Des haies dans nos vignobles pour la biodiversité!

Léo Rouquairol, viticulteur sur la commune de Villeveyrac, est persuadé de l’intérêt de favoriser la biodiversité au sein de ses parcelles viticoles.

Après s’être engagé avec d’autres coopérateurs de la cave de l’Ormarine dans des pratiques agro-environnementales (certification Terra Vitis à l’appui), il s’est lancé dans la replantation de haies autour de ses parcelles afin de favoriser la biodiversité. Les oiseaux, chauves-souris, lézards, coccinelles, qui trouveront refuges dans ces haies, sont autant d’auxiliaires pour lutter de façon naturelle contre les insectes ravageurs de la vigne (criquets, papillons tordeuses de la grappe, pucerons,…).

Face au déclin de la biodiversité dans nos campagnes, la LPO Hérault ne peut que souligner cette initiative et a mobilisé ses bénévoles dans le cadre du nouveau programme « des terres et des ailes » (https://www.desterresetdesailes.fr) afin d’aider Léo à planter les végétaux qui constitueront demain une haie diversifiée offrant gîte et couvert pour la biodiversité.

Aubépine (ou azérolier), saule blanc, sureau noir, laurier-sauce, laurier-tin, filaire, olivier, figuier, amandier, noyer, pistachier lentisque, poirier sauvage, genêt, ciste, romarin sont autant d’essences locales particulièrement intéressantes à planter dans notre région. [Plantation de haies ©J.Leviol] Pour être accompagné dans sa démarche, Léo s’est également inscrit dans le programme Biodiv’Eau, animé par le Conservatoire d’Espaces Naturels du Languedoc-Roussillon et la Chambre d’Agriculture de l’Hérault, qui a pour vocation de sensibiliser les agriculteurs aux enjeux de conservation de la biodiversité et de la qualité de l’eau au sein de leur exploitation.

Ce programme a permis à Léo de faire le diagnostic écologique de son exploitation et de se faire financer l’achat des végétaux par le Conseil Départemental pour la replantation de haies. Il a ainsi déjà planté 200m de haie en 2017, 100m ce samedi et d’autres plantations seront encore à venir. Qui a dit qu’agriculture et biodiversité étaient incompatibles ?

Julian LEVIOL, administrateur LPO Hérault