échos

Des ponts pour sauver les écureuils

Les écureuils roux pourront jouer aux équilibristes au-dessus des routes départementales : dans le cadre d’un partenariat entre la Ligue de Protection des Oiseaux (LPO) et le Département de l’Hérault, ces gracieux animaux pourront bientôt traverser certaines routes dangereuses en toute tranquillité, grâce à un dispositif innovant construit en cordes.

Les infrastructures routières fragmentent les habitats naturels de nombreuses espèces animales qui vivent de part et d’autres. Ces animaux sont alors potentiellement exposés à des collisions avec les véhicules lors de leurs traversées.

Sur certaines routes héraultaises, l’écureuil roux est particulièrement concerné, avec de nombreux cas d’écrasements signalés à la LPO. Aussi, afin de restaurer des connexions écologiques au-dessus des routes recensées, le Département a souhaité s’engager sur un programme partenarial avec la LPO Hérault, lié à la construction de passages aériens pour ces rongeurs très utiles à l'écosystème. 

Deux « ponts à écureuils » réalisés avec des cordages seront donc construits à titre expérimental :

Ø sur la RD5 à Villeveyrac, le mercredi 25 octobre

Ø sur la RD9e2 à St Jean de Fos, le vendredi 27 octobre 

Les cordages et leurs équipements associés seront installés par des grimpeurs professionnels de la LPO, avec le soutien technique et financier des équipes routières départementales.

Pendant 3 ans, les bénévoles de l'association effectueront un suivi des populations d’écureuils et de leurs comportements sur leur nouveaux « écuroducs », de façon à évaluer l’efficacité de ces équipements discrets et peu couteux.

Si ces corridors biologiques artificiels au-dessus des routes s’avèrent efficaces en matière de migration, le Département n’exclut pas d’élargir leur utilisation à d’autres routes. Les écureuils pourront ainsi explorer de nouveaux territoires en toute sécurité !

Coût des deux « écuroducs » : 1 100 € financés par le Département de l’Hérault. 

Une des théories sur les origines historiques d'Halloween

Eric Blandin, un internaute, nous a proposé une approche sur les origines historiques d'Halloween en nous donnant ses principales sources :

- "Satanism - The Seduction of America's Youth" de Bob Larson. Traduction : C. Voumard et P.-A. Perrin
- Article "Halloween", CD Rom, Microsoft Encarta, 94 - Revue "La classe Maternelle" n° 62, octobre 97
- Article "Pomone", dictionnaire de la mythologie grecque et romaine, Larousse 91
- Revue "Réponse à Tout" par Magali Pacary, octobre 99
- Magazine chrétien "Shadrack" - Article de Christian Willi
- L'Evènement 11/1998 et VSD 11/1998hallDSC_0008

"300 ans avant J.-C., une société secrète de druides tenait sous son emprise le monde celte du vieux continent, y compris les Gaulois. Chaque année, à cette période de l'année, ceux-ci célébraient en l'honneur de leur divinité païenne Samhain, un festival de la mort. C'était la nuit où Samhain revenait avec les esprits des morts. Ces derniers devaient être apaisés, c'est pourquoi il fallait traiter avec eux."

"A ce moment-là, les druides exécutaient des rituels dans lesquels un chaudron symbolisait l'abondance de la déesse. Ils avaient alors coutume d'allumer de grands feux dans le but d'éloigner tous les mauvais esprits et d’apaiser les puissances surnaturelles qui contrôlaient les processus de la nature. Des prêtres se déplaçaient de maison en maison et distribuaient le "feu sacré" qui assurait la protection du foyer, en réclamant des offrandes pour leur dieu, exigeant parfois des sacrifices humains. En cas de refus, ils proféraient des malédictions de mort sur cette maison, d'où le "Trick or Treat", "Présent ou malédiction", ou pour être plus clair : "Une offrande, sinon la malédiction."

Les Romains, après avoir conquis la Grande-Bretagne, ajoutèrent aux traditions celtes des rites issus d'une de leurs propres fêtes de la moisson, qui avait lieu le 1er novembre en l'honneur de Pomone, déesse étrusque annexée par la religion romaine, nymphe des fruits et des fleurs. En 308, l'empereur romain Constantin apaisa la population des territoires païens nouvellement conquis en leur accordant le droit de conserver leur ancien rite du jour de Samhain.

Il changea la date du prédécesseur chrétien d'Halloween, soit la Toussaint des catholiques romains en la fixant au 1er novembre alors qu’à l'origine, elle était célébrée en mai. Le panthéon de Rome, un temple construit pour adorer une multitude de dieux, fut converti en église. Pendant que les chrétiens célébraient leurs saints disparus, les païens dédiaient la nuit précédente à leur "seigneur de la mort". En 840, le pape Grégoire IV instaure la Toussaint, déclarant que le 1er novembre et la veille (le 31 octobre), les morts seraient célébrés. D'où le mot de Halloween ("Allhallowmas" en Celte), contraction de: "All Hallow" (tout ce qui est saint) et de "Even" (la veille). . En 998, Odilon, abbé de Cluny, institue, le 2 novembre, une journée consacrée à la commémoration de tous les fidèles trépassés, qui elle sera religieuse. Le pape Léon IX (pape de 1049 à 1054) approuvera cette décision.

La commémoration des fidèles défunts se répand alors dans toute la chrétienté. Au XIIIe siècle, elle entre dans la liturgie romaine et devient une fête universelle dans l'Église.

Les origines d'Halloween sont donc complètement païennes, puisqu’il s'agit de célébrer les esprits des morts. Plus récemment, les immigrants européens, et plus particulièrement les Irlandais (qui, poussés par une terrible famine, partirent s'établir en Amérique), introduisent leurs coutumes en Amérique dont la fête des morts avec Samhain. A la fin du 19ème siècle, leurs coutumes étaient devenues célèbres. C'était l'occasion de renverser des cabinets extérieurs, d'infliger des dommages aux propriétés et de se permettre des fourberies qui n'auraient pas été tolérées à d'autres moments de l'année.

Une fête prisée dans les milieux occultes Aujourd'hui, dans le monde entier, Halloween est la fête la plus importante pour les satanistes. La date du 31 octobre pour fêter Halloween n'est pas une coïncidence. Ce jour est l'un des quatre plus importants sabbats de sorcières, les quatre jours "cross-quarter" du calendrier celtique. Le premier, le 2 février, populairement connu comme le jour du "ground-hog" en l'honneur de Brigit, la déesse païenne de la guérison.

Le deuxième, un jour férié de mai nommé Beltane, signalait le temps des plantations pour les sorcières. Ce jour-là, les druides exécutaient des rites magiques, pour favoriser la croissance des récoltes. Le troisième, un festival des récoltes en août en l'honneur du dieu soleil, commémorait celui qui brille, Lugh. Ces trois premiers jours "cross-quarter" marquaient le passage des saisons, le temps de planter et le temps de récolter, de même que le temps de la mort et de la résurrection de la terre. Le dernier, Samhain, marquait l'arrivée de l'hiver. A ce moment-là, les anciens druides exécutaient des rituels dans lesquels un chaudron symbolisait l'abondance de la déesse. On disait que c'était un temps de "betwixt and between", une saison sacrée empreinte de superstition et de conjurations spirites.

zzzzzzzzzdsc_0038-1

Ce jour est aussi le nouvel an du calendrier des sorciers. Le "World Book Encyclopedia" affirme que c'est le commencement de tout ce qui est "Cold, dark and dead" (froid, obscur et mort). Le 31 octobre est devenu un prologue pour amener à accepter l'occulte, Halloween étant en quelque sorte devenu le jour du diable, rituellement reconnu par certains adorateurs de Satan et certains groupes occultes (notamment aux USA, et de plus en plus en Europe). Les satanistes pratiquent des sacrifices humains, cette nuit-là, aux Etats-Unis et en Australie. Pour les personnes ayant des pouvoirs "psychiques", les voyants et ceux qui se disent visionnaires, la période de Hallowen est la plus occupée de l'année.

Les éditeurs de livres sur des sujets classés entre astrologie et sorcellerie indiquent une forte augmentation des ventes.

Salem, une ville du Massachusetts, siège de la sorcellerie américaine, célèbre maintenant un "événement hanté", lors d'Halloween, pour prolonger sa saison touristique d'été. Le 31 octobre, c'est le bal de l'horreur et du plaisir : enfants comme adultes craquent tous pour cette vaste fête. Et pour l'origine des citrouilles d'Halloween Pour éclairer leur chemin en allant de maison en maison, les prêtres celtes portaient des navets évidés et découpés en forme de visage, où brûlait une bougie faite avec de la graisse humaine de sacrifices précédents.

Ces navets représentaient l'esprit qui allait rendre leurs malédictions efficaces. Au 18ème et 19ème siècle, quand cette coutume est arrivée aux Etats-Unis, les navets ont été remplacés par des citrouilles. Le nom donné à l'esprit qui habitait dans la citrouille était: "Jock" qui est devenu "Jack qui habite dans la lanterne", d'où le nom de "Jack-o-Lantern", tiré d'un conte dans lequel un homme célèbre, nommé Jack, fut chassé à la fois du ciel et de l'enfer. Contraint d'errer sur terre comme un esprit, le diable pour le consoler lui aurait donné un charbon ardent tiré de la fournaise, que Jack mit dans une rave évidée pour éclairer son chemin dans la nuit.

A noter que les couleurs orange et noire rappellent la lumière et les ténèbres, et peuvent être aussi reliées à l'occulte. Elles étaient en rapport avec les messes commémoratives pour les morts, qui avaient lieu en novembre. Les bougies en cire d'abeille, habituellement de couleur écrue, étaient orange lors de la cérémonie et les cercueils du cérémonial étaient couverts de draps noirs."

Ouverture de la Maison Jeanine Dassé à Montpellier

Ouverture de la Maison Jeanine Dassé à Montpellier.

Ce vendredi 20 octobre 2017, à Montpellier sud, au 851 Avenue du Mas d'Argelliers, avait lieu l'inauguration de la très belle Maison Jeanine Dassé par ses enfants, Véronique, Christian, et René .

dasseDSC_0004 (3)

Une Maison qui sera une ambassade de l'Entreprise Dassé chez "les Cousins Montpelliérains" comme le précisait André Lubrano, Ami de Christian et Vice-Président de la Région, représentant Carole Delga : "Une pépite, une merveille qui va permettre à Montpellier de découvrir une bonne partie de la cuisine sétoise. Un régal qui vaut bien le déplacement et que de nombreux Héraultais sauront apprécier."

dasseDSC_0014 (2)

Si la Maison est ouverte depuis le début de la semaine, elle permet déjà avec son parking d'accueillir de nombreux visiteurs qui pourront se délecter en dégustant ou en achetant tout d'abord des tielles proposées en différentes tailles mais aussi de nombreuses spécialités sétoises allant des moules farcies aux encornets en passant par des Lasagnes et par des chaussons aux moules. Avec son laboratoire et de vastes espaces dans la boutique tout a été étudié pour que le visiteur puisse choisir au mieux les spécialités désirées. Et ce vendredi soir, les invités étaient bien nombreux pour les apprécier durant une très belle soirée musicale qui faisait honneur à la Maison de Jeanine Dassé et bien-sûr à sa fameuse tielle.

dasseDSC_0010 (3)

Sans oublier les coquillages de Jean-Pierre Belot, conchyliculteur de Sète toujours prêt à associer huîtres et moules de qualité, sous des formes variées aux préparations "Dassé". Car chez les Dassé, c'est De tielle en fils, à Sète.

 

 

dasseDSC_0045

Entouré par sa sœur Véronique, Présidente de l'entreprise "Dassé" et par son frère René, Christian, avec beaucoup d'émotion, devant un large public venu le féliciter, était fier de pouvoir présenter aux Montpelliérains le savoir-faire des Sétois.

Il remerciait pour leur présence, les représentants, de la Région, du Député, de la CCI Hérault et de la Mairie de Sète ainsi que certains élus associés à de nombreux amis présents. Avant de dédier le site à sa mère, Jeanine, Christian félicitait Muriel Roche, architecte, qui a su articuler plusieurs entreprises pour obtenir, de l'avis de tous, cette très belle réalisation.

Contact : 04.67.58.23.12
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.
f : boutiqueJeanineDasse
http://jeanine-dasse.fr/

 dasseDSC_0054

 

 

Dès 1937, leur grand-mère maternelle Adrienne VIRDUCI fut la première à fabriquer et à commercialiser la TIELLE à SETE . D’origine Italienne, la recette de la TIELLE transmise depuis trois générations est dans la famille DASSÉ l’héritage d’un savoir-faire. "Cette magnifique tourte nous est venue d'Italie dans les bagages des émigrants italiens de GAETA au nord de Naples à la fin du XIXème siècle. Car, à cette époque-là, pour éviter que leur pizza ne sèche trop vite, après avoir observé les soldats espagnols, les italiens copiant leurs envahisseurs espagnols de l'époque, eurent l'idée de les recouvrir. Pour des raisons pratiques la pizza recouverte ainsi obtenue ne fut plus cuite directement sur sur la sole du four mais dans un plat de terre cuite appelée "TEGLIA"...

Qui de nos jour avec une forme générale rectangulaire ou ronde et des bas cotés sont en métal revêtu d'anti-adhésif soit en porcelaine ou en poterie, vitrés à l' intérieur. C'est ainsi que naquit la tielle..." C'est une authenticité pour la satisfaction des clients et si la recette de la Tielle Dassé demeure un secret, seules des indications de base sur les produits qui sont élaborés, dans le plus grand respect des traditions sont données...

 

   

Le Pacs en Mairie

A partir du 2 novembre 2017, l’enregistrement de la déclaration du pacte civil de solidarité (Pacs), de sa modification et dissolution, sera transféré des tribunaux d’instance aux mairies.

 Ce sera à l'officier d'état civil du lieu de résidence commune déclaré par les partenaires qu’il faudra s’adresser. La compétence des notaires restera inchangée.

Le Pacs, instauré en 1999, est un contrat ouvert à tous les couples, sous certaines conditions. Les partenaires doivent rédiger une convention, puis la faire enregistrer en fournissant plusieurs documents (actes de naissance, etc.).

Les partenaires ont des obligations réciproques, comme s'apporter une aide matérielle ainsi qu’une assistance en cas de difficultés. Le Pacs produit des effets en matière fiscale, sur les droits sociaux, les biens et le logement des partenaires. En revanche, la conclusion d'un Pacs ne produit aucun effet sur le nom d'usage et la nationalité.

Ce transfert est issu de la loi du 18 novembre 2016 de modernisation de la justice du XXIème siècle et entrera en vigueur au moment où ce contrat de vie commune célèbrera ses 18 ans.

 

Le Pacs en dates et chiffres :

  • 15 Novembre 1999 : Création du Pacs
  • 18 Novembre 2016 : Transfert de la compétence aux communes
  • Plus d’1,7 million de Pacs ont été conclus depuis sa création
  • 189 000 en 2015.

 

Le Baromètre des villes cyclables

La Roue Libre de Thau invite les cyclistes du Bassin de Thau à participer au Baromètre des villes cyclables. En septembre 2017, à l’occasion de la semaine européenne de la mobilité, la Fédération française des usagers de la bicyclette et ses partenaires (Fédération européenne des cyclistes, Sécurité routière, Ministère de la Transition écologique et solidaire) ont lancé la première édition de l’enquête nationale intitulée « Baromètre des villes cyclables ».

affichette vélo

"Elle a pour objectif d’évaluer la cyclabilité des villes françaises à partir du ressenti des cyclistes. Les résultats détermineront si les villes sont favorables à la pratique du vélo et permettront aux collectivités de mieux cerner les attentes des citoyens qui souhaitent se déplacer à vélo. Une évaluation des villes du Bassin de Thau par les usagers Dans le cadre de cette enquête nationale, notre association la Roue Libre de Thau, membre de la FUB, va relayer activement l’enquête aux habitants de Sète et des villes du Bassin de Thau afin de récolter un maximum de réponses."

Les réponses des participants détermineront si Sète Agglopôle Méditerranée est adaptée à la pratique du vélo ou si des progrès sont encore à faire. À l’issue de l’enquête, un classement de la cyclabilité des villes de tailles comparables à Sète sera établi.

Les futures éditions permettront d’observer l’évolution de la ville dans ce classement mais également de la cyclabilité au sein même de la ville. Les résultats seront de précieux atouts pour analyser la situation actuelle et nous espérons que la collectivité y verra des pistes pour développer et améliorer la pratique du vélo.

Une enquête en ligne pour tous les cyclistes Cette enquête est disponible en ligne sur le site www.parlons-velo.fr jusqu’au 30 novembre 2017 et s’adresse à toutes les personnes se déplaçant à vélo en ville, peu importent l’âge, le genre ou la fréquence des déplacements. Elle comporte une quarantaine de questions classées en cinq catégories : ressenti général, sécurité des déplacements, confort des déplacements, importance accordée au vélo et stationnement et services vélo. Un projet européen Cette enquête française s’intègre dans un projet plus global de l’European Cyclists’ Federation (ECF) qui vise à effectuer la même démarche dans plusieurs pays et comparer les villes entre elles à l’échelle européenne.

Ce baromètre européen se base sur le Fahrradklima Test, une enquête de la fédération allemande ADFC qui a fait ses preuves depuis plus de 10 ans et qui a recueilli les réponses de 120.000 participants dans plus de 500 villes d’outre-Rhin lors de l’édition 2016.

22 V'la Georges ça approche, voici le programme

CaptureC'est le 22 octobre que sera célébré toute la journée rue Georges-Brassens et rue de la Révolution, le 94e anniversaire de la naissance de Georges Brassens.

Plus de 100 artistes sont attendus. L'événement débutera en centre-ville par un défilé en fanfare qui associera sur son passage tous ceux qui voudront s'y joindre.

Le cortège gagnera le quartier Révolution où 3 scènes accueilleront dès la fin de la matinée concerts, pièces de théâtre, poésie et raconteurs d'anecdotes.

Le public pourra assister en direct à la décoration des rues par des artistes peintres graffeurs.

A 11h, pot de bienvenue suivi d'une "Brassenade", un repas convivial avec, en plat de résistance, l'incontournable macaronade. Les festivités se poursuivront jusqu'à 23h30. Comme l'an dernier, une guitare modèle Georges fera l'objet d'une tombola.

Toute la fête sera filmée et retransmise en direct sur internet.

Un rendez-vous populaire et festif que Georges lui-même n'aurait sans doute pas renié !

« 22 V’la Georges », commence le samedi avec apéro et concerts devant la maison natale du poète, au numéro 20 de la rue qui porte son nom, à Sète Du 22 au 29 octobre 2017, l’association Cap Brassens organise comme chaque année une fête colorée et populaire pour célébrer l’anniversaire de naissance de Georges Brassens.

Du Dimanche 22 octobre 2017 au Dimanche 29 octobre 2017 Site officiel Tout le quartier « Révolution » rend hommage au poète, en partant de sa maison natale : concerts, expositions, rencontres, performances… Une semaine pour célébrer l’artiste aux mots exquis mais aussi l’homme et ses valeurs. L’association Cap Brassens mène tout au long de l’année des actions culturelles pour maintenir vivante l’œuvre de Georges Brassens.

Nouveautés pour cette édition : Tous les jours, du lundi 23 au dimanche 29/10 : Village Brassens, Place de la République, avec des stands d’artistes et d’artisans animés dés 14h, concerts et de performances. Avec les « Présences » de Joël BASTARD La décoration à l’intérieur du chapiteau est réalisée par Cyril HATT.

Le Dimanche 22 octobre : Inauguration Rue Révolution/Rue Georges Brassens. 12h à 15h Pot d’inauguration offert par l’association Cap Brassens SEBKA // ROBERT LOVE // CURD RIDEL 16h

Place de la République sous chapiteau HERVE TIREFORT // BRASSENS L’IRLANDAIS // JOEL ALLAIN (?) // AU BOIS DE MON COEUR (?) // JACQUES BARTHES

Le Lundi 23 octobre : 14h Place de la République Performances VIVIMAC 20h Place de la République sous chapiteau ROBERT LOVE

Le Mardi 24 octobre : 14h Pl. République Performances VIVIMAC 15h30 Médiathèque GIOVANNI RUFFINO (Brassens en Piémontais) 20h Chapiteau SEBKA // PIERRE CHUCHANA

Le Mercredi 25 octobre : 12h Pl. République sous chapiteau Repas

Brassénade : Menu sétois (Tielle, Moules farcies, Glaces artisanales) 15h30 Médiathèque (à définir)

20h Chapiteau Brassens au féminin JEANNE BRUGVIN // SARAH ET ALEXIS // CAROLINE FEDI // FARIDA // MICHELLE LANGLET // USB // JEN NIFER

Le Jeudi 26 octobre : 14h Pl. République Performances MANU TOPIC 15h30 Médiathèque (à définir) 20h Chapiteau CURD RIDEL //

Le Vendredi 27 octobre : 14h Pl. République Performances MANU TOPIC 15h30 Médiathèque STIMBRE 20h Chapiteau MANDRIN // KARIM // ROLLING POUCHES

Le Samedi 28 octobre : 14h Pl. République 20h Chapiteau BRASSENS NOT DEAD // CLARA GIRONES // GUY LAMOUR

Le Dimanche 29 octobre : 14h Plage du Lazaret Procession de la Sirène 20h Chapiteau LES PEBRONS FARCIS // MARC GARCIA // CHORALE BAUDRICHOEUR // JEAN PIERRE JOURDIER // DUO AZUR

Tous les soirs de 18h à 20h, les trois bars du quartier célèbre Brassens eux aussi à cette occasion : le Carafon, l’Excelsior et l’Alliance.

Adresse : Quartier révolution – Place de la République – 34200 SETE

DLAL Thau et sa bande côtière de Frontignan à Agde

Les premiers projets sont lancés.

Programme scientifique, aménagement des zones conchylicoles, stockage de dorades vivantes...

Le point sur les premiers projets approuvés par le Comité de Sélection et de Pilotage.

Voir les projets :

 

Thau : des mas conchylicoles plus attractifs Le bassin de Thau compte 13 zones conchylicoles de Marseillan à Sète. Le projet porté par le Syndicat mixte du bassin de Thau vise à réaliser un schéma d’aménagement de ces zones afin de renforcer leur attractivité. Développer les espaces d’accueil du public dans les zones conchylicoles, pour les rendre plus accessibles et davantage en…

Des dorades stockées vivantes ! En octobre, lors de la dévalaison, les daurades se retrouvent en masse sur les étals des marchés contribuant à la baisse des prix.

CAPATHAU : un programme scientifique pour étudier la productivité des bassins de Production et élaborer des scénarios d’apports de nutriments : La qualité de l’eau des milieux de production est un prérequis pour la production de coquillages. Les efforts fournis depuis plusieurs années pour améliorer la qualité de l’eau dans la lagune de Thau ont permis d’atteindre le bon état écologique au regard des objectifs de la directive cadre européenne sur l’eau.Détails

Des offres de service Civique Universel dans les collèges

 L'académie de Montpellier va recruter plusieurs centaines de jeunes pour aider les enseignants dans les écoles, collèges et lycées tout au long de cette année scolaire 2017-2018. 414 missions pour le département de l'Hérault (dont certaines sur la Ville de Sète) et 1100 pour l'académie de Montpellier. Ces personnes aideront les enseignants dans les activités éducatives, pédagogiques et citoyennes.

Les jeunes âgés de 18 à 25 ans sont recrutés sans conditions de diplômes depuis le 1er octobre 2017 jusqu'au 30 décembre 2017, pour des contrats qui se termineront à la fin de l'année scolaire. Le service civique est compatible avec le statut d'étudiant. Le volume horaire d'intervention est d'au moins 30  heures par semaine.

Chaque volontaire perçoit une indemnité mensuelle de 472,97 € à laquelle s'ajoute une prestation de 107,58 euros et d'une  bourse de 107,66 euros pour les étudiants boursiers.

Pour candidater, les jeunes volontaires doivent s'inscrire sur le site de l'agence du Service civique, où sont déposées les offres de missions proposées dans les écoles et les établissements scolaires : http://www.service-civique.gouv.fr/ 

Pour rappel, le service civique universel c'est :


• un engagement volontaire d’une durée de 8 mois environ sur une même année scolaire d’octobre ou novembre et jusqu’à juin. Il est ouvert à tous les jeunes de 18 à 25 ans, sans conditions de diplôme
• un engagement à accomplir une mission d’intérêt général au sein d’une école, d’un collège ou d’un lycée.
• une mission qui donne lieu au versement d’une indemnité (l’engagement de service civique n'est pas incompatible avec une poursuite d'études ou un emploi à temps partiel).
• l’engagement d’un binôme de volontaires chaque fois que possible pour le bon déroulement de la mission et en particulier lorsque la mission s’effectue devant élèves.

Les  11 missions 

• accompagner des projets d’éducation à la citoyenneté ;
• contribuer à des actions et projets dans le domaine de l’éducation artistique et culturelle et du sport ;
• contribuer à des actions et projets d’éducation au développement durable ;
• contribuer à l’organisation du temps libre des internes en développant des activités nouvelles ;
• promouvoir des actions de sensibilisation dans le champ de la santé au sein des établissements scolaires ;
• contribuer à la lutte contre le décrochage scolaire ;
• participer à une meilleure information des élèves sur l’orientation ;
• contribuer à l’animation de la vie lycéenne ;
• contribuer à l’inclusion des élèves en situation de handicap.
• contribuer aux activités éducatives pédagogiques et citoyennes de l'école primaire. Animer la réserve citoyenne de l'éducation nationale.

Grève à la SNCF : perturbations annoncées avec les TER

Montpellier : En raison d’un mouvement social régional, le trafic ferroviaire sera perturbé sur le trafic des Trains Express Régionaux sur le réseau de l'ancienne région du Languedoc-Roussillon du dimanche 15 octobre 20h00 jusqu'au mardi 17 octobre 20h00.

Prévisions de circulation pour les journées du lundi 16 et du mardi 17 octobre 2017 :

TGV : Service normal

INTERCITÉS : Service normal

TER : 2 circulations sur 3

Une partie des circulations sera assurée par autocars. La direction SNCF invite les voyageurs à se renseigner auprès des différents services d’information.

Pour connaître les conditions de circulation des trains: https://www.ter.sncf.com/occitanie

www.sncf.com

www.infolignes.com

Par téléphone : Info trafic « TER Languedoc-Roussillon » : 0 800 88 60 91

Info trafic « Grandes Lignes » : 0 805 90 36 35

Sur mobile avec l’appli SNCF à télécharger gratuitement

Sur Twitter     Avec le compte @SNCF

L'Union Philatélique Sétoise organise sa 13ème Bourse Multicollections

Philately, postage stamps.L’Union Philatélique Sétoise organise sa 13ème Bourse Multicollections, le dimanche 22 octobre 2017 de 9h à 17h30 à la salle Georges Brassens (rue Jean Jaurès, au dessus des Halles) à Sète.

Les visiteurs et collectionneurs trouveront leur bonheur parmi les timbres, lettres, cartes postales, monnaies, vieux papiers, livres anciens, jouets, capsules, fèves (etc…) présentés par les exposants.

Venez nombreux ! Entrée gratuite.

Buvette.

Contact : Julie Péréa, secrétaire, 06 15 49 44 84.

Vic la gardiole mise sur les déplacements d'avenir

Conscients des problèmes environnementaux et soucieux du bien être de leurs concitoyens, de plus en plus d'acteurs municipaux développent leur réseau cyclable et les transports en commun. L'enjeu est à la fois sanitaire, environnemental et économique. Se déplacer à vélo et en transport en commun sont des solutions d'avenir.
La Municipalité de Vic La Gardiole a mis en place depuis plus de 2 ans une commission extra-municipale"transport-liaisons douces" qui a pour vocation d'œuvrer dans ce sens. Au sein de cette instance, des citoyens volontaires et les élus concernés réfléchissent et proposent des solutions pour faire avancer les projets.

Où en sommes-nous sur le secteur?

 Les voies cyclables

 L'Euro vélo 8

Cette véloroute de la Méditerranée de plus de 5000 km est loin d'être achevée. La réalisation d'un petit tronçon manquant entre Villeneuve les Maguelone et Vic La Gardiole a bien du mal à aboutir. Les diverses propositions pour franchir la voie ferrée avaient été discutées au sein de la commission extra-municipale, le projet n'avançant guère jusqu'à présent.
Des associations de cyclistes de la région ont organisé une manifestation festive à vélo le dimanche 1er octobre dernier pour  pointer du doigt la dangerosité  du fait de cette partie manquante.
Les participants ont-ils été entendus?
Il semble que oui. Comme nous l'annoncions sur Thau-infos, le Conseil départemental de L'Hérault a récemment réaffirmé sa politique en faveur du vélo (voir article). Ainsi le choix du tracé parmi les 2 options aurait lieu avant fin 2017 pour une réalisation des travaux au second semestre 2018. En outre des aménagements de sécurité à caractère provisoire seraient réalisés avant fin 2017.

Projets de voies cyclables sur la commune de Vic 

Un bureau d'études travaille sur un aménagement de 2 voies vertes: une allant des jardins de la Robine au CD 114, l'autre reliant la Maison de Retraite L'Occitane à la voie partagée de l'avenue de la Mission. Les travaux sont prévus pour 2018.
Malgré les réels efforts des uns et des autres, il reste des points noirs ne permettant pas aux vicois de se déplacer à vélo en toute sécurité:

  • Tant que le tronçon de l'Euro vélo 8 ne sera pas réalisé, aller à la gare reste dangereux
  • Le danger persiste également pour les piétons et cyclistes qui vont du camping Europe au centre-village.
  • Il reste à mettre sur la table un projet permettant de relier Vic à Frontignan à vélo en toute sécurité sans passer par la plage. Nous devons en effet développer à la fois les voies cyclables de loisirs et celles permettant les déplacements quotidiens.

Les transports en commun

Les bus réguliers  

Malgré quelques creux en milieu de demi-journée, les communes de Vic et Mireval, se trouvant entre Montpellier et Sète sont assez bien desservies  par la ligne départementale no 102 avec 11 bus par jour dans les 2 sens. Ce qui est raisonnable pour un réseau départemental.
Le service des bus de l'agglo a pour vocation de relier ces deux communes aux principales villes du bassin de Thau, en l'occurrence Sète et Frontignan. La ligne 11 qui permettait un service régulier de Sète à Mireval a, depuis janvier 2016, son terminus sur la zone du Barnier. La ligne 17 vient alors en complément, assurant la liaison de Mireval à la gare de Frontignan. Cependant la faible fréquence du bus 17 et les problèmes posés par les correspondances avec la ligne 11 ne permettent pas aux mirevalais et aux vicois d'utiliser le service des bus de  l'agglo pour se rendre à Sète. Les flux vers Sète sont principalement réalisés avec la ligne 102.
Ce changement opéré sans concertation a suscité une vive polémique parmi les usagers. La commission extra-municipale a largement étudié les défaillances de ce service et a demandé que soit rétablie, au moins à certaines heures, une ligne directe de Mireval-Vic vers Sète.
A ce jour, aucun changement n'a été obtenu.

Navette des plages

Elle avait été demandée notamment par la municipalité de Vic, la commune accueillant de nombreux touristes pendant la saison estivale. Elle a vu le jour le 8 juillet 2017, circulant en boucle de Mireval au parking Saint Eugène en passant par Vic. Le service a été assuré jusqu'au 3 septembre 2017.
Nous aurions pu espérer une plus grande fréquentation de cette navette (pourtant pratique et agréable aux dires de ceux qui l'ont prise!). Sa mise en place au dernier moment n'a pas permis une communication optimale, le tarif trop élevé pour une famille est dissuasif, enfin des points clés n'étaient pas desservis par ce bus. La commission extra-municipale reste vigilante pour que cette navette soit reconduite dans de meilleures conditions, en demandant entre autre la gratuité.
Une commune à vocation touristique comme Vic la Gardiole doit œuvrer avec ses partenaires pour offrir un service permettant réellement de ne pas utiliser la voiture pour se rendre à la plage.  Etant donnée la grande fréquentation du site protégé des Aresquiers, c'est un pari sur l'avenir.

Une volonté politique forte est nécessaire pour continuer à développer  des liaisons douces sécurisées et des transports en commun efficaces. L'objectif est de réduire la pollution et ses conséquences sanitaires désastreuses mais aussi de rendre nos villes et nos villages encore  plus agréables à vivre. Rien n'avancera sans l'appui des citoyens. La commission extra-municipale de Vic la Gardiole est un jalon déjà posé à cet endroit, ce qui n'exclut pas l'intervention des associations concernées par toutes les formes de déplacements qui feront l'avenir.

Sylvie Vimont-Rispoli,
membre de la commission extra-municipale de Vic la Gardiole

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon