échos

Commission Locale de l'Eau : Michel Garcia et Olivier Archimbeau vice-présidents

  Logo SMBTRéunie mardi 13 janvier au siège de Sète agglopôle Méditerranée, la Commission Locale de l'Eau présidée par François Commeinhes a désigné ses vice-présidents.

Michel Garcia, vice-président de l'agglopôle délégué aux activités agricoles et viticoles et agroécologie et conseiller municipal à Villeveyrac et Olivier Archimbeau, conseiller municipal à Bouzigues.

Le SAGE de Thau, schéma d'aménagement et de gestion des eaux a été adopté à la même occasion.

C'est l'avant-dernière étape avant la validation finale de ce document qui fixe les règles pour les usages qui ont un impact quantitatif ou qualitatif sur la ressource en eau.

56ème Salon International de l'Agriculture à Paris

La Région emmène le meilleur du « Produit en Occitanie » au 56ème Salon International de l'Agriculture à Paris.

OCCICapture

Avec plus de 120 exposants et éleveurs, des centaines de produits et la vache égérie Haute, la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée sera présente avec le meilleur du « Produit en Occitanie » au SIA 2018, qui se tiendra du 24 février au 4 mars, à Paris (Parc des expos - Porte de Versailles).

 Carole Delga, présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, conduira une délégation régionale au Salon international de l'agriculture les mardi 27 et mercredi 28 février prochains, aux côtés notamment de Vincent Labarthe, vice-président de la Région en charge de l'Agriculture et de l'Enseignement agricole, de Jean-Louis Cazaubon, vice-président en charge de l'Agroalimentaire et de la Viticulture et de Denis Carretier, président de la Chambre régionale d'agriculture.

 1er vignoble au monde pour les vins d'origine, 1ère région européenne avec 250 produits sous signe de qualité, 1ère région bio de France ... Occitanie / Pyrénées-Méditerranée confirme sa place sur le podium des régions agricoles françaises et européennes. Au SIA 2018, la Région mettra à l'honneur le meilleur de ses terroirs et de ses productions sur un stand de près de 1900 m² (hall 3).

Aux côtés des traditionnels bars à huîtres et vins, la Région y proposera pour la 1ère fois cette année un bar à foie-gras du Sud-Ouest, animé par deux producteurs. Des animations inédites seront au programme avec, par exemple, un atelier accord vins et fleurs organisé en partenariat avec l'AOP Malepère.

La Région sera également présente dans le hall des éleveurs avec les races Lacaunes, caussenardes - représentant les ovins d'Occitanie - et avec la star du salon cette année : Haute, vache de race Aubrac née et élevée en Occitanie !

 « Nos agriculteurs, nos éleveurs, nos terroirs, sont notre richesse, nos atouts. Le maintien de leur diversité, le développement de leur activité et de leur compétitivité sont essentiels pour l'avenir de nos territoires, pour notre économie. La Région est à leurs côtés pour conforter l'Occitanie / Pyrénées-Méditerranée sur le podium des régions agricoles françaises et européennes. C'est le message que nous porterons au Salon International de l'Agriculture dans un contexte difficile pour l'ensemble des professionnels du secteur agricole », a déclaré la présidente de Région Carole Delga.

 

 L'égérie du SIA 2018, née et élevée en Occitanie

 La vache Haute, égérie du salon international de l'agriculture, est originaire de notre région !

Du 24 février au 4 mars 2018, elle portera haut les couleurs de l'Aubrac et de l'Occitanie à Paris. Née en 2012, elle a grandi à côté de Laguiole, sur les hauts plateaux volcaniques de l'Aveyron. Haute a eu son premier veau à 3 ans et participe depuis au renouvellement du troupeau de 130 vaches Aubrac de Thibaut Dijols, son éleveur installé à Curières (12). Après avoir connu une forte baisse du nombre de têtes dans les années 70, la race Aubrac est aujourd'hui en plein développement, avec plus de 200 000 vaches allaitantes élevées sur le territoire français dont près de 119 000 en Occitanie. Le territoire régional est le berceau de plusieurs races rustiques : races bovines Aubrac et Gasconne, race ovine Blanche du Massif Central.

 

Encore un pas en avant vers la réserve marine de Brescou

Plongées complémentaires (dans une eau à 10°C à 20 m !) pour mieux prendre en compte dans le périmètre précis les petites "patates" de coralligène si riches en biodiversité !
Après plusieurs réunions avec des usagers locaux, c'est accompagnés du 1er prud'homme des pêcheurs agathois, co-porteurs du projet, que l'équipe de l'AMP a aussi rencontré les "affaires maritimes" et son administrateur qui l'ont trouvé bien construit. Encore quelques RdV avec des acteurs institutionnels et associatifs et le projet passera en comité de pilotage de l'AMP, puis instruction administrative avec enquête publique et montage des arrêtés préfectoraux.

Renaud Dupuy de la Grandrive
Directeur du Milieu Marin / AMP Côte agathoise Ville d'Agde,
» suivre l'actualité de l'AMP sur Facebook

« Gérer nos émotions de parents, grâce à l’aromathérapie ! »

Prochaine réunion d’information avec  Paren’thau, le MARDI 20 FEVRIER à 18H30, en boutique !

« Dépêche-toi », « habille-toi », « vite! on va être en retard », « on a plus le temps! »… en 2018 notre vie est organisée et millimétrée pour avoir le temps de tout faire en une journée.
Et si on prenait le temps de souffler avec l’aide des huiles essentielles ?

Nombre de places limité.
Réservation conseillée au 04.30.722.311 ou sur Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Boutique Odlys
2 rue Pasteur
POUSSAN (34)

Nouvelle journée d'action le 17 février 2018 à Montpellier

 

Ils l'avaient annoncé lors de la dernière manifestation dans l'Hérault du 3 février dernier. "Parce qu’il ne faut pas relâcher la pression sur le 80 kmh, parce que nous en avons ras le casque de la sécurité routière à la sauce "souris quand on te fait les poches", la FFMC 34 vous propose une nouvelle action le 17 février". Fédération Française des Motards en Colère 34.

Lors du 3 février dernier, avenue Clémenceau à Montpellier, défilé impressionnant des motards en colère de l'Hérault

Cette après-midi, les motards en colère qui protestent contre le projet de la limitation de vitesse à 80 km/h sur le réseau routier secondaire s'élanceront depuis le site Est de Grammont, parking du Zénith Sud. Deux cortèges quitteront le Zénith de Montpellier à 13h30 pour rejoindre le centre-ville et s'engager dans les rues de Montpellier.

Itinéraire prévu ce samedi après-midi : Rond point Croix d'Argent (le grand M) - avenues de Toulouse et Clémenceau - Boulevard Victor Hugo - Place de la Comédie.

Visite de Frédérique Vidal, Ministre de l'Enseignement Supérieur

Visite de Frédérique Vidal, Ministre de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation

L’image contient peut-être : 4 personnes, personnes debout et costume

Frédérique Vidal, Ministre de l'Enseignement Supérieur, de la Recherche et de l'Innovation, était en visite officielle à Montpellier, vendredi 16 février à l'occasion du tour de France des parcours de réussite.

Pierre Pouëssel, préfet de l'Hérault a accueilli Madame la Ministre accompagnée de Madame Béatrice Gille, rectrice de la région académique Occitanie, chancelière des universités, pour se rendre à la mairie de Montpellier où elle s'est entretenue avec Philippe Saurel, Maire de Montpellier, président de Montpellier Méditerranée Métropole.

Reçue à la maison des étudiants sur le site de Richter par Philippe Augé, président de l'Université de Montpellier, Madame la Ministre, aux cotés du préfet et de la rectrice, a échangé avec les communautés universitaires de la région autour du Plan étudiants.

Les établissements ont présenté leurs dispositifs de réussite en licence et lors d'un micro tendu, Frédérique Vidal, a pu répondre aux questions des journalistes et des étudiants.

"Ce tour de France vise à recenser ce qui est fait dans les universités pour la réussite des étudiants... l'objectif était que tous les présidents d'universités puissent voir ce qui se fait dans les autres universités françaises". Frédérique Vidal

Elle a clôturé sa visite par une rencontre avec Carole Delga, ancien ministre, présidente de la région Occitanie-Pyrénées Méditerranée.

GRANGER, exposé à la MID

granger 9 640 portraits de sétois avec perruque blonde et lunettes noires, une collection de bittes d'amarrage, de « patasoupes » ou encore cette série de « BBR » (pour Bleu Blanc Rouge) commencées après les attentats… Autant d'images singulières qui constituent un portrait chinois unique de la ville. Ces photos réalisées par Pascal Granger, afficheur-agitateur et acteur incontournable de la vie locale depuis 40 ans, font l'objet de la nouvelle exposition inaugurée à la MID jeudi soir, en présence du maire et de très nombreux sétois, venus retrouver leur portrait et évoquer ensemble leurs souvenirs.

« Je souhaite à toutes les villes de 50 000 habitants d'avoir au moins un Pascal Granger, pas deux, ce serait trop ! », a lancé Gilles Favier, commissaire de l'exposition en guise d'introduction.

« Même s'il n'est pas né dans une ville où il aurait aimé de naître, Pascal affiche librement son amour pour la ville singulière. Avec une énergie jamais en berne, il invente, collecte, compulse, collectionne et organise en séries impressionnantes son univers vernaculaire où l'autre est toujours le bienvenu », a-t-il ajouté au sujet de celui qui a édité des « ticheurtes » pour venir en aide aux marins abandonnés, organisé des centaines de concerts, d'expositions de pochettes vinyles, de matchs de rugby décalés, de championnats du monde d'œufs mimosa ou qui envoie chaque année par la poste des cartes de vœux photo personnalisées à près de 300 personnes.granger 6

« Ce sont des petites choses modestes », a précisé Pascal Granger, qui n'a pas manqué de raconter bon nombre d'anecdotes cocasses liées à ses aventures sétoises autour d'une grande brasucade de moules. Un univers coloré, généreux et toujours bienveillant qui rend hommage à la poésie du quotidien, et participe à la singularité de Sète.

A découvrir jusqu'au 31 mars à la Maison de l'Image Documentaire, 17 rue Lacan. Du mardi au vendredi de 15h à 18h et le samedi de 15h à 19h.

Montpellier la capitale du vin avec VINISUD

 Du 18 au 20 février : Montpellier est la capitale du vin avec VINISUD et le Forum International d'Affaires des Vins d'Occitanie / Sud de France

 La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée donne le coup d'envoi de deux temps forts pour la filière vins.

 Dimanche 18 février à 11h, Jean-Louis Cazaubon, vice-président de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée en charge de la viticulture, représentera la présidente Carole Delga, et inaugurera la 14ème édition de VINISUD au Parc des Expositions de Montpellier. Le Mondial des Vins Méditerranéens VINISUD donne rendez-vous durant 3 journées à tous les professionnels du vin méditerranéen. Grande nouveauté cette année sur le salon : « Click & Meet », un outil innovant permettant de mettre en relation acheteurs et producteurs. Mis en place par l'agence régionale de développement économique AD'OCC, le service « Click & Meet » s'adresse aux milliers de visiteurs de VINISUD qui viendront sur l'espace régional Occitanie/Sud de France afin de leur permettre de prendre rendez-vous en quelques clics avec le producteur de leur choix, et faciliter ainsi les contacts commerciaux au sein du salon.

OCCICapture

 Les 18, 19 et 20 février 2018, l'agence régionale de développement économique AD'OCC organise le 7ème Forum International d'Affaires (FIA) des vins d'Occitanie / Sud de France au Parc des Expositions de Montpellier (entrée Sud, Hall B1), afin de favoriser les exportations des entreprises viticoles de la Région. Avec plus de 140 acheteurs internationaux, le FIA est la plus importante convention d'affaires en France dédiée au vin. 

 A quelques jours de ces deux grands rendez-vous pour la filière, la présidente de la Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée, Carole Delga, a rappelé son attachement au secteur : « La culture du vin et du goût est ancrée dans notre territoire.

1ère Région productrice de vin en France, Occitanie / Pyrénées-Méditerranée est aussi le 1er vignoble mondial en surface dédiée aux vins d'origine. Un tiers de la production viticole régionale est désormais exporté, faisant de la Région la 1ère exportatrice de vins français.

Ce succès qui rayonne nous le devons au travail mené depuis plus de 30 ans par l'ensemble de la filière viticole pour faire progresser notre vignoble et nos vins, aujourd'hui reconnus et appréciés dans le monde entier. L'unité de nos vignobles dans leur diversité est le principal enjeu pour notre Région. C'est la raison pour laquelle j'ai souhaité que notre agence de développement économique AD'OCC signe, en décembre dernier, une convention avec les 4 interprofessions viticoles de la Région, afin de permettre une meilleure visibilité de nos appellations à l'export et sous une seule bannière : Occitanie - Sud de France ».

 Concrétisant le travail mené depuis plusieurs mois entres les Interprofessions et l'Agence de Développement Economique Régionale AD'OCC, une soirée de découverte des vins des producteurs d'Occitanie sera proposée aux acheteurs, notamment étrangers de VINISUD et du FIA le dimanche 18 février à 20h au Musée Fabre de Montpellier. Environ une centaine de producteurs seront présents répartis sur 4 pôles : Languedoc, Pays d'Oc, Roussillon et Sud-Ouest.

La Région ouvre près de 140 nouvelles formations par apprentissage pour la rentrée 2018

Réunis ce vendredi 16 février en commission permanente, les élus régionaux ont adopté, sur proposition de la présidente de Région Carole Delga, la carte des formations professionnelles pour la rentrée 2018.

 Près de 140 nouvelles formations par apprentissage seront ouvertes pour septembre prochain, représentant 2760 places créées dans 47 CFA d'Occitanie. La Région a privilégié l'ouverture de formations dans des secteurs d'activité qui recrutent comme le BTP, l'aéronautique, l'appui à la production industrielle, les métiers de bouche et le tourisme-hôtellerie-restauration.

 « Ces nouvelles formations répondent aux spécificités économiques de nos 18 bassins d'emplois et aux besoins en compétences des entreprises régionales. Nous avons aussi veillé à respecter l'équilibre entre les territoires, la moitié des sections ouvertes concernant des CFA situés hors des métropoles. La Région poursuit ainsi le travail engagé depuis un an pour développer l'apprentissage en Occitanie. Un travail qui porte ses fruits puisque nous avons enregistré début janvier une hausse de près de 8% des effectifs d'apprentis par rapport à l'année dernière », a rappelé Carole Delga à cette occasion.

 Aux côtés des formations en CFA, 26 nouvelles sections professionnelles en lycées seront également ouvertes et complèteront la carte des formations 2018-2019. La Région a élaboré et adopté cette carte en concertation avec l'ensemble de ses partenaires (autorités académiques, branches professionnelles, chambres consulaires...) et en veillant au respect de 3 priorités :

-       L'articulation de l'offre de formation avec les besoins économiques des territoires ;

-       La répartition équilibrée et raisonnée de l'offre de formation, avec la recherche de complémentarités entre la voie scolaire (les lycées professionnels) et l'apprentissage ;

-       La sécurisation des parcours professionnels des jeunes, en favorisant l'élévation des niveaux de qualification et l'accès à un 1er niveau de qualification pour les publics fragiles.

 « Avec le projet de réforme de l'apprentissage tel qu'il a été présenté la semaine dernière par le Gouvernement, ce travail partenarial mené par la Région avec les branches professionnelles et les autorités académiques pour proposer une offre de formation cohérente et équilibrée sur nos territoires ne sera plus possible. En retirant aux Régions leur rôle de pilote de l'apprentissage pour le confier uniquement aux branches, ce projet annonce la fin des mutualisations et complémentarités entre les lycées professionnels et les CFA. Il y a un risque avéré de créer des concurrences entre les établissements et de rompre l'égalité d'accès aux formations par alternance. Nous devons continuer à nous mobiliser pour faire évoluer cette réforme qui doit être une réforme utile pour nos jeunes et pour l'emploi », a déclaré la présidente de Région.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon