échos

L’accès à la zone d’activités du Pont-Levis de Sète modifié mardi 11 février

levisCapture

 

En raison de travaux, le pont qui mène à la zone d'activités du Pont-Levis sera fermé le mardi 11 février de 6 h à 16 h. Afin de garantir l’accès aux véhicules, la Ville, via son service Voirie, ouvrira les barrières du passage à niveau 303 du côté des Salins du lundi 10 février au soir au mardi 11 en fin d’après-midi.

 

Les propriétaires se mobilisent pour l’embellissement des façades

La ville de Bessan est très active dans l’embellissement des espaces publics, en centre-ville comme dans les quartiers. Aussi, la municipalité est particulièrement satisfaite de constater que les particuliers comme les professionnels ont aussi engagé des démarches similaires en ravalant leurs façades ou en crépissant leurs murs de clôture.

Les diverses initiatives, menées ici ou là dans différents secteurs de la commune, commencent à porter leurs fruits. Mais il reste encore beaucoup à faire. Il existe d’ailleurs de multiples aides financières dans ce domaine, à destination des propriétaires soucieux de leur bien.

Pour tous renseignements, contacter le service Habitat de l’agglomération afin de savoir comment en bénéficier : tel. 04 67 21 31 30.

PREMIERE PIERRE POUR LE GROUPE SCOLAIRE LAURENT BALLESTA A GIGEAN

ballesCapture 

Vendredi 7 février 2020 à 11 h Francis Veaute Maire de Gigean, vice-président délégué à la gestion et à la valorisation des espaces naturels, brigade territoriale, développement durable, économie circulaire et énergies renouvelables et le Conseil municipal accueillait François COMMEINHES, président de Sète Agglopôle méditerranée, le préfet Nucho, André Lubrano, Conseiller Régional représentant Carole Delga, la Présidente, Sylvie Pradelle, Conseillère Départementale de l'Hérault, l'architecte de LCR arcitectes ainsi que Laurent Ballesta venu spécialement pour la pose de la première pierre de la réalisation du groupe scolaire "Laurent Ballesta qui sera situé Avenue de l'Abbaye St Félix de Montceau au sud de Gigean qui s'est fortement urbanisé ces dernières années et qui ne comporte pas de groupe scolqire.  Un projet de fin de mandat auquel  tenait beaucoup Francis Veaute, avec 8 classes, 5 pour l'élémentaire, 3 pour la maternelle.

Pour cet événement Monsieur Farid Zaidi, Inspecteur Départemental de l'Education Nationale Circonscription Frontignan Littoral était présent, ainsi que de nombreux élèves et plusieurs Directeurs d'écoles

 La Commune de Gigean s'est engagée dans une intégration maximale de la structure dans le quartier et avec son conseil municipal de se doter d'un équipement permettant une très bonne qualité d'accompagnement des activités scolaires et péri-scolaires.

Le parti architectural décompose les éléments du programme en deux éléments bâtis en R+1 structurant un vide central. Le premier bâtiment longeant l’avenue Saint Félix de Monceau intègre pour les deux écoles les locaux d’accueil et d’administration, les locaux communs partagés. Le second s’implante le long de la limite Ouest du site et développe sur son linéaire les locaux d’enseignements et leurs annexes. Le vide central répond à la déclivité du site par une construction en restanque structurée par les cours, les liaisons fonctionnelles et quelques locaux.
La volumétrie épouse la pente, et la construction suit cette déclivité avec un épannelage permettant de superposer les deux écoles et leurs composantes. Le projet se construit également avec ces deux cours en restanque. Entre les deux, un volume bâti vient en traitement du dénivelé, intégrer les espaces de restauration au niveau de l’école maternelle et une coursive vitrée faisant office de préau en R+1 relie les entités de l’école élémentaire.
Ce dernier élément vient marquer la frontière entre les deux écoles tout en permettant de conserver la transparence entre les deux cours.ballesttyyCapture

L’objectif est de créer un Groupe Scolaire qui doit pouvoir s’imposer par sa sobriété : la grande régularité des tracés, qui imbriquent volumes construits et espaces extérieurs, dégage, nous l’espérons, une forte impression d’harmonie et d’équilibre.
L’unicité des matériaux contribue à forger l’identité du lieu dans la variété des espaces et à ancrer puissamment les ouvrages dans le paysage.
L’architecture n’a a priori pas besoin de complexité inutile pour affirmer des choix clairs et une qualité spatiale. Les volumes sont donc au service du dialogue avec l’élément fondateur de notre parti, l’ «entre-deux » des cours.
VALEUR D’USAGE
Le paysage pénètre littéralement le projet, tout est mis en oeuvre pour effacer les limites entre les éléments construits et les éléments naturels. Le « jardin des cours » est le point fort du projet. Son accès et sa mutualisation seront prégnants pour permettre le développement psychomoteur des enfants.
Le projet est construit autour d’une enveloppe protectrice relativement fermée, conçue comme un bouclier, mais s’ouvre largement sur les cours. Dès l’entrée, la perception des fonctions est évidente, sans prétention, et invite à une promenade architecturale. La grande transparence des circulations en contact constant avec l’extérieur par le biais des coursives rend les déplacements sereins et apaisés.

Cet équipement va permettre un fonctionnement pour lequel la lumière sera une des composantes Tous les espaces des deux écoles profitent d’une double orientation. Les percements aléatoires sur les parois extérieures de l’enceinte et les larges parties vitrées toutes hauteur sur les coursives donnant sur les cours permettent d’éclairer naturellement chaque espace.lestaP1330425


Evidemment les locaux dit moins nobles ou les salles de repos bénéficient d’un traitement plus intimiste et permettant de mieux contrôler la lumière.
L’utilisation de canons de lumières ludiques permet de diffuser la lumière Sud au coeur du bâtiment notamment pour le restaurant scolaire.
Cet espace bénéficie de façades entièrement vitrées donnant au Nord et vers la profondeur de la cours, la lumière du Nord étant un atout.
Le contrôle de la lumière et de l’ensoleillement a également était soigné, ainsi les volumes de l’école maternelle les plus exposés au rayon de l’Est et de l’Ouest reçoivent un traitement de brises soleil verticaux permettant de protéger les façades, cela participe également à la différenciation de l’identité des deux écoles en coeur d’ilot.
L’école maternelle, moins exposé dans sa situation en contrebas, est protégée du rayonnement Sud par les coursives extérieures.
Le préau de l’école élémentaire, en panneaux photovoltaïques ajourés permet également de filtrer le rayonnement solaire et offre une belle structure d’ombre et de lumière.

Tous les intervenants revenaient , sur le financement de cette structure scolaire avec un coût total de l'opération de 5,35 M€ pour une réalisation reconnue Bâtiments Durables Occitanie, niveau Or, et sur le côté vertueux de cette réalisation qui se caractérise par une prise en compte des  données environnementales afin d'être respectueuse d'une planète déjà en souffrance.

Et Laurent Ballesta concluait en posant cette première pierre, "du granit du Sidobre", tout en précisant aux enfants et à  tous les adultes qu'il était très honoré que le groupe scolaire porte son nom, et que chaque année il viendrait rendre visite aux élèves afin d'échanger et de faire le point avec eux sur les problèmes environnementaux qui ont su être pris en compte pour la réalisation du groupe scolaire.lestaP1330453

Il était temps de partager le verre de l'amitié.

Laurent Ballesta :

Il côtoie la vie sous-marine dès le plus jeune âge dans sa région natale du côté de Montpellier, passe son baptême de plongée à 13 ans et devient moniteur de plongée à sa majorité. Ses études universitaires le portent sur l’écologie benthique (la faune et la flore qui vivent sur le fond des mers). Titulaire d’une Maîtrise de Biologie de l’Université de Montpellier, il poursuit son cursus universitaire avec un Master d’Écologie Méditerranéenne durant lequel il réalise la première cartographie bionomique des fonds marins de la Réserve Naturelle Marine de Cerbère-Banyuls.

Photographe sous-marin, il publie des portfolios dans des magazines de la presse française et étrangère (Paris Match, Figaro Magazine, Ça m’intéresse, VSD, National Geographic, Daily Mail, Stern, View, Corriere Magazine, Terres Sauvages, Sciences & Vie, etc.).

Plongeur professionnel, il cosigne avec les plongeurs techniciens Eric Bahuet et Jean-Marc Belin, un ouvrage consacré aux méthodes de plongée permises par l scaphandre recycleur circuit fermé à gestion électronique de mélange...

En savoir plus : https://fr.wikipedia.org/wiki/Laurent_Ballesta

https://www.franceinter.fr/emissions/le-zoom-de-la-redaction/le-zoom-de-la-redaction-01-juillet-2019lestaP1330462

 

 

Occitanie Zones Economiques : les oze

Les OZE, ce sont des parcs d’activités attractifs, qui proposent :

– un accompagnement personnalisé pour tout projet d’entreprise à caractère artisanal, industriel ou tertiaire (recherche de terrains, de locaux, activité en création…)

– un environnement qualitatif : soin porté à l’architecture du bâti, aménagements respectueux de l’environnement…

– des services à haute valeur ajoutée : restauration, salles de réunion, immobilier locatif…

– une vision à long terme de votre développement avec des réserves foncières permettant de prévoir une extension future

Grâce à notre connaissance du territoire et à notre réseau de partenaires, nous cherchons pour vous terrains et/ou locaux gratuitement et en respectant la confidentialité de votre projet. N’hésitez pas à nous adresser un cahier des charges pour obtenir une proposition d’accueil sur-mesure !

 

Lever du soleil à Palavas, dimanche 9 février

Venez tenter l’aventure d’un lever du soleil à Palavas les Flots.

En savoir plus ICI

Départ à 5 h de la place Aristide Briand à Sète !

Départ à 5 h 30 depuis le quai du Lycée agricole Maurice Clavel à Frontignan !

Voir le trajet ICI

Mini convergence depuis Montpellier (Vélocité Grand Montpellier), Mauguio (Vélo Pays de l’Or) et le bassin de Thau (La Roue libre de Thau).

Prévoir 1 voire 2 couches chaudes supplémentaires pour mieux profiter du moment de contemplation du lever de soleil.

Veillez aussi bien à protéger vos extrémités : tête, mains, pieds. Thermos de boissons chaudes également recommandés !

Il s’agit du moment le plus froid de la journée !

Le plus magique aussi !

Il est indispensable et obligatoire d’avoir un éclairage avant et arrière.
La balade à vélo s’effectue sous la responsabilité individuelle de chacun des participants et sera annulée en cas de pluie

10 février : Conférence - Énergies renouvelables et biodiversité

En quoi le déploiement massif d'énergie renouvelable peut-il générer de nouveaux problèmes environnementaux ? 



Éolien terrestre, éolien marin, parcs photovoltaïques, hydroélectricité, bois-énergie, méthanisation : les projets pullulent pour répondre aux enjeux du changement climatique. Mais la transition écologique ne se résume pas à la transition énergétique et le déploiement massif des énergies renouvelables peut être à l'origine de nouveaux problèmes environnementaux, notamment du fait de ses impacts sur la biodiversité.

FNE Languedoc Roussillon, le GNUM et la LPO Hérault vous invitent à venir vous informer, échanger et réagir sur les enjeux des énergies renouvelables et de la biodiversité.

Conférence animée par Simon Popy, écologue et président de FNE Languedoc Roussillon

➡ RDV à 18h30
Faculté des Sciences, Campus Triolet, Bâtiment 10, Amphi 10.01
Entrée libre et gratuite

Cauchemar en cuisine recherche des restaurants en difficulté dans la région

Cauchemar en cuisine de M6 recherche des restaurants en difficulté dans la région de Sète et ses environs

La chaîne M6 recherche des restaurants en difficulté pour le tournage de la nouvelle saison de Cauchemar en cuisine. Dans cette émission, le chef Philippe Etchebest vient au secours des restaurateurs.

Pour participer : contactez Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

Les Gilets Jaunes du Bassin de Thau ne lâchent rien

On les voit sur tous les fronts, pas forcément en jaune car la couleur est souvent sujette à des violences ordonnées et exécutées sans discernements, mais ils sont bien présents. 64 semaines : l'acte hebdomadaire du début du soulèvement s'est transformé en manifestation quasi journalière "là où il faut", partout où la population a besoin de soutien. Les exemples sont multiples, la convergence grandit et le mouvement amplifié de ce fait. Le projet "retraites" (mais pas que) du gouvernement a soudé les contestations. En ce qui concerne les "Gilets de Thau", les présences aux assemblées générales inter-luttes, les participations aux colères lycéennes (Loubatière à Agde, Paul Valéry et Joliot Curie à Sète), les soutiens aux inculpés de Narbonne, de Bessan, de Montpellier, aux incarcérés de Villeneuve-les-Maguelone, les collectes financières d'aides aux cheminots grévistes, la solidarité effective au personnel hospitalier, aux enseignants grévistes, aux pêcheurs, aux conchyliculteurs, les présences hebdomadaires aux manifs Montpelliéraines et aux AG locales à Frontignan,  prouvent, s'il fallait, que rien ne fait reculer l'engagement décidé en 2018… Ce jeudi 6 février, elles, ils étaient là, à Sète, sur la place du Pouffre : tout un symbole !

Descriptif de la manif de ce jeudi : 

"L'inter-lutte appelle à modifier le tracé pour donner un sens à la manifestation plutôt que de faire le tour du bocal depuis déjà quelques semaines. Successivement les dernières manifestations se sont terminées en manifestation sauvage vers la Gare SNCF, le lycée Paul Valéry, le CRA... Hier, l'inter-lutte a proposé et voté de se rendre à pôle emploi. Cette modification de tracé a été annoncée à tous lors des prises de parole d'avant manif. Malheureusement les habitudes ont la vie dure et les GJ sont encore une fois dénigrés... alors même que les corporations ont pu apprécier l'engagement de ces citoyens en lutte durant les 3 derniers mois, puisqu'ils ont toujours pu compter sur leur soutien durant leurs différentes actions telles que : raffinerie, tractage, dépôt de bus, péage, caisse de grève...  Cela n'est pas grave, les GJ se sont blindés devant les bassesses et les nouveaux arrivés de l'inter-lutte l'apprennent également. C'est donc toujours droit dans leurs bottes qu'une petite trentaine de personne se sont rendus à pôle emploi. Des prises de parole ont mis en lumière les modifications de l'assurance chômage, mais surtout les conséquences directes de ces réformes pour les demandeurs d'emploi, et plus largement sur l'emploi en France."

Parallèlement, au niveau national, se prépare l'Assemblée des Assemblées N°5 qui se déroulera à Toulouse les 6, 7 et 8 mars 2020. Voici, à ce jour, et à un mois tout juste, le paysage "jaune" français des participants à cette ADA  5 : c'est impressionnant bien qu'incomplet !

43 départements et plus de 70 pôles seront représentés : pas mal pour un rassemblement qui s'assoupit !

Départements Nom du pôle
03 - Résistance en Jaune MONTLUÇON
06

- GJ ANTIBES

- Vallée du Paillon NICE

- Pays de Lérins CANNES

- GJ GRASSE

- GJ St LAURENT du VAR

 07

- Sud Ardèche AUBENAS

- AUBENAS-MILLET

09

- Organisation GJ Ariège FOIX

- GJ GIMONT

11

- LIMOUX GJ

- L'Abeille Chaurienne

- Lauragais en colère

- Rebels Péters Lauragais (avec 81 et 31)

13 - GJ de BERRE
15 - Les jours heureux dans le Cantal
20 - AJC Corse
22 - GJ Pays Qlé
23 - GJ de la Montagne Limousine
24

- GJ TRÉLISSAC

- GJ LASCAUX

- GJ MONTPON

25 - GJ BESANÇON
26 - GJ MONTÉLIMAR
29

- GJ BREST

- Pays Bigouden

30

- RP du VIGAN

- Les Gaulois de QUISSAC

31

- GJ de REVEL

- Convergence et stratégies TOULOUSE

- Constitution TOULOUSE

- Rebels Deters (avec 11 et 81)

33

- Démocratie Bordelaise

- Groupe Citoyen (BÈGLES, TALENCE, VILLENAVE d'ORNON)

34

- Jaunes de GIGNAC et alentours

- GJ du Bassin de Thau (La Cible FRONTIGNAN)

- GJ de Convergence

- GJ Prés d'Arènes (MONTPELLIER)

- RP de CASTRIES

38

- GJ de SAINT EGRÈVE

- GJ de SAINT SAUVEUR

- Pouvoir d'Agir

- GJ CROLLES

42

- AG Loire Sud

- Groupe Forez

43

- Les sans ronds-points du Velay

- Les Bâtisseurs Jaunes

44 - GJ ANCENIS
47

- GJ du bassin Fumelois

- RP de ST JACQUES

57 - GJ SABLON-METZ
59 - GJ VILLENEUVE D'ASCQ
64

- GJ HENDAYE

- BAYONNE Émancipation

65

- GJ BAGNÈRES

- GJ TARBES

66 - GJ Autoroute et Weldom
69 - GJ TARARE
71

- GJ PARAY

- GJ MONTCEAU LES MINES

73 - GJ FAVERGES-UGINE
75

- GJ BELLEVILLE

- GJ Enseignement

- GJ PARIS Sud

77 - GJ BUTHIERS
78 - GJ VERSAILLES
81

- GJ Bassin Graulhetois

- Rebels Deters Lauragais (avec 11 et 31)

83 - GJ CUERS
84 - Indignés du Luberon
86 - GJ POITIERS
87 - GJ Unis
89 - Assemblée Populaire AUXERRE
93

- Plaine SAINT DENIS

- GJ PANTIN

95 - GJ TAVERNY
976 - GJGV MAYOTTE
  - GJ Nomades FRANCE

 

 

Brocante - les conseils d'un pro

Brocante - les conseils d'un pro

LA PASSION DE LA DÉCOUVERTE

Pourquoi ce titre : la passion de la découverte ? Parce que la découverte est une passion tout comme la chine, tout comme la collection. Parce que chiner c'est conjuguer le passé au présent, ressusciter un objet endormi, répondre à la question du poète : objets inanimés vous avez bien une âme. Parce que chiner, c'est agir de manière écologique.

LES CHINEURS : UNE GRANDE FAMILLE

Amateurs ou professionnels, chineurs ou collectionneurs, tous ont un point commun, la passion. Chaque semaine vous irez avec eux chiner dans les foires et les marchés aux puces, dans les brocantes et les salons, les braderies et les vide-greniers, dans toute la France et même au-delà. Et bientôt, sans vous connaître, vous vous reconnaîtrez comme faisant partie de la même famille.

LA CHINE : UNE ÉCOLE DE PATIENCE

Chiner ce n'est pas aller en famille dans un magasin, pour y acheter un secrétaire de 1,12 m de large, afin qu'il trouve exactement sa place entre la cheminée et la fenêtre du salon.
Ce n'est pas aller chercher dans le vide-greniers qui se tiendra le samedi suivant, au coin de la rue, la série complète des boîtes Banania pour égayer une étagère de la cuisine ; même si vous avez lu la veille, dans un magazine de décoration, gue les objets publicitaires sont à la mode.
Dans les deux cas, vous risqueriez de vous exposer à une désagréable déconvenue car chiner, ce n'est pas trouver, à coup sûr, un meuble ou un objet des siècles passés, comme on achète un article vu dans un catalogue ou sur une publicité. Au contraire, la chine est une preuve, et non pas une épreuve, de patience et de pugnacité, comparable à celle d'un chercheur ou d'un explorateur. Et plus l'objet sera ancien, fragile, délicat, plus il sera rare mais plus la trouvaille prendra pour son découvreur une valeur inestimable. 
» Amazon