échos

Les objectifs de Sandrine Mini pour notre Scène Nationale

Sandrine Mini succède à Yvon Tranchant à la tête de la direction de la scène nationale de Sète et du Bassin de Thau.

Elle a précédemment dirigé la scène conventionnée « Le Toboggan » à Décines de 2004 à 2016, après avoir été successivement attachée culturelle à l'Ambassade de France à Rome et directrice des publics et du développement au Musée national Picasso. Avant de dévoiler la programmation de la saison 2017-2018 qu'il avait préparée avec 41 spectacles d'octobre à juin 2018, Yvon Tranchant précisait au sujet de Sandrine Mini : "Elle a du talent, de l’énergie, de la pugnacité et de l’exigence. Elle saura poursuivre, dans l’esprit, le théâtre de service public que nous servons."

1159

Car Sandrine propose pour la Scène Nationale "un projet ambitieux, à l'écoute de la diversité des parcours des artistes et des publics en plaçant les spectateurs au centre du Théâtre qu'elle désire ouvrir à tous afin de proposer au plus grand nombre une culture artistique à laquelle ils peuvent prétendre, mais qu'ils n'osent pas aborder quelquefois.

" Un beau défi Pour Sandrine qui souhaite que le théâtre attire toutes sortes de population et soit ouvert à tous : " Ceux qui y ont accès mais aussi ceux qui n'osent pas. La nouvelle configuration de la CABT est un levier qui va dans ce sens. Il faut trouver des équilibres en montrant que la Scène Nationale est un lieu de vie, sans trop de rigidité pour laisser des possibilités et pour vibrer comme Sète et le Bassin de Thau, au gré des événements. Dans l'exercice de notre métier nous avons vocation à travailler avec tous les publics, de proposer un accueil chaleureux des plus petits aux seniors, des néophytes aux passionnés".

Sandrine Mini-2-1

D'ailleurs depuis sa nomination, investit d'une mission, celle d'étudier l'implantation du futur MIAM près du nouveau conservatoire, elle a profité de ses rencontres et de ses échanges enrichissants pour identifier les caractéristiques du territoire, identifier les points forts du secteur et certains besoins au niveau culturel.

"Je remercie Yvon Tranchant qui en préparant cette saison me permet d'être plus proche et au contact des équipes de la Scène Nationale. J'ai pu, dès cet été, établir des liens et découvrir tous ceux qui les composent. Bien utile car durant cette saison, il est nécessaire de déjà préparer la prochaine ce qui est équivalent à 5 ou 6 spectacles par semaine pour moi."

Un de ses grands axes de travail sera donc d'essayer d'atteindre tous les publics socio-culturels en recherchant des moyens pour développer la culture artistique, pour ouvrir la Scène Nationale à tous tout en favorisant les rencontres. "Le théâtre est à tous, c'est un patrimoine National. Il faudra intensifier les spectacles extériorisés qui permettent d'aller vers un nouveau public. Une façon d'irriguer tout le territoire de Thau.

"En second lieu le jeune public, qui fait partie de celui d'aujourd'hui sera une autre priorité. Grâce à tout ce qui est déjà en place, avec les écoles, les collèges et les ados, nous "touchons" 9000 enfants et jeunes sur 22000... il faut essayer de les toucher tous"." C'est d'ailleurs dans ce sens que le projet du pôle culturel de Mireval va se développer...

"C'est un lieu qui déjà accueille de nombreux scolaires. Il devient un lieu de production et de coproduction tourné vers la jeunesse avec des exploitations en série, des spectacles puis une diffusion sur et hors du territoire de Thau.."

"Ce sera le cas pour "Schönbein IIka" avec Ricdin -Ricdon.... qui présentera sa création... Puis avec Joris Mathieu et "Moi les Mammouths...." il faudra encore attirer et irriguer jusqu'à Montpellier."

Ce sont pour Sandrine des missions prioritaires. Et pour fidéliser les Ados il faut d'après-elle trouver des solutions en travaillant autant que faire se peut avec des amateurs et des compagnies qui s'y intéressent. "Ce virage a déjà commencé en Avignon. C'est une volonté Nationale et cela marche bien".

Quant à la Fabrique des Artistes, la Scène Nationale repart avec deux projets. le 1er pour 2019 avec une jeune compagnie de théâtre pour travailler sur "Cannes" en rapport avec les liens entre le théâtre, la société, le cinéma et la publicité. Le second avec la Compagnie "Tie-breaK" qui va "plancher" sur "Lobby" ( Compagnie connue connus pour "Pokémon"), un travail en danse contemporaine, sachant que la Scène Nationale les aidera à se produire, les soutiendra.

"Puis nous en prendrons d'autres pour faire de même."

Pour les programmations à venir Sandrine Mini a déjà des pistes mais elle tiendra compte des propositions tout en gardant les équilibres entre théâtre, musique, danse, lyrique.... Avec comme options , une ouverture vers l'inter-générationnel (avec des marionnettes par exemple), et une autre chez les adultes, aux cultures étrangères.

Sandrine Mini a donc fixé des caps et des axes de travail pour les années à venir qui se développeront à partir des solides bases mises en place par son prédécesseur : 

"Je sais que je peux compter sur une équipe très performante qui est rassurante d'autant que j'aime fonctionner ainsi. En s'appuyant sur les bonnes habitudes nous allons donner un nouveau souffle à la Scène Nationale, en travaillant en séminaires, mais en restant en cohérence dans le temps."

 

 

Accident impressionnant sur l’autoroute près de Poussan

Un accident de la circulation s’est déroulé ce samedi, très tôt, sur l’autoroute A9, dans le sens Montpellier-Mèze, sur la commune de Poussan à la hauteur du Cous.

Un camion frigorifique s’était retourné et une voiture était sur le toit. Le Sdis 34 a tout de suite envoyé des moyens importants pour secourir les cinq occupants de la voiture et le conducteur du camion, avec des sapeurs-pompiers venus des casernes de Mèze, Gigean, Sète et Frontignan, ainsi qu’un médecin du de l’hôpital de Sète.acciDSC_0060 (16)

A priori, uniquement quelques blessés dont la vie n’est pas en danger.

D’énormes problèmes de circulation durant les opérations de relevage les automobilistes quittant l’autoroute dans le sens, Montpellier-Béziers dans la mesure du possible. Le camion est maintenant au bord de l’autoroute, côté nord.

Les journées Européennes du Patrimoine

CaptureEvénement incontournable de la rentrée, les Journées Européennes du Patrimoine sont l'occasion de découvrir ou de redécouvrir notre patrimoine culturel, architectural et historique de Sète, mais aussi de Loupian, de Bouzigues, de Balaruc et de Frontignan. Elles se dérouleront les samedi 16 et dimanche 17 septembre.

34ème édition : Depuis 1984, les Journées européennes du patrimoine permettent de fédérer des initiatives locales, aussi bien publiques que privées et de faire découvrir ou redécouvrir autrement notre patrimoine culturel, architectural ou encore artistique.

Cette 34ème édition placée sous le thème "Jeunesse et Patrimoine » sera l'occasion de proposer une programmation en direction des plus jeunes

Une programmation diverse et singulière qui séduira cette année encore le plus grand nombre de visiteurs.

Vous pouvez télécharger le programme sétois des Journées européennes du patrimoine ici. .

Et pour pour en savoir plus : http://www.tourisme-sete.com/journees-patrimoine-sete.html

Bienvenue à Sète pour la Fête de la Tielle de Sète

fete-de-la-tielle-3833369Samedi 23 septembre 2017, pour la 4ème année consécutive, la Fête de la Tielle de Sète s’invite à Sète pour célébrer, aux côtés d’autres spécialités, l’identité culinaire sétoise et faire vivre sa tradition gastronomique aux saveurs spécifiques.

Elle se tient dans le cadre de la fête nationale de la gastronomie qui vise à promouvoir les talents et le savoir-faire des professionnels, les produits du terroir et le patrimoine culturel des régions.

La manifestation s’ouvrira dès 11h, sur la Place Aristide Briand autour du Kiosque Franke, en présence des organisateurs de l’APGS, des partenaires et des personnalités.

Cette nouvelle édition réserve au grand public un programme attractif et des animations créatives et musicales dont le programme et ses temps forts seront dévoilés bientôt, lors de la conférence de presse donnée par Christian Dassé, président de l’Association pour la Promotion de la Gastronomie Sétoise (APGS).

Son objectif est de valoriser l’action de ses membres et de communiquer sur l’avancée de la démarche IGP.

Ne manquez pas de venir nombreux partager ce rendez-vous unique sur Sète-Bassin de Thau, SAMEDI 23 SEPTEMBRE prochain. Vous êtes les bienvenus.

En route pour Miss France 2018

 

   

Alizée Rieu a été élue Miss Languedoc-Roussillon 2017 le 5 août 2017 à Vias. Alizée participera à l'élection nationale de Miss France 2018 qui se déroulera à Châteauroux le samedi 16 décembre.

 en savoir plus : www.misslanguedoc.fr

 


Election de Miss Languedoc-Roussillon 2017

Patrimoine à Bouzigues

 JOURNÉES DU PATRIMOINE MUSÉE DE L'ÉTANG DE THAU À BOUZIGUES

Samedi 16 septembre : 10h45 - mise à l'eau et baptême de la nacelle « La Joseph Buonomo » 14h à 18h - Projection et récolte de films amateurs, collection Vivre avec l'Etang - Association des Amis du Musée de l'Etang de Thau

Dimanche 17 septembre: 14h à 18h - Projection de films amateurs, collection Vivre avec l'Etang - Association des Amis du Musée de l'Etang de Thau

Sandrine Mini et Sète, une longue histoire

MiniCaptureAprès le départ à la retraite d'Yvon Tranchant, Audrey Azoulay, alors ministre de la Culture et de la Communication, avait donné son agrément à la proposition unanime du jury de nommer Sandrine Mini à la direction de la scène nationale de Sète et du Bassin de Thau, en plein accord avec François Commeinhes, président de la Communauté d’agglomération de Sète et du Bassin de Thau, de Kléber Mesquida, président du Conseil départemental de l’Hérault, de Carole Delga, présidente du Conseil régional d’Occitanie, et de René Spadone, président de l’association.

Outre son fort désir de diriger la Scène Nationale, à Sète, la candidature de Sandrine Mini a été retenue car elle propose pour la scène nationale un projet ambitieux, à l'écoute de la diversité des parcours des artistes et des publics. Mais elle fera tout pour mettre le public au centre du Théâtre et lui montrer que la Scène Nationale est ouverte à tous.

Son projet laisse place aux acteurs de la scène artistique régionale et prévoit un pôle de création et de diffusion dédié au jeune public. Sandrine Mini aura à cœur de renforcer l’empreinte de la scène nationale dans la région, en organisant dans l’espace public des communes de l’agglomération un événement annuel autour du cirque, de la danse, de la musique et des arts plastiques tout en .

Depuis début septembre Sandrine a donc pris officiellement ses fonctions.

Sandrine Mini a précédemment dirigé la scène conventionnée « Le Toboggan » à Décines de 2014 à 2016, après avoir été successivement attachée culturelle à l’Ambassade de France à Rome et directrice des publics et du développement au Musée national Picasso...

Mais en remontant le temps, l'on comprend l'attirance qu'elle a pour le Bassin de Thau et particulièrement pour Sète, et même une certaine affection.

Toute petite, elle a été bercée par des accents italiens et Français avant de grandir dans le Vaucluse. Grâce à l'école, elle a découvert le théâtre et très vite fut attirée par celui-ci. Avec des parents "ouverts" qui l'accompagnaient lors des représentations, sa passion pour les spectacles et le théâtre s'est poursuivie jusqu'au lycée tandis que parallèlement la littérature et la poésie la captivaient.

Avec la découverte du Festival d'Avignon, "Surtout le Off", précise-t-elle, ce fut un grand bonheur. Et pas question plus tard,en Classes préparatoires littéraires d'Hypokhâgne et de Khâgne, à Montpellier, d'oublier le théâtre  qui "permet avec la lecture de structurer le goût et la pensée. "

Les soirées au "Théâtre des 13 vents" furent pour elle des moments de plaisir intense avant qu'elle ne quitte le sud de la France pour de longues années. Après une licence et une maîtrise de Lettres à la Sorbonne, après un DEA en Sciences de la formation et de la communication, tout en étant chargée du développement à la Réunion des musées nationaux elle obtenait, un Master of Business Administration, en gestion culturelle à l’International School of Management Paris/New York. 

Pourtant, lors de ses études à Montpellier, elle pensait travailler dans le domaine du spectacle. Studieuse, elle s'accordait tout de même quelques loisirs qui l'ont vite guidée vers Sète et le Bassin de Thau. Son côté Italien a fait le reste. Des contacts faciles, des joutes qui l'ont fascinée, une population très avenante riche de ses différences et en même temps soudée : "C'est un territoire où l'on se sent chez soi, où l'on se parle aisément. Et avec son ouverture sur la Méditerranée, l'Ile singulière est est de plus un vivier dans le domaine artistique".

Quand elle a pu postuler pour la Direction de la Scène Nationale, sachant que celle de Sète et du Bassin de Thau avait de très solides bases, de nombreuses potentialités ainsi que des possibilités d'évolution, son attirance pour Sète et la Région ont fait le reste. Avec sa nomination, un rêve est devenu réalité. Maman de deux enfants, de 10 et 20 ans, elle réside maintenant à Sète avec grand plaisir et s'y épanouit.

 

Campagne de sensibilisation et exercice d’évacuation

 Chaque année, les 15 départements de l’arc méditerranéen connaissent des épisodes de pluies intenses (également appelés épisodes cévenols) pouvant conduire à des crues soudaines sur des territoires à forte concentration touristique :

l’équivalent de plusieurs mois de précipitations tombe alors en seulement quelques heures. Les épisodes de pluies méditerranéennes se produisent principalement durant la période de septembre à mi-décembre. Le ministère a mis en place une campagne de sensibilisation des populations aux phénomènes et aux bons comportements à adopter en cas de pluies méditerranéennes intenses.

15 départements de l’arc méditerranéen concernés Alpes-de-Haute-Provence, Alpes Maritimes, Ardèche, Aveyron, Aude, Bouches-du-Rhône, Corse-du-Sud, Haute-Corse, Drôme, Gard, Hérault, Lozère, Pyrénées-Orientales, Var, Vaucluse. L’objectif de cette campagne est d’expliquer les conditions des épisodes méditerranéens, leurs conséquences en termes de précipitations, de ruissellement et d’inondation, ainsi que les dispositifs de vigilance et les comportements individuels qui sauvent.

Les régions de France les plus exposées à des pluies diluviennes pouvant apporter plus de 200 litres/m² ou plus (1 litre/m² = 1 mm d’eau) en une journée se situent principalement en bordure de la Méditerranée, même si le phénomène a déjà été observé sur d’autres départements de la moitié sud de la France. 200 litres/m², c’est environ le tiers de ce qui tombe en moyenne à Paris en un an ! Lorsque cette quantité tombe sur une large étendue, le volume d’eau précipité est énorme. Ainsi, trois à six fois par an en moyenne, de violents systèmes orageux apportent des précipitations intenses sur les régions méditerranéennes, du Roussillon à la Provence, en passant par la vallée du Rhône.

L’équivalent de plusieurs mois de précipitations tombe alors en seulement quelques heures ou quelques jours. Ces épisodes méditerranéens sont liés à des remontées d’air chaud, humide et instable en provenance de Méditerranée qui peuvent générer des orages violents, parfois stationnaires. Ils se produisent de façon privilégiée en automne, moment où la mer est la plus chaude, ce qui favorise une forte évaporation.Les épisodes méditerranéens Plus la température de la mer est élevée, plus les risques de cévenoles sont importants. L’arrivée d’air froid en altitude est également un élément concourant à l’intensification de la convection.

Lors d’épisodes d’intempéries, le littoral héraultais peut être soumis à risques de submersion marine.

Sous l’autorité du préfet de l’Hérault, un exercice d’évacuation a été réalisé ce mercredi 6 septembre avec la participation des campings Le Castellas de Sète et Téorix de Marseillan.

Cet exercice se déroulait ce mercredi dans le cadre de la prévention des inondations et des mesures particulières pour l’arc méditerranéen face aux événements météorologiques extrêmes. L’objectif était d’optimiser une coordination entre les différents acteurs mobilisés : services de l’Etat (police et gendarmerie nationales, préfecture, SDIS34…), conseil départemental, services municipaux, équipes des campings, associations, fédération de l’Hôtellerie, transports courriers du midi… Pour correspondre au plus près à la réalité, la route du Lido entre Marseillan et Sète était temporairement fermée.

Des perturbations du trafic routier ont été assez intenses sur le secteur Sète/Agde/Marseillan avec le boulevard de Verdun et celui Camille Blanc de Sète, saturés.

Les épisodes méditerranéens Crédits : Météo-France Le terme "cévenol" est souvent employé abusivement pour caractériser tout épisode apportant des pluies diluviennes sur les régions méridionales. Il est vrai que le massif des Cévennes est réputé pour l’intensité des épisodes qui l’affectent, mais de telles situations fortement pluvieuses frappent régulièrement tout l’arc méditerranéen et sont donc loin d’être exclusivement "cévenoles".

Au-delà de l’influence de la mer Méditerranée citée plus haut, les situations génératrices de fortes pluies cévenoles peuvent être de deux types. Celles où l’influence du relief est prépondérante : l’exemple cévenol illustre parfaitement l’influence du relief sur les régimes de précipitations.

pluieCapture

"Lorsque qu’une masse d’air chaude et humide, poussée par des vents de basses couches, vient buter contre une barrière montagneuse, elle se soulève le long du relief. Avec l’altitude, elle se refroidit et la grande quantité de vapeur d’eau qu’elle contient se condense avant de finir par retomber sous forme de fortes précipitations."

Les Cévennes ne sont pas le seul relief proche de la mer : des précipitations avec forçage orographique concernent également les Pyrénées, les Alpes ou la Corse. Ce lien fort avec le relief conduit souvent à des précipitations qui se concentrent sur un périmètre géographique réduit.

Le dernier épisode cévenol majeur de ce type date de novembre 2011, où en 5 jours (du 1er au 5), les cumuls ont atteint les 1000 litres/m² sur l’Ardèche. Celles où l’activité orageuse est principalement liée aux conditions météorologiques : ces systèmes orageux ne couvrent alors pas forcément des zones très étendues, mais génèrent de très fortes intensités de précipitations (dépassant souvent les 100 litres/m² à l’heure).

Ils peuvent parfois se régénérer (on parle alors de cellules stationnaires) en créant une vaste bulle d’air froid de surface, qui agit alors comme un relief ou un obstacle, en soulevant la masse d’air toujours au même endroit. De tels épisodes ont été observés, par exemple, le 22 septembre 1993 à Aix-en-Provence, le 6 septembre 2010 à Cavaillon, le 1er décembre 2003 à Marseille, le 29 septembre 2014 et le 23 août 2015 à Montpellier. Finalement, ces forts cumuls peuvent atteindre plusieurs centaines de litres/m² (200 litres/m² en 24 heures et plus, avec une intensité horaire pouvant atteindre les 100 litres/m²), sur des bassins versants où le ruissellement peut se concentrer rapidement.

Les cours d’eau gonflent et peuvent provoquer des inondations torrentielles avec des débordements importants. L’imperméabilisation des sols, en zone urbaine notamment, contribue à accentuer ces ruissellements.

Des campings évacués

La préfecture de l'Hérault a organisé ce mercredi midi un exercice d'évacuation dans deux campings du littoral. Pour mieux se préparer aux risques d'une submersion marine. L'évacuation concerne les campings Le Castellas de Sète et Téorix de Marseillan .Cet exercice se déroule dans le cadre de la prévention des inondations et des mesures particulières pour l'arc méditerranéen face aux événements météorologiques extrêmes.L’objectif est d’optimiser une coordination entre les différents acteurs mobilisés : services de l’Etat (police et gendarmerie nationales, préfecture, SDIS34…), conseil départemental, services municipaux, équipes des campings, associations, fédération de l’Hôtellerie, transports courriers du midi…

Pour correspondre au plus près à la réalité, la route du Lido entre Marseillan et Sète est temporairement fermée. Des perturbations du trafic routier risquent d’apparaître sur le secteur Sète/Agde/Marseillan.

La préfecture demande d'éviter le secteur dans la mesure du possible et de suivre les déviations mises en place.

Théâtre Molière : Journées européennes du Patrimoine 2017

Les  samedi 16 septembre et dimanche 17 septembre de 10h à 18h

 

Le Théâtre Molière vous ouvre ses portes !Capture

La Scène Nationale de Sète et du Bassin de Thau participe à la 34ème édition des Journées européennes du Patrimoine.

Parce que la sensibilisation des jeunes générations à la connaissance et la préservation du patrimoine et au spectacle vivant est un objectif essentiel, les Journées européennes du Patrimoine sont placées cette année sous le thème de la jeunesse.

Jeunes (et moins jeunes !), vous êtes invités à découvrir de nouvelles façons de visiter et de s’approprier le Théâtre Molière (visite guidée du Théâtre Molière "Lumières et lustre" en présence d'un régisseur technique, atelier pocket film "Filme ton théâtre et mets le dans ta poche", atelier d'arts plastiques "Mon lustre en carton", atelier de circuit-bending, sieste électronique, isoloir à danser.....)

Consultez le programme :  ICI

Ouverture et visites libres du Théâtre Molière les samedi 16 et dimanche 17 septembre, de 10h à 18h.

L’ensemble du programme de ces deux journées est gratuit sur inscription obligatoire.

Renseignements et inscriptions : 04 67 74 66 97 (du mardi au samedi, de 13h à 18h)

mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon