Villeveyrac

Concert à l'Abbaye de Valmagne ALTRU MARE / AUTRA MAR

Soirées musicales à l'Abbaye de Valmagne
Les premiers concerts de la saison 2018
Et l'ouverture des soirées Champêtres à l'auberge

Le 21 Juin, à 21h, à l'occasion de la fête de la musique
Concert à l'Abbaye de Valmagne
ALTRU MARE / AUTRA MAR 
(Spectacle poético-musical)livaCapture

Les textes en langue corse de Norbert Paganelli, ceux en français d'Henri-Etienne Dayssol donnent écho aux poèmes en langue occitane de Franc Bardou et Gérard Zuchetto, des troubadours et en castillan d’Antonio Machado et Federico Garcia Lorca dans une création musicale originale mêlant instruments traditionnels ou anciens (oud, guiterne, vièle à archet, nei, derbokas, zarb...) et instruments plus actuels tels le clavier et le vibraphone.

livadeCapture


Spectacle chanté, parlé et joué à six voix pour porter plus loin les valeurs d'humanisme et de fraternité au sein d'une Méditerranée qui trop souvent se déchire.

 A leur façon, les artistes sont les passeurs de ces idées de tolérance, paratge, convivencia.

Sandra Hurtado-Ròs, chanteuse et compositrice ; Gérard Zuchetto, auteur, chanteur et compositeur ; André Rochard, musicien poly-instrumentiste ; Thierry Gomar, musicien, percussionniste, vibraphoniste.
 

Organisé par Trob'Art - Accueilli par les Amis de Valmagne
Tarif 10€ - Réservation 09 72 95 90 46
 
Le Jeudi 21 juin au soir, ouverture exceptionnelle 
A l'occasion de la fête de la musique
Le restaurant vigneron sera ouvert avant le concert,  
 et vous propose sa formule Champêtre

Accueil à 19h-19h30
Assiette champêtre + dessert + vin : 25€
Assiette champêtre + dessert : 22€
Assiette champêtre : 18€

Réservation conseillée au 04 67 78 13 64

Une fête du genêt bien animée

vdvdP1060799

Ce dimanche 10 juin, la fête du Genêt a connu un grand succès avec un temps correct  vu le déroulement de ce printemps.  Dans une ambiance festive et conviviale les traditions et le terroir ont été mis à l'honneur durant toute la journée grâce à de  nombreux stands et des animations.

Dès 11 h, Christophe Morgo précédé par le petit et le grand Veydrac accompagné de nombreux élus locaux, des maires ou représentants des communes voisines, avec Audrey Imbert, Conseillère Départementale et Michel Garcia, Délégué aux activités agricoles et viticoles, représentant François Commeinhes pour le SAM, a déclaré ouvert cette fête devenue une référence sur le territoire de Thau riche de nombreuses productions agricoles.

vdvdP1060763

vdvdP1060780Du miel, du fromage de chèvre et de la confiture, des pains, des créations artisanales, de l'huile, des fruits et des légumes, de la charcuterie, des coquillages, du safran, des bibelots aussi...

Et bien sûr des vins , vous pouviez découvrir de nombreux produits du terroir. Et si le coeur vous en disait en apprendre un peu plus sur l'EID et la LPO.

Bon nombre d'exposants avaient d'ailleurs investi certaines places et rues du village. Un bravo particulier aux musiciens de Villeveyrac qui ont su animer cette belle journée avec un enthousiasme communicatif.

vdvdP1060788 (1)

Avec la participation de l'association Beau-nez d'âne venue de Gigean, la mise en place d'une  mini ferme à la Place du Temple , des tours de calèche au départ de la Place Ancienne, cette année, les membres de l'Omac, en charge de l'organisation, aidés par de nombreux bénévoles ont proposé une bien belle journée agrémentée par une démonstration de zumba.

Et avec plusieurs points de Restauration sur place l'atmosphère était bien détendue. Cette fête du genêt est devenue au fil des ans un événement incontournable qui cette année encore a su attirer les villeveyracois mais aussi bon nombre de visiteurs très heureux de participer à cette journée proche de la nature.

Les motos de l'Espoir reçues à Villeveyrac

Comme chaque année, la ville de Villeveyrac a accueilli ce dimanche 3 juin 2018, Les Motos de l'Espoir pour un petit déjeuner placé sous le signe de la convivialité !

Merci et à l'année prochaine

Villeveyrac : dans le cadre du projet Abeille, de nouvelles jachères mellifères

Depuis plusieurs années, les apiculteurs en France assistent impuissants à une grande mortalité des ruchers. Plusieurs facteurs sont mis en cause :

frelons asiatiques, changement climatique, pesticides…Or les abeilles sont indispensables à la production de végétaux car en pollinisant les fleurs elles assurent la production de fruits.

saugP1060543

Dans une commune comme Villeveyrac qui accueille un grand nombre de producteurs d’arbres fruitiers, les abeilles représentent un élément indispensable au maintien d’une agriculture pérenne.

C'est aussi le cas de nombreux villages en Occitanie et dans l'Hérault.

Par conséquent, dans le cadre de son action en faveur du développement durable, la commune a souhaité reconduire l’opération « Abeille » comme elle le fait depuis plusieurs années.

saugP1060525 (1)

"En collaboration avec le syndicat de chasse, nous souhaitons semer plusieurs hectares de jachères fleuries mellifères, ce qui permettrait aux insectes pollinisateurs de s’implanter. La mairie a effectué une demande de subvention auprès du Département afin d’aménager une parcelle de garrigue en jachères mellifères. Après un travail au sol conséquent, ce sont des graines adaptées à nos climats et à ce sol qui seront semées. Ces semis devraient durer quelques années, en se ressemant naturellement. Vous connaissez le caractère rural de Villeveyrac. Les agriculteurs ont besoin de la présence des pollinisateurs pour assurer une production pérenne et de qualité." Précise Christophe Morgo qui sur un site déjà opérationnel insiste sur cette nécessité afin d'une part de permettre aux abeilles de survivre et de se développer, mais aussi d'éviter que sur ces parcelles municipales, que la garrigue ne reprenne le dessus, et l'on peut vérifier que les abeilles sont bien là.

Entre sauge, lavande, luzerne, mélilot, vigne vierge, phacélie, brunelle, pissenlit, thym, et autres plantes mellifères, sur ces jachères, les abeilles sont de retour

Une nécessité car la pollinisation est en déclin

 Les abeilles sont des fécondatrices exceptionnelles, en effet en butinant 700 fleurs en moyenne par jour, l’abeille assure la fécondation, la reproduction et donc la survie des plantes à fleurs. Lorsque l’on sait que 80% des plantes sont pollinisés grâce aux abeilles, on comprend l’enjeu et le rôle essentiel de l’abeille dans l’équilibre des espèces végétales et le maintien de la biodiversité.

 Et si l’abeille est en danger : la biodiversité l'est aussi.

 saugP1060538Ce déséquilibre se répercute sur la chaîne de la vie. Fragilisée, l’abeille se développe mal, se reproduit mal, les populations se fragilisent et par voie de conséquence la pollinisation diminue… Dès lors, les espèces végétales se reproduisent moins, les graines, les fruits et les baies se raréfient privant oiseaux et petits mammifères d’une nourriture naturelle indispensable. La biodiversité est menacée à son tour.

Et l'agriculture est en difficulté.

 "L’abeille est un allié inestimable des agriculteurs. Bénévole, consciencieuse, rentable, elle participe à la pollinisation de nombreuses cultures comme les arbres fruitiers, les cultures oléagineuses (colza, luzerne…), certains légumes…

"La pénurie d’abeilles constitue une menace pour la production agricole et pour les rendements des cultures notamment. Villeveyrac s’engage dans la protection des abeilles pour soutenir la production agricole, fer de lance de notre économie et de notre image." Rajoutait Christophe Morgo.http://blog.ville-poussan.fr/wp-content/uploads/2019/04/saugP1060531.jpg

 En 2018, avec un financement principalement départemenal comme pour d'autres communes qui ont souhaité participer (Gignac, Montbazin, Loupian...), et en partie par la ville, plusieurs hectares seront traités de septembre à octobre (2ha 1/2).

Avec l'aide d'associations comme celle de l'Abeille, les enfants des écoles seront sensibilisés au respect de l'environnement et à la nécessité de s'engager pour un avenir durable et respectueux de la Nature afin de préserver la biodiversité.

 

Activités du mois au Mas Troquet

 
 
14 juin à 19h15: Concours de cartes
 
28 juin à 19h15: Conférence animée par Christophe Morgo "Moustiques: nuisances et préventions"
 
 
troc2Capture
 

Un atelier Plantes et Cuisine du Languedoc à l'abbaye de Valmagne

Ce samedi 2 juin, à l'Abbaye de Valmagne vous pouviez profiter d'un atelier, Plantes et Cuisine du Languedoc, autour de l'auberge avec la productrice, Nathalie Barthe. Reprenant les traditions paysannes de son enfance, La Bartassière vous emmenait sur les chemins de "la nature pourvoyeuse". Elle habite du côté de Faugères au milieu des garrigues et son père lui a très vite appris comment se servir des richesses que nous offre dame Nature.

Elle a le sens de la permaculture et de l'agro-foresterie, donc défend l'idée d'une terre sans violences. Et pour les parcelles sur lesquelles elle cueille ses plantes ce sont tous ses animaux qui assurent l'entretien. Depuis 6 ans, elle préserve, et transforme les plantes sauvages comestibles dans son domaine à Neffiès. "Satisfaire nos sens et nous nourrir, c'est possible avec les "mauvaises herbes". Durant cet atelier découverte au "jardin des simples" de l’Abbaye de Valmagne avec la Nathalie Barthe l'on apprenait à reconnaître et apprécier les plantes aromatiques, les plantes sauvages comestibles ainsi que les fleurs comestibles de notre région, leurs nombreuses saveurs et vertus souvent méconnues.                                    

Dans un espace ou des plantes poussent plus ou moins en liberté l'on en découvrait plus d'une quarantaine, celles qui peuvent servir pour des salades et des soupes, pour accompagner certains mets, pour manger avec des fromages et pour certaines, servir à la préparation de tisanes, de décoctions et d'infusions...

bartP1060101

L'on y découvrait : de la mélisse, des pistachiers, du Lilas d'Espagne, des pensées, de rosiers, du laiteron... Du plantain, des ronces, de l'amarante, des blettes et des carottes sauvages et bien d'autres.

Mais attention, certaines plantes peuvent être toxiques ou ont mauvaise réputation. Soyez vigilants au moment de la cueillette. Entre violette, menthe poivrée et soucis, la quinzaine de participants appréciait la dégustation de feuilles d'autant que dans un second temps, c'est le jardin médiéval de l'Abbaye qui avait droit à toutes les attentions mais cette fois avec des plantes cultivées.

Une autre histoire que Nathalie allait aborder avec énergie dans ce magnifique espace, propice aux découvertes. Un atelier bien instructif qui nous montre que la Nature a de bien belles réserves.

bartP1060097

"Une Nature que l'homme doit préserver car elle sait mettre à notre disposition des plantes et des fleurs, des arbres et arbustes, utiles pour notre quotidien. Il est souhaitable de ne pas oublier que tous ces trésors qui souvent ne demandent qu'à être cueillis et servir en cuisine, en pharmacie et dans bien d'autres domaines, ont franchi des siècles et des frontières pour assurer notre bien-être et notre survie."

Et en plus, Laurence d'Allaines vous donnait quelques exemples de recette de la ferme auberge .

Un site intéressant, parmi d'autres à ce sujet : http://www.cfaitmaison.com/culinaire/sauvage.html

Et un autre pour identifier les plantes pour lesquelles vous avez un doute : http://www.plantnet-project.org/page:MOBILE

Cet événement était organisé à l 'occasion de la Fête "rendez vous aux Jardins"et du "Printemps Bienvenue à la Ferme" 

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations