échos

VALDORA : Un projet de valorisation des DORADES de dévalaison.

valDorades vivier (Copier)

 

Il y a quelques jours se tenait, au lycée de la Mer de Sète, une réunion concernant le bilan du projet VALDORA qui consiste à conserver vivantes des dorades capturées au moment de leur migration saisonnière en octobre.

"Les apports en poissons pêchés sont, à cette période, très importants sur les criées et trois pêcheurs professionnels ont décidé depuis l’an dernier de conserver un certain nombre de dorades vivantes pour en décaler la vente en décembre, au moment des fêtes. C’est un choix audacieux."

 L’an dernier les trois comparses (Robert Rumeau, Denis Talano et Kevin Henri) soutenus par des institutions (le Cépralmar comme porteur du projet) ainsi que par des élèves du lycée de Mer ont mis sur pieds leurs techniques de capture, de transfert et de conservation dans des viviers de l’entreprise « Murex Coquillages » de Sète.valVivier Murex (Copier)

 Après quelques rectifications quant à la méthode de capture mais aussi quelques créations, dont le système novateur de la cage associée au filet traditionnel, le projet a été relancé cette année encore.

 La problématique, pour rendre le projet rentable, a été de faire en sorte que ces poissons soient considérés comme « sauvage » car non nourris durant leur conservation. Ce qui fut fait.

Cette année, aucune nourriture n’a été donnée aux dorades durant les trois mois de vivier. De plus, selon le cahier des charges, il n’a été administré aucun traitement durant cette période de captivité.

 A la différence de la première tentative, il y a eu cette fois-ci peu de mortalité, de l’ordre de 4%.

 A la fin de cette période de captivité, aidés par les services de l’Ifremer de Palavas, les pêcheurs ont eu le plaisir de constater que les pertes en poids des dorades étaient insignifiantes, de l’ordre en moyenne de 3,5%.valdCage dorade Robert (Copier)

 Pour l'année 2018, cette pêche a concerné 60 individus de 256g à 976g.

 L’abattage avant les ventes en criées de Sète et d’Agde a été réalisé de manière « classique » pour une vente, cette année, de 170kg.

Valdora pesage (Copier)

 Comme l’an dernier, les prix fluctuent selon les apports du jour mais globalement les prix des grosses dorades ont tourné autour de 17 euros, soit entre 12 et 29 euros le kg.

 "Après de tels résultats plutôt encourageants, une ou plutôt des questions demeurent, celle, entre autre, de la rentabilité d’une telle pêche. Car s’il y a une volonté de pérenniser cette technique, il va bien falloir investir dans du matériel dont les cages avec un prix à l’unité avoisinant les 4.000 euros HT. Mais aussi envisager l’aménagement d’un site dédié pour conserver les poissons. Toutes ces questions restent encore en suspens et devront être tranchées par les professionnels eux-mêmes soutenus par leurs partenaires."

Des partenaires nombreux : le Cépralmar;, l’Ifremer, les poissons du Soleil, le Lycée de la Mer, l’association Valdora.

Et des partenaires financiers : l’Europe, l’Union Européenne, le Ministère de l’Agriculture et de l’Alimentation, la Région Occitanie, le Département de l’Hérault, Sète Agglopôle.

 Autre amélioration à envisager dans le cadre d’une meilleure rentabilité, monter la possibilité des charges en vivier supérieur à 15kg/m3.

 Toutes ces questions devront trouver réponse mais en attendant les 3 professionnels se disent satisfaits et se proposent de renouveler cette technique de pêche l’an prochain et peut-être même de l’étendre à une autre espèce de poissons fréquentant les eaux de l’étang de Thau, le loup.

 Jean-Marc ROGER.

 

 

 

 

 

La tielle de Sète en route pour l'IGP

François Commeinhes, maire de Sète, et Christian Dassé, président de l’APGS (Association pour la promotion de la gastronomie sétoise), viennent de présenter aux médias de la capitale la démarche de labellisation IGP Tielle de Sète (Indication géographique protégée).

Engagée depuis 2014 par une communauté d’artisans et d’industriels du bassin de Thau, cette démarche, placée sous la gouvernance de l’Association pour la Promotion de la Gastronomie Sétoise, est activement soutenue par la Ville. sdr

Un dossier en cours qui devrait prochainement aboutir pour préserver cette institution de la gastronomie locale.

 

9ème édition de la Semaine de l’industrie dans l'Hérault

« La French Fab en mouvement »

 
9ème édition de la Semaine de l’industrie dans l'Hérault « La French Fab en mouvement »
Lancement de la 9ème édition de la Semaine de l’industrie dans l'Hérault « La French Fab en mouvement »
Plus de 4 700 événements sur l'ensemble du territoire national pour promouvoir l’industrie et ses métiers.

Du 18 au 24 mars, plus de 4 700 événements (visites d’entreprises, conférences, ateliers, job dating, journées portes ouvertes dans les écoles…) sont organisés partout en France pour un public attendu de 800 000 participants.

La Semaine de l’industrie a pour objectifs de renforcer l’attractivité du secteur et de promouvoir les filières et métiers de l’industrie française auprès des collégiens, lycéens, apprentis et demandeurs d’emploi, ainsi que la mixité des métiers et la place des femmes dans les différentes filières.

Pour la première fois depuis 2000, l’industrie française crée plus d’emplois qu’elle n’en détruit et ouvre plus de sites qu’elle n’en ferme.
Elle recherche également des talents : 50 000 emplois ne sont actuellement pas pourvus dans l'industrie et 200 000 emplois supplémentaires pourraient être créés si on était capable de répondre aux besoins de compétences des industriels qui refusent des commandes à leurs clients faute des compétences recherchées, mais aussi du fait d’un déficit d’appétence pour les métiers de l’industrie.

L’un des objectifs de la Semaine de l’industrie est donc de susciter des vocations en montrant au plus grand nombre et notamment aux jeunes que l’industrie offre des carrières passionnantes, stables, formatrices et en moyenne mieux rémunérées que dans les autres secteurs.

En savoir plus : www.semaine-industrie.gouv.fr

Extension piscine Fonquerne : fermeture pour dernière phase de travaux

Kid, Swim, Pool, Underwater, Pool, Pool

Le centre balnéaire Raoul Fonquerne en cours d’extension attaque sa dernière phase de grands travaux.


Comme cela était prévu, et pour des raisons de sécurité, il sera fermé au public pour quelques mois à compter du 25 mars.
Dès sa réouverture, ce véritable complexe aquatique sera capable d’accueillir des compétitions et des entraînements de haut niveau avec son bassin de 50 X 25 mètres, notamment en water-polo et natation synchronisée.

Equipement d’entraînement, de compétition, mais aussi de loisirs récréatif et ludique, il va permettre de développer le sport pour tous les publics : natation scolaire, sports amateurs, sport santé, sport bien-être et sport associatif.  Alors, rendez-vous dès cet automne à tous pour un nouveau bâtiment de grande qualité !

"Le territoire d’industrie « Béziers – Sète » : accompagnement personnalisé

Lors du Conseil National de l’Industrie du 22 novembre 2018, le Premier Ministre Edouard Philippe a présenté un nouveau dispositif d’accompagnement au service des territoires à forte dimension industrielle.

"Le territoire d’industrie « Béziers – Sète » a été sélectionné pour participer à ce projet. Il regroupe 4 intercommunalités : la Communauté d’Agglomération Béziers Méditerranée, la communauté de communes de la Domitienne, la Communauté d’Agglomération Hérault Méditerranée et Sète Agglopôle Méditerranée."

Ce nouveau dispositif ne concernant que les EPCI comme celui de l’Agglomération Béziers Méditerranée, chacune des entités va devoir se rapprocher les unes des autres pour avancer ensemble et trouver des façons de s’entendre pour se répartir les différents dossiers. 1 360 millions d’euros seront prioritairement fléchés vers les projets des territoires d’industrie.

À l’échelle nationale, 124 territoires ont été identifiés comme « territoires d’industrie », répartis dans toute la France, dont la grande majorité se situe en dehors des métropoles. Ce sont des intercommunalités situées dans les campagnes, les espaces périrubains, les villes petites et moyennes présentant une forte identité et un savoir-faire industriels et où l’ensemble des acteurs, notamment les entreprises et les collectivités locales, sont mobilisés pour le développement de l’industrie. Leur superficie correspond à peu près à celle d’un bassin d’emploi et de consommation. La liste n’est ni figée, ni fermée. Elle pourra évoluer en fonction des enjeux territoriaux.es territoires vont signer, dans les prochains mois, un contrat de projet territorial industriel pour formaliser les engagements des parties prenantes.

Le nouveau dispositif repose sur un principe de gestion décentralisée. Le pilotage et l’animation associeront les élus locaux, maires, présidents d’EPCI, les industriels, les conseils régionaux et l’Etat. En tant que principal acteur du développement territorial économique, la Région occupera un rôle central. Les présidents de région seront ainsi les pilotes du dispositif et assureront, au niveau régional, le pilotage contractuel d’ensemble en lien avec l’État en région et les opérateurs. Le gouvernement souhaite que les régions passent les premiers contrats d’ici mars 2019.

Le nouveau dispositif repose également sur un principe de concentration des moyens, à la fois financiers, administratifs, techniques et humains.

Ces territoires bénéficient ainsi d’un accompagnement personnalisé sous forme de « panier de services » composé de 17 mesures dont ils pourront se saisir pour développer ou renforcer leurs projets de territoire, afin de répondre aux 4 thématiques prioritaires : recruter, innover, attirer et simplifier.

https://lagglo.fr/app/uploads/2018/11/Carte-des-Territoires-dindustrie.jpg

Le Printemps des poètes célébré par les élèves à l’Espace Brassens

Ce n’est pas encore tout à fait le printemps mais c’est déjà celui des poètes. La manifestation, qui se tient du 9 au 25 mars, avec pour but de mettre en avant la poésie, trouve forcément écho à Sète.

A l’Espace Brassens notamment où vient de débuter une exposition dont les travaux exposés ne sont autres que ceux des élèves de l’école Ferdinand Buisson. Quand la direction de l’Espace Brassens s’est récemment tournée vers l’école voisine pour évoquer le Printemps des poètes, le directeur, Jérôme Saix, avait déjà en mains onze chants réalisés par les élèves. L’idée était toute trouvée : il fallait en faire une exposition.

Élèves et parents étaient donc rassemblés vendredi 15 mars en fin d’après-midi à l’Espace Brassens pour le vernissage en présence de Mireille Faure, représentante de l’inspecteur de l’Education nationale, et Hervé Merz, adjoint au maire de Sète, représentant François Commeinhes. Un moment de partage qui a permis aux plus grands de découvrir les chants, écrits comme des hymnes d’école, et aux plus petits de les chanter. «

 Allons enfants de Ferdinand Buisson, il est grand temps d’apprendre nos leçons. Dans notre école, tout le monde a sa place, il est bien l’heure de tous entre en classe » : les vers et rimes des élèves sont à découvrir dans le hall de l’Espace Brassens.

Vidéo : https://www.facebook.com/jesuisjeuneasete/videos/1089748124530144/?t=0

Retrouvez les prix des carburants près de chez vous

 

Fuel, Pump, Energy, Gas Pump

Le site prix-carburants.gouv.fr permet de consulter gratuitement tous les prix des carburants, partout en France. Une version mobile prix-carburants.gouv.fr/mobile, spécialement dédiée aux smartphones, est également disponible. Elle permet de trouver la station-service où le carburant est le moins cher, directement depuis son téléphone.

Comment utiliser le site prix-carburants.gouv.fr ?

Accéder au site prix-carburants.gouv.fr

À partir de la page d'accueil, il suffit de sélectionner un carburant et d'entrer un code postal pour obtenir les prix pratiqués dans les stations correspondantes. Il est possible d'affiner la recherche en précisant le type d'enseigne et les services proposés (restauration, boutiques...).

Sur la page d'accueil, la carte interactive permet également de trouver les prix des carburants dans les stations-service de la zone de recherche.

Les internautes peuvent créer leur espace personnel afin retrouver plus facilement leurs stations et leurs itinéraires favoris.

L'information sur les prix des carburantsest mise à jour quotidiennement : l'arrêté ministériel du 12 décembre 2006 précise que « Tout distributeur exerçant une activité de vente au détail des carburants affiche ses prix de vente au détail aux consommateurs du supercarburant sans plomb 95, du gazole et du superéthanol E85 sur le site internet www.prix-carburants.gouv.fr. Toute modification du prix de vente est en outre immédiatement affichée.»

La direction générale de la Concurrence, de la Consommation et de la Répression des Fraudes (DGCCRF) effectue des contrôles réguliers des prix affichés.

Lire aussi : Achat d’un véhicule neuf : comment fonctionne le bonus /malus écologique ? | Véhicules d'occasion : cinq conseils pour acheter tranquille

L'option géolocalisation sur smartphone

Le site est optimisé pour smartphone. Pour se connecter à la version mobile depuis son smartphone : prix-carburants.gouv.fr/mobile.

Il suffit de choisir son carburant, puis sa localisation, soit en indiquant le code postal voulu, soit en cliquant directement sur l'icône de géolocalisation. On obtient alors les prix pratiqués par les stations les plus proches du lieu indiqué.

Lire aussi : La DGCCRF a enquêté sur l'affichage des prix des carburants | Covoiturage : serez-vous imposable sur les sommes perçues ?

J'veux du soleil, un film de Gilles Perret et François Ruffin sur les Gilets Jaunes

«C’est n’est pas un film sur le mouvement des gilets jaunes, mais bien sûr ceux qui ont revêtu ce gilet. Ils ont des choses profondes à dire. Portés par cette accélération de l’histoire, ils le font en toute liberté alors qu’ils ne le faisaient jusqu’ici que dans la honte, l’anonymat», précise Ruffin.

D’Amiens à Marseille, la caméra de Perret a capté, bruts de décoffrage, les témoignages de ces Français plongés dans la précarité, la pauvreté, l’exclusion, le désespoir. Intérimaires, chômeurs, travailleurs indépendants, handicapés, retraités, sur les ronds-points ou chez eux, ils livrent à Ruffin, avec dignité et émotion, leur détresse et leur quotidien de misère. Les femmes, les plus directes, sont bouleversantes. (Journal Libération)

HOMMAGE À YVES ROUQUETTE / IVES ROQUETA

 Le Cèucle Occitan Setòri, le CIRDOC en partenariat avec Filomer et le soutien de la ville de Sète organisent un hommage à Yves Rouquette / Ives Roqueta, le samedi 23 mars à de 14 h, à l'Espace Palace, Avenue Victor Hugo à Sète.romaCapture
.
Yves Rouquette / Ives Roqueta, né à Sète en 1936, disparu en 2015, est un écrivain majeur dont l'oeuvre, tant en occitan qu'en français, présente plusieurs facettes : poésie, romans, essais, nouvelles, chroniques, théâtre... Homme d'action, il est à l'origine de la création du CIRDOC (Centre International de Développement de l'Occitan, médiathèque multimédia), de la maison de disques VENTADORN, de l'impulsion donnée à l'Institut d'Estudis Occitans... et de bien d'autres réalisations culturelles.
Une œuvre à l'image de son auteur, humilité, sensibilité, force, humour.
L'hommage évoquera l'homme, l'oeuvre, à travers des témoignages, des lectures, des photographies, des extraits de films et une exposition réalisée par le CIRDOC.

Entrée libre

en preséncia de Maria Roanet / en présence de Marie Rouanet
 
 Interviendront sur l'oeuvre et l'action occitaniste :
 
Benjamin Assié, directeur du CIRDOC
Alan Roch, écrivain, animateur culturel
Joan Larzac, écrivain
Patrici Baccou, directeur de l'Institut de formation APRENE
Miquèla Stenta, auteure
 
Apporteront leurs témoignages de collaboration :
 
Charles Camberoque, photographe
Raphaël Ségura, peintre
 
Donneront des lectures :
 
un Calandron, Mirelha Braç, Alan Roch, Marie-Ange Hoffmann, Gisèle Moyroud,
Robert François, Jaumeta Sabatièr, Pèire Thorel, Claude Vervaecke
 
Seront visionnés :
 
des entrevues d'amis de Béziers
des extraits du film « Les Enfants du diable » de Claude Gaignaire
des photos de Charles Camberoque
 
Une exposition réalisée par le CIRDOC présente des aspects biographiques, entre Sète, Béziers et Camarés, d'Yves Rouquette et les principaux ouvrages de son œuvre en occitan et en français.
Petite librairie à disposition.

LANCEMENT DE LA DEMARCHE LA REGION EST A VOUS

Carole Delga : « nous faisons le pari de la citoyenneté active pour une Région construite avec et pour les habitants »
 
Carole Delga, aux côtés des conseillers régionaux Vincent Garel, Rachida Lucazeau, Serge Regourd et Véronique Vinet, a présenté ce matin la grande tournée citoyenne qui débute ce jour et se prolongera jusqu'au 31 juillet prochain.
 
Engagée dans une démarche ambitieuse en matière de citoyenneté active, la Région Occitanie a fait du dialogue et de la proximité une priorité depuis le début du mandat. Dans la continuité des concertations citoyennes déjà organisées autour du nom de la région, des enjeux de l'alimentation, des transports ou encore du lycée de demain, Carole Delga a souhaité engager une démarche de terrain inédite visant à renouveler les modes de dialogue avec les citoyens : « La Région est à vous ».cvbCapture
 

Une consultation pour quoi faire ?

« Notre pays est aujourd'hui traversé par une montée sans précédent d'un sentiment d'injustice sociale puissant, mêlé d'une défiance toujours plus grande envers les élus. J'ai conscience de la nécessité de faire évoluer les pratiques politiques, d'abolir les distances entre élus et citoyens. C'est, j'en suis persuadée, la clef pour permettre au citoyen de prendre toute sa place dans la vie du territoire. C'est pourquoi, dans ce moment décisif pour l'avenir de notre République, j'ai décidé de lancer cette tournée citoyenne qui permettra à chacun de s'exprimer librement sur l'action de la Région mais surtout d'échanger directement avec ses représentants, pour faire grandir ensemble notre territoire », a déclaré Carole Delga à l'occasion de cette conférence.

 Fondée sur l'échange, cette démarche inédite entend répondre à plusieurs objectifs :

-          Recueillir les attentes et idées des citoyens ;

-          Répondre aux interrogations et/ou problèmes rencontrés par les usagers ;

-          Préparer de nouveaux dispositifs régionaux « sur-mesure », fondés sur les réalités du quotidien des citoyens ;

-          Mieux faire connaître la Région et son action ;

-          Identifier des initiatives locales à valoriser.

 « La Région est à vous » : comment ça marche ?
 A travers une centaine de rendez-vous programmée sur l'ensemble du territoire, sur les marchés, dans les gares, à l'occasion des salons TAF ou lors de rencontres sportives, les citoyens trouveront à leur disposition une équipe régionale de 4 à 6 personnes composée d'élu.e.s, d'agents volontaires et de jeunes en service civique, avec qui ils pourront échanger.
 Un accueil Région sera prévu lors de chacune des rencontres programmées et proposera plusieurs outils, disponible sur place ou en ligne :
 
-          Un formulaire, mis à disposition des habitants pour leur permettre de retranscrire par écrit leurs remarques, besoins ou interrogations ;
 
-          Un guide « MA Région utile », document pratique détaillant des dispositifs régionaux et construit à partir des préoccupations des citoyens ;
 
A l'issue de cette tournée, et après traitement des informations et propositions recueillies, une restitution auprès des participants sera organisée.
 
 Quand et où ?
 
Plus de 100 dates seront organisées sur les 13 départements entre le 18 mars et le 31 juillet. Quelques dates à venir dans les prochaines semaines:

Haute-Garonne 

Gare de Colomiers

Marché du Cristal à Toulouse

Marché de Tournefeuille

Métro Basso Cambo à Toulouse

Marché de Revel

19/03/19

23/03/19

24/03/19

25/03/19

30/03/19

Gard 

Salon TAF de Nîmes

Gare de Nîmes

26/03/19

29/03/19

Gers 

Marché d'Auch

Marché de Fleurance

21/03/19

26/03/19

Hérault 

Marché des Arceaux de Montpellier

Marché de Béziers

23/03/19

 

29/03/19

Lot

Marché/Foire de Saint-Céré

31/03/19

Lozère

Café citoyen à Saint-Chély-d'Apcher

23/03/19

Pyrénées-Orientales

Salon TAF de Perpignan

21/03/19

Tarn

Marché d'Albi 

Marché de Lavaur

23/03/19

30/03/19

 

La Région Occitanie : résolument citoyenne

 

Depuis 2 ans, la Région a démontré que la citoyenneté fait partie intégrante de son ADN. 30 concertations thématiques ont déjà été lancées : nom de la Région, Etats Généraux du rail et de l'intermodalité, Occitanie 2040, Concertation Alimentation, etc. La Région a également développé des instances de dialogue et de concertation innovantes, à l'image de l'Assemblée des Territoires, du Parlement de la Mer et de la Montagne, ou du Conseil Régional des Jeunes (CRJ).

 

En mars 2018, la Région a adopté la création d'une Charte régionale de la citoyenneté active, proposant une large gamme d'outils à destination du citoyen, qui propose à chacun des moyens réels et concrets de peser sur la construction des politiques régionales.

 

Une plateforme numérique citoyenne « LaRegionCitoyenne.fr » destinée à favoriser la citoyenneté active des habitants d'Occitanie, a également été mise à disposition des citoyens depuis d'avril 2018.

 

La Région prépare également les budgets participatifs, assurant ainsi un socle financier aux dispositifs développés en matière de citoyenneté active. Initialement mis en place dans les lycées de la Région à la rentrée 2017-2018, l'expérience des budgets participatifs va être étendue à d'autres politiques régionales : actions innovantes du Plan Montagne, préservation de l'environnement et du climat ... L'ambition étant, à terme, de consacrer 1% du budget régional à ces budgets participatifs.

 

Enfin, en Occitanie, le référendum régional existe déjà. Chaque citoyen a la possibilité de lancer une votation d'initiative citoyenne sur les compétences de la Région et si celle-ci est susceptible d'intéresser une part significative des habitants. L'ensemble du processus de la votation se fait via le site internet laregioncitoyenne.fr.

 Retrouvez plus d'informations sur la démarche La Région est à vous ainsi que le formulaire en ligne sur le lien suivant : https://www.laregion.fr/laregionestavous

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon