Villeveyrac

La Mairie de Villeveyrac communique

  • Les Inscriptions à la campagne d'été des restos du cœur auront lieu du 20 au 24 mars de 9h30 à 11h30 à Mèze (cavalerie).
  • le service technique et urbanisme de la Mairie a déménagé au 53 rue Général de Gaulle. Pour toutes demandes d'urbanisme, ou dépôt de dossier vous pouvez vous rendre dans les locaux entre 8h et 12h et entre 14h et 16h30 et les joindre au 09 72 60 79 04 

Villeveyrac : l'agenda du mois de mars

 

 

Des animations pour le mois de mars :

  • 05/03 : Loto organisé par Le Judo à 15h30 à la salle des rencontres «Marcel Peysson».
  • 12/03 : Loto organisé par L’École de Musique à 15h30 à la salle des rencontres «Marcel Peysson».
  • 18/03 : Chantier bénévole d’entretien du jardin pédagogique du Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage de la LPO Hérault à Villeveyrac. Ouvert à tout le monde. De 9h00 à 17h00.
  • 19/03 : Loto organisé par Le Comité des Fêtes à 15h30 à la salle des rencontres «Marcel Peysson».
  • 25/03 : Chorale «Swing», 80 choristes, salle des rencontres 20h
  • 26/03 : Loto organisé par La Chasse à 15h30 à la salle des rencontres «Marcel Peysson». 

Les bons Samaritains de la LPO

Le relâcher du milan royal du 25 février a été l'occasion pour nous de visiter les locaux de la LPO de l'Hérault. Et cela nous permet ici de saluer l'action de tous ses membres, en grande partie bénévoles.

Situé à l'écart de Villeveyrac sur la route de Loupian (les volières prennent beaucoup de place), ce centre de sauvetage et sauvegarde de la faune sauvage est très actif. Il reçoit des animaux blessés sur un territoire allant du Gard au Roussillon, des hauts cantons au littoral. Les écosystèmes sont très variés et les animaux recueillis sont d'une grande diversité. Mais uniquement des animaux sauvages ; n'espérez pas y faire soigner votre NAC ou chat adoré… Ne leur demandez pas non plus d'enlever le nid d'hirondelles ou de chauve-souris dont les fientes vous gênent : vous ne recevrez que des conseils pour cohabiter! Et le jeune guide nous prodigua maintes  recommandations pour recueillir les animaux : ne pas essayer de les soigner soi-même, ni les garder (carences alimentaires) ; les mettre dans un carton sur un lit de journaux, sans boire ni manger surtout le soir ; sans les entourer de scotch (dégâts irréparables sur les plumes). Le centre est fermé la nuit : il y a des casiers où l'on peut déposer les animaux, moyennant de remplir une fiche, car la LPO est très contrôlée, par l'Office national de la Chasse et de la Faune sauvage et par la Direction Départementale de la Protection des Populations. Un grand cahier où sont notées toutes les espèces recueillies est tenu scrupuleusement à jour.

Les plus représentées sont les goélands, puis les martinets. Car, en dehors des espèces des garrigues déjà citées, sont amenés nombre d'oiseaux du littoral et des étangs : canard colvert, grèbe huppée, aigrette… Blessés par des voitures, des prédateurs, voire des chasseurs dont l'un d'eux a fait un carton sur une aigrette, un héron, un cormoran près de l'Orb (et "notre" milan). Mais l'on trouve aussi des oisillons tombés du nid : il ne faut pas les apporter au centre, surtout les hiboux et les chouettes qui quittent le nid avant de savoir voler. Seulement les mettre en hauteur, à l'abri de nos terribles carnivores familiers, car les parents ne sont pas loin et viendront les nourrir quand vous serez parti.  Le centre soigne tous ces animaux et quelques mammifères, hérissons, putois… Il est équipé pour faire des radios, des opérations faites par un vétérinaire bénévole. Il a eu à traiter un oiseau mazouté sur le Verdanson et peut faire face à une marée noire. Dans ce cas, un camion viendrait avec du matériel spécifique pour laver les oiseaux. Après le traitement, les oiseaux sont mis dans des volières. Les soigneurs ne font pas cohabiter certaines espèces (y compris certaines espèces de chouettes entre elles). Ces abris tiennent une grande place et sont séparés du public par une forte palissade pour éviter tout contact (toute "imprégnation").

Ne recevant pratiquement pas d'argent public, le centre a besoin de généreux donateurs et de bénévoles pour fonctionner. Serez-vous le prochain "bon Samaritain" ?

Roselyne Ricalens

Villeveyrac : un envol royal

Samedi 25 février, aux confins de l'arrière pays du bassin de Thau, à Villeveyrac, la faune des garrigues était à l'honneur. Un forum d'associations œuvrant pour la sauvegarde de ce patrimoine naturel réunissait une centaine de passionnés au Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage pour célébrer des espèces en danger (et méconnues), les oiseaux des garrigues. Avec un beau point d'orgue à 14h30, un retour à la vie sauvage pour un milan royal et 4 buses variables.

Le centre de Villeveyrac est l'un des 7 centres en France ouvert en juin 2012 par la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO). Ouvert toute l'année, 7 jours sur 7, il accueille les animaux sauvages des garrigues en détresse. Car les garrigues, cette banquette calcaire qui domine la plaine languedocienne couverte de thym, lavande, épineux, chênes kermès, sont le milieu de vie d'une faune spécifique : petits mammifères (écureuils, hérissons) et oiseaux, ceux qui étaient à l'honneur ce jour-là. Des fauvettes à la grive en passant par le chardonneret, des corneilles aux hulottes et grands ducs, tous hantent les garrigues. Ainsi que les fascinants oiseaux de proie : buse, épervier, faucon crècerelle, avec des visiteurs venus d'ailleurs, milan noir, milan royal. Ce dernier, grâce à son envergure (1,50m), sa logue queue rousse agissant comme gouvernail "plane et louvoie au dessus des terroirs découverts". Un impressionnant portrait du rapace accueillait les visiteurs à l'entrée du centre et l'on pouvait admirer la le plumage blanc de sa tête et le brun roux de son corps.

Les visiteurs plutôt d'âge moyen avaient emmené parfois "les petits" et les passionnés se pressaient à la salle vidéo, écoutant attentivement le jeune guide de la LPO, brillant professionnel de la facette pédagogique du centre. Et ils sont menacés les hôtes des garrigues ! Car l'homme modifie l'habitat naturel, et chasse ces oiseaux. Le héros du jour a été accueilli au centre souffrant de multiples fractures et d'hémorragies internes dues à une volée de petits plombs. Il a été soigné dans une des plus grandes volières et a survécu (ce qui n'est pas le cas d'un pensionnaire sur deux). Ravigoté, remis sur patte, non "imprégné" par l'homme, il pouvait quitter le centre. Alors, les fervents de la nature, les admirateurs des chefs d'œuvre vivants se sont groupés dans un coin de garrigue, sur un promontoire, autour des bénévoles de la Ligue. Et, trois jeunes femmes et un garçon ont extrait des cartons le milan (puis les 4 buses). Celui-ci, après un bref moment dans les bras du soigneur, est relâché et s'envole, ailes battantes.

Il ne restait plus aux visiteurs qu'à écouter le guide de la LPO égrenant les espèces, observer les nichoirs, ces maisons des oiseaux. Et les esprits aussi prenaient leur envol.

Hervé Le Blanche

Très beau relâcher d'oiseaux

Le Forum des Garrigues avait lieu ce Samedi 25 février à Villeveyrac en partenariat avec la LPO.

Cette année, le Collectif des Garrigues a souhaité laisser la possibilité aux conjoints et enfants de ses membres de participer à cette rencontre. Le Collectif des Garrigues a pour finalité de rassembler et de valoriser les expériences et les connaissances sur la garrigue, de contribuer au rapprochement des acteurs du territoire, et de susciter la réflexion sur le futur des garrigues, préservant et développant les spécificités de ce territoire, dans le respect des milieux et de sa vie citoyenne.

Le Forum se déroulait tout au long de la journée avec des ateliers de réflexion et des animations diverses, sans compter le pique nique partagé toujours très gourmand.

A 14 h 30 lors d'une sortie en garrigues accompagnée par les animateurs de la LPO au sein du parc pédagogique du Centre Régional de Sauvegarde de la Faune Sauvage près de 150 personnes ont pu observer le relâcher d'un Milan royal avec celui de 4 buses.

Ces 5 oiseaux avaient été soignés par la LPO, ayant subi des traumatismes suite à des accidents ou au fait d'avoir reçu des plombs. Si le Milan devrait rapidement se diriger vers l'Aude d'où il provient, les buses pourraient rester dans le secteur, sans problèmes.

Félicitations à la LPO et à ses bénévoles.

Eau brute : le nouveau contrat en vigueur à Villeveyrac

 Le 30 janvier, tous les usagers du réseau BRL étaient conviés à une réunion d’informations sur le nouveau contrat en cours depuis le 1er janvier 2017, en présence de Céline Michelon et Michel Garcia élus, et Evelyne Kurutcharry de BRL E.

« Après plus de 3 ans de travail, et d'une procédure d'appel d'offre, nous avons enfin un nouveau contrat. Et même si le gestionnaire est toujours BRL (BRL Exploitation plus exactement), les termes du contrat ont beaucoup évolué. Nous tenions à informer et discuter avec les usagers du réseau de ces nouveautés. » informe Céline Michelon, adjointe au Maire en charge des questions agricoles.

Lors de la création du réseau il y a trente ans, Villeveyrac était une commune pionnière dans la création d'un réseau d'eau brute. La concession établie pour une première période de 20 ans, puis allongée de 10 ans avait permis le financement des lourds travaux d'installation d'un réseau performant, et ce sur tout le territoire de la commune. Au terme de la concession, la commune, accompagnée par le bureau d'études CCE&C a pris le temps de faire le bilan de cette installation. Il est apparu que le réseau était en très bon état, avec un rendement supérieur à 80%.

Le partenariat avec BRLE avait donc plutôt bien fonctionné et la commune se trouve donc propriétaire d'un ouvrage entièrement financé et fonctionnel au terme de ces 30 années. Mais de nouvelles problématiques sont également apparues entre temps. La première d'entre elles est le changement climatique, avec le manque d'eau qui s'est fait ressentir déjà deux fois sur les trois dernières campagnes.

La saturation du réseau a aussi amené à n'ouvrir aucun nouveau contrat depuis déjà cinq ans, malgré la demande. La nouvelle délégation de service publique se devait donc de répondre à ces nouveaux enjeux. Ainsi pour inciter aux économies d'eau, les usagers particuliers ont vu leur franchise supprimée. Du coté des agriculteurs, les compteurs seront tous remplacés dans les années à venir par des compteurs à télé-relève qui permettront de suivre les consommations en temps réel. Un plan de gestion est en cours d’élaboration par l’exploitant et la Mairie.

 

Ce plan de gestion doit prévoir les procédures à suivre en cas de crise de sécheresse comme celles de 2014 et 2016. Ce plan de gestion sera présenté fin mars, durant la réunion d’avant saison. Les nouveaux compteurs font partis des moyens de l'appliquer au plus juste. Ils permettront également de repérer plus efficacement les fuites sur les réseaux individuels. D'autre part, la commune travaille à mettre en place, en partenariat avec la Chambre de l'agriculture de l'Hérault, un programme de formation sur l'irrigation dans un contexte d'économie d'eau. Il sera basé sur un réseau de tensiomètres installés sur le territoire, permettant de suivre l'état de sécheresse des cultures et donc les besoins en eau.

Enfin, pour répondre au manque d'eau qui devient récurrent, le travail est engagé pour se brancher au réseau Aqua-Domitia, et bénéficier d'un complément de ressource. Cette adduction nécessitera bien sur des travaux qui seront financés en partie par la redevance que versera chaque année le nouveau fermier à la commune. « Il est important de savoir que chaque euro que versera BRLE à la commune sera réinvesti dans le réseau.Cet argent ne peut pas rentrer dans le budget général de la commune. C’est une obligation des délégations de services public. Et cela assure une pérennité à cet outil. » ajoute Céline Michelon. L'adjointe table sur une mise en service dès 2021.

Richard Rol félicité par Christophe Morgo

Dernièrement, Christophe Morgo, Maire de Villeveyrac, rendait hommage au travail accompli par Richard Rol en tant qu'agent de la Police Municipale de Villeveyrac avant son départ.

"Richard, C’est à moi que reviens la lourde tâche de faire un discours pour votre départ…et pourtant nous n’avons que très peu travaillé ensemble… Néanmoins, après plusieurs discussions avec vos collègues qui vous connaissent bien, je peux revenir sur votre carrière et je suis honoré d’être responsable de cette mission. Après une carrière de 10 ans dans l’armée vous avez intégré la police municipale en 2002 et avez été recruté à la Mairie de Villeveyrac en 2006, en tant que gardien de Police municipale."

"Vous avez suivi la formation d’intégration des agents de PM et vous en êtes sorti MAJOR. D’ailleurs je voudrai citer ce que le directeur régional du CNFPT avait marqué à propos de VOUS suite à sa formation d’intégration « élève très sérieux, très bonne intégration dans le groupe. Il possède des qualités relationnelles indispensables à ce métier, ainsi que des capacités d’écoute. Son expérience dans l’armée lui confère des qualités professionnelles certaines : esprit d’équipe, organisation…. »

Visiblement, il ne s’était pas trompé ! Vous avez travaillé aux côtés d’Alain Poujade, à la surveillance du village, au maintien de l’ordre. Même si le village est plutôt tranquille, travailler aux côtés d’Alain n’est pas de tout repos. Mais votre caractère calme et votre patience vous ont permis de former un tandem efficace."

"Vos collègues disent de vous que vous êtes très sympathique, toujours présent et partant pour les bons moments, avec toutefois une conscience professionnelle remarquable ! je regrette un peu de n’avoir pu profiter pleinement d’un si bon élément ! Parce que oui, la vie n’a pas été tendre avec vous ! Et pourtant, vous êtes là debout, avec votre famille. Vous êtes un père de famille présent, attentionné pour vos enfants, et vous faites face aux difficultés de la vie ! Alors pour votre courage bravo ! Pour votre carrière et votre investissement pour notre commune, merci !"

Réunion de l'association du Veydrac

L’association du Veydrac invite toutes les personnes intéressées par les courses pédestres, bénévoles et autres à participer à la réunion de ce mardi 24 janvier à 18 h 30, salle des rencontres Marcel-Peysson.

Voeux du maire à villeveyrac

 

C'est devant une très belle assemblée dans la salle des fêtes  que Christophe Morgo, maire de Villeveyrac, est venu  souhaiter aux habitants de la commune  une bonne année 2017 "pleine de changements."

Il a  tenu à  féliciter l'élu de Villeveyrac, Monsieur Garcia, vice-président de la nouvelle communauté d'agglomération du Bassin de Thau. En effet après la fusion depuis le 1er janvier 2017 de Thau agglo et de la CCNBT (Communauté de Communes du Nord du Bassin de Thau), le conseil communautaire de la grand agglo de Thau, réuni le 12 janvier,  a nommé à la vice-présidence le Conseiller de Villeveyrac. Le maire a également félicité tous les élus de l’ancienne intercommunalité  du Nord Bassin de Thau, créé en 1974, pour leur travail depuis plus de 42 ans  avec par exemple :

  • La collecte et la gestion de déchets en régie.
  • La création d’une brigade territoriale, permettant de surveiller le territoire.
  • Une dynamique touristique forte, alliant découverte du terroir, et de la culture.
  • La création et l’animation de nombreuses zones artisanales.

Après avoir présenté  les 9 agents recenseurs de la commune  le maire a rappelé quelques uns des travaux qui ont marqué l'année 2016:

  •  La réfection et la modernisation du gymnase.
  •  Plus de 180 000  investis dans la réfection des chemins communaux afin  qu’ils résistent mieux aux pluies violentes.
  •  Le réaménagement et la sécurisation du  cimetière.
  •  Un local poubelle dans la salle des rencontres pour  lutter contre les dépôts sauvages…
  •  La construction d’une nouvelle salle de classe à l’école.
  •  Enfin  les petits travaux du quotidien, la manutention, le nettoyage des salles, les petits travaux aux écoles, le service des encombrants…

 Le CCAS a été  félicité pour ses nombreuses actions avec les jeunes et  les aînés   dont la plus remarquable est pour monsieur le Maire  " la mise en place des repas des aînés. Tous les vendredis des anciens peuvent profiter d’un repas pris en commun, « presque comme au restaurant », servis par des bénévoles. Ce moment convivial est une richesse, et je suis très fier qu’il existe à Villeveyrac !"

 Il a ensuite énoncé une liste non exhaustive de travaux à venir :

  • Un nouveau centre technique municipal.
  • Un nouveau bâtiment qui abritera la police municipale et le CCAS.
  • Des travaux sur la route de Clermont, qui sécuriseront les entrées de ville et permettront aux piétons d’aller et venir.
  • L’implantation de caméras de vidéo- surveillance pour assurer la sécurité de tous les citoyens.
  • Des projets pédagogiques forts et porteurs pour les plus jeunes.
  • Un accompagnement des personnes âgées, au travers d’actions conviviales, comme le repas des aînés.
  • Des services administratifs mobilisés pour répondre au mieux aux demandes, tout en réduisant les coûts de service.
  • Et une série d’événements, culturels et sportifs portés par le très actif OMAC

Enfin Christophe Morgo a évoqué les nombreuses actions de la ville de Villeveyrac en terme de protection de l’environnement comme  le label Apicity, que la commune a reçu pour  son  engagement en faveur de la protection des abeilles ou  le  nouveau contrat pour la gestion  du réseau d’eau brute, permettant d’ici quelques années de profiter  du réseau Aqua Domitia, de limiter la saturation du réseau, et d’éviter les épisodes de crises fréquentes, cette dernière décennie.

   Avant de conclure Christophe Morgo a abordé  un problème qui  lui tenait à cœur, les incivilités:  "J’ai l’impression que la mairie met tout en œuvre pour répondre à vos besoins  : des poubelles, des services d’encombrants, des distributeurs de sacs pour les propriétaires de chien, une déchetterie, un nettoyage régulier de la voirie… rappelait  Christophe Morgo qui espère que ces mauvais comportements cesseront en 2017.

Villeveyrac : recensement 2017

 Le recensement est sur le point de démarrer !RECENSEMENT 2017

 

 

Les agents recenseurs commencent à sillonner le village pour reconnaître leur secteur.

Ils vous ont laissé dans votre boîte aux lettres une information sur le recensement.

Dès le 19 janvier vous pourrez répondre en ligne (après avoir reçu vos codes).

 

 

Mais à quoi sert le recensement ? Connaître le nombre d'habitants d'une commune, lui permet de recevoir des dotations de l'état en fonction de sa population. Plus la population est importante, plus l'état accompagne financièrement la commune. Cela sert aussi à organiser son fonctionnement : services, nombre d'élus, commerces... En un mot, le recensement est essentiel au fonctionnement des services publics ! Il est obligatoire ! Toute personne habitant le territoire doit se faire recenser.

Les données récoltées sont strictement confidentielles, et sont à destination UNIQUEMENT de l'INSEE pour réaliser des statistiques.

Pour toutes questions : 04 67 78 06 34 ou http://www.le-recensement-et-moi.fr/rpetmoi/accueil

A très vite !

Villeveyrac : Le 28, "Dans la peau d'une Femme"

Samedi 28 janvier, dîner-spectacle avec "Dans la peau d'une Femme".

Salle Marcel Peysson

Ouverture des portes à 19 h, repas à 20 h, spectacle à 21 h 30.

Inscriptions et réservations :

Boulangerie "Le pan villamandin", Boulangerie Gouda, et tel : 06.15.17.27.02

La pierre sèche

Toutes les informations nécessaires à la réalisation dans les règles de l'art d'une belle maçonnerie de pierre sèche. Pour ériger un mur de clôture, remonter un mur de soutènement ou se lancer dans la construction d'une cabane semblable à celles, si pittoresques, qui parsèment le territoire français, il faut en effet renouer avec le savoir-faire peu à peu disparu du paysan maçon. Christian Lassure, spécialiste reconnu de l'architecture de pierre sèche, a passionnément contribué à la redécouverte, depuis une trentaine d'années, de cet ensemble de techniques traditionnelles. Il nous en livre ici généreusement toutes les clés, depuis la tranchée de fondation jusqu'aux secrets de la voûte en encorbellement.

» Amazon