Beaux Arts

Bel hommage officiel à François SERGIO

Ce mercredi 7 Mars 2018 à 18h un hommage officiel était rendu au Sculpteur, François Sergio (1924- 7 mars 2017), au Musée Paul Valéry de Sète  

sergP1010980
sous la présidence de Catherine Maraval, Adjointe aux musées de Sète, représentant M. François COMMEINHES, Maire de la ville de Sète, de Mme Maïthé VALLÈS-BLED, Directrice du Musée Paul Valéry en présence de Madeleine Sergio-Molinier, épouse de François Sergio…

sergP1010963

Un très nombreux public pour cette cérémonie avec des proches de la Famille Sergio, des amis, des amateurs et des passionnés mais aussi de nombreuses personnes qui apprécient le travail de François Sergio ou qui ont eu l’occasion de le côtoyer.

Car la famille Sergio ne faisait qu’un et même si elle a souffert prématurément elle a su rester unie : " J’aimais et j’aime et respecte cet homme pétri d’Art qu’était François. " précisait madeleine très émue tout en remerciant tous ceux qui avaient permis la réalisation de cet événement, un an jour pour jour, après le décès de François Sergio qui selon son épouse était un théseux pour qui les traces étaient essentielles :

 » Pour sa famille, symbolisée par les Météores qui vont restées au Musée, il aurait été heureux d’être à Sète, dans ce lieu magique car chez nous, plus de chants de ponceuses ou de scies, le vide est bien grand, le silence est lourd après 60 ans de vie commune. Merci tout de même pour votre soutien ».

Maïthé VALLÈS-BLED, Conservatrice du Musée Paul Valéry et Catherine Maraval revenaient sur les créations innombrables de François et sur toutes ses réalisations qui ont marqué Sète pour certaines d’entre-elles. Les dernières acquisitions du Musée Paul Valéry sauront, grâce au don de Madeleine Sergio et aux efforts de l’association des amis du Musée, transmettre l’esprit créatif de François qui le caractérisait .

sergP1010986

Pour en savoir plus sur François Sergio qui m’avait confié : « J’ai la tête dans les étoiles et les pieds dans la mer ».sergP1010989

 

http://blog.ville-poussan.fr/?p=4014

http://blog.ville-poussan.fr/?p=5703

http://blog.ville-poussan.fr/?p=26911

12 sculpteurs à l'ARPAC tout le mois de mars

Parcours de Sculpteurs à Castelnau-le-Lez jusqu'au 31 mars 2018

L’exposition est en place jusqu’au 31 mars 2018 dans le parc et dans les salles et une visite festive est organisée en présence des artistes le dimanche 18 mars.

Tous les jours sauf le lundi de 15h à 19h. Présence des artistes dimanche 18 mars 2018 de 15h à 18h.

ARPAC - Fondation Pioch Pelat
Allée Marie Banégas - 511, route de la Pompignane à Castelnau-le-Lez

Entrée libre, tous publics. Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

    

 

Juvignac : Salon des artistes régionaux

La 34ème édition du Salon des artistes régionaux approche !

Rendez-vous samedi 24 et dimanche 25 février
de 10h à 18h à la Salle Lionel de Brunélis.

Sur place buvette et petite restauration.
Entrée libre

Le salon des artistes régionaux de Juvignac est un succès qui ne se dément pas grâce à la qualité de ses œuvres présentées. Cette année, 50 artistes peintres et sculpteurs seront présents.

Samedi 24 février - Inauguration par le Maire et les élus à 11h : venez à la rencontre de la sensibilité d'artistes accessibles dans une ambiance musicale et burlesque avec le trio Oumtcha.

Dimanche 25 février - Remise des prix à 17h : vous pourrez voter pour le prix du public, pendant que le jury, constitué des lauréats de la 33ème édition, décernera le prix du salon et le prix d'honneur.

Elke Daemmrich au Salon des Artistes Français

Après une 227e édition plébiscitée par le public, la critique et les institutions, le Salon des Artistes Français continue d’affirmer son identité : Être un Salon de découvertes et de rencontres qui propose un autre regard sur l’Histoire de l’Art.

Elke  Daemmrich participera dans la section gravure au Salon des Artistes Français,du 14 au 18 février 2018 au Grand Palais des Champs Elysées Paris.

http://www.artistes-francais.com/

Elke est une artiste peintre qui habite dans notre région qui avait participé au dernier Concours MADLAB, à Marseillan, un concours qui visait à stimuler la créativité des artistes amateurs et professionnels, désireux de contribuer, par leurs œuvres, à la démarche de responsabilisation de tout un chacun au regard du développement durable et de la protection de l'environnement (notamment littoral), ainsi que de l’activité conchylicole représentative du bassin de Thau.

elk7Capture

 

Elle précisait sur ses oeuvres  :"Ma création est toujours une communication directe avec un objet qui capte mon intérêt. Il peut être dans mon jardin où une louange de prière suscitera ma curiosité, ou en nageant dans la Méditerranée près de Valence en Espagne."

"Il peut aussi être motivé par un événement politique ou une situation traumatique très personnelle, comme dans ma nouvelle gravure 'Bien protégé"

 Et Renée Philips disait d'elle : " Elke Daemmrich crée des peintures dynamiques et colorées en plus des gravures détaillées qui célèbrent la magnificence du monde naturel."

elk9Capture

 Il est vrai que l'on se laisse vite emporter par la couleur qui est à son paroxysme.

 L'artiste qui a aussi un talent de dessinatrice réalise de magnifiques gravures vous emporte dans l’exaltation des couleurs qui dégagent une énergie incroyable.

 Pour le Salon des Artistes Français, l’édition 2018 consolide une nouvelle phase de maturité dans laquelle le renom de l’événement et son Histoire, son empreinte sur Paris et son rayonnement à l’international continuent de croître. La dénomination « Société des Artistes Français » est un label de qualité et de savoir-faire à la française.
La sélection d’artistes et le programme d’évènements prévus pour l’édition 2018 marque une nouvelle étape dans l’évolution du Salon, avec un contenu de haut niveau, fondé sur l’exigence de qualité et un souci réaffirmé d’ouverture et de nouveaux projets.
Les artistes du cru 2018 seront soumis aux regards expérimentés d’un jury composé de personnalités de l’art contemporain, sociétaires de la Société des Artistes Français.

Présidés par Alain Bazard pour la peinture, Jean-Pierre Gendis pour la sculpture, Claude Tournon pour la gravure, Sylvain Harivel pour la photographie et Martine Delaleuf pour l’architecture, le Jury remettra, pendant l’exposition, les célèbres Médailles et récompenses du Salon historique.

Pour en savoir plus sur le Salon : http://www.artistes-francais.com/

Stage de nus

Stages de l'école des Beaux-Arts _ Réservation obligatoire au 04 99 04 76 10 #Sète #BeauxArts www.sete.fr

Ateliers du Musée P. Valery

ATELIERS

Musée Paul Valéry - Sète

Expérimentations plastiques à partir des collections du musée.
 
 
LES ATELIERS D'ECRITURE

Animé par Sabine Atlan À partir de 13 ans
Le fonds Paul Valéry sera un point de départ pour animer cet atelier, pour se laisser emporter par le désir et le plaisir de jouer avec les mots. Là où le regard se pose, l'écriture dans son humeur vagabonde se laisse aller du bleu de la mer à l'objet, du bleu du ciel au tableau. Là où le regard se pose...l'écriture peut surgir.
Samedi 10 février de 10h30 à 12h
Samedi 17 février de 10h30 à 12h
Inscription obligatoire – gratuit
sur réservation dans la limite des places disponibles

 
ATELIER FAMILLE
Au cours de cet atelier le public expérimentera différentes techniques plastiques comme le collage, le dessin, la peinture.
En lien avec nos collections.
Ateliers pour les familles ( 3,60 euros/ personne)
Samedi 10 février de 10h30 à 12h00

Tél. 04 99 04 76 11
Erreur ! Référence de lien hypertexte non valide.
 

STAGES DE PRATIQUES ARTISTIQUES

Stages autour d’une thématique particulière, animés par l’artiste Alice Marchesseau.
Rencontre d’un artiste qui porte son regard sur l’exposition en cours afin d’expérimenter avec lui plusieurs techniques plastiques.

Mardi 20, Mercredi 21 et Jeudi 22 Février 2018
De 10h à 12h pour les enfants (6-12 ans)
De 14h à 17h pour les adultes
10,80 euros le stage
 
Inscription obligatoire
Sur réservation dans la limite des places disponibles
Renseignements et inscriptions au 04-99-04-76-11  -   Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

Carmelo Zagari rencontrera le public au MIAM

carmelCaptureRENCONTRE

A l'occasion de son exposition Carnaval des yeux, l'artiste Carmelo Zagari, rencontrera le public au MIAM Musée International des Arts Modestes le mercredi 7 février à 18h30.

Une rencontre animée par Didier Arnaudet, critique d'art, spécialiste de l'oeuvre de l'artiste.

Entrée Gratuite

L'exposition est visible jusqu'au dimanche 11 mars, tous les jours sauf le lundi de 10h à 12h et de 14h à 18h

"En trois décennies, Carmelo Zagari a bâti une œuvre féconde, fondée sur les laissés- pour-compte de la modernité : figure, symbole, narration. En quête de ses racines, il pratique la peinture comme une « performance autobiographique ».
L’exposition au MIAM présente pour la première fois un ensemble exceptionnel  d’une centaine de grandes toiles, portraits de ses proches et de ses amis réalisés au cours des douze dernières années. L’artiste invite chaque visiteur à concevoir ses propres règles pour battre et rebattre les cartes de ce vaste jeu de tarots. Mêlant culture savante et culture populaire, l’œuvre de Zagari s’inscrit parfaitement dans la cartographie incertaine et mouvante des Arts modestes."carm22Capture

Appel à candidatures aux artistes

Pour exposer à l'Espace Saint-Ravy - Saison septembre 2018 / août 2019

Montpellier compte de plus en plus d'artistes plasticiens. En terre héraultaise, nombre d'entre eux, peintres,  vidéastes,  graphistes, photographes, se sont installés dans leur atelier, un lieu unique et intime voué à la création, souvent leur domicile même, un espace privé et confidentiel. Chaque année, le Parcours d'ateliers des Briscarts, lancé en 2006, témoigne d'un vif succès sans conteste et permet au public de découvrir leur univers. Pour davantage de visibilité, l'Espace Saint-Ravy qui est une salle d'exposition municipale sise dans l'Ecusson et dédiée aux plasticiens est mise à disposition.

saint-ravyPour les artistes émergents de Montpellier et de sa Métropole

Afin de soutenir la création émergente dans le domaine des arts plastiques, la ville de Montpellier met gracieusement à disposition des artistes amateurs ou en devenir, seuls ou en collectifs, un lieu de qualité, l’Espace Saint-Ravy. La Ville lance un appel à candidatures jusqu'au 16 février pour la saison de septembre 2018 à août 2019.

Pour sélectionner les artistes qui y exposeront  lors de la prochaine saison, la commission d’experts et de représentants de la municipalité chargée d’étudier les dossiers tiendra compte de divers éléments : l’originalité de la démarche, la diversité des expressions artistiques, le soin apporté à la présentation du dossier, l’insertion du projet par rapport au lieu ainsi que l’expression de la motivation et de l’intention du ou des artistes.

La priorité sera par ailleurs donnée aux artistes ayant peu, voire jamais exposé.

Les artistes exposants sélectionnés s’engagent à assurer la présentation et le gardiennage de leur exposition au public pendant trois semaines, selon les horaires d’ouverture de l’Espace Saint-Ravy, du mardi au dimanche de 13h à 19h.

Mairie de Montpellier, direction de la culture et du patrimoine
M. Paul Jesslen, chargé de la coordination de l’Espace Saint-Ravy
1 Place Georges Frêche
34267 Montpellier cédex 2

Attention : désormais les dossiers sont à transmettre en mairie uniquement par voie postale.

Yves Faurie : demeurer dans la beauté des choses.

Quant à la beauté, selon M. Faurie (galerie 6 quai L. Suquet), à Sète, nous sommes des privilégiés.

Reconnaissance d'un adorateur du beau sous toutes ses formes qui est "descendu" de la capitale il y a trente ans. Il anima "The marcel", lieu de rencontres et d'échanges et, en 1987, ouvrit une galerie dans un local voisin, rue Lazare Carnot.

faurieP1010229

 

Au début, dans les années soixante, il y eut Paris et la liberté (liberté chèrement payée). Paris, ce fut d'abord un pavillon de banlieue pourvu d'un jardin : arbres fruitiers, rosiers, haies, fleurs de toutes sortes et un coin potager. Et dans l'esprit de l'enfant se fixèrent des impressions d'harmonie, d'équilibre. Ce besoin de beau, ressenti très tôt, l'Ile de France pouvait l'assouvir. Châteaux, églises et cathédrales firent le bonheur de l'enfant de 12 ans qui poussa jusqu'à Pierrefonds, Versailles. Harmonie des monuments, beauté des jardins. Et le beau, ce sont aussi les Beaux Arts.

L'adolescent poursuivit sa quête au Louvre, dans les galeries rue de Seine, rue Saint Honoré. Et Paris, tel qu'en lui-même au mitan des "sixties" quand certains quartiers rappelaient la capitale d'avant Haussman. Faubourg Saint Antoine, œuvrait tout un peuple d'artisans : menuisiers bien sûr, mais aussi maîtres et petites mains de la confection. Ne manquaient même pas les "bougnats". Les marches au cœur de la "ville-océan", chère à Balzac, n'étanchaient pas complètement la soif d'idéal de celui qui était sensible à la musique des mots, qui, à 23 ans, acquit une œuvre sur papier, un dessin de Wiensbuch.

 Sète vint plus tard, en particulier après les rencontres avec Di Rosa, Combas, Sarthou, Desnoyer.

A côté du "Marcel", s'ouvrit la galerie Beau Lézard Sud. Et Y. Faurie se fit marchand. La galerie est un lieu "entre celui qui produit et celui qui achète". Et il est important d'acheter : pour le renom de la galerie ("être crédible") et pour l'artiste pour qui l'art est son moyen d'existence. La galerie Faurie ne se contente pas de dépôts, elle achète, même si cela gonfle le stock. Et elle vend aux amateurs, aux collectionneurs. Certes, "il n'y a pas de quoi faire fortune". Les prix de vente s'échelonnent entre 500 et 3 000 euros. Parfois, c'est la bonne fortune : un collectionneur à l'aise dépense 20 000 euros. Mais à Sète, il y a peu de collectionneurs. La ville à la culture populaire prégnante ne peut rivaliser avec Aix en Provence, Avignon ou…Montpellier. Le temps des riches négociants en vin est passé.

Et puis, les Schenke, Comolet étaient plutôt des "capitaines d'industrie" surtout soucieux de leurs affaires. Alors, comme à 15 ans, pour Yves Faurie, c'est toujours l'aventure : on prospecte au fil des rencontres, des articles de la presse spécialisée, à l'écoute du bouche à oreille.

 C'est une activité comparable à celle d'un éditeur. Mais l'on est à Sète où, de la mi-décembre au début février, "de 16 h 45 à 16 h 30", si l'on est sur la Corniche, les Pyrénées paraissent proches dans la lumière du couchant. Et ainsi, "on demeure dans la beauté des choses."

Hervé Le Blanche