échos

IGP Tielles de Sète : un bond en avant

En mai 2016, dans le cadre de l’avancement de la démarche IGP Tielles de Sète initiée depuis plus de 3 ans par le Président de la CCI de Sète, Olivier ODDI, et par le Président de l’Association pour la Promotion de la Gastronomie sétoise, Christian DASSÉ, une rencontre sur 2 sites de production de Tielles avait eu lieu avec les membres de l’APGS et ceux de l’antenne régionale de l’INAO située à Lattes avant la validation du Cahier des Charges IGP Tielles de Sète.

La rencontre s’était poursuivie au siège de la CCI de Sète où le tour de table avec l’INAO et les entreprises membres de l’APGS qui avait donné lieu à des échanges sur le contenu du cahier des Charges en cours de finalisation.

L'IGP ou Indication géographique protégée (IGP) identifie un produit agricole, brut ou transformé, dont la qualité, la réputation ou d’autres caractéristiques sont liées à son origine géographique. C'est ainsi que L’IGP est liée à un savoir-faire. elle consacre une production existante et lui confère dès lors une protection à l’échelle nationale mais aussi internationale. Elle peut être basée sur la réputation du produit, qui s’entend au sens d’une forte reconnaissance par le public à un instant donné, et qui doit être associée à un savoir-faire ou une qualité déterminée attribuables à l’origine géographique.

Pour celle des Tielles de Sète, le cahier des charges est maintenant validé et transmis à l'INAO Régional. S'il l'approuve il passera au niveau National puis devant une commission Européenne. La réponse devrait être connue début 2018 : "Ce serait formidable pour les Tiellistes du Bassin de Thau et à priori ce serait la 1ère IGP pour un produit alimentaire transformé." Précisaient les membres de l'APGS.

Mais le coût de l'opération est élevé, plusieurs dizaines de milliers d'euros car le dossier constitué est très technique. L'APGS saisira l'occasion de la prochaine fête de la Tielle, à Sète pour mettre en avant son projet qui s'il se finalise assurera un lien définitif entre la tielle, Sète et le Bassin de Thau.

 

 

Les tiellistes de Sète souhaitent obtenir leur IGP

 

Fête de la Tielle
samedi 23 septembre 2017


Pour la 4ème année consécutive, la Fête de la Tielle s’invite à Sète pour célébrer, aux côtés d’autres spécialités, l’identité culinaire sétoise et faire vivre sa tradition gastronomique aux saveurs spécifiques.
Elle se tient dans le cadre de la Fête nationale de la Gastronomie qui vise à promouvoir les talents et le savoir-faire des professionnels, les produits du terroir et le patrimoine culturel des régions.
La manifestation s’ouvrira dès 11h, sur la Place Aristide Briand autour du Kiosque Franke, en présence des organisateurs de l’APGS, des partenaires et des personnalités. Soutenue par la Région Languedoc-Roussillon, Thau Agglo, la Ville de Sète le Ministère de l’Agriculture et la CCI Hérault, cette nouvelle édition réserve au grand public un programme attractif avec la participation de Miss Sète 2017, des animations créatives et musicales.

Son objectif est de valoriser l’action des membres de l’Association pour la Promotion de la Gastronomie Sétoise et de communiquer sur l’avancée de la démarche IGP initiée par le Président de la CCI de, Olivier ODDI, et ses élus.

Les élus de la Ville et les partenaires pourront aussi apprécier cette année la participation de 2 professionnels invités pour cette fête Nationale de la la Gastronomie : M. Bellot, conchyliculteur et "Chez Alphonse et Fils", Glacier. De quoi se concocter un repas entre coquillages et brasucades, tielles et autres poroduits comme la macaronade de poulpes d'Euro-Traiteur ainsi que de très bonnes glaces Bio ou non bio, fabriquées à Sète.

Questions boissons, c'est l'association"Je suis né à Sète" qui officiera.

Par ailleurs, avec un périmètre élargi par rapport à 2016, il est prévu différentes animations autour du Kiosque Franke et plusieurs styles musicaux pour que ce 23 septembre soit bien convivial et synonyme de plaisir.
Une belle journée en perspective avec un rassemblement de tiellistes concurrents sur le terrain mais unis pour la bonne cause, l'obtention de l'IGP.

Ne manquez pas de venir nombreux partager ce rendez-vous unique sur Sète-Bassin de Thau, SAMEDI 23 SEPTEMBRE prochain. Vous êtes les bienvenus.

   

Christian Dassé présentait ce mardi 12 septembre cette 4ème fête de la Tielle ,place à la Tielle sétoise avec la fête de la Tielle ce samedi 23 septembre de 9 h à 23 h sur la place Aristide Briand de Sète. Déjà annoncé depuis quelques jours, vous pouvez maintenant apprécier la belle affiche réalisée par Gérald d'Eloi, sur le thème du cinéma et particulièrement, Pirates des Caraïbes.

Cette journée permettra autour de nombreux membres de l'APGS de faire honneur à la Tielle de Sète qui souhaite obtenir son IGP.

En mai 2016, dans le cadre de l’avancement de la démarche IGP Tielles de Sète initiée depuis plus de 3 ans, une rencontre sur 2 sites de production de Tielles avait eu lieu avec les membres de l’APGS et ceux de l’antenne régionale de l’INAO située à Lattes avant la validation du Cahier des Charges IGP Tielles de Sète.

La rencontre s’était poursuivie au siège de la CCI (alors de Sète) où le tour de table avec l’INAO et les entreprises membres de l’APGS qui avait donné lieu à des échanges sur le contenu du cahier des Charges en cours de finalisation.

L'IGP ou Indication géographique protégée (IGP) identifie un produit agricole, brut ou transformé, dont la qualité, la réputation ou d’autres caractéristiques sont liées à son origine géographique. C'est ainsi que L’IGP est liée à un savoir-faire. elle consacre une production existante et lui confère dès lors une protection à l’échelle nationale mais aussi internationale. Elle peut être basée sur la réputation du produit, qui s’entend au sens d’une forte reconnaissance par le public à un instant donné, et qui doit être associée à un savoir-faire ou une qualité déterminée attribuables à l’origine géographique.

Pour celle des Tielles de Sète, le cahier des charges est maintenant validé et transmis à l'INAO National et il ne manque plus que la validation d'une commission Européenne. La réponse devrait être connue début 2018 : "Ce serait formidable pour les Tiellistes du Bassin de Thau (sites sur plusieurs communes) et à priori ce serait la 1ère IGP pour un produit alimentaire transformé." Précisaient les membres de l'APGS.

Mais le coût de l'opération est élevé, plusieurs dizaines de milliers d'euros car le dossier constitué est très technique. L'APGS saisira l'occasion de la prochaine fête de la Tielle, à Sète pour mettre en avant son projet qui s'il se finalise assurera un lien définitif entre la tielle, Sète et le Bassin de Thau dont la consommation ne cesse d'augmenter. Près de 10% de croissance par an.

 

Malgré des difficultés liées à un producteur qui neproduit pas dans la Région, après des visites visant à mettre en concordance les préparations et le cahier des charges, il reste surtout aux tiellistes de l'APGS à continuer dans la même voie avec des produits de qualité pour pouvoir fêter certainement en 2018 la labélisation.

 

Monsieur Dassé y sera en tant que Président de l'APGS, l'association pour la promotion de la gastronomie sétoise. L'un des objectifs principaux est d'obtenir le label européen IGP Tielle de Sète. Dans le cadre de cette démarche pour subvenir à ses besoins car les démarches sont longues et couteuses, elle organise avec des partenaires institutionnels, la Région, la Mairie de Sète et la CCI Hérault , cette 4ème fête de la tielle. Ce sera aussi l'occasion de faire le point avec les tiellistes de Sète sur l'avancée de la démarche IGP qui est en bonne voie d'obtention.

Les membres de l'association auront alors l'occasion de montrer au public le savoir-faire des Artisants fabriquant des tielles. S'ils comptent approcher les 4000 visiteurs pour cette grande manifestation il feront tout et ils sont mobilisés pour vous satisfaire.

 

La grande agglo de Thau verra bien le jour en janvier 2017

Ce mercredi 7 septembre, le préfet de l’Hérault avait réuni la commission départementale de la coopération intercommunale pour obtenir de nouveau son avis sur le principe de la fusion entre Thau agglo et la Communauté de Communes du Nord du Bassin de Thau au 1er janvier 2017. En effet 8 des communes concernées avaient manifesté en début d ‘année leur refus de participer par vote à l'approbation de l'arrêté préfectoral or si, juridiquement, ce refus, valait approbation par défaut, le Préfet souhaitaient néanmoins une nouvelle délibération.
Cette fois la commission départementale de la coopération intercommunale a été beaucoup plus claire et a approuvé le principe de cette fusion par 32 voix pour, deux contre et 11 abstentions. La grande agglo de Thau va donc bien voir le jour au 1er janvier 2017. Les élections des nouveaux délégués communautaires auront lieu avant le 15 décembre et celle pour le nouveau Président avant le 27 janvier 2017. Dans l'intervalle, le doyen de ce nouvel ensemble, Yves Pietrasanta, en assumera la présidence par intérim.  

Pierre Bouldoire, le maire de Frontignan, qui fut un ardent partisan de cette fusion au 1er janvier 2017 a rapidement réagi à cette décision : "C’est une grande victoire pour ce splendide territoire de Thau et les habitants qui le font vivre. Le travail conduit ces derniers mois a permis de réduire le camp des opposants à cette fusion de 16 à 2 (François Commeinhes et Gilles D’Ettore). Ce consensus a aussi pu être obtenu grâce à la volonté du préfet de l’Hérault, je l’en remercie. Il faut désormais s’atteler à un projet de territoire qui doit aller bien au-delà des querelles picrocholines et de l’harmonisation administrative de quelques compétences. Il faut placer l’humain au cœur d’un vrai service public qui répond aux enjeux d’emploi, de logement, de mobilité et de protection de l’environnement.

De son coté, Joseph Francis, Président départemental de l'UDI 34, et conseiller régional région Occitanie, estime à propose de cette fusion des agglos que "ceux qui sont allés contre le sens de l'histoire ont été aveuglés par leur opposition dogmatique aux enjeux de la loi NoTre. Il s'agit de se mettre maintenant au travail. Les défis à relever sont nombreux en matière touristique, économique, sociale, environnementale. La deuxième agglomération de l'Hérault doit devenir un territoire attractif. Cela se fera bien entendu sur le terrain avec un exécutif issu de la nouvelle gouvernance qui se mettra en place le 1er janvier. Mais cela ne pourra se faire sans un lien avec la puissance publique, avec l'Etat. Pour cela, la population doit pouvoir compter sur des parlementaires présents et proches d'eux. Des parlementaires qui ne cumulent pas les mandats et qui ont comme objectif l'intérêt général plutôt qu'une politique politicienne."

   

En janvier 2017 , les deux agglomérations qui bordent le nord et le sud de l’étang de Thau fusionneront. L’ensemble de la Communauté de Communes du Nord du Bassin de Thau (CCNBT) et la Communauté d’Agglomération du Bassin de Thau (Thau agglo)  couvrira 14 communes et rassemblera plus de120.000 habitants.
Le centre de gravité, pondéré de la population, de la future agglomération de Thau aura pour coordonnées :

Centre de la grande agglo de Thau :

  • Latitude : N 43° 26’ 09’’
  • Longitude : E 3° 41’ 18’’

Ce point se trouve à la frontière entre la commune de Balaruc-les bains et celle de Frontignan la Peyrade,  à quelques centaines de mètre à peine de l’emplacement de l’actuel hôtel d’agglomération de Thau agglo.

Le développement déjà programmé de l’entrée est de Sète, l’extension du centre commercial de Balaruc-loisirs (Carrefour),   les évolutions démographiques en cours, le réaménagement de la RD2 et son urbanisation laissent à penser que dans 30 ans le centre de gravité de la future agglo deviendra le cœur d’une future ville de Thau. Sète et Mèze feront-ils alors figures de quartiers chics en périphérie?

 

 

 

Petits baigneurs et grand bassin

 

Pour la première fois ce matin, la piscine Di Stefano, à Frontignan, passée sous la compétence de Thau agglo depuis le 1er janvier, a accueilli les écoliers d’autres communes du territoire : c’est ainsi 28 petits mirevalais qui, armés de leurs maillots, bonnets et lunettes, ont rejoint l’établissement sportif communautaire pour des tests en piscine. Répartis en groupe, ils suivront ainsi 10 séances de natation pendant leur année de CE1. 1100 élèves supplémentaires (soit 44 classes de plus) vont ainsi bénéficier tout au long de l’année de cette pratique sportive. Au fil de cette première semaine de rentrée effective, les petits gigeannais et vicois viendront également goûter aux joies de la natation. Au total, 4467 élèves venant de tout le territoire y seront accueillis tout au long de l'année scolaire.

Semaine bleue

AFFICHE A4 Dans le cadre de la Semaine Bleue, semaine nationale des personnes âgées et retraités du secteur, les acteurs locaux ( résidents et personnels d’EHPAD, Mairies, CCAS, Clubs de retraités et foyers ruraux, associations et services médicaux sociaux) s’associent pour proposer des rendez-vous de partages conviviaux.
L’ensemble de ces manifestations sont gratuites mais il est impératif de s’inscrire auprès de sa commune pour y participer.
Le programme complet est disponible sur le site de Geronthau.
Il est préférable de se rapprocher du CCAS de votre commune pour plus d’information et ou pour vous inscrire.

Old couple in peace 2

Sakado : distribution des sacs à Sète

Depuis Noël dans l’Hérault et dans plus de 60 villes de France, comme chaque année, jusqu’au 6 janvier, SAKADO a commencé la distribution de plusieurs centaines de sacs. A Sète c'était ce 1er janvier 2018 de 10 h à midi.

Depuis 2005, l’association SAKADO collecte des sacs à dos à l’occasion des fêtes de fin d’année pour les distribuer aux sans-abri dans la France entière. Grâce à SAKADO, vous n’offrez ni un toit, ni un emploi mais un geste de solidarité sous la forme d’un sac à dos style randonnée de 40 ou 50 litres en bon état contenant 4 kits d’objets usuels et pratiques : 1 kit chaleur, 1 kit hygiène, 1 kit festif et 1 kit culture-communication. Les sacs-à-dos contiennent soit un kit Chaleur ( homme et femme différencié) contenant pull, chaussettes, veste, bonnet, gants, pantalon ou jupe, chaussures, duvet, écharpe, chemise, couverture; un kit hygiène ( homme et femme différencié ) avec trousse de toilette, brosse à dents, dentifrice, savon, gel douche, coton tiges, ciseaux, brosse à cheveux, rasoir, mousse à raser, lingettes, protections féminines, mouchoirs ; soit un kit culture ou bien encore un kit communication.

Les principes de fonctionnement :

  1.  SANS ARGENT : Pas d’argent circulant, pas de comptes bancaires, les bénévoles SAKADO financent eux-mêmes leurs actions.C’est pour vous la certitude de voir votre don aller directement aux sans-abris, sans autres utilisations.
  2. AVEC LES STRUCTURES D’AIDE AUX SANS-ABRI : Ce ne sont pas des professionnels de l’aide aux sans-abri, SAKADO distribue les sacs à dos qui lui sont remis en partenariat avec les structures d’aides aux sans-abri. (SAMU Social, Croix-Rouge, Secours Populaire, Secours Catholique, etc.).
  3. SEULEMENT EN FIN D’ANNEE : SAKADO fonctionne à la période où les donateurs sont plus généreux ; au moment des fêtes de fin d’année et durant la saison où le froid et les intempéries isolent encore plus les sans-abri.
  4. GRACE AUX MEDIAS : La presse écrite, la radio, la télévision et les réseaux sociaux sont les portes voix de SAKADO, ils relaient l’appel à dons mais témoignent aussi de la bonne distribution des sacs à dos qui lui ont été remis.

Renseignements sur sakado.org -  Courriel : Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

L’opération Sakado a débuté ce dimanche 1er janvier à Sète à partir de 10 sur la place Aristide Briand. Après avoir partagé un petit déjeuner bien convivial, les bénévoles qui participent à cette opération ont commencé la distribution des sacs qui a débuté depuis Noël dans l’Hérault et dans plus de 60 villes de France. les Sans Abris sont venus assez nombreux, plus de 60 pour en premier lieu partager aussi cette collation avec des bénévoles de l'ADMR du secteur qui ont rassemblé les dons et préparé l'opération.

Chacun a reçu ensuite un sac à dos tout neuf et bien rempli ainsi qu'un panier repas accompagné de sachets de croquettes pour ceux ou celles qui avaient des chiens.

 Des moments de bonheur pour tous ces Sans-Abris très dignes et respectueux, remerciant sans compter tous ceux qui ont permis la réalisation de cette opération.

A noter que de nombreux sacs ont été offerts par des collégiens et des Lycéens, des scouts de France (Palavas), des Sétois ou des donateurs du Bassin de Thau et de nombreuses personnes travaillant dans des structures institutionnelles...

La Mairie de Sète a permis par son aide logistique et par sa participation de remplir en partie les paniers repas et d'enrichir ces dons envers tous ceux qui en ont besoin pour que déjà ce 1er janvier sous le soleil soit synonyme de joie pour ceux-ci. Et les sourires qui se lisaient sur les visages en étaient les témoins.

Antoine de Rinaldo, Conseiller Municipal délégué aux relations avec la Communauté d'Agglomération, Département, Région et Jocelyne Villa -Gizardin, Adjoint au Maire de Sète, déléguée à l'Action Sociale-Santé avaient tenu à être présent pour soutenir l'action des bénévoles de l'ADMR 34  et de l'antenne de Sète qui depuis plusieurs mois préparaient cette belle opération.

 

Renseignements sur : http://sakado.org/les-points-de-depot-Écrivez-leur Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.sakado

300 000 palourdes !

 

C'est le nombre impressionnant de palourdes qui vont être réensemencées par la prudhommie, Ifremer et la Cepralmar dans l'étang de Thau pour pallier à la raréfaction de ce coquillage si prisé. Mais ce ne sera pas avant fin Octobre, le temps que les daurades aient quitté l'étang pour prendre leurs quartiers d'hiver en mer. Car elles adorent croquer ce coquillage… Les lieux où ces palourdes seront déversées sont tenus secrets pour éviter que les braconniers viennent les ramasser.

Du nouveau pour la rentrée

Ecole Anatole France (Frontignan)

De nouveaux programmes de la maternelle au collège

L'ESSENTIEL

  • Après les programmes de maternelle et de l’enseignement moral et civique, mis en œuvre lors de la dernière année scolaire, ce sont tous les nouveaux programmes de la scolarité obligatoire qui entrent en application à la rentrée 2016.
  • Ces programmes, cohérents et progressifs, permettront à chaque élève d’acquérir le socle commun : apprentissages fondamentaux en CP, CE1, et CE2, consolidation de ces connaissances en CM1, CM2 et 6e puis approfondissement en 5e, 4e et 3e.
  • Le français et les mathématiques sont recentrés à l’école sur l’acquisition des fondamentaux. La pédagogie de la répétition et de l’entraînement quotidien est au cœur de ces nouveaux programmes. Ainsi, afin d’assurer la maîtrise de la langue, les horaires de français sont renforcés (au-delà des 10 heures de français hebdomadaires, 10 heures sont consacrées à des activités quotidiennes d’oral, de lecture et d’écriture). Les nouveaux programmes prévoient des travaux d’écriture quotidiens, des activités de lecture quotidienne et des exercices de calcul mental quotidiens.
  • Ces programmes sont accompagnés de nombreuses ressources pédagogiques destinées aux professeurs.

Télécharger l'intégralité de la fiche du ministère "De nouveaux programmes de la maternelle au collège"

La priorité au premier degré

L'ESSENTIEL

  • La priorité au premier degré se traduit par 19 328 postes créés depuis 2012,  soit 1 poste pour 5 élèves supplémentaire.
  • Les programmes des cycles 1, 2 et 3 mettent l’accent sur la maîtrise des savoirs fondamentaux : lire, écrire, compter, penser.
  • Les dispositifs "plus de maîtres que de classes" et "scolarisation avant l’âge de  trois ans" sont renforcés en éducation prioritaire pour réduire les inégalités.

Télécharger l'intégralité de la fiche du ministère "La priorité au premier degré"

L'Observatoire International du bonheur tient ses assises à Sète

Qu'est-ce que le bonheur sociétal ?

Trois jours de réflexion et de pauses artistiques autour du bonheur, ouverts à tous du 8 au 10 septembre 2016, dans le cadre du théâtre de la mer à Sète. L'Observatoire International du bonheur (OIB) organise ses nouvelles assises : trois jours avec une trentaine d'intervenants, des ateliers participatifs, des respirations artistiques et des concerts en soirée, unis vers une même direction : le droit fondamental au bonheur. Ouverts à tous, très attendues, ces riches journées voient se succéder intervenants internationaux ou locaux qui ont pour mission d'alimenter notre réflexion sur le bonheur, en particulier sociétal.

3èmes assises internationales du bonheur OIB Sète jeudi 8 au samedi 10 septembre 2016  

» Le programme complet (pdf)

L’Observatoire International du Bonheur  créé en 2010 par Patrice Tachon, ancien Bâtonnier, avocat au Barreau de Moulins a pour objectif de :

  • Faire progresser la notion de bonheur sociétal dans le monde, en plaçant au centre de la réflexion les valeurs fondamentales d'humanité qui constituent le socle du droit. 
  • Participer à la stratégie internationale de recherches scientifiques pluridisciplinaire, et d'innovation en matière de progrès sociétal et du bonheur.
  • Etre un accélérateur pour tous ceux qui, par le champ de leurs recherches, contribuent à cet objet en créant une synergie entre institutions, chercheurs, enseignants, étudiants et citoyens d'horizons différents.
  • Contribuer à la production de nouvelles connaissances et soutenir des études prospectives sur le bonheur sociétal durable.
  • Initier l'élaboration d'un droit du progrès sociétal dans une approche respectueuse des diversités culturelles.

Les inscriptions pour la rentrée à la piscine Fonquerne de Sète

  • Les inscriptions aux activités aquatiques du Centre Balnéaire Raoul Fonquerne 2016/2017 (aquagym niveau rouge et jaune; aquaphobie; natation ado 10-13 ans et 14-17 ans; natation adulte niveau rouge, jaune et blanc; handinat enfant, adulte, mixte; aquapalmes; aquarando; aquasénior) auront lieu le lundi 29 août 2016, à partir de 9 heures, sur le site www.thau-agglo.fr. Aucune inscription ne sera réalisée à l'accueil du centre avant le 12 Septembre.
  • Pour la salle de remise en forme, les confirmations des pré-inscriptions des adhérents (personnes déjà inscrites en 2015/2016 et qui souhaitent renouveler leur inscription) s'effectuent directement au centre, et non par internet.
    Les nouvelles inscriptions pour la salle de remise en forme ne se feront qu'à partir du 12 septembre, de même pour les activités aquatiques, au guichet également.

Contact Centre balnéaire Raoul Fonquerne, 1 chemin des Poules d’eau, à Sète
Tel. : 04 99 04 76 50 ou Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..

Fin de jour sur l’étang

Photo prise jeudi à 21h de l’étang d’Ingril. On y voit st Clair à gauche, la Gardiole au centre et Montpellier à droite. Auteur : Nicolas Cantin, fils de notre collaborateur Georges Cantin, de Balaruc-le-vieux. Superbe image !

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon