chiens en liberté

Un gros coup de gueule, qui ne va peut-être pas plaire à ceux qui promènent leurs chiens sans comprendre que :

lorsque c'est écrit en gros sur des panneaux "Les chiens doivent être tenus en laisse" ; ils doivent obligatoirement les attacher. C'est quand même clair, lisible, intelligible alors je ne vois pas ce qu'ils n'arrivent pas à assimiler... Il y a une loi pourtant, tenir ses chiens en laisse dans les lieux publics et sur les routes.

Vous n'aimez donc pas votre chien pour le laisser errer sur les routes ? Vous n'aimez pas votre chien pour le laisser importuner un gros chien tenu en laisse et excité comme devant toute proie en liberté qui vient le provoquer ? A ceux là qui me disent en plus que je devrais mieux maîtriser mon chien (en laisse) et blablabla et blablabla Je rétorque qu'eux ne risquent rien, mon chien n'aimant que la cervelle humaine, dont ils sont dépourvus.

Par pitié, quand vous voyez des gens, même si vos chiens ne sont pas mordeurs, ils dérangent, n'imposez pas vos chiens aux autres.

V. Campion

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations