Lie de vin, le port t’aime...

  Des hectolitres de vins traités et autres produits chimiques sont déversés chaque jour dans les canaux de Sète.

chauzCapture

C'est le constat qu'à pu faire notre association des "Gardiens de Thau ses Ports et sa Lagune" à la réception de photographies envoyées de manière anonyme sur leur boîte mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..( Photos du 24 mai 19h).

C'est par ce canal sous-terrain que les substances rejoignent les canaux reliant l'étang de Thau à la mer méditerranée. Ce n'est pas faute de signaler régulièrement aux autorités portuaire ce problème sur la surface de l'eau du canal, mais rien n'y fait.

chauz2Capture

A chaque signalement on me dit "c'est rien ce n'est que de la lie de vin, ils sont aux normes" donc on peut continuer, la conscience tranquille à laisser faire….

Pour avoir fait notre enquête sur ce perpétuel rejet, ils s’avèrent que la société en question rejette tous les jours directement par ce trou béant. Derrière le bateau fantôme et poubelle ( Rio Tagus) prêt à couler par la rouille, ce trou est bien caché aux yeux de tout le monde surtout de ceux qui ne veulent rien faire…. Il est certain que penser à mettre des bateaux- ventouse de riches est plus rentable que de mettre ce qu'il faut pour éviter des pollutions de ce genre car la lie de vin s'accompagne d'autres produits y ont-ils pensé ?

L’enquête demande de la volonté politique alors………Polluer c'est mieux et moins cher !

Par Catherine Chauzit

Avec l'APAVH, Voyou, le beau chat, est à l'adoption

voyouIMG_9578

"L'histoire de ma courte année de vie est triste, comme celle de milliers d'autres animaux sur cette pauvre planète. J'ai très certainement été donné lorsque j'étais un bébé à n'importe qui. Une fois que j'ai passé l'âge d'être un tout petit, je n'ai plus intéressé les membres de la famille. Du grand classique chez les humains. Ils m'ont donc tout simplement abandonné comme si c'était un acte normal et absolument pas grave. Un acte anodin dans de pauvres esprits. Je suis resté de long mois dehors... j'avais très faim et j'étais blessé. Je manquais énormément d'amour, je cherchais à rentrer chez des voisins, je cherchais désespérément une personne qui allait enfin me voir, je cherchais de l'aide tout simplement. ""J'ai mis du temps à en trouver... mon désarroi ne faisait que grandir... jusqu'à ce qu'une personne se mobilise enfin pour moi et contacte l'association. Merci du fond de mon petit coeur à cette personne. Ce fût la fin de mon calvaire de chat de rue. Depuis quelques semaines auprès de famille d'accueil, je revis ! Je suis enfin épanoui, je reçois enfin l'amour que je mérite et croyez moi je leur fais des milliers de ronrons et de bisous. Je suis devenu zen, tranquille, je ne suis plus inquiet( la preuve, je dors en montrant mon ventre ce qui est signe pour le chat d'une parfaite confiance)..."

» associations