échos

Au musée gallo-romain Villa-Loupian, l'artiste photographe, David Huguenin à découvrir

Au musée gallo-romain Villa-Loupian, l'artiste photographe, David Huguenin, met en relation le monde végétal, la variété de ses formes et la mémoire symbolique des divinités antiques.
Il pétrifie les plantes en images. Elles deviennent motifs, qui déposés au sol, prolongent au-delà des siècles, des compositions ornementales disparues.
La mosaïque se décompose et un nouveau jardin nous apparait pour un dialogue avec un passé enfoui.
A découvrir jusqu'au 30 novembre prochain. + d'infos sur la Villa-Loupian https://patrimoine.agglopole.fr/musee-villa-loupian/L’image contient peut-être : fleur, texte qui dit ’Lapis Fructus. Musée Gallo VillaLoupian © David Huguenin’

Les Pirates, les Dieux et les Celtes s’invitent autour du Bassin de Thau

Depuis bientôt 30 ans, la Fête de la Science se déroule à l’automne et cette année les Pirates, les Dieux et les Celtes s’invitent autour du Bassin de Thau !
Du 2 au 12 octobre, les musées (à Loupian et Bouzigues), le jardin antique (à Balaruc) et
Les médiathèques de Sète agglopôle méditerranée , proposent ateliers, expositions, rencontres…pour vous faire découvrir les sciences sous un nouveau jour.
Téléchargez le programme ===> https://bit.ly/306g891
En partenariat avec l’association Kimiyo.
L’image contient peut-être : 3 personnes, texte qui dit ’La Pop Culture dans l'ceil des experts Du 2 au 12 Octobre Entrée Gratuite fête de la Science HOLLYWOOD WOOD’

Venez à la découverte le FabLab, lieu équipé de machines de fabrication numérique

Venez à la découverte le FabLab, lieu équipé de machines de fabrication numérique (imprimante et scanner 3D, découpe laser, brodeuse numérique, thermoformeuse…) tous les jeudis soirs de 17h à 19h au 2 rue Lakanal à Sète (ancien collège Victor Hugo).
L’occasion pour vous mais aussi pour vos enfants d'en apprendre plus sur leur usage et leur application possible dans votre quotidien...
Confirmation préalable par mail (Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.) ou par téléphone au 04 69 96 60 40.
L’image contient peut-être : plein air, texte qui dit ’ENSEMBLE LE FABLAB MOBILE DE AA/QUE FP. 947-VN FABIR FAB Q UER’

Yves Michel, élu président du Syndicat mixte du bassin de Thau

Mercredi 23 septembre, Yves Michel, maire de Marseillan et vice-président de Sète agglopôle Méditerranée a été réélu à la tête du SMBT. Maire de Sète et président de l’agglopôle, François Commeinhes est élu vice-président. Les projets abondent pour cette nouvelle mandature qui sera placée sous le signe de la transition écologique et de la résilience des territoires littoraux.

« Depuis sa création en 2005 à l’initiative de l’Etat et de François Commeinhes, le SMBT agit pour protéger la lagune de Thau, son territoire, ses activités de pêche et de cultures marines, sa ressource en eau et sa biodiversité. Fort des résultats obtenus, nous serons encore plus ambitieux pour ce prochain mandat. Et dans le travail engagé sur ce bassin versant qui nous réunit, les petites communes ont toute leur place », annonce Yves Michel, réélu président du Syndicat mixte du bassin de Thau ce mercredi 23 septembre 2020.

En 2019, fort des efforts collectifs fournis depuis plusieurs décennies en faveur de la protection de notre environnement, le bassin de Thau a été retenu par le ministère de la transition écologique et solidaire pour bénéficier d’un des 61 contrats de transition écologique (CTE) signés au plan national. Conseil syndical du SMBT du 23 09 2020

Les enjeux sont importants, la volonté des acteurs tout autant. Pour relever le défi, le SMBT compte s’appuyer sur ses partenaires scientifiques historiques, les entreprises porteuses de solutions nouvelles dans les domaines de l’eau, des risques littoraux, des nouvelles pratiques agricoles…, et surtout sur l’ensemble des communes de ce territoire.

L’ambition est de faire du bassin de Thau un lieu d’expérimentation d’innovations liées à l’adaptation des territoires littoraux au changement climatique.

« Je m’attacherai en tant que Président du SMBT à conduire une action publique qui nous engage dans la voie de la transition écologique et la résilience territoriale sans perdre de vue notre mission d’accompagnement aux activités prioritaires de la lagune, à savoir la pêche et la conchyliculture », annonce Yves Michel.

Fiche d’identité SMBT :

3 membres : SAM, Hérault Méditerranée et Montpellier Méditerranée Métropole

25 communes : Agde, Aumes, Balaruc-le-Vieux, Balaruc-les-Bains, Bouzigues, Castelnau-de-Guers, Cournonsec, Cournonterral, Fabrègues, Florensac, Frontignan, Gigean, Loupian, Marseillan, Mèze, Mireval, Montagnac, Montbazin, Pinet, Pomerols, Poussan, Saint-Pons-de-Mauchiens, Sète, Vic-la-Gardiole, Villeveyrac.

Instance décisionnelle, le comité syndical compte 46 délégués titulaires et 13 suppléants.

Ses missions :

• Aménager un territoire solidaire et durable

• Économiser et bien gérer la ressource en eau

• Veiller sur la qualité de l’eau et des milieux naturels

• Favoriser l’économie bleue du littoral

• Coordonner et évaluer l’action publique

• Rendre le territoire moins vulnérable aux risques

• Sensibiliser au respect des ressources et de l’environnement

• Prendre soin des cours d’eau

Il élabore et pilote :

• Le SCOT (aménagement du territoire)

• Le SAGE (ressource en eau)

• La SLGRI (risques inondation)

• Le CGITE (politiques contractuelles – lire ci-dessous)

Il anime :

• Le site Natura 2000 de la lagune de Thau et le site Natura 2000 de la plaine de Villeveyrac-Montagnac

• Les fonds européens pour les affaires maritimes et la pêche (DLAL FEAMP) sur Thau et sa bande côtière de Frontignan jusqu’à Agde

Sa feuille de route : Le Contrat de gestion intégrée et de transition écologique (5e génération de contrats sur Thau) qui réunit les actions portées par les acteurs et partenaires du territoire et vise la mise en œuvre des grands principes inscrits dans le SCOT, le SAGE, la SLGRI et les documents d’objectifs Natura 2000.

Entreprises : bénéficiez du coup de pouce des collectivités !

Thématiques Economie & Entreprises Agriculture Emploi & Insertion Tourisme Viticulture

Le Département ne relâche pas sa mobilisation en faveur des entreprises héraultaises lourdement impactées par la crise sanitaire et sociale liée au COVID 19.

Dans le contexte particulièrement difficile pour les entreprises locales qui font le tissu économique de notre territoire, le Département s’est engagé auprès de la Région Occitanie en abondant un fonds d’aide spécifique, le fonds l’OCCAL à hauteur de 1,2 millions d’euros en partenariat avec la Banque des Territoires, 12 Départements et 145 Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI).

Vous êtes une entreprise dans le secteur du tourisme, du commerce et de l’artisanat de proximité, vous avez rencontré des difficultés dans le cadre de la crise, vous avez repensé votre activité pour répondre aux exigences sanitaires et avez dû réaliser des investissements, aménagements spécifiques de locaux, ou acquisition de gros équipements de nettoyage, par exemple.

Vous avez un besoin de trésorerie, d’une aide pour faire face aux investissements réalisés pour accueillir vos usagers en toute sécurité ?

Ce fonds peut vous aider ! La date limite de dépôt des dossiers est le 15 novembre 2020 (dépenses éligibles jusqu’au 31 décembre 2020).

Deux numéros à retenir pour plus d’information sur l’éligibilité des dossiers.

  • Pour les entreprises le 0 800 31 31 01
  • Pour les associations du tourisme social et solidaire, les Communes et EPCI gestionnaire d'un équipement touristique ou culturel d'intérêt local le 3010

Pour déposer votre demande, rendez-vous sur https://hubentreprendre.laregion.fr/

Tout savoir sur la médecine du travail

Pénibilité, risques sanitaires, harcèlement… La médecine du travail agit pour préserver la santé physique et morale des travailleurs. Tour d’horizon sur le sujet.

Quel est le rôle du médecin du travail ?

Indépendant, le médecin du travail a un rôle exclusivement préventif : son action vise à supprimer les facteurs de risque, surveiller la santé du travailleur en fonction de son âge, et de son milieu de travail et minimiser les conséquences du travail sur la santé.

Ainsi, le médecin du travail ou un infirmier collaborateur rencontre le salarié plusieurs fois au cours de son parcours professionnel : les visites sont obligatoires lorsque le salarié prend ses fonctions, sauf s'il a déjà réalisé une visite au cours des 5 années précédentes. Une visite doit ensuite être effectuée au minimum tous les 5 ans en général.

Le médecin du travail doit aussi conseiller les employeurs afin d’améliorer les conditions de travail et diminuer les risques professionnels. Dans ce cadre, il peut être amené à effectuer des visites sur les lieux de travail. Chaque année, il rédige un rapport informant notamment le comité d'entreprise et l'employeur des risques professionnels de l'entreprise.

Qui est concerné par la médecine du travail ?

Les personnes concernées par la médecine du travail sont employées :

  • dans une entreprise privée
  • dans un établissement public industriel et commercial
  • dans un établissement public à caractère administratif employant du personnel de droit privé.

Pour les agents publics, un suivi médical est aussi mis en place.

Visite médicale des salariés

La visite d’information et de prévention

La visite d’information et de prévention, aussi appelée visite d'embauche, est effectuée par le médecin du travail ou l’infirmier collaborateur du médecin du travail. Elle permet :

  • d’interroger le salarié sur son état de santé
  • de l’informer des risques liés à son poste de travail
  • de le sensibiliser sur les moyens de prévention à mettre en œuvre
  • d'identifier si son état de santé ou les risques auxquels il est exposé nécessitent une orientation vers le médecin du travail
  • de l’informer des conditions de suivi de son état de santé et de son droit à demander une visite avec le médecin du travail à tout moment.

Cette visite est réalisée au maximum 3 mois après la date d’embauche, sauf si elle a déjà été effectuée au cours des 5 années précédentes.

À l’issue de la visite, le médecin de travail déclare si le salarié est apte ou partiellement ou complètement inapte à son travail.

Le médecin du travail peut aussi proposer des mesures à l’employeur telles qu’une mutation ou une transformation de poste. S’il refuse les propositions du médecin du travail, l’employeur doit alors motiver sa décision.

La visite de reprise

La visite de reprise est effectuée par le médecin du travail lorsqu'un salarié revient :

  • d'un arrêt maladie pour cause de maladie ou d'accident du travail et lorsque cet arrêt a duré 30 jours minimum
  • d'un arrêt maladie pour cause de maladie professionnelle
  • de congé maternité.

La visite de reprise doit avoir lieu, au plus tard, dans les 8 jours suivant la reprise du travail par le salarié.

Cette visite de reprise a comme objectif de s'assurer que le poste est compatible avec l'état de santé du salarié, de proposer au besoin des aménagements, voire son reclassement sur un autre poste.

Les autres visites médicales

Les travailleurs doivent se rendre à une visite médicale au minimum tous les 5 ans. Pour les travailleurs handicapés, les travailleurs titulaires d’une pension d’invalidité, et les travailleurs de nuit, le délai maximal entre deux visites est fixé à 3 ans.

Les salariés exposés à certains risques tels que par exemple, l'exposition à l’amiante, le plomb, des agents cancérigènes, bénéficient d’autres visites médicales pour leur suivi individuel renforcé.

Enfin, le salarié peut rencontrer le médecin du travail à tout moment si lui ou son employeur en fait la demande.

À savoir

  • Les visites médicales réalisées par le médecin du travail s’effectuent sur le temps de travail, sans retenue de salaire. Les frais de transports et tous les autres frais que pourrait occasionner la visite médicale sont pris en charge par l’employeur.
  • Le salarié ne peut pas choisir son médecin du travail.
Trouver un médecin du travail

Annuaire des professionnels de la prévention et de la santé au travail

Covid-19: drapeau rouge sur la France, tour de vis contesté à Marseille

Drapeau rouge sur la France: pour éviter un nouvel emballement incontrôlé de l'épidémie de Covid-19, le gouvernement impose aux principales villes du pays un sévère tour de vis, particulièrement contesté à Marseille, placée en alerte "maximale" avec la Guadeloupe, et où bars et restaurants vont devoir fermer.

La métropole d'Aix-Marseille et l'île antillaise ont été classées mercredi en "zone d'alerte maximale", dernier niveau avant l'état d'urgence sanitaire, selon le nouveau classement des autorités.

Outre les bars et restaurants, à partir de samedi, tous les "établissements recevant du public" vont y être fermés, sauf ceux qui ont un "protocole sanitaire strict", comme les théâtres, les musées ou les cinémas, a annoncé le ministre de la Santé, Olivier Véran.

Ces mesures, les plus spectaculaires depuis la fin du confinement le 11 mai, ont suscité un mécontentement général à Marseille, où élus et habitants les considèrent comme une "punition".

Le président de la région PACA, Renaud Muselier, a dénoncé une décision "prise de façon unilatérale", dans laquelle il voit un "quasi-reconfinement". 

- La "colère" marseillaise -

La maire, Michèle Rubirola, a fait part de sa "colère", écrivant sur Twitter à l'adresse de M. Véran: "Information PAS concertation!". La mairie de Marseille précisera sa position jeudi devant la presse.

Alors que certains sont venus..................https://actu.orange.fr/france/covid-19-drapeau-rouge-sur-la-france-tour-de-vis-conteste-

Festival de Thau : les trois coups avec Marianne Aya Omac à Villeveyrac

Marianne Aya Omac, c’est avant tout une voix, puissante, chaleureuse, qui vous emporte comme la houle ; une voix qui fait caisse de résonance à des propos humanistes sans détour, soutenus par un solide jeu de guitare et parfois beaucoup d’humour. Marianne est une folk singer dans l’âme, loin des chanteurs standardisés, une artiste unique, résolument sans frontières, qui privilégie avant tout la communion avec son public. Musique latine, chanson française, gospel, reggae, en espagnol, en français ou en anglais, elle est accompagnée sur scène par 4 musiciens d’exception, complices et talentueux.
Elle vient pour la 4e fois au Festival de Thau !

Marianne Aya Omac : guitare/voix - David Costa Coelho : guitare - Fanfan Miniconi : batterie/percussions - Patrice Othoniel : basse - Marius Welker : sax/flûte/chœurs

Entreprises : bénéficiez du coup de pouce des collectivités !


Le Département ne relâche pas sa mobilisation en faveur des entreprises héraultaises lourdement impactées par la crise sanitaire et sociale liée au COVID 19.

Dans le contexte particulièrement difficile pour les entreprises locales qui font le tissu économique de notre territoire, le Département s’est engagé auprès de la Région Occitanie en abondant un fonds d’aide spécifique, le fonds l’OCCAL à hauteur de 1,2 millions d’euros en partenariat avec la Banque des Territoires, 12 Départements et 145 Etablissements Publics de Coopération Intercommunale (EPCI).

Vous êtes une entreprise dans le secteur du tourisme, du commerce et de l’artisanat de proximité, vous avez rencontré des difficultés dans le cadre de la crise, vous avez repensé votre activité pour répondre aux exigences sanitaires et avez dû réaliser des investissements, aménagements spécifiques de locaux, ou acquisition de gros équipements de nettoyage, par exemple.

Vous avez un besoin de trésorerie, d’une aide pour faire face aux investissements réalisés pour accueillir vos usagers en toute sécurité ?

Ce fonds peut vous aider ! La date limite de dépôt des dossiers est le 15 novembre 2020 (dépenses éligibles jusqu’au 31 décembre 2020).

Deux numéros à retenir pour plus d’information sur l’éligibilité des dossiers.

  • Pour les entreprises le 0 800 31 31 01
  • Pour les associations du tourisme social et solidaire, les Communes et EPCI gestionnaire d'un équipement touristique ou culturel d'intérêt local le 3010

Pour déposer votre demande, rendez-vous sur https://hubentreprendre.laregion.fr/

Coronavirus : Olivier Véran annonce les nouvelles mesures

Le ministre de la Santé Olivier Véran a fait le point sur l'évolution du Covid-19 et annoncé les nouvelles mesures prises afin de freiner l'épidémie.

C'était une prise de parole très attendue. Alors qu'un rebond de l'épidémie de Covid-19 est observée depuis plusieurs semaines en France, le ministre de la Santé Olivier Véran a annoncé les nouvelles consignes sanitaires décidées par le gouvernement.


Le ministre a rappelé que la situation sanitaire en France restait préoccupante. "La situation exige que nous prenions des mesures supplémentaires. Nous le faisons parce que c'est nécessaire", souligne-t-il. 83 cas pour 100 000 habitants étaient recensés la semaine dernière. Olivier Véran annonce qu'il est désormais de 95 et pourrait atteindre la barre des 100 la semaine prochaine. S'il était beaucoup plus élevé lors de la première vague, le taux de reproduction est supérieur à 1 actuellement. Le ministre affirme qu'il serait possible de descendre en dessous 1 si les consignes sanitaires sont bien respectées.

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon