courrier des lecteurs

Lie de vin, le port t’aime...

  Des hectolitres de vins traités et autres produits chimiques sont déversés chaque jour dans les canaux de Sète.

chauzCapture

C'est le constat qu'à pu faire notre association des "Gardiens de Thau ses Ports et sa Lagune" à la réception de photographies envoyées de manière anonyme sur leur boîte mail Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser..( Photos du 24 mai 19h).

C'est par ce canal sous-terrain que les substances rejoignent les canaux reliant l'étang de Thau à la mer méditerranée. Ce n'est pas faute de signaler régulièrement aux autorités portuaire ce problème sur la surface de l'eau du canal, mais rien n'y fait.

chauz2Capture

A chaque signalement on me dit "c'est rien ce n'est que de la lie de vin, ils sont aux normes" donc on peut continuer, la conscience tranquille à laisser faire….

Pour avoir fait notre enquête sur ce perpétuel rejet, ils s’avèrent que la société en question rejette tous les jours directement par ce trou béant. Derrière le bateau fantôme et poubelle ( Rio Tagus) prêt à couler par la rouille, ce trou est bien caché aux yeux de tout le monde surtout de ceux qui ne veulent rien faire…. Il est certain que penser à mettre des bateaux- ventouse de riches est plus rentable que de mettre ce qu'il faut pour éviter des pollutions de ce genre car la lie de vin s'accompagne d'autres produits y ont-ils pensé ?

L’enquête demande de la volonté politique alors………Polluer c'est mieux et moins cher !

Par Catherine Chauzit

chiens en liberté

Un gros coup de gueule, qui ne va peut-être pas plaire à ceux qui promènent leurs chiens sans comprendre que :

lorsque c'est écrit en gros sur des panneaux "Les chiens doivent être tenus en laisse" ; ils doivent obligatoirement les attacher. C'est quand même clair, lisible, intelligible alors je ne vois pas ce qu'ils n'arrivent pas à assimiler... Il y a une loi pourtant, tenir ses chiens en laisse dans les lieux publics et sur les routes.

Vous n'aimez donc pas votre chien pour le laisser errer sur les routes ? Vous n'aimez pas votre chien pour le laisser importuner un gros chien tenu en laisse et excité comme devant toute proie en liberté qui vient le provoquer ? A ceux là qui me disent en plus que je devrais mieux maîtriser mon chien (en laisse) et blablabla et blablabla Je rétorque qu'eux ne risquent rien, mon chien n'aimant que la cervelle humaine, dont ils sont dépourvus.

Par pitié, quand vous voyez des gens, même si vos chiens ne sont pas mordeurs, ils dérangent, n'imposez pas vos chiens aux autres.

V. Campion

De la laïcité aux valeurs de la république

A propos de l'édito de Jacques Carles : De la laïcité aux valeurs de la république

Je crois que la violence et le goût du meurtre sont profondément inscrits dans notre patrimoine génétique de "chasseurs cueilleurs". Homo Sapiens est un animal démuni de toute arme naturelle, cornes, griffes, crocs, défenses, etc... et seule ses facultés intellectuelles (est-ce la fonction symbolique de Claude Lévy Strauss ?) lui ont permis d'inventer les moyens de subsister au milieu d'animaux bien plus forts que lui. Cette fonction symbolique lui permet également de rassembler plus que les 20 à 30 individus qui constituaient les tribus, autour de symboles (Dieux, patrie, profit, etc...). Elle permet aussi de réfréner les pulsions meurtrières grâce à la culture et l'éducation. Mais le couvercle de la marmite est mal ajusté, et il suffit de peu de choses pour le faire se soulever et laisser les pulsions s'échapper...

Maurice Bouchard

Des Sétois prisonniers, pourquoi ?

"Pendant tout un week-end, on empêche les Sétois de bouger. Ceux qui habitent sur les quais fermés à la circulation ne peuvent sortir de chez eux qu'en ambulance, ou en corbillard... Belle perspective ! Pour les autres, ça n'est guère mieux. Car, la solution proposée était de laisser la voiture dans un parking "extérieur" et de partir tôt et rentrer très tard !"

"Mais, sauf à avoir de bonnes jambes, comment aller à sa voiture, puis à sa maison au retour ? Les navettes ne font pas du "porte à porte" et les bus ne circulent pas le dimanche : quand on habite sur Saint Clair, "bonjour les dégâts"... " "Et, de toute manière, c'est : interdiction des réunions de famille, pour ces fêtes de Pâques, le temps d'Escale à Sète : très "belle" contradiction... Il fallait certes éviter les embouteillages, mais la punition, pour les Sétois, me paraît aller au delà du raisonnable."

Rosy Ric, contente de ne plus être "sétoise"."

Myriam Roques s'exprime sur l'insécurité

Myriam Roques s'exprime sur l'insécurité.

Insécurité : un réel désengagement des mairies non Frontistes


"Depuis plusieurs mois déjà le Front National dénonce systématiquement et sans relâche  tous les actes de  provocation, délinquance et agressions  violentes en tous genres perpétrées sur la ville de Sète. Des actes incontrôlés qui ne cessent de s'amplifier et  de s'étendre à pratiquement tous les quartiers de l’Île singulière, sans aucune réactivité de la part des élus et des autorités en place ! Et la liste ne cesse de s'allonger pour le quartier de l’île de Thau :"

Policiers caillassés en février 2013, pompier agressé à coups de cutter en décembre 2016.Ce même quartier de l'île de Thau a été le théâtre de rodéos automobiles notamment au sein de son centre commercial ou encore de jets de bouteilles sur une équipe de secours venue pour intervenir auprès d'une personne en danger ! Bus caillassés, règlements de comptes, tirs en pleine rue en décembre 2016 ou encore voitures incendiées en mars 2017, une personne civile agressée physiquement par des agents communaux sans suivi de sanctions disciplinaires, à nouveau des règlements de comptes et fusillades en mars et avril 2017, un père de famille blessé par balle en juillet 2017, trafic de drogue, banditisme... Aujourd'hui c'est au tour de la MJC où les animateurs font valoir leur droit de retrait !

 "Rappelons qu'un maire est tenu de signaler sans délai au procureur de la République les crimes et délits dont il a connaissance dans l’exercice de ses fonctions, mais il semblerait que les amis de Monsieur le Maire, Emmanuel Macron et Christophe Euzet pour lesquels il a fait campagne répondent aux abonnés absents !"

" Tous ces éléments constituent l'aveu d'un échec aussi bien au niveau de la municipalité laxiste dirigée par François Commeinhes que de l'Etat dirigé par son protecteur Emmanuel Macron dans l'application régalienne de l’Etat de droit."

 "La sécurité des Sétoise et des Sétois, première des libertés fondamentales, n'est même plus assurée par cette municipalité pro macroniste défaillante et cela ne peut qu’empirer face à son inaction !"

"Assurer la sécurité des français en commençant simplement par faire appliquer la loi, et en augmentant les effectifs de policiers municipaux, munis de réels moyens et encadrés par des ordres fermes et de bons sens, est plus que jamais la priorité absolue du Front National dans nos communes ! ou à Sète".


Myriam Roques conseillère Régionale Front National Occitanie.

 

Une Marina à Sète – pour qui ? pourquoi ?

Une Marina à Sète – pour qui ? pourquoi ?

Par François Liberti – Conseiller Communautaire Sète Agglopôle Méditerranée

Quai d’Alger : Plusieurs alternatives

1. Défendre la fonction actuelle du quai d’Alger en termes d’accueil :

- des navires de croisières ainsi que des navires ± 200 mètres ET NE PAS perdre l’attractivité que génèrent ces escales en cœur de ville

- quai dédié à tout navire qui désirerait être à terre ponctuellement ; ex : marine nationale et autres issus de la CEE, navires scientifiques, voitures, bâtiments de service…

2. Garder la dimension d’un « quai d’honneur » à caractère évènementiel :
Il y a déjà « Escale à Sète », mais il peut y avoir d’autres propositions. Ces dernières sont à inventer avec les acteurs culturels et maritimes.

3. Créer un point « animation et information, en lien avec la région Occitanie, Port Sud de France. Ce dernier serait ouvert au public, valorisant à la fois la ville, son port, le travail de la Région et les projets à venir, avec des grilles ouvertes au public, hors périodes d’accueil des croisières (Espace Schengen).

Pouvons-nous imaginer la proposition suivante comme un compromis possible ?

- Pourquoi ne pas positionner le « garage » à bateaux de luxe au fond du Bassin Orsetti, ou encore utiliser une partie du quai H et ce, jusqu’à l’extrémité du port

- Concernant les arguments présentés en réunion par l’ancien Directeur du Port de Nice, à savoir, le public de la Grande Plaisance, ne pas oublier que Port Sud de France et la Région, en ont déjà la charge et qu’elle représente environ 15 navires positionnés entre Cayenne et les quais François Maillol et République.

Communication de François Liberti – Conseiller Communautaire
Sète Agglopôle Méditerranée

A propos des Roms, et des sans domicile fixe

Communiqué de Myriam Roques. Conseillère Régionale Front National Occitanie.

"Les Roms, les sans domicile fixe,et la compassion à deux vitesses..."

A Sète, vendredi 1 et février avenue G. Martelli une trentaine de policiers nationaux et municipaux ont été mobilisés, Expulsion de ROMS et sans domicile fixe ordonnée par la préfecture de l'Hérault dans le but de récupérer un terrain et un bâtiment appartenant à la ville et occupé illégalement depuis plusieurs mois déjà. Mais sur la méthode il convient de poser quelques interrogations!!!"

"La différence de traitement que l'on soit ROM ou bien SDF peut laisser perplexe... Les premiers ,une soixantaine de ROMS vivant en famille seront relogés dans des bungalows sur un site aménagé au bout de l'avenue G. Martelli.Avec la mise en place par l'agglo d'un nouvel arrêt de bus. Les autres (les malheureux SDF) oubliés de tous seront invités à quitter les lieux avec chiens et sac à dos dans l'espoir de retrouver un abri en plein cœur de la période hivernale.Aujourd'hui les SDF sont devenus des errants forcés. La question étant de savoir qui va financer les bungalows mis à la disposition des Roms ainsi que leur installation ????? « donc nous présumons que les contribuables concernés devront payer la note via leurs impôts !"

"Où vont ils être relogés? Car le pire est à craindre pour la population autochtone. Donc à tous les décideurs et leurs complices ,dans leur extrême et stupide élan de générosité il convient de leur rappeler : Est ce la France et les Français qui sont responsables de la situation des ROMS dans leur pays de Roumanie????"

"– Est-ce les Français en tant que citoyens qui sont responsable d’avoir inclus un pays du tiers monde dans l’Union Européenne? Tous ces donneurs de leçons qui préconisent la mixité sociale ainsi que la cohésion sociale devraient rougir de ne pas en accueillir chez eux."

"Les Français n'ont pas à rougir de leur manque d 'hospitalité.Ils ont accueilli au contraire depuis trente ans une population trop nombreuse et diverse au regard des capacités d'intégration de leur pays. Rien ne change ni de droite ni de gauche car le système est voulu par les uns et par les autres."

Vivre et Vieillir dans la dignité et le respect

Vivre et Vieillir dans la diqnité et le respect pour Véronique CALUEBA-RIZZOLO (Vice-présidente Déléguée à la solidarité Enfance famille)
et Sébastien Andral, tous les deux Conseillers Départementaux de Sète.


"La mobilisation des personnels soignants, des médecins, et des familles, en établissements pour personnes âgées et en perte d'autonomie, a révélé le scandale du manque de moyens et d'effectifs.
En Europe, certains pays ont fait d'autres choix. En Belgique, c'est un soignant pour un résident ; en Allemagne, c'est 1,2 par résident ; en France, c'est seulement 0,5 par résident. C'est inadmissible et honteux !
ll manque plusieurs centaines de milliers d'emplois en France et 4 000 dans l'Hérault. Le besoin, compte tenu du vieillissement de la population, ne fera que grandir.
L'exigence d'emplois statutaires est une priorité, donnons-nous les moyens d'assurer une prise en charge correcte et décente, financée à 100% par la sécurité sociale."

Adhésion totale au bel édito de Jacques Carles

"Adhésion totale à ce bel édito de Jacques Carles qui remet bien les choses à leur place (comparaison avec les pays scandinaves, en particulier). Peut-être faudrait-il aussi souligner que la privatisation de certains services se fait au détriment des plus démunis (mais aussi de la classe moyenne). "

"Et aussi le fait que le privé n'est pas plus performant que la FP. Exemple du chantier près de chez nous : 6 mois de retard dus à une erreur de métrage au départ, aux défections d'entreprises en cours de route, à des pénalités d'interruptions d'activité pour non sécurisation d'ouvriers, à un accident mortel…. Oui, ce déchaînement d'invectives à l'encontre de la FP relève d'une vision libérale de gens qui peuvent se payer des profs particuliers, des soins dans des cliniques coûteuses, etc… Mais il est exagéré de parler des "médias dominants" : Le Monde s'est fait vertement critiquer pour avoir fait un édito "pro-fonction publique" ces jours-ci."

RLB.

EGALITE FEMMES HOMMES : intervention de Véronique Calueba-Rizzolo

CONSEIL MUNICIPAL DU LUNDI 18 DECEMBRE 2017 A SETE

EXPOSE 1 – PRESENTATION DU RAPPORT EGALITE FEMMES HOMMES

Véronique CALUEBA-RIZZOLO

 

 Depuis la Loi du 17 mars 2013 des progrès ont été faits dans la représentation des femmes chez les Elus. On trouve désormais 48,3 % de femmes dans les Conseils municipaux mais peu de femmes maires.

 

Au niveau des EPCI le problème de la représentation des femmes reste entier ; la représentation des petites communes est minime, souvent une seule personne donc le Maire… Pas d’obligation de parité actuellement en EPCI . Notre Agglopôle par exemple a 87 % d’hommes élus et 13 % de femmes. Nous sommes en deçà de la moyenne nationale qui est de 17 % de représentations de femmes.

 

La lecture du rapport présenté concernant la collectivité de Sète est intéressant si on le met en parallèle avec le précédent rapport de 2016.

 

Non titulaires

37 % de femmes non titulaires l’an passé et 48 % cette année. La précarisation du travail touche plus les femmes que les hommes nationalement et rien n’est fait localement pour enrayer cette fatalité.

 

Temps partiels

0 % d’hommes n’ont un temps partiel fait de société ?? données de 2016 et 2015…

 

Le congé parental ou les temps partiels pour élever les enfants restent ancrés dans nos schémas comme un «  devoir » féminin.

 

Analyse des fonctions

Encore 15 % d’écart au bénéfice des hommes au niveau des postes de direction, avec une régression des femmes qui passent de 47 % en 2016 à 43 % en 2017. La politique des ressources humaines doit prendre en compte l’égalité dans le recrutement des directeurs, à compétences égales, bien sur !

 

Rémunérations moyennes mensuelles

En un an on constate des progrès mais il reste encore des différences notables

Catégorie A 200 € de plus pour les hommes

Catégorie B 70 €

Catégorie C 180 €

Nous n’avons pas d’explications sur ces chiffres ?. Est-ce des différences structurelles propres à notre collectivité ? Les primes sont elles prises en compte ? Les congés maladie (plus fréquents pour les femmes cumulés aux congés pour garde d’enfant malade) impact et la prime donc la rémunération ? Les temps partiels sont ils comptés dans ces moyennes ? Il nous manque beaucoup d’éléments et une réelle analyse de ces informations et dysfonctionnements pour établir des lignes de conduite de la politique RH et arriver ou s’approcher d’une égalité salariale.

 

Formation

Encore des différences très notables

En catégorie C les femmes ont suivi 167,5 jours de formation contre 419 suivies par les hommes !!!

Dans l’item «  perfectionnement » (??) 18 jours de formation pour les femmes contre 167 pour les hommes.

Le nombre de formations professionnelles tout au long de la carrière est de 244,5 jours pour les hommes et seulement de 137 jours pour les femmes.

Et pourquoi ??? Aucune raison avancée pour expliquer cette disparité, rien n’est dit sur ce constat inquiétant.

Le présent rapport est obligé par la Loi mais à quoi vous sert il ? Une simple observation des chiffres sans explication ne suffit pas. Il manque une analyse et un engagement d’amélioration par des mesures concrètes.

L’égalité homme femme ne va pas de soi et les collectivités doivent s’engager dans un vrai travail réflexif sur leur fonctionnement. Nous avons encore ancré en nous, collectivités et individus, des schémas conservateurs, voire sexistes pour certains qui ne mettent pas l’égalité homme femme comme une chose logique et intégrée à notre fonctionnement. Heureusement que la Loi a été posée sur ce sujet tant en politique que dans les administrations. Nous évoluons, la Loi nous oblige à évoluer et tant mieux car les retours conservateurs sont à notre porte.

Courrier des lecteurs

Cette rubrique est ouverte à nos lecteurs qui souhaitent s'exprimer et se veut une contribution au débat démocratique. Elle est ouverte à la diversité  d'opinion et d'expression. Toutefois ne seront pas publiés les messages redondants, de nature publicitaire ou promotionnelle, contraires à l’ordre public ou aux bonnes mœurs, violents, racistes, révisionnistes, faisant l’apologie des crimes de guerre, injurieux ou grossiers, contraires aux droits d’auteur ou droits voisins, au droit applicable aux bases de données, au droit des marques, au droit à l’image, au droit au respect de la vie privée ou qui enfreindraient toute autre disposition législative ou réglementaire en vigueur