Villeveyrac

L’organisation de la collecte des déchets sur le territoire de Sète agglopôle méditerranée le 11 NOVEMBRE

A l’occasion du mercredi 11 novembre, jour férié, l’organisation de la collecte des déchets sur le territoire de Sète agglopôle méditerranée  est  modifiée de la manière suivante : 

  • bacs individuels (ordures ménagères et tri sélectif
  • dech
  • collecte en sacs (cœurs de village-secteur Nord) : la collecte est maintenue pour les communes concernées
  • ramassage des cartons des professionnels (secteur Nord) : la tournée du mercredi 11/11 est annulée et reportée au vendredi 13/11

Les déchetteries resteront fermées et rouvriront le lendemain aux horaires habituels. Ces dispositions sont valables pour l’ensemble des 14 communes de l’agglomération.

 

  • Service Collecte

  • Complexe Oïkos Chemin Départemental 5E

    34560 Villeveyrac

  • 04 67 46 47 20

Accueil des services municipaux de Villeveyrac

En cette période de reconfinement, les services municipaux poursuivent leur activité dans le respect des consignes gouvernementales et sanitaires. Dans un contexte où il reste crucial de limiter nos interactions sociales afin d’endiguer la propagation rapide du virus, nous vous invitons à privilégier autant que possible les échanges par voie dématérialisée. Au téléphone ou par mail, les agents municipaux restent à votre écoute pour répondre à toutes vos questions !

 

MAIRIE

 

Horaires d’ouverture de la Mairie :

Du lundi au jeudi : 8h-12h / 14h-18h

Le vendredi : 8h-12h / 14h-17h

Le samedi : 8h-12h (sauf juillet et août)

 

Accueil - état-civil : 09.72.60.89.13

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

POLICE MUNCIPALE

 

Horaires de fonctionnement du lundi au vendredi de 8h à 12h15 et de 13h15 à 17h15

Vous pouvez les contacter pendant les heures d’ouverture au :

- Accueil : 09.72.61.24.46

- Chef de service : 06.75.08.24.91

- Adjoint PM : 06.76.44.89.31              

Ou par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Lien du portail citoyen : https://villeveyrac.portailcitoyen.eu/

 

CCAS

 

Ouvert au public tous les jours, du lundi au vendredi de 9h00 à 12h00

Centre Communal d’Action Sociale : 09.72.61.24.47

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

CENTRE TECHNIQUE MUNICIPAL

 

Service technique - Urbanisme : 09.72.60.79.04

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

SERVICE ENFANCE / JEUNESSE

 

Jeunesse - accueil de loisirs associés aux écoles et accueil de loisirs sans hébergement - cantine :

04. 67. 53. 44. 92 / 09.72.60.12.99

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. / Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Espaces jeunes - accueil des 11-18 ans : 04.67.51.34.97

Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Commerçants, Chefs d'entreprise, les mesures de re-confinement

Les mesures en vigueur et les dispositifs d'aides disponibles

 

 

Face à la dégradation de la situation, l’Etat a décidé de renforcer son dispositif de soutien aux entreprises impactées par les nouvelles restrictions d’accueil au public. Les nouvelles mesures applicables aux entreprises et commerçants, dont la liste détaillée des commerces essentiels sont disponibles, ainsi que les nouvelles aides : l'évolution du fonds de solidarité, un chômage partiel maintenu, une aide fiscale pour baisser les loyers et un nouveau différé d'un an pour le remboursement des prêts garantis.

Nous mettrons à jour quotidiennement cet article dès que nous disposerons de ces informations précises.

 

Vous pouvez vous abonner à nos envois en suivant ce lien - Cliquez ICI Ouvrir dans une nouvelle fenetreet cocher la case "COVID - Flash infos CCI Hérault". Vous recevrez directement dans votre boîte e-mail les mesures et dispositions que nous diffuserons.

 

"La CCI Hérault reste mobilisée à vos côtés", André DELJARRY, Président CCI Hérault - 1er Vice-Président CCI Occitanie

Attestations de déplacement :

Depuis jeudi 29 octobre2020 à 00h00, les déplacements non-essentiels ne sont plus autorisés.

Vous pouvez téléchargez l’ensemble des attestations dérogatoires en suivant le lien : cliquez ICIOuvrir dans une nouvelle fenetre

 

Commerces et établissements recevant du public (ERP) :

Les commerces et établissements recevant du public (ERP) non essentiels sont fermés pendant le confinement.

L’ensemble des secteurs faisant l’objet de fermetures administratives bénéficieront d’aide allant jusqu’à 10 000 euros via le fonds de solidarité.

Le dispositif d’activité partielle est étendu jusqu’au 31 décembre 2020 et les prêts garantis par l’Etat sont prolongés jusqu’au 30 juin 2021.

Des dispositifs de prise en charge des loyers pour les PME seront prochainement présentés.

En miroir, contrairement au mois de mars 2020 un certain nombre d’activités sont maintenues en particulier les services publics, notamment de guichet, les commerces de gros, les marchés alimentaires et évidemment les laboratoires d’analyse. Les parcs, jardins, plages et plans d’eau restent également accessibles.

 

 

INFORMATIONS RELATIVES A L'OUVERTURE DES COMMERCES

Suite à la parution du décret n°2020-1310 du 29 octobre 2020 relatif aux mesure d'urgences, voici la liste des commerces autorisés à ouvrir et les conditions du recours au retrait de commandes et "clic and collect".

Téléchargez la liste des commerces autorisés à ouvrir (.pdf - 160.98 Ko)

 

Les magasins et commerces ouverts pendant ce nouveau confinement :

  • Entretien, réparation et contrôle technique de véhicules automobiles, de véhicules, engins et matériels agricoles;
  • Commerce d’équipements automobiles;
  • Commerce et réparation de motocycles et cycles;
  • Fourniture nécessaire aux exploitations agricoles;
  • Commerce de détail de produits surgelés;
  • Commerce d’alimentation générale;
  • Supérettes;
  • Supermarchés;
  • Magasins multi-commerces;
  • Hypermarchés;
  • Commerce de détail de fruits et légumes en magasin spécialisé;
  • Commerce de détail de viandes et de produits à base de viande en magasin spécialisé;
  • Commerce de détail de poissons, crustacés et mollusques en magasin spécialisé;
  • Commerce de détail de pain, pâtisserie et confiserie en magasin spécialisé; –
  • Commerce de détail de boissons en magasin spécialisé;
  • Autres commerces de détail alimentaires en magasin spécialisé;
  • Commerce de détail de carburants et combustibles en magasin spécialisé, boutiques associées à ces commerces pour la vente de denrées alimentaires à emporter, hors produits alcoolisés, et équipements sanitaires ouverts aux usagers de la route;
  • Commerce de détail d’équipements de l’information et de la communication en magasin spécialisé;
  • Commerce de détail d’ordinateurs, d’unités périphériques et de logiciels en magasin spécialisé;
  • Commerce de détail de matériels de télécommunication en magasin spécialisé;
  • Commerce de détail de matériaux de construction, quincaillerie, peintures et verres en magasin spécialisé;
  • Commerce de détail de textiles en magasin spécialisé;
  • Commerce de détail de journaux et papeterie en magasin spécialisé;
  • Commerce de détail de produits pharmaceutiques en magasin spécialisé;
  • Commerce de détail d’articles médicaux et orthopédiques en magasin spécialisé;
  • Commerces de détail d’optique;
  • Commerces de graines, engrais, animaux de compagnie et aliments pour ces animaux en magasin spécialisé;
  • Commerce de détail alimentaire sur éventaires sous réserve, lorsqu’ils sont installés sur un marché, des dispositions de l’article 38;
  • Commerce de détail de produits à base de tabac, cigarettes électroniques, matériels et dispositifs de vapotage en magasin spécialisé;
  • Location et location-bail de véhicules automobiles;
  • Location et location-bail d’autres machines, équipements et biens;
  • Location et location-bail de machines et équipements agricoles;
  • Location et location-bail de machines et équipements pour la construction;
  • Réparation d’ordinateurs et de biens personnels et domestiques;
  • Réparation d’ordinateurs et d’équipements de communication;
  • Réparation d’ordinateurs et d’équipements périphériques;
  • Réparation d’équipements de communication;
  • Blanchisserie-teinturerie;
  • Blanchisserie-teinturerie de gros;
  • Blanchisserie-teinturerie de détail;
  • Activités financières et d’assurance;
  • Commerce de gros.
  • Hôtels, uniquement pour les séjours professionnels

 

Les magasins et autres commerces fermés pendant le nouveau confinement :

  • Cafés, bars et restaurants
  • Les centres commerciaux de plus de 40 000 m² en Île-de-France et possiblement dans certaines régions selon les préfets qui décident de n'ouvrir que les sections alimentaires.
  • Salons de coiffure
  • Fleuristes (sauf le week-end de la Toussaint)
  • Enseignes d'habillement
  • Magasins de jouets
  • Magasins de bricolage
  • Horlogers
  • Bijoutiers
  • Commerces de gros
  • Ecoles de conduite (mais les examens sont possibles)
  • Les piscines
  • Les gymnases
  • Les salles de sport
  • Les boîtes de nuit et discothèques
  • Salles de jeux
  • Stades
  • Hippodromes
  • Cinémas
  • Les parcs de loisirs
  • Les médiathèques et bibliothèques
  • Les salles de spectacle
  • Les théâtres 
  • Les musées
  • Les campings de loisirs
  • Les monuments
  • Salles de concerts et salles polyvalentes
  • Les hôtels, pensions de famille et résidences de tourisme pour les séjours non professionnels
  • Universités et établissements d'enseignement supérieur

 

Le Président de la République Emmanuel MACRON a toutefois précisé mercredi 28 octobre que "tous les quinze jours", un point sera effectué sur l'évolution de l'épidémie et le gouvernement décidera, "le cas échéant, de mesures complémentaires". "Et nous évoluerons alors si nous pouvons alléger certaines contraintes en particulier sur les commerces", avait-il avancé. 

 

Les nouvelles aides :

Le fonds de solidarité, mis en place au printemps pour venir en aide aux PME et aux indépendants, va acquérir une nouvelle dimension. Le gouvernement a décidé d'y consacrer 6 milliards d'euros supplémentaires. Pour le renforcer, Le ministère des finances a décidé d'élargir les conditions d'accès.

L'aide maximale sera de 10.000 euros par mois et pourra être versée à toutes les entreprises ayant 50 salariés au maximum.

Les entreprises de certains secteurs sinistrés (culture, sport, hôtellerie, restaurant...) pourront aussi bénéficier de ces 10.000 euros en cas de perte de 50% du chiffre d'affaires.

Pour toutes les entreprises qui resteraient ouvertes mais seraient malgré tout durement touchées par la crise, le ministère des finances a décidé de réactiver l'aide mensuelle initiale de 1.500 euros. Elle sera versée à celles dont les effectifs sont inférieurs à 50 salariés et qui peuvent justifier d'une perte de chiffre d'affaires supérieure à 50 %. Par ailleurs, tous les indépendants seront éligibles au fonds de solidarité et aux mêmes conditions que les TPE.

 

Un chômage partiel maintenu

Jusqu'à la fin de l'année 2020, toute entreprise - hors celles fermées administrativement ou les plus touchées par les mesures sanitaires - verra son reste à charge maintenu à hauteur de 15 % au lieu des, 40 % initialement prévus. Le salarié touchera toujours 70 % de son brut (84 % de son net).

Par ailleurs, pour les entreprises fermées ou les plus touchées - hôtels, cafés, restaurants, clubs de sport et leurs fournisseurs - le remboursement par l'Etat est intégral jusqu'à la fin de l'année.

 

Une aide fiscale pour baisser les loyers

C'était une demande récurrente des commerçants et des restaurateurs notamment. Le gouvernement va mettre en place un crédit d'impôt pour inciter les bailleurs à annuler une partie des loyers. Dans le détail, ceux qui accepteront de renoncer à au moins un mois de loyer sur la période octobre-décembre bénéficieront d'un crédit d'impôt à hauteur de 30 % du montant du loyer.

Le dispositif sera ouvert à toutes les entreprises jusqu'à 250 salariés.

 

Nouveau différé d'un an pour le remboursement des prêts garantis

Une entreprise qui ne serait pas en mesure de rembourser son prêt à partir de mars 2021 pourra attendre 2022 pour commencer son remboursement.

La Fédération bancaire française s'est engagée à examiner avec bienveillance toutes les demandes de différé des entreprises.

Bercy a également élargi la possibilité de prêts d'Etat : jusque 10.000 euros pour les entreprises de moins de 10 salariés et 50.000 euros pour les entreprises de 10 à 49 salariés.

 

Une nouvelle vague d'exonérations

Le mouvement d'exonérations et de report de cotisations sociales entamé au printemps va s'amplifier. Bercy annonce une exonération totale pour toutes les entreprises fermées administrativement le temps du confinement, et qui ont moins de 50 salariés. La même règle sera appliquée aux entreprises du secteur du tourisme qui auront perdu plus de 50 % de leur chiffre d'affaires

 

Face à la dégradation de la situation, l’Etat a décidé de renforcer son dispositif de soutien aux entreprises impactées par les nouvelles restrictions d’accueil au public

  • Evolution du fonds de solidarité
  • Élargissement du champ des entreprises bénéficiaires du plan tourisme
  • Activité partielle prise en charge à 100%
  • Exonération de cotisations sociales

 


Téléchargez le tableau des aides aux entreprises - maj le 20 octobre 2020 (.pdf - 1.25 Mo)

Déchetteries de Sète Agglopôle : uniquement pour les entreprises

Les déchetteries demeureront ouvertes tant que les dispositions nationales le permettront, et que les effectifs seront suffisants

mais pas pour le grand public qui de toute façon n'a pas d'autorisations possibles...

Le grand public ne doit pas s'y rendre, même si elles sont ouvertes.. Elles le sont uniquement pour les entreprises...
Sète Agglopôle vous alertera si les déchetteries venaient à fermer.

Isolement, test... Que faire ?

Isolement : principes généraux

Il est nécessaire de respecter une certaine période d'isolement en surveillant son état de santé et en respectant les mesures barrières :
  • si l’on est testé positif à la Covid-19 ;
  • ou si l'on est en attente d'être dépisté car on présente des signes de la maladie ;
  • ou si l'on est en attente d'être dépisté car on est identifié comme une personne ayant été en contact avec un malade ;
  • ou si l'on a été testé négatif mais que l'on est personne contact à risque ;
  • ou si l'on a été testé négatif  mais que l'on vit sous le même toit qu'une personne malade.

L’isolement peut être difficile à vivre, mais il est la solution indispensable pour se protéger et protéger les autres et ainsi contribuer à stopper l’épidémie.

Dans tous les cas, un certain nombre de mesures doivent être respectées pendant la période d’isolement.

Combien de temps doit-on s’isoler ?

En cas de test positif

Si le test à la Covid-19 est positif, on doit s’isoler pour limiter au maximum tout contact avec ses proches et d’autres personnes et ainsi éviter de les contaminer. L’isolement doit durer 7 jours à compter des premiers symptômes. En cas de température au 7e jour, il convient d’attendre 48 h supplémentaires après la disparition de la fièvre pour terminer son isolement. Si l’on a des difficultés à respirer, il faut appeler immédiatement le 15 (ou le 114 pour les personnes sourdes ou malentendantes).

La fin de la période d’isolement doit s’accompagner, durant les 7 jours pleins suivants, du port du masque chirurgical et du strict respect des mesures barrières et de la distanciation physique. Il convient d’éviter tout rassemblement et contact à risque.

Pour les cas confirmés asymptomatiques, l’isolement de 7 jours pleins débutera à partir du jour du prélèvement positif. En cas de survenue de symptômes, il convient de prévenir son médecin-traitant. La période d’isolement devra par ailleurs être rallongée de 7 jours à partir de la date d’apparition des symptômes. En cas de température au 7e jour, il convient d’attendre 48 h supplémentaires après la disparition de la fièvre pour terminer son isolement.

Dans l'attente des résultats d'un test

Si l’on a été en contact rapproché avec une personne malade, les consignes d’isolement diffèrent selon les situations :

  • si l’on présente des symptômes ou si les symptômes apparaissent pendant les 7 premiers jours de l’isolement, il faut contacter son médecin traitant, se faire dépister immédiatement et rester isolé jusqu’au résultat du test. Les consignes à suivre ensuite dépendront du résultat ;
  • si l’on ne présente pas de symptômes, on doit rester isolé et prendre rendez-vous pour faire un test au 7e jour après le dernier contact avec la personne malade. Si le test est positif, on doit contacter son médecin qui adaptera la durée et les consignes d’isolement en fonction ;
  • si l’on n’a pas de signes mais que l’on vit sous le même toit qu’une personne malade de la Covid-19, il faut se faire dépister immédiatement et rester isolé en attendant les résultats du test.

Si le résultat du test est négatif

Les membres du foyer qui ne sont pas séparés du cas doiventrester en isolement jusqu’à la guérison du malade et encore 7 jours pleins ensuite. Il convient ensuite de faire un test 7 jours après la guérison du malade. S’il est à nouveau négatif et que les membres du foyer ne présentent aucun signe de la maladie, l’isolement est terminé.

Chez une personne contact à risque, la période d’isolement est de 7 jours pleins en cas de test négatif réalisé à 7 jours du dernier contact avec le cas.

Où peut-on s’isoler ?

On peut rester chez soi si les conditions matérielles s’y prêtent et après en avoir discuté avec son médecin.

Pendant la période d'isolement, il convient de prendre un certain nombre de précautions et de respecter des règles d’hygiène strictes.

Si l'on ne peut pas rester chez soi, d’autres solutions peuvent être proposées tels qu’un centre de vacances, un hôtel, un lieu d’hébergement collectif. Dans ce cas, il convient de suivre les consignes données par le lieu d’hébergement.

 

En cas de questions

Pour toute question ayant un lien avec son état de santé, on peut appeler son médecin.

Si l’on vit seul, si l’on est inquiet, si l’on a besoin de parler, on peut appeler le 0800 130 000. Cette plateforme téléphonique (appel gratuit depuis un poste fixe en France) permet d'obtenir des informations sur la Covid-19, 24 heures sur 24 et 7 jours sur 7.

À qui peut-on s’adresser en cas de difficultés pendant la période d’isolement ?

Les patients diagnostiqués positifs à la Covid-19 et les « personnes contact » en isolement à domicile bénéficient de suivis réguliers dont :

  • un suivi sanitaire réalisé par les professionnels de ville (médecin traitant, autre médecin de ville). Selon la situation spécifique du patient, plusieurs modalités de prise en charge peuvent être envisagées par les professionnels de ville (téléconsultations régulières, suivi renforcé à domicile par des infirmiers, hospitalisation à domicile…),
  • un suivi de l’isolement : le patient est contacté une à 2 fois par jour par les services de l’agence régionale de santé (ARS) pour s’assurer du respect des consignes d’isolement et de la bonne application des mesures associées. Quand cela n’est pas possible, le patient pourra signaler un besoin d’accompagnement spécifique (social, logistique, psychologique) et sera redirigé vers les services compétents.
 
 

 

Attestations de déplacements parents et élèves : informations, dispositif simplifié…

Attestations de déplacements parents et élèves : informations, dispositif simplifié… Depuis vendredi 30 octobre, les déplacements non-essentiels ne sont plus autorisés. Pour les trajets entre le domicile et l’école, le collège ou le lycée, une attestation doit être présentée aux forces de l’ordre par les parents ou accompagnants des élèves.  L’image contient peut-être : texte qui dit ’Attestation de déplacement entre le domicile et l'École Pour les parents OU accompagnants Pour les écoliers, collégiens et lycéens qui se rendent seuls à l'école’

A compter du 2 novembre 2020 et durant la période de confinement, sont autorisés :

  •  Les déplacements depuis le domicile pour accompagner ou aller chercher les enfants à l’école, ou à l’occasion de leurs activités périscolaires ;
  • Les déplacements, sans accompagnateur, des écoliers, collégiens ou lycéens pour se rendre dans leur établissement.

Le déplacement entre le domicile et l’Ecole doit être justifié.

Parents et accompagnateurs

Pour les parents ou les accompagnateurs :

Elle est remplie par le parent ou le responsable de l’élève. Le motif « déplacement pour chercher les enfants à l’école et à l’occasion de leurs activités périscolaires » doit être coché et la date et l’heure du déplacement doivent être indiquées.

Elle est établie par le responsable de l’enfant et doit porter le cachet de l’école ou de l’établissement d’accueil de l’enfant.

Collégiens et lycéens

Pour les collégiens et les lycéens, la seule présentation du cahier de correspondance suffit pour justifier du déplacement.

François Commeinhes souhaite que Sète Agglopôle soutienne le commerce local

 François Commeinhes souhaite que Sète Agglopôle soutienne le commerce local.

Sète Agglopôle Méditerranée - Archipel de Thau

 

Le reconfinement, ​décidé par l’Etat depuis vendredi minuit afin de « briser » la propagation de la seconde vague de l’épidémie de la Covid 19, va de nouveau impacter notre économie locale, déjà très fragilisée depuis mars dernier.

 

"Si dans les circonstances que nous connaissons, l’impératif de santé publique passe ​sans discussion avant tous les autres, les élus que nous sommes et collectivités que nous représentons ne peuvent rester insensibles et encore moins passifs face à la situation que connaissent les commerces contraints à la fermeture par les mesures de confinement, et l’iniquité par rapport aux enseignes de grande distribution, à l’approche des fêtes de fin d’année.
 
Chacun est « essentiel » dans le maintien de notre économie locale. Chacun est « essentiel » dans la lutte que nous devons mener, tous ensemble, contre l’épidémie qui redouble de violence et il faut accepter cette distanciation imposée qui seule peut donner des résultats.
 
S’il nous appartient d’agir dans un cadre légal, nos collectivités doivent être à l’écoute et en soutien aux commerçants concernés en innovant et en déployant les moyens nécessaires, au côté de nos partenaires consulaires et institutionnels, pour éviter des faillites en série.
 
Réunis jeudi 29 octobre en commission des maires, les maires des 14 communes de Sète agglopôle Méditerranée ont décidé, outre l’interpellation des pouvoirs publics sur l’iniquité de certaines dispositions liées au confinement, de redéployer les aides économiques mises en place lors de la première phase de confinement en soutien aux entreprises frappées d’un arrêté de fermeture administrative, grâce à l’accord de la région Occitanie, en l’adaptant à la situation actuelle, et en mettant en place des outils d’information pour les commerçants.
 
Avec les élus concernés des communes membres, les associations de commerçants du territoire, la plateforme Initiative Thau, la Chambre de commerce et d’industrie et grâce à l’outil récemment créé conjointement que constitue l’office de commerce  ​qui va se réunir en assemblée générale, nous travaillerons à mettre en place toutes les mesures de soutien possible. Par ailleurs, en ma qualité de maire de Sète, je réunirai les professionnels sétois en début de semaine prochaine afin de leur proposer une série d'actions pour que les sétois puissent privilégier leurs achats dans leurs commerces de proximité.
 
Loin de toute surenchère trompeuse ou mesure inapplicable, nous nous efforçons d’être au plus près des réalités de terrain pour que les collectivités, à leur place et avec les moyens juridiques et financiers à leur disposition, contribuent à éviter que la crise sanitaire ne se double d’une catastrophe économique pour le tissu local. "
 
François COMMEINHES
Maire de Sète
Président de Sète agglopôle Méditerranée
Les élus du conseil municipal et communautaire

CORONAVIRUS - Attestations dérogatoires de déplacement

Face à une situation sanitaire qui continue de se dégrader, des restrictions de déplacement entrent en vigueur sur le territoire métropolitain et en Martinique.

À compter de 0h00, dans la nuit du jeudi 29 octobre au vendredi 30 octobre, les déplacements non-essentiels ne sont plus autorisés.

Les attestations dérogatoires de déplacement sont disponibles via ce lien : https://www.interieur.gouv.fr/Actualites/L-actu-du-Ministere/Attestations-de-deplacement

Dans le cadre du projet d'extension du réseau d'irrigation communal de VILLEVEYRAC et du raccordement à Aqua Domitia

Dans le cadre du projet d'extension du réseau d'irrigation communal de VILLEVEYRAC et du raccordement à Aqua Domitia, une réunion publique d'information était organisée ce lundi 26 octobre à 18h à la Salle des Rencontres de Villeveyrac afin de présenter le projet et les différentes phases des travaux à venir pour la commune, ce qui  permettra également de prendre en compte les contraintes agricoles ou autres liées aux futurs ouvrages...FARRICapture
 
 
 
Devant un public masqué, distancié, assez nombreux, composé de personnes concernées de Villeveyrac, Pascal Criado et Adélie d'un Bureau d'étude privé en charge du réseau d'irrigation de Villeveyrac avec branchement à BRL, et ,l'Adjointe au Maire de Villeveyrac déléguée à l'Agriculture, Céline Michelon, ont présenté le projet d'irrigation couplé à celui déjà en place.
 
 
Ce projet de branchement à BRL verra sa réalisation financé à 80% par des subventions (Europe, Etat...) obtenues fin 2018 et, il est important d'en présenter d'une part le tracé mais aussi la programmation des travaux qui vont sur les chemins et dans la campagne impliquer des perturbations alors qu'agriculteurs et viticulteurs peuvent avoir des contraintes d'exploitation.
 
 
S'il faut compter près d'un an de travaux, cette réunion avait aussi pour objectif de faire émerger outre des contraintes non recensées des problèmes liés aux particularités des systèmes d'exploitation et de traitement des différentes parcelles.
 
Car il ne faut pas confondre avec le passage du "Gros tuyau", il s'agit du branchement propre à Villeveyrac qui se prépare : en novembre appel d'offres aux entreprises, délais obligatoires et début des travaux en mars/avril 2021.
Ces travaux comprendront la mise en place de 8 Kms de réseaux avec création d'une station de pompage couplée au réseau actuel relatif aux réserves propres de la commune (Las St Farriol) :
objectif avec un débit de 100l/s provenant de BRL, se passer des ressources communales en eau autant que possible afin de pouvoir s'en servir quand nécessaire, l'été par exemple, et peut-être alimenter le lac avec de l'eau de BRL : Pascal Criado allait nous en dire plus avant que de nombreuses questions permettent de préciser les demandes particulières...