échos

La Résidence Domitys à l'heure de la semaine bleue

Dans le cadre de la semaine bleue 2017, les 7 jours annuels qui constituent un moment privilégié pour informer et sensibiliser l’opinion sur la contribution des retraités à la vie économique, sociale et culturelle, sur les préoccupations et difficultés rencontrées par les personnes âgées, sur les réalisations et projets des associations, la résidence Ruban d'Azur Domitys de Sète propose à ses résidents un programme varié avec des animations adaptées tous le jours à partir de 14 H, en plus des animations habituelles...

somDSC_0005 (11)

Car la semaine bleue, c'est l’occasion pour les acteurs qui travaillent régulièrement auprès des aînés, d’organiser tout au long de la semaine des animations qui permettent de créer des liens entre générations en invitant le grand public à prendre conscience de la place et du rôle social que jouent les « vieux » dans notre société.

Partout en France, des manifestations locales sont organisées pour illustrer le thème retenu. Chaque année, un concours prime les meilleures initiatives.

A la résidence, après un loto spécial organisé le lundi 2 octobre, ce mardi, tous ceux qui désiraient y participer pouvaient se rendre à 14 h 30 à une conférence accompagnée d'ateliers, sur le sommeil.

somDSC_0002 (12)

Celle-ci était animée par Angéla Sanchez-Bétancourt, Clinicienne Neuropsychologue et Coach Santé. Plus de 12 résidente présentes pour s'exprimer, écouter et essayer de comprendre comment elles peuvent améliorer leur sommeil.

En effet, en tant que spécialiste, Angéla fait partie de l'association Ananta qui a a pour but de promouvoir des activités psycho-corporelles et elle présentait donc le fonctionnement du sommeil avec tous ses cycles, des rituels et des signes de l'endormissement à la phase de latence  propice au réveil.

Mais elle allait préciser les choses et aller plus loin avec par exemple les phénomènes hormonaux qui interfèrent, le travail possible pour l'endormissement, les bienfaits de la sieste, et des conseils nombreux pour que chacun puisse gérer au mieux le sommeil qui représente pour nous presque 1/3 de la vie.

Des ateliers permettaient ensuite de mettre en pratique tous ces bons conseils.

 

L'Hérault affirme sa politique en faveur du vélo

Le Département traite les discontinuités des voies cyclables entre Villeneuve- lès-Maguelone et Vic la Gardiole.

Sunset Bike

Le Département de l’Hérault travaille de façon active sur la sécurisation du grand itinéraire cyclable du littoral, avec un traitement prioritaire de la jonction entre Villeneuve-lès-Maguelone et les Aresquiers.
A travers son schéma cyclable départemental, le Département de l’Hérault a souhaité se positionner comme un acteur incontournable du vélo, avec la mise en œuvre d’un politique offensive en matière d’aménagements dédiés.
En moins de 10 ans, le nombre de kilomètres de pistes et voies vertes a ainsi triplé sur le territoire, plaçant l’Hérault dans le peloton de tête des départements les mieux équipés en la matière.
Avec un objectif de densification de ce réseau cyclable pour atteindre à terme plus de 800 km de voies, la collectivité départementale a l’ambition de continuer à agir pour la préservation de l’environnement, l’engagement social, mais aussi un développement économique et touristique responsable. A ce titre, le traitement des discontinuités de l’itinéraire EuroVélo 8, une voie cyclable à l’échelle européenne également dénommée « la route de la Méditerranée », constitue une priorité d’actions. Aussi, le secteur de Mireval et Vic la Gardiole a fait l’objet d’études détaillées en partenariat avec les communes, de façon à définir un tracé conciliant au mieux les enjeux techniques, environnementaux et financiers.
Des discussions sont encore en cours avec les services de la SNCF, sur la base de deux options pour le franchissement de la voie ferrée dans les meilleures conditions de sécurité. Le choix de tracé devrait être arrêté en fin d’année, en vue d’une réalisation des travaux d’aménagement d’une piste en site propre au deuxième semestre 2018.
Conscient des enjeux de sécurité pendant cette phase provisoire, le Département mesure et partage les inquiétudes des cyclistes empruntant cette liaison, relayées légitimement par les associations locales.
De ce fait, à la demande des conseillers départementaux du canton de Frontignan, Mme Sylvie Pradelle et M. Pierre Bouldoire, les services routiers départementaux ont étudié la faisabilité d’aménagements de sécurité partagés à caractère provisoire, qui pourraient être mis en oeuvre avant la fin de l’année.
Le Département, conformément à sa pratique en matière de projets routiers, propose aux acteurs institutionnels et associatifs une concertation sur ces aménagements programmés à court terme pour améliorer la pratique du vélo sur cette section de la RD114.

Aménagement du territoire - « Occitanie 2040 »

 La Région lance la concertation et invite les citoyens à y participer La présidente de Région Carole Delga a lancé, ce lundi 2 octobre à Toulouse, la concertation « Occitanie 2040 » portant sur l'élaboration du Schéma Régional d'Aménagement, de Développement Durable et d'Egalité des Territoires (SRADDET).

Chef de file en matière d'aménagement du territoire, la Région a en charge l'élaboration du SRADDET qui intervient en complément et en cohérence avec les différentes politiques sur le développement économique, la formation ou encore le tourisme. Convaincue de la nécessité de bâtir ce projet avec et pour les territoires, la Région a choisi de définir collectivement ses grands principes en matière d'équilibre territorial, d'implantation d'infrastructures, d'habitat, d'intermodalité ou encore de lutte contre le changement climatique.OCCICapture

Plus prescriptif, plus transversal et plus territorialisé, il représente une véritable valeur ajoutée, un outil d'animation et de développement territorial. La Région Occitanie / Pyrénées-Méditerranée a d'ores et déjà affirmé sa volonté de faire du SRADDET un document opérationnel et pragmatique au service d'un nouveau mode de partenariat entre la Région et ses territoires.

Ainsi, jusqu'en 2018, plusieurs temps forts permettront aux acteurs de territoires et collectivités locales de contribuer à la stratégie territoriale à l'horizon 2040 au travers de forums régionaux, ateliers territoriaux et thématiques, réunions techniques... (Programme complet à retrouver sur www.laregion.fr/occitanie-2040). Afin de permettre au plus grand nombre de participer, la Région a également mis en place des outils innovants et participatifs dédiés et adaptés au grand public.

C'est l'objet des cafés citoyens, de la plateforme contributive en ligne ou encore du « MOOC* citoyen » qui permettra à chacun, sous forme de vidéo, d'acquérir les prérequis nécessaires pour se lancer dans la concertation.

« Nous engageons aujourd'hui une nouvelle étape de notre dialogue avec les territoires, en proposant de définir collectivement une vision stratégique pour l'avenir. C'est l'ambition d'Occitanie 2040 : accompagner la construction de notre identité commune, croiser l'ensemble des politiques régionales pour plus de cohérence et d'efficacité, bâtir nos futures politiques contractuelles, territorialiser notre action et surtout renforcer le dialogue avec les territoires. Occitanie 2040 ne sera pas qu'un schéma de plus. C'est une démarche qui nous permettra de définir un cadre stratégique et opérationnel global, partagé et adapté à chacun de vos territoires. Elus locaux, représentants des territoires, citoyens, forces vives de notre région, tous joueront un rôle déterminant dans son élaboration. Nous donnons aujourd'hui le coup d'envoi d'un formidable temps de dialogue et d'échanges, pour construire collectivement la région de demain » a notamment indiqué Carole Delga à l'occasion du lancement d'« Occitanie 2040 ».

"Nomadismes" aux Automn'Halles-2017

"Nomadismes" était le thème des Automn'Halles-2017, le salon du livre de Sète, le samedi 29 septembre.

Curieux et amateurs de littérature de voyage ont pu prendre place dans la tente n°1, place Aristide Briand pour écouter Marc Wiltz, des éditions Magellan, présenter deux singuliers voyageurs : Didier Tronchet (éd. XXI) et Jean-Pierre Poinas (éd. Elytis) qui ont fait part au public de leurs expériences.nomP1000817

 

                                                               (Didier Tronchet à gauche, J.P. Poinas au centre, Wiltz à droite.)

 

Questionnement et dépaysement garantis. Dépaysement, sans aucun doute par cette fin de matinée maussade sur l'Esplanade où la foule ne se pressait pas. Car Didier Tronchet parlait de l'Amérique latine, de Quito (capitale de l'Equateur), de Madagascar, d'un îlot dans l'océan indien. Et Jean-Pierre Poinas de l'Asie qu'il a connue (Birmanie, Cambodge, Indonésie). Comme D. Tronchet, nombre d'entre nous seraient bien en peine de situer l'Equateur (et Quito!) sur une carte ou les sept pays traversés par le Mékong, "fleuve mythique". Et les deux auteurs invitèrent les assistants à porter leurs regards vers des horizons différents.

Ils ont expliqué comment vivent les écrivains du voyage. Eh bien, ils se déplacent. Ils partent sans savoir pour combien de temps et ils s'installent. Alors, pour paraphraser Rimbaud, "Je est ailleurs". Ils vivent, puis ils racontent comme Proust parlant d'aubépines, de cailloux ou de la voiture du docteur Percepied. D. Tronchet, par le dessin (Vertiges de Quito), évoquera "sa" rue, "ses" voisins, les évènements parfois dramatiques qui y surviennent.

J.P. Poinas choisira de parler "de la fleur blanche dans les cheveux blancs" d'une vieille dame du Népal et non pas de Katmandou. Car ces auteurs ne font pas que passer ou se mettre en scène dans des sites célèbres, ils décrivent leur lieu de vie et les gens qu'ils y rencontrent. J.P. Poinas, à qui il est arrivé de rester cloîtré une dizaine de jours dans une chambre d'hôtel à Djakarta, évoquait avec émotion des rencontres fabuleuses faites au fil de ses pérégrinations en Asie, comme le personnage du n° 24 du grand marché de Mandalay avec qui il a établi une relation forte.

nomaP1000819

Rencontres parfois difficiles (obstacle de la langue, circonstances), mais rendues possibles par la proximité, la simplicité, le dépouillement. Car l'on côtoie des gens pauvres, vivant avec peu de choses, mais solidaires, ouverts, bienveillants.

Le terme de luminosité reviendra plusieurs fois à propos de ces gens qui sont "dans un endroit difficile à vivre". Et c'est un reflet de "la lumière des pauvres" que transmettent les écrivains du voyage. Car ils sont écrivains : ils collectent, notent, mettent en récit. Au "bout d'un effort pour s'oublier, ils disent le monde".

Ce monde dont le spectacle peut vous terrasser d'émotion et qu'ils nous rendent visible. Les écrivains du voyage vivent en hommes parmi d'autres hommes (femmes). Un jour viendra-t-il (peut-être grâce à leurs œuvres) où tous les habitants de la terre pourront dire de "l'autre", "mon semblable, mon frère" ?

le Festival TOUS SENTINELLES ! du réseau Sentinelles de la mer Occitanie.

Le CPIE du Bassin de Thau organise ce week-end le Festival TOUS SENTINELLES ! du réseau Sentinelles de la mer Occitanie.

Le CPIE Bassin de Thau – coordinateur du réseau régional Sentinelles de la mer Occitanie – accompagné des associations adhérentes, donne le feu vert au premier festival du réseau dédié aux sciences participatives dans la région.

Au programme : tables rondes, animations, sorties natures, ciné-débat, conférences, stands et expositions… De quoi découvrir la biodiversité marine Méditerranéenne, les sciences participatives, échanger avec des professionnels et s’investir autrement pour la protection des milieux marins et littoraux...

Initié en 2015 par le CPIE Bassin de Thau, le réseau Sentinelles de la Mer Occitanie réunit des porteurs de programmes de sciences participatives mer et littoral en région Occitanie. Il propose aux citoyens de contribuer à la science et à la préservation des milieux, en participant à une quinzaine de programmes en mer, lagunes et littoral.

Il permet ainsi de donner une meilleure visibilité aux programmes existants, d’optimiser les observations et de fédérer une véritable communauté d’observateurs au niveau régional.Le CPIE Bassin de Thau est un réseau associatif (composé de 16 structures membres) labellisé Centre Permanent d’Initiative pour l’Environnement qui a pour objet la valorisation, le développement concerté et la promotion des initiatives dans le domaine de l’environnement et du développement durable.

Les projets de l’association sont regroupés en 5 missions principales, dont la mission « Observer l’Environnement », qui intègre le réseau Sentinelles de la mer Occitanie.

  Une belle programmation est prévue :

-          Vendredi matin (dès 9h) : Tables rondes à la maison régionale de la mer à Sète (ouvertes à tous sur inscriptions)

-          Samedi : Des animations toute la journée à la maison régionale de la mer à Sète (stands, ciné-débat, conférences, séances dédicaces…) (ouvertes à tous)

-          Samedi et dimanche : des sorties nature sur la façade méditerranéenne Occitanie (sur inscriptions)

 Vendredi 6 octobre :

journée d’échanges et de rencontres à la maison régionale de la Mer à Sète. Lancement du festival et tables rondes.

• Trésors de la mer et du littoral – Quels enjeux pour la biodiversité marine en Occitanie ?
• Tous sentinelles de la mer – Comment mobiliser les citoyens dans les sciences participatives ?
• Observer pour mieux gérer – Comment les sciences participatives peuvent contribuer à la gestion des milieux littoraux ?

Samedi 7 octobre :

Animations toute la journée à la Maison régionale de la mer à Sète

Au programme; stands et atliers, documentaires, expositions, conférences, ciné-débat.

Samedi & Dimanche 8 octobre : 11 sorties nature en Occitanie. Hippo-THAU :

Plongez dans la lagune de Thau / Les oiseaux du littoral / Découverte du monde sous-marin / Les oiseaux migrateurs en mer (sortie en voilier) / Les tortues marines (animation à terre suivie d’un relâcher) / Observations des laisses de mer / La pêche aux trésors.... Inscriptions obligatoire pour l’ensemble du festival : 06 95 53 78 8

Pour télécharger le programme : https://www.cpiebassindethau.fr/

A l’occasion du festival, le réseau Sentinelles de la mer Occitanie vous présente son tout nouveau site internet. Moderne, intuitif, il présente les objectifs du réseau,  l’ensemble des programmes, l’agenda, les partenaires et l’annuaire des porteurs de projet. Une newsletter sera mise en place dans les mois à venir pour informer les abonnés de l’actualité du réseau :  https://www.sentinellesdelamer-occitanie.fr/

L’ancienne mosquée de la rue Revolution devient une Maison de jeunes

Un nouvel espace pour les jeunes à Sète.

Un arrêté préfectoral a ordonné au printemps 2017 la fermeture de la mosquée située sous la place du marché aux puces, rue de la Révolution.

Dans un souci d’intensifier les services de proximité et d’apporter une réponse à chaque tranche d’âge, de nouveaux espaces de 130 m2 seront créés dont une salle de musique et un accueil en journée pour les jeunes de 12-17 ans.

Les soirées au Théâtre Molière : le Théâtre est à vous !

Des "Soirées au Théâtre Molière" conviviales ! Initiées l’année dernière avec succès, de nouvelles "Soirées au Théâtre" sont organisées cette saison en partenariat avec de nombreuses communes.

scCapture

Ces "Soirées au Théâtre" permettent de faciliter la venue au théâtre en profitant d’un transport commun pour tous. Elles sont aussi l’occasion de se retrouver, de créer des liens entre habitants d’une commune, de (re)découvrir le théâtre à l'italienne et de partager des émotions et souvenirs.

Une « Soirée au Théâtre » c’est :

• Le transport en bus aller-retour depuis la commune
• Un pot de bienvenue au Théâtre Molière • Un temps d’échange, de rencontre ou de visite du théâtre
• La possibilité de manger dans le Foyer de la Grande Salle
• Le billet d’entrée au spectacle

La commune de Balaruc-les-Bains ouvre la saison des "Soirées au Théâtre" avec Les Sea Girls. D'autres sorties suivront avec les communes partenaires :, Balaruc-le-Vieux, Bouzigues, Mèze, Frontignan, Gigean, Loupian, Marseillan, Mireval, Montbazin, Poussan, Vic-la-Gardiole.

Le Louis Nocca toujours ouvert

oriDSC_0030 (6)oriDSC_0036 (4)

Pour cette édition d'Ora Maritima alors que la pluie de ce samedi après-midi en avait refroidi plus d'un, le chalutier Louis Nocca, un chalutier de fond et pélagique construit en 1993  et qui ne prend plus la mer était le centre d'une belle animation.

Si l'on pouvait le visiter de la salle des machines, si l'on pouvait profiter de vidéos sur la pêche et le monde marin, ce sont les aquariums qui attiraient l'attention de nombreux enfants venus participer à un atelier dessin et arts plastiques.

Comme quoi le monde marin est une source d'inspiration intarissable.

 

Nouveau mur à l'abbaye

 Voilà un mur du Cellier de l'abbaye St Felix de Montceau refait avec des pierres de 50 kg et un autre en-cours de restauration ! Ils sont fous ces bénévoles ! Quel travail, mais quelle récompense une fois fini !

Toutes les animations de la semaine bleue

Dans le cadre de la Semaine Bleue, semaine nationale des personnes âgées et retraités du secteur, les acteurs locaux ( résidents et personnels d’EHPAD, Mairies, CCAS, Clubs de retraités et foyers ruraux, associations et services médicaux sociaux) s’associent pour proposer des rendez-vous de partages conviviaux.

L’ensemble de ces manifestations sont gratuites mais il est impératif de s’inscrire auprès de sa commune pour y participer. Le programme complet est disponible sur le site de Geronthau : http://www.clic-geronthau.com/  Il est préférable de se rapprocher du CCAS de votre commune pour plus d’information et ou pour vous inscrire.

Les inscriptions sont nécessaires.

bleueAFFICHE A4bleu2Capturebleu3Capturebleu4Capturebleu5Capturebleu6Capturebleue7Capture

L'ouvrier de la première heure

 On nous pardonnera cette référence évangélique pour évoquer un des personnages de l'Ile de Thau, Aberkane Hacheni.

past

Outre le fait que pour les croyants les temps sont à l'œcuménisme, ouvrier, M. Hacheni le fut au sens strict et au sens que lui donne la parabole. "Né musulman" et attaché à sa foi, il œuvra dans beaucoup de chantiers du bâtiment à Sète et ailleurs en France.

Ses parents habitaient l'ex Maroc espagnol, près de Nador. Et aujourd'hui, retraité après 42 ans de travail, quand il part en vacances au Maroc, il peut retrouver "la famille, les arrières cousins" dans cette ville du nord-est du pays. Mais, de Nador à Sète, le chemin fut long, tortueux, difficile. Il passa d'abord par l'Algérie (alors française) où les Hacheni s'expatrièrent en 1954. Aberkane Hacheni est né à Aïn-el-Turk près de Mers-el-Kébir, à 20 km d'Oran. Et il fréquenta l'école française.

Vous savez, Charlemagne, les batailles de Poitiers, toute l'imagerie de Lavisse. Mais aussi, après l'école laïque, c'était l'heure de l'école coranique, l'apprentissage des prières, des sourates du Coran, la lecture du livre saint. Puis, en 1962 (indépendance de l'Algérie), ce fut le départ pour la France, le Poitou. A 17 ans, le cycle élémentaire achevé, ce fut le Centre de Formation professionnel des adultes à Loudun (à l'ouest du département de la Vienne). Et Aberkane Hacheni, plombier-zingueur, connut aussi les Sables d'Olonne, Rochefort, Châtellerault.

Les anguilles grillées charentaises étaient savoureuses et même les bals de la sous-préfecture Châtellerault étaient attrayants. Jeunesse… Mais M. Hacheni évoque aussi des souvenirs de labeur. La construction de la gare TGV de Marseille-Aix, le travail dans les vignes d'un couvent de Saint-Maximin (Var), Chamonix, Sète en 1972-73, mais aussi en 1976, Trappes, Flins. Sète à nouveau dans les années 80 et la construction de l'hôpital. Et puis, en 2008, "une attaque sur un chantier à Marseille" et la cessation d'activité.

Alors, l'ouvrier à la retraite s'occupe de la mosquée, "nettoie, balaye", vérifie la plomberie. Il suit des cours de religion que dispense l'imam.

Et si M. Hacheni se sent bien à Sète, "au bord de la mer", c'est peut-être aussi grâce à une foi religieuse apaisée et ouverte. Certes, Mahomet a clos le temps des prophètes.

"Les autres prophètes sont dans l'erreur". Mais "nous sommes tous fils d'Adam" et Dieu "qui a créé tous ces gens, aime tout le monde" comme "il aime toutes les créatures".

En outre, la religion apprend le respect des autres, des personnes âgées. Elle doit être transmise dès le jeune âge quand l'âme "est comme de la pâte à modeler". Transmise avec amour à ces jeunes en proie à maintes difficultés, souvent sans emploi. Car eux, "c'est l'avenir à faire" et les croyants "demandent à Dieu quand ils font la prière. Catholiques, juifs, évangélistes et musulmans peuvent s'unir pour que leurs suppliques s'élèvent jusqu'au ciel. Et peut-être inspirer le nouveau président". Inch'Allah.

Hervé Le Blanche

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon

Avec l'APAVH, Doudou et Loulou sont à l'adoption

bagTrès fusionnels, nous adorons dormir l'un sur l'autre, nous chamailler, nous amuser... la vie à deux est belle et on ne compte pas se séparer, impossible! En d'autres termes, on regarde tous les deux dans la même direction... on ne peut pas prendre des chemins différents..Si l'un ne voit pas l'autre, c'est panique à bord! Donc il nous faut une famille pour nous deux!
"Nous sommes un peu craintifs, même si nous avons fait d'énormes progrès, surtout moi doudou.. j'ai de la réserve.... mais je m'améliore ... mon frère est beaucoup plus téméraire que moi... il n'hésite pas à aller ronronner dans le lit avec les humains! Je vais y venir, mais j'ai encore besoin de temps.
Nous sommes des bébés très très joueurs et trèèèèèès gourmands, tout y passe... jambon, thon, poisson, pâtée, miam miam!!! Une grande terrasse ou un jardin est nécessaire afin que l'on dépense toute l'énergie que l'on à revendre..."

» associations