Yan Pei Ming au Lycée de Gaulle

Le 30 juin, en présence de l'artiste, une salle Yan Pei Ming a été inaugurée au Lycée Charles-de-Gaulle en même temps que s'ouvrait au CRAC, l'exposition "Ruines du temps présent". Un événement exceptionnel qui a attiré à Sète institutionnels et élus locaux, régionaux et nationaux dont le président du Conseil Constitutionnel, Laurent Fabius.

Le peintre Yan Pei Ming est jusqu'au 25 septembre l'invité du CRAC, avec une exposition intitulée "Ruines du temps présent". Et c'est, plus qu'une exposition traditionnelle, un retour aux sources pour l'artiste puisqu'en 1988, lorsqu'elle était directrice des beaux-arts de Sète, Noëlle Tissier, aujourd'hui directrice du CRAC, l'avait invité à Sète avec 2 autres plasticiens, Jean-Michel Othoniel et Philippe Perrin, dans le cadre d'une résidence d'artistes de la Villa Saint-Clair. Le lieu de cette résidence/exposition : l'ancienne caserne Vauban alors désaffectée : "Chaque artiste disposait d'un étage, soit  18 pièces et 1000m² pour y développer son œuvre" explique-t-elle. "Pour ne pas être vandalisées, les pièces avaient été murées et la ville de Sète a accepté de les rouvrir pour cette expérience. C'était en été. Il n'y avait pas d'électricité et l'exposition n'était visible que jusqu'à la tombée du jour".
Au 2e étage du bâtiment, l'œuvre de Yan Pei Ming, 3 peintures murales à l'huile baptisées "Têtes", réalisées sur 3 murs d'une de ces pièces, est restée en l'état, subissant année après année les outrages du temps.