le scandale de la déforestation: conférence proposée par les Amis Vicois

 

 

Ce vendredi 8 mars, l'association Les Amis Vicois avait invité Monsieur Christian Allié afin qu'il nous parle de la déforestation. Mieux qu'une conférence, c'était un témoignage authentique. Effectivement, Christian Allié a passé son enfance en Afrique avec ses parents, il en a gardé de fabuleux souvenirs. La forêt africaine, enfant, il l'a appréhendée, il s'y est aventuré comme ce jour où,  avec sa soeur, il s'est trouvé devant un lieu de culte étrange pour un européen, souvenir exceptionnel voire traumatique...

 

Christian Allié a un morceau d'Afrique en lui, est-ce pour cela qu'il deviendra prospecteur forestier au Gabon en 1973 ?
Ce métier lui permettra à la fois de prendre conscience de l'exploitation honteuse par les pays dits "développés", dont la France et de découvrir le savoir ancestral des pygmées, savoir qui peut être perçu comme un bien précieux à l'heure où notre civilisation occidentale bat de l'aile.

Jusqu'en 1924, il n'y avait aucune règle, puis ensuite, on a octroyé aux autochtones un permis d'exploiter, celui-ci a été réservé rapidement aux personnes argentées.  Les français ont eu des concessions (société Rougier Gabon).

En fait, l'exploitation est intensive: pour faire passer les engins, on fait des routes en faisant tomber un nombre incalculable d'arbres. L'exploitation se fait au bulldozer ou au débardeur à pneus. Même des arbres énormes sont coupés, ce qui compte c'est la rentabilité ! Monsieur Allié nous dit presque avec des sanglots dans la voix : "c'est un gâchis énorme".
Il existe des lois non respectées et de toute façon incontrôlables. Les sols sont morts, comme presque partout sur la planète, et le climat se dérègle. Pour faire, ce que l'on nomme ironiquement  de l'écotourisme, on écarte les pygmées, on les empêche de vivre alors qu'ils détiennent un savoir ancestral qui pourrait aider l'humanité à penser un monde plus vivable que celui dominé par le profit et la surexploitation.

Les ONG comme WWF France (fond mondial pour la nature) ou autre organisme comme le REDD (réduction des émissions dues à la déforestation et à la dégradation forestière) ne sont pas en mesure de lutter contre cette soif de profit sauf peut-être à aider à l'émergence d'un capitalisme vert qui ne mènera à rien.

Notre conférencier d'un soir le sait bien. Que nous reste-t-il ? Se résigner ? ce n'est pas le choix de Christian Allié qui a choisi de dénoncer le scandale de la déforestation qu'il a lui-même vécu.
Il consacre maintenant sa vie à écrire pour faire part de son expérience.

Il termine son touchant témoignage sur une note d'espoir: la solution c'est l'agroforesterie et la permaculture que chacun peut apprendre à pratiquer à divers niveaux. Pour sauver l'humanité des problèmes graves qu'elle a elle-même créés, une seule solution: la prise de conscience et l'action citoyenne.

Qu'on se le dise.

La soirée s'est poursuivie autour dans somptueux buffet bien mérité après 2 heures d'écoute attentive des amis Vicois présents.

 

S.V.R.