Vic la Gardiole

Jazz à Vic le 24 Novembre

  • Autre manifestation à venir au village :
    Mardi 11 décembre, à 20h30 : DEUX PIERRES, un très joli spectacle de théâtre d'objet. C'est un spectacle qui est à destination de tous, en famille dès 6 ans. Les adhérents de Vic Music bénéficient tous d'un tarif à 8€, enfants et adultes. Pour en profiter : tel [04 67 18 68 63]

 

Prochains EVENEMENTS de Vic Music :
- Assemblée Générale : le bureau a besoin d'aide ! si vous avez du temps ou des compétences à mettre au service de l'association, notez bien la date du jeudi 13 décembre.
- TELETHON Vicois : animation musicale le dimanche 9 décembre de 11h30 à 12h30 sur la place de l'office de tourisme pendant le marché, nous contacter pour participer.
- MARCHE DE NOEL : organisé par la mairie de Vic-La-Gardiole les 22 & 23 décembre de 10h à 21h et le 24 décembre de 10h à 17h, prestations musicales de l'école dans la salle des fêtes et/ou à l'extérieur sur le marché ; nous contacter pour participer.

 

 

Mare Nostrum : notre poubelle

Autrefois, après la tempête, on trouvait sur la plage du bois flotté, des poissons morts, des algues, parfois un filet de pêcheur, et à l'occasion un réfrigérateur.
Nos enfants ne nous croirons pas.


Aujourd'hui, après la tempête (et parfois même avant), notre lido est une décharge. Le promeneur venu se ressourcer entre les Aresquiers et Maguelone a de quoi être dégoûté. Des tonnes d'objets plastiques, les objets de notre quotidien gisent deçà, delà, épars, brisés. Flacon, bouteilles d'eau, jouets, chaussures, bidon, morceaux de bateaux, des galets de goudron.
Quelle terre laisserons-nous à nos enfants?

 

Centenaire du 11 novembre: ces massacres qu'on aurait dû éviter


Une assistance nombreuse, beaucoup de jeunes en cette commémoration de la Paix de 1918, après les terribles carnages de la guerre de 14-18.
Les symboles de la République devant le monument aux morts: drapeaux, uniformes, médailles, discours du Maire, Hymne national chanté par les élèves de l'école primaire, anciens combattants, décorations, la Chanson de la Butte Rouge chantée par la chorale a donné la parole aux poilus(C'qu'ell' en a bu, du beau sang, cette terre !/Sang d'ouvriers et sang de paysans,/Car les bandits qui sont cause des guerres,/N'en meur'nt jamais, on n'tue qu'les innocents !).
Madame le Maire citait Charles Péguy, la Bataille de Bouvines*, la révolution Française. Elle a découvert la plaque qui a changé notre "Placette" en "Place des Poilus". Inauguration suivie avec émotion par tous. Les trois militaires morts en 2018 sont cités, (morts en service en Iraq, et au Mali: Mougins, Dernoncourt, Pochylski)de même Arnaud Beltrame, mort à Carcassonne en sauvant un otage. Une minute de silence est respectée. Monsieur Roméro, des anciens combattants décore le gendarme Gavot. Monsieur Sablier, ancien combattant prononce le discours du Président.
Dignité du recueillement pour célébrer près de vingt millions de morts, et autant de victimes survivantes, blessés, veuves, orphelin, dont deux tiers étaient étrangers à l'Europe: peut-être les grands parents de ceux qui meurent aujourd'hui sous les bombes au Moyen-Orient, en Afrique, ou tentant de traverser la Méditerranée. Ce sang mêlé qui a abreuvé notre terre sera-t-il garant de la paix?
Le sang versé à Valmy en 1793 devant la barbarie des aristocrates coalisés de l'Europe entière a sauvé la République. Il a fait de nous des citoyens.
Le sang des résistants de 39-45 nous a sauvé de la barbarie. Peu sont au Panthéon!
Mais le sang versé en 14-18 fut du sang d'ouvriers de paysans contre des ouvriers, des paysans, chair à canon. Sang versé pour compétition des nations et des puissants pour la conquête coloniale.
 
Aujourd'hui, 11 novembre 2018, la guerre n'a pas de répit le jour de la Grande Paix.
149 morts à Hodeida, au Yemen. Si loin de nos poilus, et si proche en même temps.
Qui sont les assassins? Qui sont les nouveaux héros et de quelle Patrie? Qui en fera des nouveaux martyrs?
En 14, avant de partir en guerre, Charles Péguy soufflait le patriotisme:

Heureux ceux qui sont morts pour la terre charnelle,
Mais pourvu que ce fut dans une juste guerre.
...Heureux sont ceux qui sont morts dans les grandes batailles,
Couchés dessus le sol à la face de Dieu...
heureux les épis mûrs et les blés moissonnés.

Charles Péguy mourra au combat, après un mois de guerre, en s'écriant "Mon Dieu, mes enfants". Charles Péguy repose heureux au paradis, avec 20 millions de morts.
Anatole France écrira plus tard: "On croit mourir pour la France, on meurt pour les industriels".
La Paix "parenthèse entre deux massacres de peuples" ne durera guère.


Le fracas des armes ne s'est jamais éteint. Les armes que nous vendons.
On nous dit que les contrats d'armement rapportent des milliards et font travailler des centaines de personnes.



L'assistance se retrouve autour d'un pot convivial.

                                                                          

René Rispoli

* La bataille de Bouvines est une victoire de Philippe-Auguste contre une coalition de seigneurs français, flamands,  allemands, anglais.
Son effet essentiel sera de priver Jean Sans Terre de son fief d'Aquitaine.
La bataille de Bouvine est considérée dans certains milieux comme la première expression de la nation française.

  • Rappelons que Philippe-Auguste, à son arrivée au pouvoir est à la tête d'un royaume étriqué, ne dépassant guère la région parisienne. Son arrivée au pouvoir est marquée par le renvoi des juifs, la ré-ouverture des tripots et des maisons-closes. Philippe-Auguste inaugure Notre-Dame et rénove et agrandit Paris. A son accession au pouvoir, il est le Roi des Francs, et se fait appeler "Roi de France", premier capétien à porter ce titre. Il ré-organisera les bandes de mercenaires, préfigurant l'armée de métier.
  • Jean Sans Terre, c'est le fils d'Henri Plantagenêt et d'Aliénor d'Aquitaine. Il est le frère de Richard Coeur de Lion. Il est à la tête d'un des plus grands domaines européens: de la Normandie aux Pyrénées, et de l'Atlantique aux Alpes. Le rattachement de l'Aquitaine au royaume, et surtout le refus des pairs de France de reconnaître les droits des Plantagenêt sur la couronne de France, par la suite, ont provoqué des siècles de guerre. De cette époque nos manuels patriotiques retiennent la guerre contre les "anglais", pour désigner en réalité la guerre contre l'Aquitaine, la Guyenne, l'Armagnac...(tout comme la bataille de Poitiers était déjà dirigée contre les aquitains autant que contre les arabes)
  • Le Languedoc, la "Septimanie" n'ont pas une histoire capétienne, ni franque.
    Le Languedoc, Montpellier, sont liés au comte de Toulouse, et une entente est scellée avec Pierre d'Aragon, seigneur de Montpellier, de Rodez, du Gévaudan. la suzeraineté au roi des Francs est distendue. la civilisation est prospère, brillante: commerce, artisanat, sciences(Gerber d'Aurillac père de l'école scientifique moderne européenne), arts(troubadours), industrie(moulinages du Bajazet à Toulouse), universités, tolérance des religions, droit des femmes. Mais au début du XIII ième siècle Philippe-Auguste et les barons français, au nom de l'église lancent la terrible guerre de conquête dite "croisade des albigeois", et sa litanie de massacres qui vont anéantir tout ça ("tuez les tous, dieu reconnaitra les siens", déclara Arnaud Amaury, légat du pape devant Béziers, massacres de Marmande, de Carcassonne, buchers de Minerve, de Montségur....).  La débâcle de Muret (1213) fait entrer Toulouse sous la coupe du roi de France. L'Inquisition est mise en place. Par bonheur Montpellier reste dans le royaume de Majorque et profitera d'un siècle et demi de libertés, libertés d'enseigner à l'université, liberté de commerce, alors que l'Université de Toulouse est rattachée à la Sorbonne et subi la censure. 
    Il s'en suit des siècles de guerre, au prétexte de la religion, mais en fait guerres d'opposition au roi de France. Au début du XVIIIième Louis XIV assiège Bordeaux, Montpellier (voir l'inscription sur le Peyrou, symbole de la main mise du roi de France sur la région, voir aussi le plan de la Citadelle qui s'ouvre sur la ville, pour mieux la mater!), Marseille.
  • c'est sous la Révolution française, à la fin du XVIII ième siècle que naîtra vraiment le sentiment national.

         

soutien aux sinistrés de l'Aude

 

Ce dimanche 28 octobre le temps n'était pas clément sur le marché de Vic la Gardiole. Pourtant quelques vicois vaillants ont affronté le froid pour participer à l'apéritif de soutien aux sinistrés du département de l'Aude qui était organisé par la municipalité. Pour 5 euros, il était possible de se réchauffer autour d'un verre et quelques tapas.

 

Une urne était également mise à disposition de tous ceux qui souhaitaient faire un don financier. Les fonds récoltés seront gérés par le Secours Populaire.

Il est encore possible de faire des dons en mairie pour venir en aide à nos voisins audois. N'hésitez pas à vous renseigner.

 

S.V.R.

fleuriste à vic la gardiole

 

Nous n'avions pas de fleuriste à Vic, ce manque est maintenant comblé. Laetitia BRUN vient de créer son entreprise. Plus que de simples bouquets de fleurs, c'est tout son savoir faire en Art Floral et en Scénographie Végétale qu'elle nous propose. Elle est actuellement à la recherche d'un local sur la commune, local qui lui permettra de réaliser son projet. En attendant, vous pourrez la rencontrer sur le marché pour  admirer et choisir les compositions qu'elle crée.

Vous pourrez en savoir plus sur Roserosecreations.com

 

S.V.R.

pétition piste cyclable via Rhôna

 

La pétition, pour demander de réaliser les travaux nécessaires pour sécuriser le passage du pont de la voie ferrée à Vic La Gardiole, a recueilli environ 500 signatures. Le collectif a demandé un rendez-vous aux conseillers départementaux du canton no 8 afin de leur remettre les pétitions et de s'entretenir sur ce sujet.

Rappelons que le passage du pont est un point important pour la continuité de la via Rhôna ou Euro vélo 8 sur le secteur.

S.V.R.

échange et convivialité pour l'A.G. de Vic INFO Convivialité

 

Ce vendredi 5 octobre à partir de 19 h, s'est tenue à la salle des fêtes de Vic, l'assemblée générale de l'association vicoise V.I.C: Vic Info Convivialité.

Bien que l'association  compte aujourd'hui 15 adhérents à jour de leur cotisation, il y avait hier une vingtaine de personnes dans la salle des fêtes. Cette association citoyenne est ouverte à tous, chaque adhérent étant convié à inviter des personnes à l'assemblée générale.
Le président Jean François Lopez a ouvert l'assemblée en rappelant les objectifs et l'histoire de cette association.

Le bureau

V.I.C. a été créée en 2014 suite aux élections municipales par les membres de la liste conduite par Michel Rico. Cette liste non majoritaire (à 97 voix près) est représentée par 5 élus  au sein du Conseil municipal. L'objectif principal de l'association est de poursuivre l'action citoyenne et de soutenir celle des élus.
V.I.C. se réunit tous les premiers mercredis de chaque mois de 18h15 à 21h dans une salle au-dessus de l'Office de Tourisme. Quand il y a eu un Conseil municipal, préparé par les 5 élus, ceux-ci en font un compte rendu et expliquent les votes qu'ils ont émis. Des sujets d'actualité locale ou générale sont également abordés lors de ces réunions.

échange et convivialité

Le rapport d'activité montre qu'aujourd'hui, l'activité essentielle de l'association réside dans l'élaboration d'articles mis en ligne sur le site de Vic Info Convivialité. En effet le point fort de cette association est d'informer tous les citoyens et de les inciter à participer à la vie de la cité.
Ce site est riche de plusieurs rubriques: les échos du conseil municipal bien sûr mais aussi les actualités générales puis locales, des réflexions, des rubriques: "Vie pratique" humour, Vic autrefois, coups de bec. De nombreux articles y figurent. On trouve également les contributions des lecteurs puis les 5 numéros du journal papier "Le flamant déchaîné" dont la parution a cessé faute de moyens financiers et humains pour le distribuer à tous les vicois.
Ce site est visité tous les jours, il peut y avoir jusqu' à 20 visiteurs, voire plus, dans la même journée mais la moyenne se situe à un peu plus de 10. En outre  V.I.C. participe aussi aux manifestations citoyennes organisées par la municipalité: fête des associations, Téléthon, lotos etc..

Le bilan financier, présenté par la trésorière a été accepté à l'unanimité, il en est de même du rapport moral. Après quelques échanges sur divers points, un nouveau C.A. de 8 membres a été constitué, il aura la charge d'élire le bureau pour l'année à venir.
Mais dans V.I.C., il y a aussi la convivialité, les échanges se sont poursuivis autour d'un apéritif chaleureux.

 

Cette association est parfois  cataloguée de "politique". Vrai ? Pas vrai?
Elle est indépendante de tout parti ou organisme politique. Néanmoins, son action concerne en priorité la vie de la cité, elle oeuvre pour informer les Vicois, pour alimenter leurs réflexions ; dans ce sens, elle est certainement  politique au sens noble du terme.
Quoi qu'il en soit, cette association est citoyenne, ouverte à tous. Si vous souhaitez la découvrir ou mieux la connaître, rendez-vous sur le site vicinfoconvivialite.com ou venez dans la salle située au-dessus de l'Office de Tourisme où chaque premier mercredi du mois, à 18h15, se tiennent les réunions de V.I.C.

S.V.R.

piste cyclable via rhôna: les citoyens s'en mêlent

 

Il manque toujours le petit morceau de piste cyclable -Via Rhôna ou Euro vélo 8- qui permettrait de relier Villeneuve les Maguelone à Vic la Gardiole. Depuis des années, on nous dit que le passage du pont de la voie ferrée est compliqué, ceci expliquant que le dossier traîne. Pourtant des solutions ont été trouvées ailleurs dans des cas similaires. Le passage des ponts de la voie ferrée à Vic reste un endroit très dangereux pour les cyclistes mais aussi les piétons.

Le collectif pour le développement des pistes cyclables, des voies piétonnes et des transport en commun fait circuler une pétition sur Vic La Gardiole et Mireval en demandant qu'une solution soit trouvée rapidement, par exemple la mise en place d'une passerelle métallique indépendante de la chaussée, afin de sécuriser cet endroit avant d'avoir à déplorer un grave accident.

Cette pétition est déposée dans les commerces et les campings. N'hésitez pas à vous emparer ce cette initiative citoyenne.

 

S.V.R.

Médiévales: un cru 2018 particulièrement réussi

Le cru 2018 des « Médiévales » de VIC-LA-GARDIOLE, manifestation offerte par l’association « Les Amis vicois » et marquant le début de ses activités de 2018-2019, aura été une excellent millésime. Un programme très étoffé, enrichi par l’expérience acquise en 2017, une mobilisation exemplaire des membres du bureau de l’association, une participation très active des adhérents (dont une troupe d’infatigables danseurs vicois) ainsi qu’un réel soutien de la Mairie ont permis l’incontestable succès populaire de cette manifestation.

 

« Authenticité » fut le fil conducteur de ces « Médiévales », de leur conception à la mise en œuvre des deux journées. 

Ce parti pris s‘est exprimé au travers de l’espace « Artisans » : le respect du travail manuel et des savoir-faire transmis depuis le Moyen Âge était le point commun des exposants.

 

Authenticité chez les trois troupes de chevaliers lourdement armés, dont on visitait le campement et qui captivèrent les spectateurs – au nombre desquels de très nombreux enfants – par leurs combats, réels et non chorégraphiés, et par leurs explications.

Authenticité également dans les belles danses médiévales exécutées par les deux troupes : la COMHA d’Agde et la FOLEM BRAY de Vic.

Souci d’authenticité enfin dans les costumes des divers acteurs de la fête même si, comme l’annonçait le programme des deux journées, les habits rappelaient des époques, voire des siècles différents du millénaire que fut le Moyen Âge.

 

Plusieurs nouveautés cette année : les spectacles donnés par les « maîtres du feu », les promenades à dos de dromadaire, la présentation de loups.

 

Dernière nouveauté et non la moindre : un programme coloré, agréable et documenté, qui deviendra, n’en doutons pas, un objet de collection. Sa réalisation a été le fruit de la conjugaison de talents variés, dans une participation bon enfant, sympathique et amicale.

 

Les « Médiévales » 2018 ont vécu, vive 2019 : il faut, dès maintenant, que s’expriment les idées et les suggestions afin d’améliorer encore cette magnifique initiative des « Amis Vicois ».

 

Lionel Couty

Nombreuses associations pour une rentrée réussie

Les associations vicoises étaient fidèles au rendez-vous, elles ont présenté leurs activités sous un soleil radieux ce samedi 1er septembre. la place de l'office de tourisme était très animée. Beaucoup d'associations sportives: tennis, judo, kung fu, athlétisme, yoga, la danse avec Tout en Harmony et le club Country.

            

               

                

Clair de Plume, implantée à Vic depuis de nombreuses années invite toujours les vicois à découvrir le plaisir de noircir la page blanche ; La maison pour tous propose ses traditionnelles activités manuelles. Une nouveauté à remarquer particulièrement: un club théâtre offrira aux ados la possibilité de monter des spectacles. L'école de musique Vic Music renouvelle les inscriptions pour petits et grands en proposant des cours particuliers ou collectifs, du chant avec la chorale Vic en Voix.


Il y avait aussi pour les tout petits la fameuse Joujouthèque viciose et puis, pour ne pas oublier l'histoire, les anciens combattants ont animé un stand et parler de leurs souvenirs.

 On note également des associations qui invitent les citoyens à réfléchir sur la gestion de la cité: Vic Info Convivialité et un collectif pour le développement des bus, des voies cyclables et piétonnes qui demande notamment qu'une solution soit rapidement trouvée pour réaliser des aménagements pour que cyclistes et piétons puissent passer les ponts SNCF sans danger.

 

 

 Mais n'oublions pas la grande famille des Amis Vicois qui ont préparé un programme bien chargé pour 2018-2019 et qui surtout offre une rentrée en beauté avec les fêtes médiévales les 8 et 9 septembre. programme à retrouver sur le site.

 

N'hésitez pas à vous rendre en mairie ou sur les sites  des associations pour obtenir plus d'informations.

 

S.V.R.