échos

Bientôt le forum "les révolutions du sport"

spospoCapture

Jeudi 1er février 2018 de 9h à 17h

Casino de Balaruc-les-Bains
33, rue du Mont-Saint-Clair, 34540 Balaruc-les-Bains


PROGRAMME
filet -Les
                        revolutions du sport

 • 9 h
Ouverture du Forum par François Commeinhes, Président de Sète Agglopôle Méditerranée, et Gilles van Kote, Directeur délégué du Monde

 • 9 h 10
Introduction « Comment les nouveaux entrants du digital transforment-ils football, tennis et cyclisme »?, par Thomas Borie, Fabernovel Innovate

 • 9 h 30 - 10 h 45
Les nouveaux investisseurs du digital déstabilisent-ils l'économie du sport ?
avec
• François Lévêque, économiste, CERNA Mines Paris Tech
• Boris Pourreau, fondateur de Running Heroes
• Xavier Spender,
 directeur général du pôle rugby de La Dépêche
• Stephanie Gottlib-Zeh, fondatrice d'Agyleo Sport
Didier Lacroix, président du Stade toulousain
Nathalie Sonnac, conseillère au CSA (sous réserve).

 • 10 h 55
Introduction « Pourquoi la NBA réussit sa transformation digitale et pas la Premier League ? », par Boris Naguet de Saint Vulfran, Fabernovel Innovate.

 • 11 h 15 - 12 h 30
Les compétitions et les clubs doivent-ils innover pour s'adapter aux nouvelles attentes sportives ?
avec
Arnaud Saurois, maître de conférences associé à la Faculté des Sciences du Sport de l'université de Poitiers
Fabien Pelous du Stade toulousain
Patrice Canayer, manageur entraîneur du Montpellier Handball
Kito de Pavant, navigateur
Roland Jourdain, navigateur et fondateur de Kairos
Doris Wetzel, championne de kitesurf, créatrice de Wo'mana
Stéphane Diagana, champion du monde d'athlétisme, Paris 2024.

Conclusion par  Thomas Favolini, champion du monde de Jet ski, né à Balaruc-les-Bains.

Pause

 • 13 h 45
Introduction « La France peut devenir un leader mondial de l'e-sport, mais Tencent va (probablement) tout rafler », par un représentant de The Pawn.

 • 14 h - 15 h
« L'e-sport va-t-il bouleverser durablement le spectacle sportif ? »
avec
Stephan Euthine, président France eSports, fondateur de LDLC Event
Mehdi Sakaly, fondateur de la World Gaming Federation
Marie-Laure Norindr alias Kayane, championne du monde Street Fighter
Pierre Brousseau, responsable eSport de la Française des jeux
Sophia Metz, fondatrice du Meltdown.
Stéphane Tardivel, directeur Sponsoring, partenariats, événementiel d'Orange.

 • 15 h 10
Introduction « La force des start-up, ce n'est pas la technologie mais l'agilité dans l'expérience client », par Omar El Zayat, Directeur de l'incubateur Le Tremplin.

 • 15 h 25 - 17 h
« Les grands du sport ont-ils vraiment besoin des petits du digital ? »
avec
Denis Bertin, filière industrielle Fast Spor'In, université Aix-Marseille
Catherine Berger, directrice de LR Set
Sarah Ourahmoune, boxeuse et startupeuse (sous réserve)
Patrick de Carvalho, président de Startup Nursery
Stéphane Diagana, champion du monde d'athlétisme, Paris 2024
Christophe Carniel, président-fondateur de Vogo
Nicolas Merle, délégué innovation BPI Occitanie.

 alt=Visuel 3
                              -Les revolutions du sport
 
 alt="Visuel 5
                      -Les revolutions du sport"

Conclusion par Magali Ferrier, Vice-présidente déléguée au sport de Sète Agglopôle Méditerranée (sous réserve).

Je m'inscris

Opération de contrôle des mouillages sauvages sur l'etang de Thau

Opération de contrôle des mouillages sauvages sur l'etang de Thau

 "L’amélioration de la qualité du milieu fragile de l’étang de Thau passe par la nécessité de mettre un terme aux mouillages sauvages agressifs et destructeurs pour les fonds. Dans le même temps, il faudra trouver les moyens d’offrir aux plaisanciers la possibilité de s’amarrer sur des zones respectueuses de l’environnement. Cette perspective fera l’objet d’une large concertation avec les professionnels de la pêche, de la conchyliculture, du tourisme ainsi que les collectivités locales. Ce type de mouillage sauvage peut avoir un impact environnemental important sur le milieu notamment les herbiers à zostères et entraver la navigation des professionnels de la pêche voire se situer au sein même des zones de pêche."

"Il s’agit soit de navires à l’état d’épave donc en état de non-flottabilité posés sur le fond de l’étang, soit de navires à l’abandon en état de flottabilité qui peuvent se détacher à tout moment et devenir des épaves. "

"Par ailleurs, a été constaté la présence de corps-morts installés illégalement, très agressifs pour la faune et la flore sous-marine et qui doivent être retirés."

Précisait la préfecture de l'Hérault.

C’est pourquoi un plan de contrôle a été établi par les services de l’État. La Direction des territoires et de la mer de l’Hérault (DDTM) a procédé le 1er décembre 2017 à une première opération, celle du démontage des corps-morts situés devant le camping Beau rivage (Mèze). Dans cet espace, pas moins de 45 fixations illégales ont été recensées.

Monsieur Philippe NUCHO, sous-préfet en charge du Bassin de Thau, avait exposé plus largement le plan de contrôle qui a été  déployé.

En effet, trois autres zones impactées par des mouillages sauvages ont été identifiées et ont fait l’objet d’opérations de contrôle et de verbalisation :

1- Anse du Barrou (commune de Sète)

2- presqu’île de Balaruc-les-Bains

3- Crique de l’Angle (communes de Bouzigues et de Balaruc-le-Vieux)

De manière plus générale les opérations de verbalisation seront intensifiées sur les bateaux au mouillage de l’étang de Thau par la mobilisation des moyens de la DDTM 34 et la Gendarmerie départementale – Brigade nautique.

Mais parallèlement en partenariat avec les services de Sète Agglopôle méditerranée des zones de mouillages sont recherchées autour de la lagune de Thau.

Thau, partie prenante du projet Littoral +

L’annonce a été faite par le premier ministre le 4 janvier, la région Occitanie est un des 24 lauréats de l’appel à manifestation d’intérêt national « Territoire d’innovation de grande ambition » lancé par le secrétariat général à l’investissement en mars 2017. Le Syndicat mixte du bassin de Thau est partie prenante de ce projet destiné à améliorer la qualité de vie et à augmenter la durabilité des territoires littoraux.

Dans les années à venir, les défis pour les territoires littoraux seront nombreux au regard notamment des contraintes et incertitudes liées au changement climatique et des nombreuses pressions subies : démographique, environnementale et touristique. Porteuse d’une stratégie de conquête des opportunités liées aux espaces côtiers, la région Occitanie a initié le projet Littoral +.

Avec l’ambition de transformer durablement et en profondeur l’économie du littoral régional, celui-ci vise à apporter des réponses concrètes aux défis suivants : compétitivité économique, excellence environnementale, résilience écologique, inclusion des usagers et habitants.

Littoral + a été retenu dans le cadre de l’appel à manifestation d’intérêt national « Territoire d’innovation de grand ambition ». Le Syndicat mixte du bassin de Thau a participé à cette candidature à travers le projet baptisé « lab territorial ». Résolument tourné vers l’innovation, ce projet vise à faire du bassin de Thau, un territoire pilote au plan de la transition écologique. Adaptation aux risques littoraux, pérennisation des activités économiques, soutien à l’innovation entrepreneuriale, organisation d’une solidarité territoriale sur la ressource en eau, réduction des coûts de la gestion publique sont les résultats attendus. Pour mener à bien ce projet, le Syndicat mixte va capitaliser sur l’ingénierie et les outils développés depuis plus d’une décennie dans la gestion des risques sanitaires affectant les espaces lagunaires et la gouvernance innovante mise en place dans le cadre de l’animation du Contrat de gestion intégrée du territoire de Thau.

Il prévoit le développement d’une plate-forme numérique, véritable pôle de partage où l’ensemble des acteurs locaux (citoyens, entreprises, collectivités, scientifiques) mettront à disposition leurs outils (savoir-faire, méthodes, moyens techniques et données) afin de favoriser le partage de connaissance et la création d’un terreau d’expérimentation, de recherche et de développement pour les entreprises et les scientifiques. Les citoyens seront pleinement associés et incités à produire de la connaissance sur les risques littoraux, les milieux, les ressources dans l’objectif de faire de Thau un territoire résilient et exemplaire au plan de la transition écologique.

Toujours dans le cadre de littoral +, le Syndicat mixte du bassin de Thau participera par ailleurs à la création du projet multi-partenarial : « le big data au service de la transformation du littoral ».

Pour tout savoir : http://www.smbt.fr/content/thau-partie-prenante-du-projet-littoral-pour-la-croissance-bleue-et-la-pr%C3%A9servation-du

 

Un bon Markethon en Languedoc-Roussillon

« Le Markethon 2017, 24ème édition, s’est terminé relativement bien ! « Relativement » car l’épisode méditerranéen et les millimètres de pluie ont desservi notre action. Mais, les équipes organisatrices ont bien géré et les « Markethoniens » étaient au rendez vous. Et, nos résultats sont encore et toujours surprenants au vu de la méthode de prospection solidaire « inventée » par Mr Reuter il y a 25 ans : 1552 propositions d’emploi recueillies soit un résultat très honorable en raison des intempéries. »

Résultats globaux markCapture

Merci et Bravo à tous les partenaires publics et privés qui ont permis la réalisation de ce Markethon 2017 !

Merci et Bravo à tous les « Markethoniens » qui se sont investis dans cette recherche solidaire d’emplois !

Merci et Bravo à tous les « Comidériens » pour leur énergie, leur implication et leur travail bénévole avec une mention spéciale au Webmaster qui a fait que le « Markethon on line » a été un succès !

L’équipe du Comider pour le Markethon 2017 F.Boyer, JC Cuinat-Guerraz, D.Lapetina, JP Lefeuvre.

Court rappel historique du Markethon et du Comider

Le Markethon® est né en 1992 dans l’imagination de Monsieur Didier Reuter. Le nom est déposé et Mr Reuter délègue gracieusement l’utilisation du nom Markethon au Comider sur la région Occitanie, le Comider pouvant se rapprocher d’autres associations pour réaliser le Markethon.

"Le concept est simple, c’est une recherche solidaire et spontanée sur le « marché caché » de l’emploi qui est organisée de la manière suivante" :

– Les demandeurs d’emploi sont organisés en équipe de trois personnes – Les organisateurs ont découpé le secteur en zones de prospection physique – Chaque équipe se voit attribuée une zone de prospection dans laquelle elle démarche toutes les entreprises et s’informe des éventuels projets de recrutement possibles dans les semaines ou mois à venir – L’originalité de cette prospection est que chaque équipe ne prospecte pas pour elle même mais pour tous – A la fin de la journée, chaque équipe met dans un « pot commun » toutes les propositions d’emploi qu’elle a recueillies – Statistiquement, une équipe visite 24 entreprises dans la journée et collecte deux propositions d’emploi – Et au total, c’est surprenant mais ça marche, l’action du Markethon gérée par le Comider a permis de découvrir cette année encore plus de 1500 possibilités d’emploi.

Une Grande Armada pour Escale à Sète

L'équipage d'Escale à Sète a mis le cap sur 2018, 5e édition. Les projets de fond se concrétisent avec la participation de notre association à plusieurs rendez-vous importants. Ce fut le cas en particulier avec l'invitation de la Fédération des Musées maritimes de la Méditerranée à Gênes pour la présentation de notre manifestation mais aussi avec la participation de notre équipage aux fêtes maritimes internationales de Brest en juillet 2016 ou lors de la semaine du Golfe à Vannes en mai 2017.

Mais 2018 sera aussi l'année de la venue de la frégate de La Fayette, l'Hermione, dont Sète sera le premier port d'escale en Méditerranée française. Ce sera aussi l'année du centenaire de la fin de la première guerre mondiale, une occasion unique de rassembler voiles et pavillons du monde entier autour de la paix.

Près de cent cinquante bateaux historiques seront accostés le long des quais sétois.

Les plus grands arriveront mardi 22 mars dans la matinée en provenance de Barcelone.

Les bateaux de la Grande Armada : https://www.escaleasete.com/les-baateaux

On pourra les apercevoir sous voiles dés 8h, au large de la corniche. La parade d’entrée dans le port devrait débuter vers 9h. Parmi eux : le majestueux polonais Dar Młodzieży et deux superbes bâtiments qui ont marqué à leur façon l’histoire de la pêche à la morue : le français Marité et le portugais Santa Maria Manuella.

Ces trois là, les seuls dont l’accès à bord sera payant (*), seront accessibles, dès mardi, à partir de 14h jusqu’à 18h30. Du mercredi 23 mars jusqu’au dimanche 27 mars, les visites débuteront à 10h pour se terminer à 18h (dernière montée à bord à 17h30).

Le samedi aura lieu une nocturne jusqu’à 22 h (dernière montée à bord à 21h). Le lundi, les visites seront possibles uniquement le matin de 10h à midi (dernière montée à bord à 11h30), avant la parade de départ qui débutera en début d’après-midi.

Une fois en mer, vers 18h, les Alfajets de la Patrouille de France, viendront saluer les « grands oiseaux des mers ». Les tickets et les pass famille seront en vente quai du Maroc à côté de l’exposition sur les 350 ans du port et à l’Office du tourisme.

Mais pour éviter les files d’attentes, vous pouvez les acheter en ligne en cliquant ici...

 (*) Tarif général :10€, enfants de 5 à 12 ans : 6€, pass famille pour deux adultes et un enfant de 5 à 12 ans : 20€.

 

Une permanence de la Maison des adolescents de l'Hérault

 Depuis octobre 2017, une permanence de la Maison des adolescents de l'Hérault basée à Montpellier et dédiée à la santé globale des jeunes de 11 à 21 ans, s'est installée une fois par semaine à Sète, en partenariat avec le PAEJ de Sète.

Une éducatrice et une psychologue clinicienne accueillent tous les mardis, sauf pendant les vacances scolaires, au centre social Villefranche de 11h30 à 14h30 et au centre social Gabino de 15h à 18h. Pour tous problèmes, les jeunes peuvent venir sans rendez-vous, les familles et les professionnels avec rendez-vous, en appelant au 04 67 92 99 18.

Les objectifs du président Mesquida pour l'Hérault

 Béziers, ce mardi 16 janvier, Kléber Mesquida, Président du Conseil Départemental de l'Hérault présentait ses vœux à la presse. L'occasion de faire un point sur les réalisations passées et de présenter ses objectifs pour le Département.

 

 Kléber Mesquida,
President of Hérault'Department.

On tuesday january 16th, President Kleber Mesquida conveyed his best wishes to the media in Béziers Department Hall. An opportunity to present year 2018 objectives and his thoughts on the future of Hérault Department.


Not only on the technology side as optical fiber will be everywhere in Herault by the end of 2020, but in terms of attraction for tourists, with the creation of a huge park of activities, free of charge for the public, in the Bayssan Domain, around Sortie Ouest. In terms of culture of course, this park will include a huge theatre (900 seatings) to host more festivals. Regarding oenotourism, not only will they encourage the 59 wine-tasting cellars to attract more tourists, but also build infrastructures to host them, such as guest houses, bed and breakfast etc. The wine-growers as well will be helped by a department watering plan to face future lack of water and save the vineyards. Last but not the least among the projects introduced is the buyout of the Beziers airport shares andinfrastructures management, which should secure the activities of that airport..

   

Nul n'étant prophète en son pays, Kléber Mesquida a choisi le sien: amoureux de l'Hérault, il en parle avec passion et se bat depuis 2002 pour aider ce département à se hisser au niveau international (l'Hérault est la 1ère destination favorite des français et la 4ème au niveau international). Avec ses 15000 habitants supplémentaire par an depuis 2002, les infrastructures doivent changer pour accueillir et héberger ses quelques 1.150.000 habitants.

Les projets pour 2018 incluent donc des structures de solidarité, telles que la maison des solidarités Eliane Bauduin à Béziers, de la solidarité aux territoires avec les communes qui accueillent des projets, mais également des créations telles que en 2018 Hérault Ingénierie pour la recherche de financement aux communes.

Plus d'habitants entraînant plus de voitures donc un besoin de sécurité accroissant, de gros travaux sont mis en oeuvre tels que les carrefours Edgar Faure, la rocade nord, les déviations de Puisserguier, Montagnac, le passage surélevé au niveau de Cers pour rouler de Béziers à Agde... Mais également plus d'aires de covoiturage afin d'inciter les citoyens à devenir éco citoyens.

Et s'il est bien de sécuriser, il faut également rendre accessibles les commerces. En toute logique une aide aux collectivités a donc été octroyé aux collectivités désireuses de rendre accessible des maisons des services public aux citoyens.

Puis son cheval de bataille: les réseaux de télécommunication. Où dès 2012 il s'est battu afin de raccrocher l'Hérault au niveau national de la fibre optique. D'ici fin 2020, la région devrait être équipée et ceci gratuitement pour les communes.
Au niveau sportif, Hérault Sport en 2017 a animé 3704 journées sportives sur les plages, les écoles etc. Deux événements majeurs en 2018 dans notre région également: les 12 et 13 mai à Olargues, les championnats du monde d'enduro et de VTT, et la coupe du monde de rugby des moins de 20 ans, finale à Béziers fin 2018.

La culture n'est pas épargnée, la culture étant le patrimoine de ceux qui n'en ont pas. Les grands travaux de 2018 incluent: La réfection du théâtre de toile (Sortie ouest), 900 places, 41000 visiteurs par an, le grand projet du domaine de Bayssan avec la création d'un parc à thème sur le thème du cinéma et du numérique (par une entreprise privée Think Well) , mais également la création des Jardins de la Méditerranée, et des parcours pour la famille entièrement sécurisés avec pistes cyclables et de randonnée.

L'étude faisabilité sera achevée fin 2018 et ces sites devraient permettre la création de 800 emplois et un intérêt certain pour plus de touristes, ce domaine étant près des plages et bien situé par rapport à Montpellier, Narbonne et l'aéroport, devrait pouvoir les attirer lors des journées de grand vent.

Et enfin, autre richesse de notre région, l'Oenotourisme: 24 routes des vins devraient être reconnues sur le plan national, avec des circuits (59 caveaux pour recevoir le public, organiser des dégustations, mais également héberger), un plan d'irrigation afin de sauver nos vignes.

Bref, une présentation concise et intelligente de plans pour mettre en valeur le patrimoine de notre région, et ce sans langue de bois et en toute ouverture d'esprit.

Florence de Martino

 

L'Hérault à très haut débit, partout et pour tous

« Avec l’arrivée du Très Haut Débit sur le territoire, c’est tout l’Hérault qui développe ses réseaux de communication et ouvre un formidable potentiel. Un meilleur débit numérique permettra de renforcer l’attractivité économique de l’Hérault sur le plan national et international. Villes et campagnes doivent bénéficier des mêmes services. » précise Kléber Mesquida.

Abstract fiber optics

A l'horizon 2022, l'Hérault sera équipé du très haut débit. Pourquoi un tel projet ? Combien va-t-il coûter ? Eléments de réponse.

http://www.herault.fr/thd

Actuellement :

la construction d’infrastructures de télécommunications sur le territoire Héraultais a réduit la fracture numérique qui existait entre le sud et le nord du département, et a favorisé la venue d’opérateurs et de fournisseurs d’accès internet afin d’obtenir des offres et des services attractifs pour les entreprises et pour les particuliers.

Le réseau départemental num’hér@ult, qui se compose d’un réseau de collecte en fibre optique et d’un réseau de desserte radio WifiMax, a permis d’aménager de façon équilibrée le territoire et d’offrir un nouveau service public aux héraultais.fib1Capture

Grace à ce projet, aujourd’hui 98,7% de la population du département bénéficie d’un accès minimum à 2 Mbits, quelle que soit sa localisation, à un coût identique à ceux pratiqués dans les grandes agglomérations comme Montpellier. Pour le grand public, cela signifie la possibilité d’accéder à un bouquet de service incluant internet et la téléphonie sur IP.

Les entreprises peuvent bénéficier d’offres hauts débits symétriques et/ou d’offres très haut débit pour celles situées sur les ZAE desservies par le réseau fibre optique num’hér@ult.


Avec le projet départemental Très haut débit lancé en 2015, l’ensemble du territoire Héraultais pourra accéder aux réseaux de communication dans un débit supérieur à 30 Mb/s. Cela ouvre un formidable potentiel de développement qui renforcera l’attractivité économique du territoire au niveau national et international. Villes et campagnes bénéficieront des mêmes services à l’horizon 2022.


Une séance exceptionnelle du Département de l'Hérault s'est tenue ce lundi  15 janvier au matin, avec à l'ordre du jour la désignation du délégataire de service public qui sera  la société Covage.

56 communes, autour de Montpellier et sur le littoral qui font partie de la "zone d'initiative privée" seront équipées par l'opérateur Orange d'ici 2022. 

  286 communes, font partie de la "zone d'initiative publique". Covage interviendra dans ces communes d'ici 2022.

Ce raccordement devrait être offert aux communes et Les Héraultais auront la possibilité de suivre l'arrivée de la fibre dans leur commune, grâce au site Hérault Numérique

 

Archéologie : Sète agglopôle choisie pour les fouilles des « Hauts de Lattes »

Le service archéologie préventive de « Sète agglopôle méditerranée » qui peut répondre à des appels d’offres publics ou privés, vient d’être missionné par Montpellier Méditerranée Métropole pour réaliser des fouilles préventives sur le site des « Hauts de Lattes ».

lat

Dès le mois prochain, 1 protohistorien et 15 archéologues interviendront (en association avec l’INRAP) pour étudier les vestiges de la zone qui doit faire l’objet d’un vaste renouvellement urbain. En effet, cet espace de 8 hectares est concerné par l’aménagement de la ZAC « Ode à la Mer » (250 ha à cheval sur les commune de lattes et de Pérols).

Un chantier de 2,45 M€ va donc s’ouvrir pour 8 mois avec pour objectif de mieux appréhender l’impact des activités humaines au fil de l’Histoire et sauvegarder un patrimoine national du 1er âge du Fer (VIII-VIe s. av JC).

Les objets mis au jour viendront enrichir les collections du Musée archéologique Henri Prades de Lattes.

EN SAVOIR + SUR LE SERVICE ARCHÉOLOGIE PRÉVENTIVE 

Le Forum "Les révolutions du sport"

Le Forum "Les révolutions du sport", c'est dans une quinzaine de jours seulement au Casino de Balaruc-les-Bains (le 1er février).

L’image contient peut-être : texte

Avec des invités prestigieux comme le navigateur Kito de Pavant, qui sera des nôtres de 11 h 15 à 12 h 30 pour une table ronde sur le thème " Les compétitions et les clubs doivent-ils innover pour s’adapter aux nouvelles attentes sportives " ?

https://www.facebook.com/seteagglopolemediterranee/videos/1947386971940560/

 Programme et inscription  :

DÉCOUVRIR LE PROGRAMME ET S'INSCRIRE AUX RENCONTRES DU FORUM 

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon