Expos

Art montpellier

La ville de Sète présente au 1er Art Montpellier Foire méditerranéenne des arts contemporains

Du 7 au 10 décembre se tient à Montpellier Arena Sud de France la première édition de Art Montpellier, Foire méditerranéenne des arts contemporains. Un évènement conçu pour « nourrir la curiosité des néophytes et d'un public averti », auquel participe la ville de Sète avec un stand animé par les œuvres de l’artiste sétois Jean Denant, parmi une sélection de galeristes internationaux, nationaux et régionaux spécialisés en dessin, estampe, peinture, photo, vidéo, sculpture.

Marché de Noël des peintres agathois

Les peintres agathois de L'AAPIA présentent un premier marché de Noël entièrement dédié à l'expression artistique.
De nombreuses œuvres seront présentées, dans toutes les disciplines, sculpture, aquarelles, acrylique, huile, techniques mixtes etc.. Une belle occasion de joindre l’utile à l’agréable pour vos cadeaux de fin d’année.
Galerie des peintres agathois 33 rue Jean Roger en AGDE Du 11 au 23 décembre de 10h30 à 12h30 et de 14h30 à 17h.
Toutes les infos sur : www.peintresagathois.com/et sur facebook

Faites référencier votre exposition

2220 événements sont annoncés sur la carte des expositions et 1225 lieux sont actifs pour la photographie.

cartCapture

Une fois arrivé sur la carte, n'hésitez pas cliquer à droite sur l'onglet (bord droit de la carte) Liste des événements.

En ce moment même ce sont 113 expositions et 6 appels à candidature qui sont référencées partout, même en dehors de France ! 

Et pour y inscrire votre événement photo, c'est ici et uniquement ici : : http://exposez-vosphotos.fr/formulaire-exposition


 

Esthétique de la Ville de Régis Morin

Du 11 décembre 2017 au 29 décembre 2017

 

Vernissage le 12 décembre à 18h.

Dans un style abstrait et contemporain, Régis Morin interprète sa vision du monde à l'aide d'acrylique, de bois, de papier-carton et de toile.

Sa représentation de l'imaginaire traverse les thématiques bien concrètes de la musique et de la ville.

Entrée libre, ouverte de 9h à 19h

Maison pour tous Paul-Emile Victor

1247 avenue du Professeur Louis Ravaz 
34080 Montpellier

Téléphone : 04 99 58 13 58

Oliviers millénaires : les gardiens de la Méditerranée

Allez nombreux au Vernissage de l'Exposition "Oliviers millénaires : les gardiens de la Méditerranée" dans le cadre du projet photographique mémoriel "Méditerranée terroir divin".cfinCapture

Voir : http://thau-infos.fr/index.php/terroirs/viticulture/mediterranee-terroir-divin/terroir-divin-espagne

Le premier carnet de voyages 2017 sera à la vente ce soir là!

Domaine De Restinclieres

Prades-Le-Lez, Languedoc-Roussillon, France

Entrée gratuite pendant toute la durée de l'exposition du vendredi 15 décembre 2017 au dimanche 7 janvier 2018.

Hommage à Sergio

Baillargues rend hommage au peintre et sculpteur sétois François Sergio disparu en mars dernier à l'âge de 92 ans.

Les 9 et 10 décembre 2017, en présence de son épouse Madeleine Sergio, la galerie Reynaud ouvrira ses portes de 10h à 18h pendant le marché de noël. On y découvrira des sculptures en bois monumentales et des structures plus petites, des peintures colorées du maître qui fut longtemps professeur à l'école des beaux-arts de Sète et à l'école régionale de Fort-de-France en Martinique...

Galerie Reynaud 
Rue du jeu de ballon – 34670 Baillargues 
Entrée libre et gratuite

Mystérieux sujets du désir

Sur les quais, c’est une nouvelle galerie qu’a ouvert , 10 quai Rhin et Danube, il y a quelques mois, Pascale Peyre. Cette passionnée, qui longtemps a tenu une galerie à Montpellier, a exposé des artistes comme Peter Sinclair ou Claude Lévêque (auteur d’un film sublime projeté à l’étage du CRAC en ce moment ), connait bien le métier, l’aime, avec ses risques. Mais aussi ceux qu’elle a l’audace d’exposer.

Pierre Bosser est cet éternel jeune homme aux boucles d’or et aux yeux en forme de nuages. Un être au calme contagieux, un libre penseur réfractaire à la dictature de l’argent et au marché de l’art. En tout et pour tout, depuis qu’il est à Sète, dix ans, il n’a fait que trois expositions, et toujours dans un cadre un peu particulier. A l’ancien sex-shop rue Lazare Carnot, à Dock Sud durant les journées de l’Amour, au Lieu Noir pour cette même occasion. C’est peu pour cet artiste extrêmement doué qui a commencé à dessiner à Paris pour se consoler de la solitude des grandes villes et qui n’a plus jamais cessé depuis. Selon lui, sa plus grande réussite, est de donner à des inconnus – c’est une moyenne- cinq dessins par jour. S’il les reliait … il a calculé la longueur… ça fait beaucoup… de quoi emballer la ville sans doute… plusieurs fois.

Une chose est sûre, il doit y avoir des dessins de Pierre dans un pays sur deux du Globe. Le monde entier ne vient-il pas à Sète ? Et Pierre est plus que fidèle à sa terre d’adoption. Pour cet homme généreux et discret, le but n’est donc pas de vendre mais de toucher le maximum d’individus.

Aussi préfère-il distribuer ses œuvres papiers que de chercher à tous prix à se faire connaitre en les affichant. Quant à vendre…

Malgré ce choix respectable, ceux qui connaissent les dessins de Pierre, en possède un, dès qu’ils rentreront dans ce bel espace blanc s’étirant jusqu’à une alcôve seront surpris de la puissance émotive apportée simplement par la taille et surtout la couleur - Les dessins que l’artiste réalise tous les jours sont pour des raisons financières en noir et blanc et sur format A4 (il y en a d’ailleurs d’exposés qui alternent heureusement avec les grandes toiles).

Ce tourbillon chromatique concerne ses figures de prédilection : les femmes. Elles s’écrient en rouge, se languissent en jaune, s’insurgent en violet , se rêvent en bleu (comme les yeux de Pierre), s’écrivent plurielles.

Telles quelles. Cataractes. Ces consciences livrées et traversées s’improvisent une place sur une toile témoin d’une éclosion complexe non préméditée. Dans ce turbulent et spontané avènement, elles doivent parfois effectuer des contorsions avec leurs jambes ou leurs bras. Ainsi s’encadrent-elles, maladroitement parfois, mais totales. Renversantes ; ainsi assurent-t-elles l’équilibre de leur fatale exhibition. Elles assument. Leur état. D’âmes.

Ces femmes ,qui bien souvent répondent à des canons de beauté que l’artiste revendique , et qu’il lie à son passé de lecteur de BD comme Gwendoline (selon lui plus sensuelle que sexuelle) dans ses peintures, se dépossèdent de cet aspect sévère que d’aucuns reprochent à ces dessins qui mettent en scène la tyrannie de l’érotisme de manière pourtant plutôt humoristique.

Dans sa peinture, leur fragilité prend le pas sur le côté Cléopâtre S/M.

Elles se découvrent en se mettant nues. Leur âme traversée de triviales turbulences altère leur attitude autoritaire. Un pas en arrière, elles se vitrifient. S’offrent comme un sentiment à vif. Touchées, touchantes. L’exhibition tient alors lieu de pudeur. Rare vertu de la totale transparence.

Pierre Bosser, (pour indication à ceux qui voudraient l’appeler par son nom, le R se prononce) travaille tous les jours. Plaisir, manie, thérapie, manière de s’approprier un réel dans lequel il ne se sent pas toujours à sa place.

La sienne est l’endroit où il s’abstrait en dessinant. Mettez-le dans un coin : c’est le plus sage des enfants.

Pierre a grandi avec Pif Gadget, Rahan, les dessins animés , Betty Boots. Après, il a longé les jambes des modèles de la Redoute avec son crayon sur le papier calque… Son obsession reste la même : l’ailleurs, le désir liminaire, projection de l’inéfleuré .  Les planètes mystérieuses naissent aussi vite que les femmes fantasmées qui les peuplent. L’univers de Pierre est devenu une extension physique de son être.

Et un pan de cet  univers, pendant encore une semaine  est visible Sur les quais.  

Delphine Jalabert invite John Skinner aux ateliers Victor Hugo

Delphine Jalabert et John Skinner ont le plaisir de vous inviter à découvrir leur travaux communs le 15 décembre 2017 à 18 h aux ateliers d’artistes mis à disposition par la ville de Sète, ancien collège Victor Hugo, premier portail à gauche 20, rue Lakanal à Sète.
 
jalaCapture

Delphine Jalabert présentera à cette occasion ses créations récentes réalisées dans le cadre de sa résidence artistique dans l’atelier de l’artiste Vanessa Notley ( sculptures et œuvres brodées) ainsi que celles réalisées et en collaboration avec John Skinner (monotypes brodés, portes bonheur…)

Après cette soirée l’atelier sera ouvert sur rendez-vous :

le week-end et du lundi 18 au vendredi 22 décembre, 9 h 30 à 16 h 30

tel 06 20 52 65 22

Delphine Jalabert
Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

interieurnid.over-blog.com

Avec l'APAVH, Joe, la fripouille , est à l'adoption

joeIMG_0437Après avoir alerté les vétérinaires, les dianes de chasse les plus proches, mis des annonces, il a bien fallu se rendre à l’évidence personne ne recherchait notre poilu ! Avec sa bouille de chien abandonné et son air de rien, on l’a tout d’abord appelé « Le Chien Marcel », et puis c’était un peu long alors ce fut « Plumeau » finalement 3 jours plus tard c’est Joe qui s’est imposé ! Et ça lui va super bien. Quand Joe est arrivé en famille d’accueil, il n’en menait pas large…les 8 autres chiens l’ont niflé, reniflé. Il était tout kiki à côté. Joe est typé Bleu de Gascogne, mais plutôt version mini! Le Bleu qui n’a pas grandi. Allez savoir pourquoi, il s’est pris d’affection pour le grand Roch qui fait environ 3 fois son poids ! Seulement les premiers temps Roch appréciait très moyennement ce zébulon qui le suivait partout alors il le lui a fait savoir avec force claquements de mâchoires et grognements…nous avons laissé faire. Encore une fois grogner est un mode de communication, même si nous avions peur que le gros nous le coupe en deux… Roch regardait Joe comme si c’était un insecte, un ouistiti qui l’agaçait...

» associations