échos

Une alimentation ultra-transformée à notre insu ?

60 Millions de consommateurs dénonce les dérives d’une alimentation ultra-transformée à notre insu.

"Malgré les jolis discours des grandes marques sur le « manger sain », nous n’en avons pas fini avec la malbouffe. Les aliments « ultratransformés » sont partout dans les rayons. Pauvres en matières premières brutes (légumes, fruits, lait, viande…) mais riches en additifs, ils regorgent d’ingrédients à bas coût, dénaturés pour leurrer notre goût. Sel, sucre et graisses combinés stimulent les pics de glycémie, entraînant des réactions addictives."

https://www.60millions-mag.com/2018/04/12/ces-aliments-qui-nous-empoisonnent-11717

E100, E133, E300… vous ne savez pas exactement à quoi correspond cet ensemble de lettres et numéros qui se trouvent dans les ingrédients de vos produits ? Voici nos conseils pour tout comprendre.

Restaurant kitchen icons

 

Qu’est-ce qu’un additif alimentaire ?

Les additifs alimentaires sont des substances ajoutées aux aliments dans un but technologique tels que : améliorer la conservation des denrées, réduire les phénomènes d’oxydation, colorer les aliments, renforcer leur goût,  leur conférer une texture particulière, etc. Ils n'ont aucune valeur nutritive et peuvent être ajoutés au moment de la fabrication, de la transformation, de la préparation, du traitement, du conditionnement, du transport ou de l’entreposage.

Il existe cinq catégories principales d’additifs alimentaires :

  • les colorants : ils colorent les aliments ou renforcent une coloration déjà existante.
  • les édulcorants : ils donnent une saveur sucrée.
  • les conservateurs : ils aident à mieux conserver les produits en empêchant la présence ou le développement de bactéries, moisissures, etc.
  • les antioxydants : ils empêchent ou réduisent l’oxydation des aliments, c’est-à-dire par exemple, le rancissement des matières grasses ou le brunissement des fruits et légumes coupés.
  • les agents de texture (émulsifiants, stabilisants, épaississants, gélifiants) : ils améliorent la présentation et la tenue des aliments.

Lire aussi : Alimentation : comment lire les étiquettes nutritionnelles ?

Comment les reconnaître ?                      

Les additifs sont signalés dans la liste des ingrédients soit par leurs noms, soit grâce à un code européen commençant par un E et suivi de 3 ou 4 chiffres compris entre 100 et 1518.

Quelle réglementation pour les additifs alimentaires ?

Les additifs alimentaires sont évalués par l’Autorité européenne de sécurité des aliments (EFSA). En s’appuyant sur ses travaux, la Commission européenne autorise certains additifs et indiquent les doses maximales à respecter ainsi que les produits dans lesquels il est possible de les utiliser.

L’additif est autorisé si :

  • il ne fait courir aucun risque aux consommateurs dans les doses utilisées ;
  • l’effet technologique peut être démontré ;
  • l’emploi de l’additif n’est pas susceptible de tromper le consommateur.

D'autres critères peuvent être pris en compte tels que l'éthique, les traditions ou l'environnement.

À savoir : les additifs n’étant pas autorisés expressément par la Commission européenne sont interdits.

En savoir plus

En projet : Une loi pour l’équilibre des relations commerciales dans le secteur agricole et une alimentation saine et durable (https://fr.calameo.com/read/0031969797e39b71aef79)

GHB et GBL : danger

Le GHB

Le GHB (gamma-hydroxybutyrate) ou Gamma OH est une molécule anesthésique à usage médical. Il a une double action : euphorisante, puis sédative. Son utilisation comme drogue est cantonnée à certains lieux de la vie nocturne. Il est classé comme stupéfiant. 

Il est généralement vendu sous forme de poudre soluble ou sous forme liquide et est ingéré.

 
La GBL

La Gamma-butyrolactone est un précurseur chimique du GHB. C’est un liquide toxique, à vocation industrielle, très acide, qui est utilisé tel quel ou mélangé à d’autres produits chimiques (solvants, décapants, etc...). Cette association de la GBL avec d’autres molécules chimiques majore les risques de toxicité initiaux.

Pour en savoir plus : C'est quoi le GBL, cette drogue de synthèse qui inquiète les autorités? : http://www.varmatin.com/faits-divers/cest-quoi-le-gbl-cette-drogue-de-synthese-qui-inquiete-les-autorites-223889

 

LA LOI ET LA GBL

La GBL est inscrite sur la liste des produits surveillés : les industriels doivent déclarer tout soupçon d’utilisation détournée de ce produit.

En outre, depuis le 2 septembre 2011, un arrêté du ministère de la Santé interdit la vente et la cession au public de la Gamma-Butyrolactone (GBL) en tant que matière première, ainsi que des produits manufacturés en contenant une concentration supérieure à 10% et/ou d'un volume de plus de 100 ml (cela concerne également le 1,4 butanediol (1,4-BD), un autre solvant chimique).

Les sanctions pénales prévues en cas de vente ou de cession au public de la GBL et du 1,4-BD sont de 3 ans d'emprisonnement et de 45 000 euros d'amende.

L’article L 3421-4 du code de la santé publique prévoit d’ailleurs une peine de 5 ans d’emprisonnement et 75.000 euros d’amende pour celui qui inciterait à l’usage de la GBL en la présentant comme ayant des propriétés stupéfiantes.

Enfin, le fait de faire absorber, par violence ou par ruse, de la GBL à quelqu’un est susceptible d’être qualifié pénalement sur la base de l’administration de substance nuisible (article 222-15 du code pénal) et est passible à ce titre de peines pouvant aller jusqu’à 15 ans de réclusion criminelle. La vigilance de chacun est essentielle, compte tenu des conséquences en matière d’infractions, agressions sexuelles notamment.

Questions / Réponses

Qu’est-ce que le dépistage des drogues ?

Peut-on dépister toutes les drogues ?

On peut détecter dans l’organisme la plupart des drogues : alcool, héroïne et autres opiacés, cannabis, cocaïne, ecstasy et autres amphétamines. Mais certaines drogues sont plus difficiles à dépister parce que le délai pendant lequel on peut le faire est très bref : c’est le cas, par exemple, du LSD dont les traces disparaissent en quelques heures. L’évolution des techniques scientifiques et l’apparition régulière de nouvelles drogues (notamment des drogues de synthèse) comme de nouveaux produits de dopage imposent une évolution et une adaptation régulière des techniques de dépistage.

Les tests de dépistage indiquent-ils que quelqu’un est sous l’effet d’une drogue ?

Les tests de dépistage permettent-ils de savoir si une personne est dépendante ?

Un test peut-il être positif alors que la personne dépistée n’a pas consommé de drogue ?

Quelles sont les différentes méthodes de dépistage des drogues ?

Peut-on dépister une drogue par hasard lors d’examens effectués pour d’autres raisons ?

Qui a accès aux résultats des tests ?

Peut-on se procurer des tests de dépistage dans le commerce ?

Tout savoir sur : http://www.drogues.gouv.fr/comprendre/les-produits/ghb-gbl

 

" l'Etang de Thau, ses fragilités et nuisances". Conférence

ConférenceEtang de Thau 5 juillet 18.jpgJeudi 5 juillet à 18h30 à la salle du cinéma le Palace, Les gardiens de Thau ses ports et sa lagune reçoit Messieurs Christophe MORGO, Maire de Villeveyrac et Jean-Christophe CABROL conchyliculteur de Bouzigues pour une conférence sur " l'Etang de Thau, ses fragilités et nuisances".

Christophe Morgo, amoureux de la nature étudie depuis des années le Bassin de Thau dont il connait les moindres recoins. Il nous parlera de cette belle lagune et de tous ce qui la fragilise par des dysfonctionnements qui provoquent un impact sur cet environnement naturel marin .

Jean Christophe Cabrol est investi dans la protection de la profession des conchyliculteurs. Il lutte sur tout ce qui peut nuire à la bonne qualité d’eau. Ce sont tous deux de fervents défenseurs de cet environnement très fragile au moindre changement du temps,  de pollutions accidentelles ou pas!!!

Venez assister à cette conférence qui vous apprendra comment protéger cette lagune.

L'entrée est gratuite et tous publics.

Tous les acteurs de la préservation de ce bel endroit sont grandement invités afin d’échanger sur une discussion positive.Morgot3.jpg

Musée de la Mer en accès libre à partir du 1er juillet 2018

Musee de la Mer Sete AfficheMusee de la Mer SeteMusee de la Mer Sete maquette bateauMusee de la Mer SeteMusee de la Mer Sete maquette bateauMusee de la Mer SeteMusee de la Mer Sete costumes jouteurs


Ce musée situé en balcon sur la Méditerranée et au dessus du théâtre de la mer retrace l'histoire du port de Sète depuis le XVIIIe siècle.

Il abrite l'extraordinaire collection de maquettes de bateaux d'André Aversa qui a voué sa vie à la charpenterie de marine.

Les joutes y ont également toute leur place.

Tout savoir sur les ateliers jeune public au musée de la mer

Le musée sera en accès libre à partir du 1er juillet 2018

La mutation de l’enseignement supérieur

 

Selon l’UNESCO, il y aurait  environ 200 millions d’étudiants dans le monde, soit 2 fois plus qu’en l’an 2000 et ce chiffre devrait encore doubler dans les 20 ans à venir.


La Chine compte 45 millions d’étudiants, l’Inde en recense 35 millions. Quelque 20 millions se trouvent en Amérique latine, 19 millions aux Etats-Unis et 16 millions en Europe (Russie comprise). Malgré une croissance plus forte que partout ailleurs, l’Afrique n’héberge encore que guère plus de 8 millions d’étudiants. Elle affiche ainsi le plus faible taux d’accès à l’enseignement supérieur du monde : moins de 10%. Ce chiffre masque cependant une autre réalité : les étudiants africains sont nombreux à étudier sur d’autres continents et à y acquérir de prestigieux diplômes.

» Lire la suite

Les Voiles Latines de Sète et du Bassin de Thau, une longue histoire

L'association des Voiles Latines de Sète et du Bassin de Thau   qui se développe régulièrement compte bien fêter son 30ème anniversaire de la plus belle des façons.

Si elle dénombre, ce mercredi 14 mars, 122 membres, l'association qui tient à sauvegarder tout un patrimoine a racheté le chantier Aversa à Nanou de Santis en 2002.

chanCapture

Le chantier naval de la Plagette ou chantier Aversa avait été fondé en 1930 par Luigi Aversa originaire de Gaëta en Italie. Il a aujourd’hui gardé son état d’origine, ses équipements, ses bâtiments bardés de bois, ses treuils et ses chariots de levages montés sur rails.

Il y règne une ambiance d'autrefois faite de bruits de scie, de maillet à calfat, de senteurs de copeaux, de goudron et d’algues.
 Les équipements sont toujours adaptés et utilisés à l’entretien et à la réparation d’une importante flottille traditionnelle. Le procédé de tirage à terre sur berceaux qui n’impose aucune contrainte aux structures des bateaux est fortement apprécié par leurs propriétaires Pas de sangles, pas de gros efforts sur les coques des bateaux.

Tous les membres sont attachés à leur embarcation, toujours prêts à partager leurs connaissances et savoir faire, à les confronter parfois, ou à prodiguer des conseils émaillés d'anecdotes.
 Cette activité permanente, faite d’échanges et de transmissions de savoir entre utilisateurs fait de ce lieu une réelle source de connaissances qu’il s’agisse de charpente, de pêche ou de vie locale.

Ainsi le nouveau venu est-il-plongé dans l'univers de la marine en bois et progressivement initié à ses pratiques et à son parler spécifique et original.

C’est cet espace de richesses humaines, ce patrimoine culturel bien vivant, que l’association Voile Latine veut conserver et pérenniser.
 Une valeur patrimoniale

Le chantier de la Plagette est un élément précieux du patrimoine maritime de la ville de Sète et il semble qu'il n'y en ait plus de semblable sur le littoral Méditerranéen. A ce titre là, l'association des Voiles Latines fait son maximum pour qu'il soit sauvegardé.

D'autant que les Voiles Latines, c'est bien autre chose que de la rénovation, de la réparation : car ce chantier n'a de sens que s'il est utilisé : c'est aussi de la restauration, de la navigation, des échanges et de la convivialité, de la vulgarisation avec la transmission du patrimoine et des animations.voilP1020258Un très beau programme qui se développe grâce à ses membre, à son Conseil d'administration, ainsi que son président Philippe Carabasse, intarissable sur le sujet.

Mais si le chantier naval peut s'occuper de plusieurs styles de bateaux en bois, exceptionnellement en plastique, il reçoit particulièrement des voiles latines.

"Il faut savoir qu'une voile latine, c'est une voile qui a été utilisée sur tous types d'embarcations, depuis les modestes pointus jusqu'aux plus lourds dromons byzantins. Son gréement est ici composé d'une vergue appelée antenne. L'antenne, longue et mince, qui croise le mât en oblique est composée généralement de deux parties qui sont liées entre elles par des roustures."

Schema greement voile latine

"Ces deux pièces sont nommées la penne et le quart encore nommé car, carneau, carnau; ce dernier constitue la partie inférieure, il est plus rigide que la penne. L'antenne descend jusqu'à l'avant du bateau, où elle est fixée (point d'amure). Les bandes de ris sont hautes et parallèles à l'antenne. Il n'y a pas de bôme.Le principal avantage de la voile latine par comparaison avec des voiles carrées ou à bôme est de pouvoir, en actionnant le quart, fonctionner en trois dimension et en particulier se mettre par vent arrière perpendiculaire à la marche du navire."

2014 vire vire catalans - copie

Si La voile latine était utilisée sur les galères sous le nom de voile de mestre ou de polacre La voile latine est le gréement traditionnel du pourtour méditerranéen, car il arme la barquette marseillaise, la barque catalane, la bette, le caïque, le chébec, le boutre, la felouque, la gourse, le mourre de pouar, le pointu et la tartane.

C'est aussi le premier gréement des caravelles qui sont parties faire les grandes découvertes maritimes.

Autant dire  que le chantier de la Plagette, est le dernier témoin d’une époque où prospérait la construction navale traditionnelle.

Et d'ailleurs, l' association garante du site depuis 2002 à pour projet de le réhabiliter. L'association est donc propriétaire hors sol des bâtiments machines et équipements qui s'y trouvent, le site lui-même étant sur le Domaine Maritime relevant de la compétence de l’Etat.

 La Rue des Chantiers qui borde l'étang de Thau en comptait autrefois sept. Le chantier de la Plagette est le dernier chantier traditionnel du début du XXe siècle dans son état d'origine. Le premier bâtiment date de 1930 (appentis) le reste des bâtiments de 1940 treuils et machines compris.

603766_474708219342940_6898972476676599943_n-1 - copie

"Ce n'est pas être passéiste que d'être attaché à son patrimoine et c'est bien dans le but de le sauvegarder que notre association a endossé la lourde tâche de le faire vivre en le mettant au service de la flotte locale des barques traditionnelles qui y trouvent depuis 15 ans un lieu de ressource technique adapté à leur entretien et à leur réparation." Précise Philippe Carabasse.

Ce chantier est en pleine activité et permet à tous les propriétaires de barques traditionnelles de l’étang de Thau toutes les opérations d’entretien qu’elles nécessitent et participe de ce fait à la conservation de ce patrimoine navigant de la région.

Nous verrons plus tard que les activités de l'association ne se limitent pas à l'entretien mais qu'elles sont multiples pour s'assurer  que ce beau patrimoine perdure.

voilP1020260Avec un outil unique qui permet maintenant, après de gros investissements, de mettre à l'eau des bateaux , même de grande taille, les chantiers de la Plagette présentent donc des opportunités pour ceux qui désirent refaire la carénage de leur bateau, le maintenir en bon état ou le réparer, et le tout à un tarif associatif. L’aire de carénage à été réhabilitée en respectant les règles environnementales actuelles, c’est à dire zéro rejet à l’étang et il faut noter que le tirage au sec des bateaux en bois se fait sur des bers, il n’y a pas mieux pour préserver les membrures.

D'autant que des volontaires sont toujours prêts pour aider, uniquement pour le plaisir, pour le maintien du patrimoine et pour que vive le chantier qui prend alors tout son sens, car celui-ci peut être classé dans le patrimoine industriel et artisanal du siècle dernier.

On le voit au-delà des voiles latines, c'est le partage d'une même passion, la mise en valeur d'un Savoir-faire et des structures qui animent l'association que nous retrouverons bientôt dans son atelier...

Voile Latine de Sète et du Bassin de Thau
 24 rue des chantiers 34200 - SETE Tel. : 33 (0) 4 67 74 32 60
Mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Site : http://voilelatinesete.org/

Blog : http://voilelatinesete.info/

 

pdu.agglopole.fr, participez nombreux pour inventer ensemble la mobilité de demain

 

terre33CaptureDémarche et Diagnostic du PDU

Pour inventer ensemble la mobilité de demain car c’est l’affaire de tous, parce qu’elle touche à de nombreux aspects de notre vie quotidienne : car l'avis de chaque habitant est important  et pour donner son avis sur les déplacements de demain : aller sur le site

 pdu.agglopole.fr

http://pdu.agglopole.fr/concertation/la-parole-est-a-vous-206.html

Etant la 2ème agglomération de l’Hérault avec 14 communes, consciente de l’importance des déplacements dans la vie quotidienne de ses 125 000 habitants, Sète agglopôle méditerranée s’est engagée dans l’élaboration de son Plan de Déplacements Urbains (PDU).
Outil de planification, le PDU 2020-2030 doit préciser sur les 10 prochaines années l’organisation du transport des personnes et des marchandises, la circulation et le stationnement sur notre territoire. Jusque-là l'ancien PDU, volet déplacement du SCOT, mis en place en 2010-2012 était en cours.
Conformément aux orientations nationales en matière de protection de l’environnement, l’objectif principal du PDU est de réduire la place et l’usage de la voiture, au profit d’autres modes de déplacements moins polluants et moins consommateurs d’énergie, tels que les transports publics routiers, ferroviaires, fluviaux et maritimes, le vélo et la marche.
"Avec le PDU, une formidable occasion nous est proposée de repenser la chaîne globale des déplacements et d’offrir à tous, habitants ou visiteurs, des conditions de mobilité harmonieuses, respectueuses de l’environnement et… innovantes." Précisaient François COMMEINHES, Président et Norbert CHAPLIN, vice-président délégué à la mobilité, ce dernier présentant, entouré de techniciens de Startis la méthodologie et la démarche de concertation du PDU et le diagnostic des déplacements sur le territoire de Sète agglopôle méditerranée ce mardi 26 juin 2018, au siège de Sète agglopôle méditerranée.

Il s'agit d'une « Une ambition forte : réduire la place de la voiture » en lien avec les 11 objectifs légaux du PDU*

  • L’équilibre durable entre mobilité et protection de l’environnement
  • Le renforcement de la cohésion sociale et urbaine
  • L’amélioration de la sécurité de tous les déplacements
  • La diminution du trafic automobile
  • Le développement des transports collectifs, du vélo et de la marche
  • L’amélioration de l’usage du réseau principal de voirie d’agglomération
  • L’organisation du stationnement
  • L’organisation des conditions d’approvisionnement de l’agglomération
  • L’amélioration du transport des personnels des entreprises et des collectivités publiques
  • L’organisation d’une tarification et d’une billettique intégrées dans les transports en commun
  • La réalisation d’infrastructures de charges pour les véhicules électriques ou hybrides
  • * Article L. 1214 du code des transports
  • pudP1070963A ce sujet Norbert Chaplin rajoutait :
  • "Nous allons mener  une réflexion globale sur l’avenir de nos déplacements car ils influent directement sur notre cadre et notre qualité de vie.L’innovation doit être au centre de nos réflexions, afin de projeter dès aujourd’hui le futur de nos déplacements, avec une mobilité connectée, une mobilité respectueuse de notre patrimoine et une mobilité valorisant un territoire hautement touristique. Le PDU 2020-2030 de Sète agglopôle méditerranée sera élaboré en 3 phases (Diagnostic du territoire et des déplacements - scénarios et pistes de solutions - projet). Tout au long de son élaboration, une large concertation sera mise en oeuvre.Pour élaborer son PDU, Sète agglopôle méditerranée s’appuie sur des experts, spécialisés dans le transport, mais aussi l’urbanisme, l’environnement, la concertation ou l'accessibilité."

 

  • Le PDU est élaboré avec le soutien financier de l’ADEME.

    Par ailleurs, les partenaires institutionnels naturels sont associés à la démarche : Etat, Région Occitanie, Département de l’Hérault, communes membres, Conseil de Développement, agglomérations voisines…

    Ainsi, un Comité de Pilotage (élus) et un Comité Technique (techniciens) sont mis en place et sollicités à chaque étape clé.

pudP1070964Phases d'élaboration

La première phase d'élaboration du PDU est constituée par le diagnostic. celui-ci s'appuie sur les éléments du premier PDU de Thau Agglo réalisé en 2012 et sur l'Enquête Globale Déplacements de 2013. Il dégage un état des lieux assez complet du territoire

Lors de la deuxième phase, des scénarios d'actions envisageables sont étudiés. ceux-ci s'appuient sur les enjeux du diagnostic, mais aussi sur les attentes issues des premières phases de concertation.

Lors de la troisième phase, un projet de PDU est élaboré, en tenant compte des choix réalisés par les élus de l'agglomération et des contraintes financières. C'est ce projet de PDU 2020-2030 qui est alors soumis à l'ensemble de la population du territoire, dans le cadre d'une très large concertation citoyenne.

Calendrier prévisionnel d’élaboration du PDU

Depuis octobre 2017, Sète agglopôle méditerranée a engagé l'élaboration de son Plan de Déplacements Urbains. 2018 est une année charnière de l'élaboration du PDU 2020-2030

L'objectif est d'arrêter le projet PDU pour la fin d'année 2018. Celui-ci sera alors soumis aux Personnes Publiques Associées et fera l'objet d'une enquête publique courant 2019.

Octobre 2017 - Mars 2018 : Diagnostic du territoire et des déplacements
Avril - Septembre 2018 : Enjeux et pistes de scénarios
Octobre – Décembre 2018 : Projet PDU
2019 : Enquête publique et adoption du PDU
2020 : Mise en œuvre du PDU 2020-2030

Pour connaître les attentes et souhaits de l’ensemble des publics concernés,  est nécessaire une concertation avec tous les acteurs et habitants.

Sète agglopôle méditerranée met en place tout au long de l’élaboration du PDU une très large concertation avec les acteurs socio-économiques, techniques, associatifs et… les habitants du territoire.

L’objectif de cette concertation est simple : s’appuyer sur les expertises du territoire pour garantir le succès des actions futures à engager dans le cadre du PDU.

3 niveaux de concertation pour co-construire le projet PDU

"Nous sommes tous concernés par les déplacements. C'est dans ce cadre que les élus de Sète agglopôle méditerranée ont souhaité mettre en place une intense concertation avec l'ensemble des habitants et acteurs du territoire, afin d'élaborer le PDU de SAM.
Parce qu’elle touche à de nombreux aspects de notre vie quotidienne, la démarche PDU ne peut réussir que si elle est menée de manière concertée." Précise Sète Agglopôle.


3 niveaux de concertation sont mis en oeuvre :

Une concertation « institutionnelle » entre les divers acteurs publics et leurs opérateurs

Il faut articuler l’action entre les diverses institutions : État, Région Occitanie, Département de l'Hérault, communes membres de SAM, Conseil de Développement agglomérations et territoires voisins, ADEME, gestionnaires de voirie, exploitants de réseaux de transports publics... Un Comité de Pilotage (élus) et un Comité Technique sont ainsi mis en place et sollicités à chaque étape clé de l'élaboration du PDU.

Une concertation « partenariale » avec les acteurs techniques, socio-économiques, associatifs et partenaires du territoire

Des ateliers de concertation sont menés avec les acteurs et partenaires du territoire pour travailler sur les problématiques et objectifs du PDU. Ces travaux ont pour objectif principal d'enrichir et d'ouvrir la vision purement technique, en s'appuyant sur le dialogue et les expertises de terrain. 2 séries d'ateliers sont prévus : en mars 2018 pour travailler sur le diagnostic des déplacements et les enjeux du PDU et en septembre-octobre 2018 pour travailler sur les solutions et les actions à envisager.

Une concertation « citoyenne » pour préparer le changement de comportements

La réussite du PDU ne pourra être obtenue qu'avec la participation active des habitants et usagers du territoire. Il est donc essentiel que chacun puisse prendre part aux choix majeurs qu'implique le PDU pour les 10 prochaines années. L'avis du public est déterminant, notamment sur le diagnostic et les enjeux des déplacements, mais aussi et surtout pour le pré-projet qui fera l'objet d'une très large concertation à l'automne 2018 (expositions, réunions publiques...).

Une première session d'ateliers sur le diagnostic et les enjeux du PDU s'est déroulée :

Une session d’ateliers, 3 thématiques et 1 transversal, s’est déroulée à l’Hôtel d’Agglomération de Sète agglopôle méditerranée à Frontignan les 13 et 14 mars 2018.

Ils étaient consacrés au diagnostic et enjeux des déplacements sur le territoire : principaux dysfonctionnements, actions déjà menées, grands projets, enjeux pour le PDU.

Plus de 130 acteurs représentatifs du territoire mobilisés

  • Cette première série d’ateliers a donné lieu à des débats riches et des échanges productifs avec :
  • une représentativité des 14 communes membres,
  • une bonne connaissance des problématiques de déplacements,
  • des dysfonctionnements, des attentes  mais aussi des points positifs soulignés.

Cette première session constitue une véritable force de propositions pour la co-construction du PDU. Elle permet de dégager des enjeux thématiques forts, et de nombreuses attentes pour le PDU qui anticipent l’architecture des scénarios et du projet.

terre2Capture

Synthèse des enjeux issus de la concertation

1 : Transports en commun et intermodalité

  • Améliorer l’offre en transports en commun : TCSP, amplitudes, dessertes, PMR…
  • Favoriser l’intermodalité : correspondances, PEM, billettique unifiée…
  • Informer et communiquer sur les transports en commun et l’offre en mobilité
  • Renforcer l’offre en transports en commun en été
  • Promouvoir et développer les navettes maritimes inter-étang et dans Sète
  • Renforcer les liaisons avec les territoires voisins : TER, cars départementaux…

2 : Circulation, stationnement, sécurité

  • Offrir des alternatives à la voiture, permanentes ou ponctuelles
  • Organiser le stationnement en rabattement vers les transports en commun : parkings-relais et parkings intermodaux
  • Lutter contre l’insécurité routière
  • Canaliser les flux de poids lourds et les livraisons
  • Développer de nouveaux modes déplacements plus vertueux pour l’environnement : covoiturage, autopartage, électromobilité…

3 : Modes actifs et nouvelles mobilités

  • Mieux partager l’espace public au profit des modes actifs et des transports en commun
  • Favoriser l’usage du vélo, comme mode de déplacement au quotidien et touristique
  • Encourager la marche à pied : itinéraires piétons, jalonnement…
  • Améliorer les déplacements des Personnes à Mobilité Réduite
  • Promouvoir les modes actifs : communication, sensibilisation…
  • Déployer des Plans de Mobilité en direction des salariés

.Il est urgent de proposer de nouvelles solutions de mobilité

(Un diagnostic des déplacements a été réalisé, dressant un état des lieux sans concessions de la mobilité sur les 14 communes de Sète agglopôle méditerranée.)

Chaque jour, 435 000 déplacements sont réalisés sur notre territoire. Cela représente près de 4 déplacements par habitant en moyenne. Et malheureusement, une grande partie est encore trop souvent réalisée en voiture, qui reste largement majoritaire (60 %), avec son cortège de nuisances : bouchons, pollution, insécurité routière, bruit. Il est urgent de trouver des solutions alternatives pour éviter l’embolie du territoire, notamment lors de la saison estivale durant laquelle la population double, voire triple selon les secteurs…

terreCapture

En effet, le territoire de Sète agglopôle méditerranée, hautement touristique connaît un afflux massif de visiteurs en été, et donc… de besoins de déplacements supplémentaires.

 

30 % des trajets en voiture font moins de 2 km

Un enjeu fort : accroître la performance des transports en commun

50 à 65 minutes par jour passées en moyenne dans les déplacements

Plus du 1/3 des déplacements est réalisé pour aller au travail tous les jours. Or, lorsque l’on étudie plus précisément l’usage de la voiture, on ne comptabilise qu’1,3 passager par véhicule ! Cela signifie que ces voitures circulent majoritairement à vide, offrant de grandes opportunités de développement pour le covoiturage par exemple.

En moyenne, nous passons 50 à 65 minutes par jour dans les déplacements, pour un trajet moyen de 7,5 km. Ainsi, beaucoup d’entre nous perdent beaucoup de temps coincés dans les bouchons… en voiture ou en bus.

Un changement indispensable des habitudes de déplacements et notamment vis-à-vis de la voiture

Autre enseignement, le cœur d’agglomération constitué par le triangle Sète-Frontignan-les 2 Balaruc concentre la majorité des équipements publics, des zones d’emplois et des grandes zones commerciales, générant de très nombreux déplacements.

C’est donc dans ce secteur que l’on retrouve les grands corridors de déplacements, avec une concentration des difficultés circulatoires en particulier aux heures de pointe. Ainsi, chaque jour, 184 500 déplacements sont réalisés dans ou en liaison avec la ville centre, Sète, qui connaît une embolie circulatoire chaque été, avec l’afflux massif de visiteurs.

Cette situation ne peut raisonnablement pas durer, pour la qualité de vie des habitants, mais aussi des touristes. Des solutions sont à trouver pour accéder au cœur d’agglomération en transports en commun, voire… en navettes maritimes inter-étang de Thau.

Pour terminer, avec près de 70 000 déplacements externes, rentrants ou sortants du territoire, Sète agglôpole méditerranée reste une agglomération orientée vers l’extérieur, et notamment la Métropole voisine. Des pistes d’amélioration sont également à envisager vers les territoires voisins.

Pour le moment, la voiture demeure la reine des déplacements sur notre territoire. Pourtant, un changement des habitudes de déplacements, et notamment de la dépendance à la voiture est devenu indispensable. Cela passe par le déploiement et le développement de solutions alternatives crédibles et efficaces : transports en commun, navettes maritimes, modes actifs, covoiturage… C’est tout l’enjeu du Plan de Déplacements Urbains de Sète agglopôle méditerranée.

mobilité : forces et faiblesses

Les points forts du territoire

  • Territoire exceptionnel au croisement des circulations des hommes et des marchandises
  • Richesse écologique importante
  • Dynamique de progrès dans les transports en commun: Réseau SAM en flèche et s’étend
  • Sécurisation des grands axes routiers
  • Inversion du regard en faveur de la marche dans les circulades et centres urbains
  • Projets de TCSP et transport maritime
  • Projets de pôle d’échanges multimodaux (PEM) sur Sète et Frontignan
  • TCSP sur la D2
  • Schéma vélo d’agglomération engagé
  • Projets d’équipements cyclables : Eurovéloroute 8
  • Démarche Smart City sur Sète
  • Doublement D600 au service de l'accessibilité du territoire

Les points faibles

  • Risques d’asphyxie économique, sanitaire et routière accentué par le phénomène de métropolisation de la ville de Sète
  • Blocage des accès aux pôles d’emplois et de développement (entrée Est...)
  • Territoire marqué par des pollutions liées aux transports (30% GES)
  • Stationnement trop facilité sur les grands pôles d’emplois et absence de Parcs Relais
  • Maillage routier restreint : des grands chantiers à initier (D600 /Barreau liaison vers Entrée Est)
  • Utilisation ancrée de la voiture, les transports en commun et les modes actifs à inscrire dans les usages
  • Intermodalité à développer
  • Transports en commun bloqués dans les bouchons et absence de réalisation en TCSP
  • Risque routier pour tous les usagers
  • Maintien d’une urbanisation diffuse
  • Réseau cyclable discontinu
  • Raréfaction des finances publiques et nécessité de maitriser les dépenses de fonctionnement

 

  • Pour inventer ensemble la mobilité de demain car c’est l’affaire de tous, parce qu’elle touche à de nombreux aspects de notre vie quotidienne : car l'avis de chaque habitant est important  et pour donner son avis sur les déplacements de demain : aller sur le site

     pdu.agglopole.fr

  • http://pdu.agglopole.fr/concertation/la-parole-est-a-vous-206.html
  • ou s'exprimer par mail : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    Par courrier : Sète agglopôle méditerranée
    Concertation PDU
    4, avenue d’Aigues
    BP 600 - 34110 Frontignan

Du 5 au 9 juillet 2018 : à Sète, Grand Pardon de la Saint Pierre

Grand Pardon de la Saint Pierre - Fête des pêcheurs

L’image contient peut-être : texte


Venez vivre la fête de la Saint-Pierre au plus près de la manifestation et accompagnez les pêcheurs en mer pour un moment de communion et de partage.
Tout au long du week-end une fête foraine et des joutes traditionnelles, de l'Amicale des Pêcheurs Sète Môle, sur les canaux animent le quartier de la Marine et du Vieux Port.
 

Téléchargez le programme complet

Cérémonie en mer avec les pécheurs en Hommage aux Marins Disparus , Tournoi de joutes traditionnelles avec l’Amicale des Pêcheurs Sète Môle, fête foraine, Soirées Bodegas au Village des pêcheurs à la Criée aux poissons, Expositions,  Grand’messe, Bénédiction, Feu d’artifice …

Le Programme de l’édition 2018 :

Vendredi 29 juin 2018 18h30 : Chapelle des Pénitents messe de la Saint Pierre

Jeudi 5 Juillet 2018 :

15H00 : Ouverture de la fête foraine.

13H30 : Critérium des Ecoles de Joutes – Quai Maximin Licciardi
18H00 : Vernissage de l’exposition D’Audrey Cavaillé – Chapelle des Pénitents
18H30 : Concert Lyrique (chansons Napolitaines) avec la participation de Jean Michel Balester. doublé de performances picturales sur grandes toiles – Chapelle des Pénitents
19H00 : Loto à la criée.
19H00 : Soirée tapas.
21H00 : soirée musicale avec Gilles Amiel

Vendredi 6 Juillet 2018 :

09H00 : Gerbes aux disparus de l’APSM et aux gens de mer.

10H-22H : Exposition D’Audrey Cavaillé, à la chapelle des Pénitents
20H00 : Début des Festivités de la Saint Pierre, par M. Le Maire François COMMEINHES, M. L’Adjoint au Maire à l’Animation Rudy Llanos, MME La Conseillère Municipale déléguée aux Joutes Eliane Sarda, le Conseil Municipal, l’Amicale des Pêcheurs et son bureau, au « Village des Pêcheurs » à la Criée aux Poissons, Quai Maximin Licciardi
21H45 : Rassemblement début du Môle Saint Louis pour le transfert de la statue de Saint Pierre de la Chapelle des Pénitents à la Décanale Saint Louis avec la participation de la Fanfare des Pompiers de Villeneuve les Béziers, et de la musique L’Harmonie Rognonaise. Bénédiction célébrée par le Père Gérard Friou avec la participation de Jean Michel Balester, Maitre de Chapelle.
22H00 : Bodega Saint-Pierre (village des pêcheurs) à la criée aux poissons avec DJ Jean Marc C

Samedi 7 Juillet 2018 :

8H00 : Pavoisement de la Flottille de Pêche.

9H00 : Défi de rames traditionnelles
10H-22H00 : Exposition D’Audrey Cavaillé, à la chapelle des Pénitents
14H30 : Tournoi de Joutes Séniors Challenge Joseph et Raphaël Nocca, Quai Maximin Licciardi, avec la Péna Bella Ciao
21H00 : Tournoi régional junior de Joutes Challenge Maximin et André Licciardi, Quai Maximin Licciardi avec la participation de la Péna Bella Ciao
22H00 : Bodega Saint-Pierre (village des pêcheurs) à la criée aux poissons avec DJ Jean Marc C

Dimanche 8 Juillet 2018 :

8H30 : Réception des Personnalités Civiles, Militaires et Religieuses à l’Hôtel de Ville, par M. François COMMEINHES Maire de la Ville et par le Conseil d’Administration de l’Amicale des Pêcheurs Sète-Môle

9H15 : Grand messe de Saint Pierre, célébrée par l’Archevêque Pierre Marie Carré ainsi que le Père Gérard FRIOU avec la Collaboration de Jean Michel Balester, Maitre de chapelle, la chorale de Sète et la chorale paroissiale « Stella Maris »
10H00 : départ du défilé des Jouteurs, Cetterames, élèves à la préparation militaire, de la criée, avec la participation de la musique de l’avenir L’Islois, de la péna Bella Ciao, du Bagad de Saint Mandrier pour se rendre à la décanale SAINT LOUIS
10H-22H00 : Exposition D’Audrey Cavaillé, à la chapelle des Pénitents
10H30 : Sortie de la Grand Messe, Formation du Cortège Religieux et départ avec la participation de la fanfare des Pompiers de Villeneuve les Béziers, de la musique de l’Avenir L’Islois, de la pena Bella Ciao, et du bagad de saint Mandrier
10H45 : Sortie en mer pour la cérémonie en Hommage aux Marins Disparus
11H20 : Bénédiction de la flottille de Pêche par Monseigneur Pierre Marie carré, et le Père Gérard FRIOU. Cérémonie du souvenir des Marins disparus. Largage de la gerbe
Par les Anciens Pêcheurs et gens de mer
12H00 : Retour de la flottille, accostage des Bateaux à la criée. Formation du cortège pour le retour de la statue de SAINT PIERRE à la Chapelle des Pénitents avec la participation de la Fanfare des Pompiers
13H00 : Apéritif déjeunatoire sur invitation, offert par la Sté RICARD et l’Amicale des Pêcheurs Sète-Môle
15H00 : Tournoi Régional de Joutes Poids Lourds, Tournoi de l’Amitié Challenge Ernest et Georges AZAIS avec la participation de la Péna Bella Ciao
22H00 : Bodega Saint-Pierre (village des pêcheurs) à la criée aux poissons avec DJ Jean Marc C

Lundi 9 Juillet 2018 :

10H-22H00 : Exposition D’Audrey Cavaillé, à la chapelle des Pénitents

17H45 : Tournoi de joutes de l’Ecole de Joutes de la Marine, sur chariots au village des pêcheurs (criée)
21H00 : Variété show (Golden Star) au village des pêcheurs
22H15 : Grand feu d’artifice tiré du brise lames

 

Grand Pardon Saint Pierre Sète 2018

 

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon