Villeveyrac

Les motos de l'espoir tiennent bien la route

flynP1220939Ce samedi matin, les bénévoles et tous les membres de l'association des Motos de l'Espoir, qui étaient sur le pied de guerre depuis plusieurs semaines, avec des permanences, leur tombola et des ventes de vêtements, lançaient le grand week-end des motos de l'espoir, autour de la salle des rencontres de Villeveyrac. Un nouveau site dans une nouvelle commune et donc de nouvelles habitudes à prendre

Depuis 12 ans, la priorité de ces motards est de venir en aide à des enfants handicapés ou malades en leur permettant de vivre au jour le jour, plus facilement, ou en leur procurant des instants magiques. Ils ne versent pas d'argent directement mais ils financent des matériels adaptés ou des séjours nécessaires pour la santé physique et psychologique de ces jeunes. Leur week-end leur permet chaque année de récolter des fonds pour réaliser leurs projets et souvent d'aller au-delà de leurs objectifs.

flynP1220947

Ces 2 jours de fête avait pour but de faire le bonheur de malades ou handicapés qui ont besoin d'une aide et qui pourront en profiter si le bénéfice le permet. 2 enfants étaient concernés, Mathis et Rabiou, avec autour d'eux des familles qui ont besoin d'aide. Ces malades ont souvent besoin de matériel adapté pour leur bien être dans leur vie de tous les jours. Grâce aux dons, aux sponsors, à des sociétés privés, et à plusieurs mairies ainsi qu'avec l'aide du Département, et grâce aux recettes dégagées sur les deux jours, l’association va permettre de financer des projets.

Aidés par des partenaires par la mairie de Villeveyrac, Balaruc les Bains et Mèze et par d'autres communes du Bassin de Thau, l'action caritative des Motos de l'Espoir ne s'arrête pas là.

Unis dans un même objectif, tous étaient on ne peut plus motivés. De bonne heure ce samedi, durant l’installation des commerçants, Ghislaine Vergues, aidée par ses camarades, veillait au bon déroulement des opérations tout en accueillant les premiers motards, visiteurs. Quelques moteurs tournaient, peu à peu la musique et la chanson réveillaient les esprits. Des groupes se formaient et n'allaient cesser de gonfler.flynP1220938

Alors que les motards se rassemblaient, l'esprit d'entraide tournait à plein régime et la convivialité était à l'ordre du jour. Jusqu'à 14 h, les motos arrivaient. Près de de deux cents d'entre elles ont formé un très long cortège de 2 roues plus rutilantes les unes que les autres, qui a pris la direction de Canet pour une belle balade en passant par de magnifiques petites routes. Puis ce fut une étape à Florensac avec une rencontre avec Vincent Gaudy, le Maire de la ville avant de revenir vers Villeveyrac.

Au retour, la pause musicale avec les Toons qui ont interprété un bon nombre de standards des années 80, et puis ce fut les concerts des 2 groupes retenus qui se sont succédés : les Twenty-Wine, un groupe Rock poussannais et le Label Rock 32 venu du Gers qui firent de belles démonstrations ont mis l'ambiance avant et à l'heure de l'apéritif.flynP1220979

 La pression montait sur scène et tout autour avec des rythmes appréciés par les motards. L'on croisait Richy Hallyday qui était venu rendre visite à l'association dont il est le parrain, mais ce 1er juin il n'a pas chanté.

 Christophe Morgo et Vincent Gaudy, Maires de Villeveyrac et de Florensac, saluaient l'action de l'association, et félicitait ghyslaine et son équipe pour leur motivation, pour leur sérieux et précisait que cette association qui est animée par l'aide, l'entraide et la solidarité , permet d'atteindre de très beaux objectifs et donne la possibilité à certains de vivre beaucoup mieux... "12 ans pour aider ceux qui ont besoin d'aide, avec un engagement indéfectible. Bravo, très heureux de vous accueillir ce week-end à Villeveyrac".

Pour de nombreux participants il était temps de se désaltérer. L'on approchait du repas, qui allait être partagé par de nombreux convives en plein air, avec tout les ingrédients pour revigorer les corps avant que le grand spectacle ne débute; l'aligot de la Maison de l'Aveyron avait du succès.

A l'heure des balances, les musiciens d'Ultima et Marc Flyn, un autre sosie de Johnny Hallyday, étaient bien motivés pour venir en aide aux malades dont s'occupe l'association des Motos de l'Espoir.

Le concert démarrait avec professionnalisme devant un public de fidèles, car après Marco, c'est Ultima qui allait assurer. De bien belles chansons s'enchaînaient avec Marc Flyn que l'on découvrait. Il était monté sur scène pour interpréter quelques chansons de Johnny qui sont toujours dans le coeur des Français.

Les spectateurs  dansaient. Une partie du public participait, rêvait et se laissait entraîner ou porter par le rythme de la soirée.Le spectacle se poursuivait : avec le concert de variété d'Ultima et un petit show qui clôturait en beauté ce samedi d'espoir placé sous le soleil. Le public présent avait passé une très bonne soirée qui en annonce d'autres durant l'été. Les objectifs étaient atteints. Tout allait bien. La nuit se faisait douce et bien étoilée.flynP1230003

Les motards reprenaient du service, le lendemain, en prenant la direction de Mèze et Balaruc les Bains pour un petit déjeuner plein de vitamines puis à 12 h 30, avec le retour des motos, en partageant une brasucade devant la salle des rencontres dans une ambiance bien conviviale.

L'après-midi, karaoké avec les Toons, tandis qu'à la cave coopérative l'on se préparait à clôturer l'évènement, en douceur et en musique et en réduisant le régime des moteurs et le niveau du son. Les organisateurs, les motards et les visiteurs peuvent être fiers car leurs actions porte ses fruits en étant toujours en faveur des enfants handicapés ou malades. C'est vraiment inscrit dans leur cœur et cela se traduit par du concret.

Une belle satisfaction pour la famille "Moto" qui n'a pas dit son dernier mot, n'en doutons pas.

flynP1220996

flynCapture

Une naissance surprise à Villeveyrac

La journée du samedi 25 mai 2019 restera gravée dans leur mémoire ! Si la naissance d’un enfant est toujours un moment inoubliable, la petit Tya a voulu marquer l’histoire familiale.

 En effet, Tya n’a pas laissé le temps à ses parents de se rendre à la maternité et a pointé le bout de son nez à 18 h 54 au domicile familial.surpris20190528_161600-1

Les pompiers de Loupian, prévenus par le papa, sont arrivés alors que le travail avait bien commencé et ont pu assisté la maman pour les derniers moments de cet accouchement rocambolesque.

D’ailleurs, la petite famille tenait à remercier, encore une fois, ces pompiers qui ont été d’un grand soutien.

 A présent, le bébé et sa maman se portent très bien. Tout ce petit monde a pu quitter l’hôpital quelques jours plus tard et rentrer chez eux heureux et riche d’un souvenir inaltérable d’une rentrée dans la vie fracassante.

Le centre de sauvegarde de la faune sauvage de Villeveyrac ouvre ses portes

Le Département compte plus de 500 sites Refuges LPO : 
350 jardins, 11 balcons, 137 établissements à but pédagogique, 2 collectivités et 2 entreprises.

Dans le cadre de la Fête de la Nature en mai 2019, 14 d'entre eux vous ouvrent leurs portes et vous accueillent afin d'échanger sur la préservation de la biodiversité de proximité. Le centre est encore ouvert ce dimanche.ploP1220612

 

A Villeveyrac, au centre de sauvegarde de la faune sauvage LPO, ce samedi si l'on pouvait participer à l'inauguration de la fresque de Lauraine Motti  à partir de 17 h 30 dans le cadre des portes ouvertes du parc pédagogique du Centre, pour les visiteurs assez nombreux, il était proposé durant la journée une présentation des activités de  l'unité de soins par le personnel et les bénévoles avec à l'extérieur des stands d'animation des www.desterresetdesailes.fr et des Refuges LPO. Tous deux ont rencontré un beau succès auprès des adultes et des enfants.
  Avant de terminer par un  relâcher d'oiseaux réhabilités par le CSFS  la visite du potager pédagogique et l'observation de  land-art sur le terrain vous rapprochaient encore un peu plus de la nature.

https://www.facebook.com/LPO34/videos/2256447684605419/?t=3

https://www.francebleu.fr/infos/climat-environnement/journees-portes-ouvertes-au-centre-de-soin-de-la-faune-sauvage-a-villeveyrac-1558810937ploP1220607

La saison 2019 à l'Abbaye de Valmagne

caloihjkCapture
 caloiCapture
 
Les soirées culturelles de Valmagne, édition 2019 

Musiques Espagnoles et de la Méditerranée 
 
Paco Ibañez
Pedro Soler & Gaspar Claus
Luis de la Carrasca
Les Chorégiens 
 
Cliquez ci dessous pour découvrir le programme complet des concerts et visites nocturnes à l'abbaye 
Programme complet
 
Evénements oenotouristiques
 
Samedi 15 juin : Atelier Terroirs 
Accompagné par le vigneron, partez à la découverte des terroirs de l'abbaye suivi d'une dégustation ! 
Tarif : 15€, réservation conseillée.

Jeudi 18 juillet : Dégustation gourmande
Précédée d'une visite de l'abbaye. Au programme, vins de l'abbaye et rencontre des producteurs locaux.
Tarif : 14€ (visite et dégustation), réservation conseillée.

Samedi 7 septembre : Conférence du Docteur Laurent Chevalier
"Comment avoir une alimentation sans toxiques comme au temps des moines".
Tarif : 10€ sur réservation. 

Samedi 14 septembre : Les vendanges de Valmagne
Découvrez notre terroir et nos vignes les plus anciennes et venez ramasser quelques grappes ! 

Samedi 9 novembre : Dégustation prestige "Vieux Millésimes"
Avec Philippe d'Allaines et Daniel Roche.
Tarif atelier seul : 15€ - atelier + menu terroir 48€/personne (1 verre de vin offert)

Samedi 14 décembre : Dégustation gourmande
Précédée d'une visite de l'abbaye. Vin de l'abbaye et rencontre avec un producteur d'huîtres !
Tarif : 15€, sur réservation. 
Programme des animations
 
 
Notre ferme auberge vous accueille pour vous restaurer ! Une bonne idée après les animations...

Réservations au 04 67 78 47 32 ou 
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
 
Pour s'amuser en famille...
 
Le grand jeu de piste de Valmagne est toujours disponible ! Pour les familles de 4 à 99 ans, découvrez l'abbaye en vous amusant à la recherche du trésor perdu des couleurs de Valmagne...

caloidtfgiCapture

Christophe Morgo, Président de l'EID Méditerranée fait le point sur le problème des Moustiques et des Moustiques Tigres

Pour les moustiques nuisants traditionnels, issus des zones humides littorales et rétro-littorales, deux espèces  font l’objet du contrôle et des traitements antilarvaires de l’EID-Med, à raison de leur double faculté de piquer les humains et de se déplacer sur de vastes espaces (jusqu’à 40 kms maximum à l’intérieur des terres, en fonction de l’orientation et de la puissance des vents).

Il y a une espèce plutôt hivernale (Aedes detritus) et une espèce plutôt estivale (Aedes caspius), qui en fait démarre au cours du printemps. Ce qui explique que les traitements peuvent se faire dès la fin janvier jusqu’à la fin de l’automne

 

Cette année 2019 a démarré doucement, notamment par rapport aux deux années précédentes : Christophe Morgo, Président de l'EID Méditerranée rappelle qu' à l’échelle de la zone d’action de l’EID (de Cerbère à l’étang de Berre), le cumul des traitements depuis le 1er janvier s’élève, à ce jour, à 7 200 hectares, soit presque deux fois moins que l’an dernier à la même période. Et le ressenti de nuisance est de faible à nul dans les zones agglomérées.

Mais attention, la situation du jour n’est pas celle du lendemain : ce n’est pas parce que le début d’année est calme que la suite sera du même tonneau.

 Et il rajoute : "Ce qu’il faut bien faire comprendre, c’est que l’éclosion des espèces de moustiques concernées est tributaire des mises en eau : pluies, entrées marines, irrigations. Et la rapidité du développement larvaire est tributaire des températures : plus il fait chaud, plus ça va vite. Donc, l’aléa météorologique est décisif et nul ne sait, au-delà d’une grosse semaine, s’il y aura d’ici la fin du printemps, durant l’été et durant l’automne à venir beaucoup d’eau ou non : coups de mer, intempéries, sécheresse suscitant des irrigations nombreuses et répétitives ?..."

 Le cumul annuel d’hectares traités est très variable d’une année à l’autre, et, au sein de chaque année, d’un mois à l’autre : cela peut aller de moins de 30 000 hectares les années « basses » (comme en 2017 : 27 000 ha) jusqu’à 40 ou 45 000 hectares les années « hautes ».

 Pour le moustique-tigre (Aedes albopictus),  Christophe Morgo insiste sur le fait qu’il n’a absolument rien à voir avec ses congénères issus des zones humides, sinon qu’il est un moustique…

Le cadre de son existence, ses gîtes de reproduction, ses périodes de piqûres, ses distances de déplacement sont complètement différents.

 "Lui il est exclusivement urbain, ses gîtes sont tout récipient ou tout objet pouvant recueillir de l’eau, souvent de très petite taille, se trouvant à l’air libre. 80 % des situations sont à l’intérieur des domiciles des gens. Ces gîtes de reproduction pullulent en nombre et sont très aléatoires dans l’espace et dans le temps : c’est ce qui explique qu’on ne peut pas leur adresser la stratégie insecticide antilarvaire qu’on utilise contre les moustiques « ruraux » se développant au sein des zones humides littorales. Ainsi, partout dans le monde où le moustique-tigre s’est installé, la meilleure sinon la seule démarche permettant de contenir ses populations est la prévention. D’où la communication volontariste des gestes domestiques à produire au quotidien, chez soi, pour éviter des mises en eau ou pour rendre étanches certains récipients (comme les collecteurs d’eau pluviale) afin d’éviter la ponte des femelles moustiques-tigres sur leur rebord.

 À cette période (fin avril / début mai), le moustique-tigre est encore « endormi » ou au tout début de son réveil : il s’agit d’une « diapause » (hibernation) au niveau de ses œufs. Son réveil se fait au cours du printemps, très progressivement, de sorte que même s’il peut y avoir des larves voire quelques spécimens adultes volants dès le début mai ou à la mi-mai, ce moustique ne commence à être « audible » et nuisant qu’à partir de fin mai / début juin, puis il va crescendo jusqu’à l’amorce de sa nouvelle diapause, elle-même très progressive, à partir de la fin d’été / début d’automne.

 Le Président de l'EID précise : "Il est un vecteur potentiel de virus, tels que la dengue ou le chikungunya, mais ses facultés de transmission sont maîtrisées grâce à un plan de surveillance entomologique et sanitaire efficace, diligenté par le ministère de la Santé et les ARS, et un dispositif de lutte antivectorielle (traitements ponctuels sur des signalements par les ARS de cas importés), en tant que de besoin, pour lequel l’EID Méditerranée est opérateur dans les départements du pourtour méditerranéen, notamment. Mais la population est interpellée par le moustique-tigre d’abord pour son volet nuisant."

 À l’échelle du pays, son extension est progressive : 42 département étaient touchés fin 2017 ; ils étaient 51 à la fin de la saison 2018, dans des proportions différentes selon l’ancienneté de leur colonisation : de presque toutes les communes, dans le sud-est, à quelques-unes seulement vers le norde (ainsi il commence à être présent à Paris, en Ile de France, en Vendée, en Alsace…).

L'Entente interdépartementale pour la démoustication du littoral méditerranéen (EID Méditerranée ou EID-Med) est un opérateur en zones humides. Cet établissement public chargé de la lutte contre les moustiques nuisibles (ou nuisants) et vecteurs, est mandaté depuis près de soixante ans par les Départements des Pyrénées-Orientales, de l’Aude, de l’Hérault, du Gard et des Bouches-du-Rhône. En 2007, la Région Occitanie (ex-Languedoc-Roussillon) puis, en 2012, le Département du Var ont également adhéré à ses statuts.

Outre le contrôle des espèces de moustiques nuisibles issus des zones humides littorales et pouvant atteindre les zones agglomérées à fortes densités de populations, l’EID Méditerranée est un des principaux acteurs de la lutte contre le « moustique tigre », arrivé récemment, aujourd’hui identifié dans tout ou partie d’une trentaine de départements, se développant dans les zones urbaines, principalement au sein des domiciles privés.Clic sur la vidéo

Cycle de vie du moustique

 

La pierre sèche

Toutes les informations nécessaires à la réalisation dans les règles de l'art d'une belle maçonnerie de pierre sèche. Pour ériger un mur de clôture, remonter un mur de soutènement ou se lancer dans la construction d'une cabane semblable à celles, si pittoresques, qui parsèment le territoire français, il faut en effet renouer avec le savoir-faire peu à peu disparu du paysan maçon. Christian Lassure, spécialiste reconnu de l'architecture de pierre sèche, a passionnément contribué à la redécouverte, depuis une trentaine d'années, de cet ensemble de techniques traditionnelles. Il nous en livre ici généreusement toutes les clés, depuis la tranchée de fondation jusqu'aux secrets de la voûte en encorbellement.

» Amazon