais (camping clos fleuri) et les jeunes.

Que fera le service transports de l'agglo cette année pour cette navette? Le bilan d'un tel service ne doit-il être que financier ?

Nous devons prendre en compte le bénéfice en matière environnementale quand le nombre de voitures diminue au profit d'un bus sur le site protégé des Aresquiers ainsi que le bien-être procuré par un transport collectif pour se rendre à la plage sans stress. (Demandons aux anciens qui se souviennent de l'ambiance chaleureuse du petit train de Palavas!)
Plusieurs cités touristiques l'ont compris , mettant en place des navettes estivales gratuites (entre autres île d'Oléron, la Baule, Pornichet). Tout est question de volonté politique: à titre d'exemple, pour la ville de Sète,  les moyens ont été trouvés pour proposer un service gratuit de bateaux bus desservant le marché et le théâtre de la mer.

Face à ces interrogations concernant ce service de navette des plages Mireval-Vic la Gardiole-Frontignan plage, des citoyens, au titre de collectif de soutien à cette navette, ont pris l'initiative de faire circuler une pétition sur les communes de Mireval et Vic la Gardiole pour demander, non seulement le maintien mais aussi l'amélioration de ce service pour l'été 2018. Les signataires revendiquent un  tarif  revu à la baisse ou la gratuité ainsi qu'une modification du trajet permettant de desservir le centre village et le camping Altéa.

 Affaire à suivre........

 

                                                                                                                                                                   Propos recueillis par S.Vimont Rispoli

 

 

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations